Anesthésie-réanimation - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

L'anesthésie-réanimation est la branche de la médecine qui se consacre à :

  • l'anesthésie : abolition partielle ou totale de la sensibilité douloureuse (assortie dans le cas de l'anesthésie générale (L'anesthésie générale, ou AG, est un acte médical dont l'objectif principal est...) d'une perte de conscience et d'une assistance vitale) permettant la réalisation sans mémorisation (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...) et sans douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un...) des interventions chirurgicales et des actes médicaux douloureux ou invasifs.
  • la réanimation : prise en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement...) des patients présentant ou susceptibles de présenter une ou plusieurs défaillances viscérales aiguës mettant directement en jeu le pronostic vital.

Le médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en...) spécialisé dans cette discipline a la qualification de médecin anesthésiste-réanimateur (MAR). Dans certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) dont la France et les États-Unis, il existe une spécialisation de la profession d'infirmier (Un infirmier ou une infirmière, du latin in-firmus (« qui n'est pas ferme, au moral...) en anesthésie (Le mot anesthésie provient du grec (αισθησις:...) (mais pas en réanimation): l'infirmier anesthésiste (Ce terme est lié à celui d'anesthésie. L'anesthésiste est celui qui la pratique...) diplômé d'État ou IADE.

Principes généraux

Lors des interventions chirurgicales, le confort du patient (Dans le domaine de la médecine, le terme patient désigne couramment une personne recevant...) et le bon déroulement de l'opération sont assurés de façon optimale grâce à l'anesthésie. Cette spécialité a pris son essor au milieu du XIXe siècle, et ce sont d'abord les dentistes et les obstétriciens qui, s'emparant de découvertes de la chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à...), soulagèrent efficacement leurs contemporains. L'anesthésie est un état d'insensibilité, plus ou moins importante, à la douleur. Une perte de sensibilité – qui apparaît spontanément dans certaines maladies, notamment neurologiques – peut être artificiellement provoquée par des substances chimiques (anesthésiques) ou des techniques, telles que l'acupuncture (L’acupuncture est une des branches de la médecine traditionnelle chinoise, basée...), pour diminuer ou supprimer la douleur lors d'actes médicaux douloureux. On parle alors d'anesthésie thérapeutique (La thérapeutique (du grec therapeuein, soigner) est la partie de la médecine qui...), et elle peut être générale, régionale ou locale.

Les différentes modalités d'anesthésie

Anesthésie générale

Objectif

L'objectif de l'anesthésie générale est double : éviter la douleur et protéger l'opéré des perturbations physiologiques induites par l'acte chirurgical. Le patient subit trois phases successives:

  • suppression de la sensibilité à la douleur, ou analgésie (L'analgésie est l'interruption de la transmission du signal neuronal de douleur depuis la zone...);
  • sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la...), ou narcose;
  • abolition des réflexes et relâchement musculaire facilitant le travail du chirurgien.

Lorsque l'anesthésie cesse d'agir, le patient repasse par la deuxième puis par la première phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et...); enfin, il reprend conscience et ne se souvient de rien. Cette amnésie (L'amnésie est la perte partielle ou totale de la mémoire.) postopératoire est en partie due à la prémédication précédant l'intervention.

Techniques

Les techniques d'anesthésie générale les plus employées sont l'inhalation et l'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) par voie intraveineuse. Le recours à la voie rectale ou à l'hypnose (Le terme hypnose désigne un état modifié de conscience ainsi que les techniques...) est très rare, surtout en France.

Anesthésie par inhalation

On utilise des substances gazeuses généralement mélangées à l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de...). Outre le protoxyde (Le protoxyde d'une substance chimique est le composé le moins oxygéné parmi tous...) d'azote (L'azote est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole N et de...), qui est associé à des médicaments et permet d'en diminuer la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en conservant leurs effets anesthésiants, on utilise des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et...) halogénés plus puissants, tel l'halothane, l’isoflurane mais surtout le desflurane et le sévoflurane.

Les respirateurs modernes permettent de récupérer tout ou partie du gaz expiré (qui contient encore des gaz anesthésiques). Il faut alors ajouter un dispositif d'épuration et un appareil pour contrôler la concentration des gaz. Ça permet de diminuer la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le...) du bloc opératoire (Le bloc opératoire est une structure totalement indépendante du reste de...) et le coût. On parle alors de circuit à bas débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers...) de gaz frais.

Anesthésie par injection intraveineuse

L'anesthésie par injection intraveineuse nécessite l'administration de drogues hypnotiques. La plus utilisée actuellement le propofol.

Aides à l'anesthésie

Certaines substances sont administrées pour préparer le patient à l'anesthésie, en le décontractant ou en diminuant, de façon temporaire, sa sensibilité. C'est le rôle de la prémédication. Celle-ci peut être administrée soit par voie orale soit par voie rectale ( fréquent en pédiatrie).

Anesthésies régionale et locale

À la différence de l'anesthésie générale, les anesthésies régionale et locale n'intéressent que la partie ou la région du corps à opérer. Le patient reste conscient et se souvient de tout; il peut même converser avec le chirurgien et son équipe et ne ressent aucune douleur. Les produits utilisés sont essentiellement des dérivés de cocaïne (La cocaïne est un alcaloïde extrait de la coca. Puissant stimulant du système...), sans effet psychotropes. Techniques d'anesthésie régionale et locale.

Les techniques varient suivant le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) à anesthésier et son importance. On a recours soit au refroidissement local, qui diminue l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) tissulaire et permet certaines amputations, soit au badigeonnage ou à la pulvérisation (Le terme de pulvérisation a été introduit en 1975 par J. M. Steele dans sa...) sur une muqueuse (Les muqueuses (du latin mucus) sont des minces couches de tissus d'origine ectodermique...) (anesthésie de surface), soit à l'injection d'une solution anesthésique. Selon l'importance de l'opération envisagée, l'injection se fait au niveau d'un membre entier (anesthésie locale), d'un gros tronc (Un tronc peut être :) nerveux (anesthésie régionale), ou de la moelle épinière (La moelle épinière, ou moelle spinale, désigne la partie du système nerveux...) (anesthésie locorégionale centrale rachianesthésie, anesthésie péridurale ou ces 2 techniques combinées péri-rachi séquentielle). Dans ce dernier cas, les deux techniques de plus en plus utilisées sont la rachianesthésie et la péridurale.

La rachianesthésie

La rachianesthésie s'applique au système nerveux (Le système nerveux est un système en réseau formé des organes des sens, des...) central. On injecte l'anesthésique dans le liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est...) céphalo-rachidien, au contact même des racines des nerfs rachidiens. Il en résulte la paralysie (La paralysie ou plégie est une perte de motricité par diminution ou perte de la...) et l'insensibilité totale des territoires innervés, en général au-dessous du nombril. Selon la région de la moelle épinière infiltrée, cette technique porte différents noms. On a recours à la rachianesthésie en chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les...) orthopédique, urologique, gynéco-obstétricale ou digestive.

Elle est utilisée en alternative à l'anesthésie générale, soit lorsque celle-ci est jugée plus dangereuse ou inadéquate, soit lorsque la chirurgie ne la justifie pas.

Elle possède néanmoins ses propres contre-indications, limites et complications, et son utilisation doit être soigneusement réfléchie.

L'anesthésie péridurale (ou épidurale)

On peut choisir cette technique, lors de l'accouchement, pour diminuer les douleurs dues aux contractions. À l'aide (AIDES est une association française de lutte contre le VIH/Sida et les Hépatites virales,...) d'un cathéter introduit entre les vertèbres lombaires, un anesthésique local est administré, insensibilisant la partie inférieure du corps. Une anesthésie péridurale peut également être utilisée en chirurgie, soit seule, par exemple lors d'une césarienne (Une césarienne est une intervention chirurgicale visant à extraire un enfant de...), soit combinée avec une anesthésie générale. Elle permet ainsi d'améliorer l'analgésie post-opératoire et pourrait améliorer la réhabilitation post-opératoire. Selon le niveau de l'intervention, une anesthésie péridurale peut être réalisée au niveau lombaire, thoracique, voire cervical. L'anesthésie ainsi obtenue peut être prolongée pendant plusieurs jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) en poursuivant l'administration d'un anesthésique local à faible concentration. Cette technique permet de diminuer les douleurs post opératoires et de faciliter la kinésithérapie (La masso-kinésithérapie est l'application d'exercices basés sur des principes...).

Page générée en 0.086 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique