Areva
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Histoire

Création d'Areva

Areva a été créé le 3 septembre 2001, par la fusion de CEA Industrie, Framatome et Cogema.

Sa raison sociale est AREVA S.A. Le nom Areva n'est pas un sigle, il a été inspiré par l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie...) d'Arevalo, en Espagne. Néanmoins, le groupe écrit son nom en majuscules, AREVA.

La branche transmission et distribution d’électricité (Areva T&D) a été achetée à Alstom le 9 janvier 2004. Elle a été cédée le 7 juin 2010 à Alstom et Schneider Electric.

Développement de l'EPR

Au cours des années 1990, Areva a développé un nouveau réacteur (Un réacteur peut désigner :) nucléaire : l'EPR. La commercialisation a débuté au cours des années 2000.

L’EPR est un réacteur de 3e génération d’une puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) de 1 600 MW. Le premier EPR est en cours de construction en Finlande, sur l’île d’Olkiluoto. La mise en service, initialement prévue en 2009, est actuellement annoncée en 2012.

Areva dans le monde

Le siège d'Areva rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un...) Lafayette à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...)

Sites et implantations

Areva exerce ses activités sur 60 sites industriels principaux :

  • 42 sites en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...), dont 31 en France
  • 8 sites en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique...)
  • 7 sites en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...)
  • 3 sites en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) et au Moyen Orient (L'orient correspond au point cardinal est, et s'oppose à l'occident (l'ouest).).

La répartition des implantations est très variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une...) selon les Business Units. Les activités minières sont réparties au Niger, au Canada et au Kazakhstan. Les BU Chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs...) et Enrichissement, ainsi que Traitement, Recyclage (Le recyclage est un procédé de traitement des déchets industriels et des déchets ménagers qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d'un produit,...) ou Assainissement (L’assainissement est un processus par lequel des personnes peuvent vivre dans un environnement plus sain ; pour cela, des moyens physiques, institutionnels et sociaux sont mis en...) sont implantées uniquement en France. La BU Combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant)...) en France, mais également en Europe hors France et aux États-Unis.

Areva aux États-Unis

Areva est implanté aux États-Unis à travers 42 sites, à la fois industriels et commerciaux, dans 20 États. Le groupe emploie 5 750 salariés aux États-Unis, où son chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d’affaires s’élève à 2 milliards de dollars en 2007.

Areva s’est d’abord implanté aux États-Unis à travers les prestations et services proposés aux acteurs du nucléaire :

  • Sa filiale TN International est leader sur le marché américain de l’entreposage intermédiaire des combustibles usés.
  • Le groupe est actif sur le marché de l’assainissement des sites nucléaires en cours de démantèlement. Il est notamment sous contrat avec le DOE (Department of Energy) pour la reprise et le conditionnement de déchets anciens entreposés sur le site d’Hanford (État de Washington).
  • La société américaine Canberra, devenue filiale d’Areva en 2001, est aujourd’hui leader mondial pour la fourniture de solutions de mesure nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) pour la sûreté et la sécurité (produits de détection de matériels radioactifs, équipements spécialisés pour les laboratoires et usines du cycle nucléaire, solutions pour la surveillance de la contamination des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) et de l'environnement…).

Le 8 août 2005, les États-Unis ont adopté l’Energy Policy Act (loi sur l’Énergie), qui inclut notamment un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de mesures pour encourager les électriciens à construire de nouveaux réacteurs. Areva espère profiter de cette tentative de relance du programme nucléaire américain pour promouvoir sa technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :), et en particulier son réacteur EPR.

En 2005, Areva et Constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant...) Energy, l’un des principaux électriciens américains, ont créé la co-entreprise Unistar Nuclear, qui a pour mission de promouvoir et commercialiser la technologie EPR aux États-Unis. En 2006, Unistar a annoncé un accord entre Areva et BWX Technologies, acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des spectacles de rue. En plus de l'interprétation proprement dite, un acteur (ou...) américain de l'industrie nucléaire (L’industrie nucléaire comprend l'ensemble des procédés de transformation et des acteurs économiques qui utilisent les propriétés du noyau atomique. Dans le domaine...), pour la fabrication de composants pour l’EPR américain. Des électriciens américains, comme Ameren ou Fresno, ont alors exprimé leur intérêt pour la construction d’EPR. Areva déposé le 11 décembre 2007 un dossier de certification du réacteur EPR, auprès de l'autorité de Sûreté américaine (NRC, National Regulatory Commission), franchissant une nouvelle étape vers la mise en service, envisagée dès 2015, du premier EPR aux États-Unis.

Fin 2007, la technologie EPR était choisie par plusieurs électriciens et sept projets étaient annoncés, dont :

  • Constellation : Calvert Cliffs (Maryland) et Nine Mile Point (Graphie) (New York),
  • Amarillo power : Amarillo (Texas) (deux unités),
  • Ameren : Callaway (Missouri),
  • AEHI (Alternate Energy Holding) : Bruneau (Idaho),
  • PP&L : Susquehanna (Pennsylvanie).

Dans le domaine du recyclage des combustibles, l'alliance INRA (International Nuclear Recycling Alliance), conduite par Areva et Mitsubishi Heavy Industries, a signé un contrat avec le Department of Energy (DOE) pour étudier le développement aux États-Unis d'une usine de traitement des combustibles nucléaires usés, et d'un réacteur de génération avancée pour les recycler. Ce contrat s'inscrit dans le cadre du programme Global Nuclear Energy Partnership (GNEP).

Areva en Chine

Areva collabore avec la Chine depuis les années 1980. Début 2009, le groupe est présent en Chine à travers :

  • 11 implantations commerciales,
  • une usine qu’il détient à 100 %,
  • 13 co-entreprises.

Le groupe emploie 2 900 personnes en Chine.

Areva a contribué à la construction de neuf des onze centrales nucléaires en service à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...) en Chine. Le groupe a en particulier construit les îlots nucléaires de Daya Bay (en service depuis 1993-1994) et de Ling Ao (en service depuis 2002), et fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus...) des équipements pour les centrales de Qinshan, Tianwan et Hongyanhe.

Depuis 2004-2005, Areva a signé de nouveaux contrats en Chine, concernant la construction de quatre nouvelles centrales nucléaires (en particulier la réalisation de la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) 2 de Ling Ao II et de la phase 2 de Qinshan II).

En novembre 2007, Areva et China Guangdong Nuclear Power Company ont signé le plus grand contrat de l’histoire du nucléaire civil, d’une valeur de 8 milliards d’euros. Ce contrat porte sur la construction de deux réacteurs de nouvelle génération EPR à Taishan (province du Guangdong) et sur l’ensemble des matières et services nécessaires à leur fonctionnement. Après la Finlande et la France, la Chine comptera donc les 3e et 4e EPR en construction dans le monde.

La collaboration d’Areva avec la Chine concerne également :

  • la fabrication et gestion des assemblages de combustible :
    • Areva a noué un partenariat avec la centrale de Yibin, appartenant à la CNNC (China National Nuclear Corporation). Le 1er programme de transfert de technologie date de 1991 avec la technologie d’assemblage de combustible AFA 2G (Advanced Fuel Assembly 2e génération).
    • En 1998, un accord portant sur une nouvelle technologie du combustible a été signé pour prolonger la durée des cycles de combustible grâce à un assemblage de combustible plus performant, AFA 3G.
    • Aujourd’hui, Areva participe à la construction de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La...) ligne de fabrication d’assemblages de combustible de Chine à Baotou (Mongolie-Intérieure).
  • les services :
    • Areva et CNI-23 (China Nuclear Industry 23rd Construction Corporation) ont créé en 2003 la Shenzhen Nuclear Engineering (SNE). Cette co-entreprise propose des prestations de services à l’ensemble du parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se...) nucléaire chinois, en s’appuyant sur les compétences et la technologie du groupe Areva.
    • Areva a signé des contrats avec des entreprises et des instituts de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) chargés des services de maintenance et des inspections.
  • les équipements :
    • En 2005, une co-entreprise a été créée entre la filiale d’Areva Jeumont S.A. et Dongfang Electrical Machinery Co., Ltd, pour fabriquer les pompes de réfrigérant des réacteurs.

Areva au Niger

Areva exploite l'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le molybdène ou l'arsenic,...) du Niger, cinquième producteur mondial, depuis quarante ans, jouant le rôle de deuxième employeur du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...), après l'État.

Areva est accusé par le gouvernement sénégalais de connivence avec la nouvelle rébellion Touareg du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) qui opère dans les régions septentrionales du Niger. D'après le président nigérien Mamadou Tandja, ce soutien présumé du groupe nucléaire français au MNJ vise à empêcher des compagnies étrangères concurrentes de s'installer dans la région où le MNJ est présent.

Le Niger et Areva avaient toutefois renouvelé jusqu'à fin 2007 les accords qui les lient. Le prix de l'uranium va augmenter et le Niger va pouvoir vendre directement pour son propre compte 300 tonnes sur le marché. Pour ce qui concerne la prospection de l'uranium, Areva sera désormais traité au même titre que les nouveaux partenaires du Niger, a indiqué Aïchatou Mindaoudou sans préciser de qui il s'agissait. Le samedi 8 septembre 2007, d'importantes manifestations ont eu lieu au Niger pour réclamer le « départ d'Areva » du pays

Malgré ces rebondissements et l'insécurité croissante du Nord-Niger, Areva a annoncé à la mi-janvier 2008 des investissements majeurs (plus d'un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999 999) et...) d'euros) sur le site d'exploitation d'Imouraren, et la conclusion d'un accord mettant fin à des mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de tensions avec les autorités nigériennes. Il est ainsi prévu de créer 1 400 emplois directs sur ce site qui devrait devenir d'ici 2011 la plus grande mine Afrique de l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).). Les avantages seraient cependant aussi évidents pour l'industrie nucléaire française qui pourra, une fois la mine en pleine activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.), avec un rendement de 5 000 tonnes d'uranium par an, assurer 100 % de ses besoins en uranium – voire plus – ce qui lui permettrait de devenir à son tour exportateur et premier producteur mondial d'uranium.

Areva en Inde

L'Inde est un marché prioritaire pour Areva :

  • l’Inde est le sixième consommateur mondial d'énergie ;
  • sa demande en énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) et en infrastructures de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) et distribution d’électricité est en très forte croissance ; le pays a pour objectif d’accroître de 40 000 MW sa capacité de production entre 2008 et 2020, ce qui représente 25 à 30 nouveaux réacteurs ;
  • l’Inde a signé en septembre 2008 un accord de coopération avec le Groupe des Fournisseurs Nucléaires (GFN), mettant fin à un embargo de 34 ans sur le commerce nucléaire civil. Cette décision a permis la signature par l’Inde de plusieurs accords bilatéraux de coopération dans les applications civiles de l’énergie nucléaire, dont le premier avec la France fin septembre 2008.

Début 2009, Areva emploie en Inde près de 4 200 personnes réparties entre :

  • 11 sites industriels (Bangalore, Chennai (Chennai ou Madras (ancienne dénomination) est la capitale de l'État du Tamil Nadu dans l'Inde du sud. Le nom de Madras venait d'un important institut musulman ou médersa (arabe madrasa). Il est à l'origine du madras, un...), Pondichery, Calcutta, Naini, Dehli ainsi que Hosur, Padappai et Baroda créés en 2008),
  • 22 directions commerciales régionales.

Le pôle Transmission et Distribution du groupe est implanté en Inde depuis plus de 50 ans à travers Areva T&D India, société cotée à la bourse de Mumbai (Bombay, officiellement appelée Mumbai (????? en marâthî) depuis 1995, sur l'île côtière de Salsette, dans la mer d'Oman est la plus grande ville d'Inde et la capitale de l'État du Maharashtra. On estime que c'est la...) et détenue à 66,6 % par Areva T&D. En termes d’investissements, le groupe est présent principalement sur les segments de l’Ultra-Haute Tension (La tension est une force d'extension.) et des industriels électro-intensifs. En 2008, suite à la signature de l’accord bilatéral de coopération avec la France, Areva a créé une nouvelle filiale, Areva India Pvt Ltd.

Dès la réouverture du commerce nucléaire entre le pays et le reste du monde, Areva a conclu, fin décembre 2008, le premier contrat de fourniture d’uranium d’origine étrangère, signé avec le Département à l’Énergie Atomique indien. Cet accord porte sur la livraison de 300 tonnes d’uranium à l’électricien nucléaire indien Nuclear Power Corporation of India Ltd (NPCIL), destinées à alimenter ses réacteurs soumis aux contrôles de l’AIEA.

Areva envisage de fournir plusieurs réacteurs nucléaires à l’Inde. Un Memorandum of Understanding (MOU) a été signé à cet effet entre Areva et la NPCIL, le 4 février 2009, portant sur :

  • la construction de deux réacteurs EPR sur le site de Jaitapur en Inde (le site devrait, à terme, accueillir 6 réacteurs) ;
  • la fourniture de combustible pendant toute la durée de vie (La vie est le nom donné :) de ces réacteurs.

Areva en Suède

En janvier 2007, Areva a remporté deux contrats portant sur la modernisation de la tranche 2 de la centrale d'Oskarshamn et l'extension de la durée de vie de la tranche 4 de la centrale de Ringhals.

Page générée en 0.251 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique