Pôle Nord
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
La position des quatre pôles en 2003 :1 : pôle Nord géographique ;2 : pôle Nord magnétique ;3 : pôle Nord géomagnétique ;4 : pôle Nord de l'inaccessibilité.
La position des quatre pôles en 2003 :
1 : pôle Nord géographique ;
2 : pôle Nord magnétique ;
3 : pôle Nord géomagnétique ;
4 : pôle Nord de l'inaccessibilité.

Le pôle Nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est...) est le point (Graphie) le plus au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive...).

La Terre tournant sur elle-même en 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :), l'axe de rotation passe par deux points de sa surface : le pôle Nord géographique et le pôle Sud (Le pôle Sud est le point le plus au sud de la surface de la Terre, diamétralement opposé au pôle Nord. Il est situé sur le continent Antarctique.) géographique. Cet axe est incliné de 66°30 par rapport à l'écliptique (L'écliptique est le grand cercle sur la sphère céleste représentant la trajectoire annuelle du soleil vue de la Terre. Plus précisement, il s'agit de l'intersection de la sphère céleste avec le plan...) (plan de l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) terrestre). Le pôle Nord se situe au milieu de l'océan Arctique (L'océan Arctique, ou océan glacial Arctique, s'étend sur une surface de 14 090 000 km², ce qui en fait le plus petit océan. Il recouvre l'ensemble des mers situées entre le pôle Nord et le nord de l'Europe, de l'Asie et de...) dans une zone en permanence couverte par la banquise ; c'est le Pôle Nord géographique, que désigne en général le pôle Nord, sans autre précision.

Le pôle Nord peut être aussi défini de deux autres façons :

  • Pôle Nord magnétique : Le pôle Nord magnétique (Le pôle Nord magnétique de la Terre est un point errant unique sur la surface où le champ magnétique terrestre pointe vers le bas. C'est-à-dire que le « dip » (« plongeon ») est...) est l'endroit où le champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une...) de la Terre pointe vers le bas. L'aiguille d'une boussole (Une boussole est un instrument de navigation constitué d’une aiguille magnétisée qui s’aligne sur le champ magnétique de la Terre. Elle indique ainsi le nord magnétique, à...), quel que soit l'endroit où on se situe sur la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour...), est pointée vers ce lieu. Il s'agit en fait du pôle Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'aimant (Un aimant est un objet fabriqué dans un matériau magnétique dur, c’est-à-dire dont le champ rémanent et l'excitation coercitive sont grands (voir ci-dessous). Cela lui donne des...) constitué par la Terre. Généré par les déplacements du noyau ferreux de la Terre, ce pôle est en déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens ...) constant (environ 40 km par an) : il a franchi en 2005 la côte canadienne et il est prévu qu'il se retrouve au dessus des terres sibériennes dans environ 50 ans ;
  • Pôle Nord géomagnétique : C'est le lieu où converge l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) des champs magnétiques terrestres en supposant que les pôles magnétiques agissent exactement comme une barre aimantée. Il est déterminé par calcul. C'est vers cet endroit que se produisent les aurores boréales, résultant de la convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) des particules solaires guidées par les lignes du champ magnétique terrestre (La Terre possède un champ magnétique produit par les déplacements de son noyau externe – composé essentiellement de fer et de nickel en fusion conducteurs – qui se comporte comme une...). (voir le schéma de l'article Magnétosphère). Il suit le pôle magnétique (Un pôle magnétique est un point de "convergence" des lignes de champ magnétique présentes (contrairement au pôle géographique) ; on parle de pôle nord et de pôle sud.) dans ses déplacements.

On appelle aussi pôle Nord de l'inaccessibilité une construction géographique. C'est le point de l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique....) le plus éloigné de toute côte. Il a été atteint pour la première fois par Hubert Wilkins, qui le survola en avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe...) en 1927 ; en 1958, un brise-glace (Un brise-glace est un navire utilisé pour ouvrir ou maintenir ouvertes des voies de navigation dans les eaux prises par la banquise.) russe atteignit ce point. Ce pôle est localisé à 84°03' nord, 174°51' ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) à environ 1 100 km de la plus proche côte.

Historique

Théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation...) erronée de la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) polaire libre de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.)

Le géographe allemand August Peterman fut le principal tenant de la thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à...) de l'existence d'une mer polaire libre de glaces. Cette théorie était erronée, mais elle influença plusieurs expéditions de 1853 à 1876.

À la conquête du pôle Nord

Deux expéditions sont simultanément parties à la conquête du pôle Nord au début du XXe siècle :

  • L'Américain Frederick Cook, parti avec une expédition très légère – il était seulement accompagné de deux Inuits – affirma avoir atteint le pôle le 21 avril 1908 mais ne rentra à sa base qu'après un long périple (Avant de désigner un voyage (agréable ou non, court ou long, sur mer ou non, effectif ou spirituel) et ce que celui-ci peut compter comme escales, rencontres et...) le 18 avril 1909 ;
  • À peu près à la même époque, l'Américain Robert Peary lança son expédition et affirma avoir atteint le pôle le 6 avril 1909. Peary obtint difficilement du Congrès des États-Unis d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan Atlantique....) qu'il soit reconnu officiellement comme le premier arrivé au pôle.

En fait, il semble aujourd'hui (presque) certain, depuis la découverte d'une copie du journal de Peary, que celui-ci se soit trompé et qu'il ne se soit approché du pôle que d'une quarantaine (La quarantaine (venant de l'italien : quaranta giorni, qui signifie 40 jours, ou bien du français : quarantaine de jours) est le fait de mettre à l'écart des personnes ou...) de kilomètres ; la " communauté exploratrice " de l'époque lui reprocha de n'avoir fait aucun relevé de position au cours des derniers 200 km de son voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et démocratisé, au...) vers le pôle. Et, de plus, la vitesse (On distingue :) moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils...) qu'il affirmait avoir tenue lors du retour est considérée comme humainement impossible et n'a jamais été égalée depuis.

Cook se serait également trompé dans ses estimations, mais il existe un faisceau d'indices indiquant qu'il aurait même maquillé ses exploits et qu'il n'aurait en fait jamais tenté d'approcher le pôle Nord. Le débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes pour le sujet considéré. Un...) n'est pas clos.

Les premiers hommes qui sont réellement parvenus au pôle Nord ont été respectivement :

  • James Clark Ross en 1831 atteint le pôle nord magnétique ;
  • Roald Amundsen et Umberto Nobile, qui l'ont survolé à bord du dirigeable Norge le 12 mai 1926 ;
  • le Russe Papanine qui s'est posé en avion le 21 mai 1937 ;
  • Wally Herbert qui a atteint le pôle Nord en traîneau (Le traîneau désigne un véhicule sans roues, utilisant une force motrice animale :) à chiens le 5 avril 1969.

Autres premières :

  • Première expédition solitaire (confirmée) à atteindre le pôle Nord : Naomi Uemura (5 mars-29 avril 1978). Parti seul en traîneau à chiens et régulièrement ravitaillé par avion.
  • Première expédition (confirmée) à atteindre le Pôle Nord sans aucun ravitaillement : Will Steger International Polar Expedition. 1er mai 1986. Les membres de l'équipe étaient : Paul Schurke, Brent Boddy, Richard Weber, Geoff Carroll, Ann Bancroft et une équipe de 21 chiens. Brent Boddy & Richard Weber devinrent les premiers Canadiens, et Ann Bancroft, la première femme, à atteindre le Pôle.
  • Première traversée de l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau est en permanence...) Arctique en skis : l'expédition Polar Bridge de 1988 durant laquelle 9 Russes et 4 Canadiens parcoururent les 1 800 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue...) séparant le nord de la Sibérie de l'Île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné...) d'Ellesmere au Canada en passant par le Pôle Nord. Richard Weber (chef de l'équipe canadienne) devint le premier homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...) à atteindre le Pôle Nord à partir des deux côtés de l'océan Arctique.
  • Première expédition solitaire (confirmée) à ski : Jean-Louis Étienne (1986). Premier Français au pôle, le 11 mai 1986, après 63 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et...) de marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en...).
  • Première traversée de l'océan Arctique à ski : l'expédition Polar Bridge de 1988 durant laquelle 9 Russes et 4 Canadiens parcoururent les 1 800 kilomètres séparant le nord de la Sibérie de l'Île d'Ellesmere au Canada en passant par le Pôle Nord. Richard Weber (chef de l'équipe canadienne) devint le premier homme à atteindre le Pôle Nord à partir des deux côtés de l'océan Arctique.
  • Premier lancement d'une montgolfière (La montgolfière est un aérostat dont la sustentation est assurée par de l'air chauffé contenu par une enveloppe. La différence de masse volumique avec l'air...) à partir du Pôle Nord : Global Concern Expedition, guidée par Richard Weber en 1989.
  • Première tentative pour atteindre le Pôle Nord et en revenir sans aucune assistance, sans ravitaillement et en utilisant uniquement des ressources humaines : Expédition de 1992 de Richard Weber et Mikhail Malakhov.
  • Première expédition commerciale au Pôle Nord : North Pole Dash de 1993 organisée par Richard Weber et Mikhail Malakhov.
  • Première expédition confirmée à atteindre le Pôle Nord et en revenir sans aucune assistance, sans ravitaillement et en utilisant uniquement des ressources humaines : expédition de 1995 de Richard Weber et Mikhail Malakhov.
  • Première expédition composée uniquement de femmes à atteindre le Pôle Nord à partir de la Russie : Women Quest 2001 guidée par Josée Auclair.
  • Premières personnes à atteindre le Pôle Nord durant la nuit polaire : Borge Ousland et Mike Horn. 23 mars 2006.
  • Premier monarque régnant à atteindre le Pôle Nord : Albert II de Monaco. 16 avril 2006.
  • Première expédition à atteindre le Pôle Nord sans aucune assistance, ni ravitaillement et en utilisant des raquettes exclusivement : Richard Weber et Conrad Dickinson, le 26 avril 2006.

Déplacement du pôle Nord magnétique

Depuis sa découverte en 1831, le pôle Nord magnétique s'est déplacé de plus de 1 126 km (700 miles) à raison d'environ 40 km par an[1]. Au moment de sa découverte, le pôle Nord magnétique se trouvait à l'extrême nord du Canada. Aujourd'hui, il se déplace vers la Russie provoquant des aurores boréales plus fréquentes côté russe.

Littérature

Voyages et aventures du capitaine Hatteras est un roman de Jules Verne (Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français, dont...) de 1866 décrivant une expédition menée par un anglais vers le pôle Nord. Ce roman a été écrit à l'époque de la théorie erronée de la mer polaire libre de glace.

Notes et références

  1. Article The vaulting Pole de la version anglaise du National Geographic de décembre 2006 page 26
Page générée en 0.128 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique