Bernard Werber
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Bernard Werber
Bernard Werber, à « La Comédie du livre » de Montpellier, 23 mai 2009
Bernard Werber, à « La Comédie du livre » de Montpellier, 23 mai 2009

Activité(s) romancier, nouvelliste, scénariste
Naissance 18 septembre 1961 (1961-09-18) (48 ans)
Toulouse, France France
Langue d'écriture Français
Genre(s) Science-fiction (La science-fiction, prononcée /sjɑ̃s.fik.sjɔ̃/ (abrégé en SF), est un genre narratif (principalement littéraire et cinématographique) structuré par des hypothèses...)
Contes philosophiques
Distinctions Grand prix des lectrices de Elle
Prix des lecteurs de Sciences et Avenir
Œuvres principales
  • La trilogie des fourmis
  • Le cycle des anges
  • La trilogie du cycle des dieux

Bernard Werber, né le 18 septembre 1961 à Toulouse, est un écrivain français de science-fiction connu notamment pour sa « trilogie des Fourmis » et ses nombreux romans à succès. Son œuvre fait se rencontrer notamment mythologie, spiritualité, philosophie, science-fiction, biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de...) et futurologie (La futurologie est la science qui étudie les différents scénarios possibles du futur, à partir des données technologiques, économiques ou sociales du passé et du présent, en se basant sur des techniques et...).

Biographie

Il naît à Toulouse, en Haute-Garonne, le 18 septembre 1961. Dès l’âge de 13 ans, il écrit des histoires (Les Histoires ou l'Enquête (en grec ancien Ἱστορίαι / Historíai) sont la seule œuvre connue de l'historien grec...) pour un fanzine, partie de sa vie (La vie est le nom donné :) qui lui servira pour ses romans, comme dans L’Empire des anges. Après ses études en criminologie à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical...) de Criminologie de Toulouse et de journalisme (Le journalisme est l'activité qui consiste à collecter, rassembler, vérifier et commenter des faits pour les porter à l'attention du public à travers les média.) à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...), il devient journaliste (Un journaliste est une personne dont l'activité professionnelle est le journalisme. On parle également de reporter (de l'anglais : report, rapporter) car il rapporte des...) scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) pendant une dizaine d’années, notamment pour Eurêka, le magazine de la Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes...) des sciences et de l’industrie. Il fut aussi un collaborateur régulier du Nouvel Observateur. De ces années lui vient son goût (Pour la faculté de juger les belles choses, voir Goût (esthétique)) pour la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour...), qu’il mêle avec ses thèmes favoris, des fourmis à la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par...) jusqu’aux origines de l’humanité.

Les œuvres de Bernard Werber ont été traduites en trente-cinq langues. Avec 15 millions d’exemplaires vendus dans le monde (Le mot monde peut désigner :), Bernard Werber est, avec Marc Lévy, l'un des auteurs français contemporains les plus lus au monde. Il est même considéré comme une star en Corée du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.).

Suite à son livre éponyme, il a initié l’Arbre des possibles, site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) et « projet pour rechercher ou imaginer les futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) possibles de l’humanité ». Le premier long-métrage de cinéma (On nomme cinéma une projection visuelle en mouvement, le plus souvent sonorisée. Le terme désigne indifféremment aujourd'hui une salle de projection ou l'art en lui-même.) réalisé par Bernard Werber, Nos amis les Terriens, est sorti en avril 2007. Produit par Claude Lelouch, sa bande-annonce fut projetée en avant-première lors de sa conférence à Mensa.

Symbolique

Bernard Werber utilise diverses symboliques dans ses livres. Les animaux comme le dauphin (Dauphin /do.'fɛ̃/ est un nom vernaculaire ambigu désignant en français certains mammifères marins et fluviaux appartenant à l'ordre des cétacés. Le terme dauphin dérive...), le rat (Le mot « rat » désigne en français, dans le langage vernaculaire certains mammifères rongeurs, le plus souvent du genre Rattus ou au moins de...) ou les fourmis sont représentés comme des animaux intelligents. La symbolique des chiffres tient également une grande place et, selon la façon dont ils sont expliqués, ils reflètent « le stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement...) de l’évolution de l’âme ». C'est notamment durant la lecture du cycle des Dieux que l'on se rend compte à quel point (Graphie) Bernard Werber donne une signification implicite aux animaux.

Écriture

Bernard Werber à l’Institut français de Sofia, en Bulgarie, le 2 juin 2007

Son style d’écriture mêle différents genres, notamment la saga d’aventure, la science-fiction de l’entre-deux-guerres et le conte philosophique.

Dans la plupart de ses romans, Bernard Werber utilise la même forme de construction, alternant des articles informatifs d’encyclopédie et deux ou trois fils narratifs. Les articles précisent ou élargissent les intrigues, ces deux dernières se recoupant épisodiquement.

De plus, ses romans et ses nouvelles s’entrecroisent. On retrouve ainsi des personnages comme Edmond Wells à la fois dans la trilogie des Fourmis et dans L'Empire des anges, mais également des thèmes récurrents, comme « l’Arbre des possibles » d’Isidore Katzenberg, ou encore le roman Nous les dieux, reprenant des éléments de la nouvelle L’École des jeunes dieux.

Dans deux romans, Werber décrit des auteurs de littérature. Ainsi est présenté un auteur qui, à la fin de sa vie, écrit un dernier livre qui donne un sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) à l’œuvre entière. En ayant préalablement noté une certaine similarité des personnages, des thèmes et du style de l’œuvre de Werber, on peut en conclure qu'il essaye de donner une certaine cohérence aux idées qu’il développe.

Depuis quelques années, Bernard Werber a décidé de sortir un livre par an, à chaque 3 octobre. Après la rentrée littéraire, l’objectif est de « proposer au public autre chose que de possibles prix Goncourt ».

Certains de ses détracteurs lui reprochent de faire passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) dans ses ouvrages certaines théories scientifiques pour des certitudes alors qu'elles ne sont que des hypothèses parmi tant d'autres, quand elles ont un fondement scientifique. Dans le recueil de nouvelles Paradis sur mesure, il affirme ainsi que le LHC du CERN permet d'envoyer des particules à une vitesse (On distingue :) supérieure à celle de la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...), ce qui est contradictoire avec les connaissances actuelles sur l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.).

Bernard Werber reste un écrivain de science-fiction et de vulgarisation scientifique, aucune de ses œuvres ne prétendant prouver ou infirmer une quelconque théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative,...) scientifique, mais exposer au sein d’une œuvre de fiction ce qu’il présente comme des découvertes encore peu ou pas connues du grand public. L’Ultime Secret illustre bien cette tendance, on peut y lire sur la quatrième de couverture la phrase suivante : « Ils vont aller de surprise en surprise jusqu’à l’extraordinaire dénouement basé sur une découverte scientifique peu connue mais réelle. »

Bernard Werber est membre d’honneur de l’INREES, l’Institut de Recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) sur les Expériences Extraordinaires, une association ayant pour vocation la sensibilisation des professionnels en santé mentale (La santé mentale est un terme relativement récent et polysémique. Habituellement elle est vue comme l'« aptitude du psychisme à fonctionner de façon harmonieuse, agréable, efficace et...), des médecins et des soignants en général, aux expériences extraordinaires, ou inhabituelles.

« Il est temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de sortir des clivages bipolaires habituels avec un monde officiel et un monde irrationnel. Il y a des faits, il y a des évènements et il importe d’en parler normalement sans passion, ni exclusion systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un...). Le monde n’est pas dans une simple dichotomie « j’y crois - j’y crois pas ». Il y a la place pour une troisième voie qu’on pourrait résumer à une phrase : « je ne peux pas encore l’expliquer mais ça ne m’empêche d’y réfléchir et de voir si cela ne pourrait pas avoir une utilité. » »

Cette approche se reflète dès lors dans le contenu de ses romans, tel que par exemple Les Thanatonautes, qui propose une version spiritualiste des expériences de mort imminente ou encore Nos amis les humains (une pièce de théâtre) qui raconte un récit d’enlèvements par les extraterrestres. La science, le paranormal et la spiritualité influencent ainsi nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de ses romans.

Page générée en 0.255 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique