Complexe de lancement 39 - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Vue aérienne du complexe de lancement 39 avec le bâtiment d'assemblage en bas de la photo et les 2 aires de lancement en haut

Le complexe de lancement 39 ou LC-39 est un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) d'installations de la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de...) utilisé pour assembler et lancer les engins spatiaux les plus emblématiques du programme spatial de l'agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer...) américaine : la fusée (Fusée peut faire référence à :) Saturn V (Saturn V est la fusée spatiale qui a été utilisée par la NASA pour les...), la navette spatiale américaine (La navette spatiale américaine (en anglais Space shuttle ou Space Transportation System, STS)...) et les futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) lanceurs Ares (Ares est la nouvelle famille de lanceurs civils américains de la NASA.) du programme Constellation (Le programme Constellation (en anglais : Constellation Program) est un programme...). Le complexe fait partie du Centre spatial Kennedy (Cap Canaveral est une base de lancement américaine située en Floride (28°27′ de latitude...) et est situé à Merritt Island en Floride (États-Unis).

La NASA a acquis en 1962 le site occupé par le complexe qui était voisin des champs de tir des lanceurs Mercury et Programme Gemini : à l'époque l'objectif était de créer un ensemble de lancement (Un ensemble de lancement, dans le domaine de l'astronautique, est la partie d'une base de lancement...) dimensionné pour les fusées géantes Saturn V du programme lunaire (Pour les homonymes, voir Pierrot lunaire, une œuvre de musique vocale d'Arnold Schönberg.) Apollo. Il est inauguré par la mission Apollo 4 (Apollo 4 est le nom d'une des missions du programme spatial Apollo. Cette mission, inhabitée,...) en 1967. En 1973 sa reconversion est entamée pour permettre le lancement de la navette spatiale (Une navette spatiale, dans le domaine de l’astronautique, est un véhicule...) américaine. En 2007, le complexe démarre une nouvelle phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et...) de modifications pour le préparer à l'arrivée des fusées Ares I (Ares I (ou Ares 1) est un lanceur de la NASA en cours de développement qui doit prendre en...) du Programme Constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte...) qui doivent remplacer dans quelques années les navettes spatiales.

Les principales installations fixes du complexe de lancement 39 (Le complexe de lancement 39 ou LC-39 est un ensemble d'installations de la NASA utilisé pour...) sont les aires de lancement (39A et 39B), un bâtiment d’assemblage des lanceurs aux dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce...) remarquables (le VAB), trois bâtiments de maintenance et de reconditionnement des navettes spatiales (les Orbiter (Orbiter est un simulateur de vol spatial réaliste, diffusé sous forme de graticiel (mais non open...) Processing Facility), un centre de contrôle (Un centre de contrôle, dans le domaine de l'astronautique, est une salle d'où sont...) du lancement doté de 4 salles de lancement, la salle de presse du centre spatial (Un Centre spatial est un lieu dédié à l'activité astronautique. Il peut...) Kennedy ainsi que différentes installations assurant la logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une...) et le support des opérations. Les installations non fixes comprennent 3 plateformes de lancement mobiles qui sont déplacés par des transporteurs sur chenille.

Historique

Premier décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état...) de la fusée Saturn V pour la mission sans équipage Apollo 4 depuis l’aire LC-39A.
Lancement de la dernière fusée Saturn IB (La fusée spatiale Saturn IB (ou Saturn 1B) est une version améliorée du lanceur...) depuis LC-39B le 15 juillet 1975 pour le vol Apollo-Soyouz (Apollo-Soyouz (souvent abrégé en ASTP pour Apollo-Soyouz Test Project pour les...).

Naissance du centre spatial Kennedy

Le centre spatial Kennedy a pour origine une base de l’aéronavale américaine située sur la Banana River au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du Cap Canaveral (Cap Canaveral est une base de lancement américaine située en Floride (28°27′ de latitude...). En 1948 la base est transférée à la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un...) aérienne des États-Unis pour que celle-ci puisse y lancer des fusées allemandes V2. L'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) du centre sur la côte est de la Floride est idéal (En mathématiques, un idéal est une structure algébrique définie dans un anneau....) pour le lancement de fusées car leur trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et...) au décollage survole l’Océan Atlantique évitant les zones habitées. En 1951 le site est agrandi vers le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et devient le Centre de test des missiles de l’Armée de l’Air, la future Cap Canaveral Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) Force Station de l’Armée de l’Air (CCAFS). Des lancements de missiles et de fusées y sont réalisés tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) au long des années 1950.

La NASA est créée en 1958 et les premières fusées de l’agence spatiale américaine dont les vols Mercury et Gemini sont lancés depuis le site du CCAFS.

Le lancement du programme Apollo (Le programme Apollo est le programme spatial de la NASA mené durant la période 1961...) et la création du complexe 39

À la fin des années 1950, il devient évident que le site de Cap Canaveral va manquer de place pour la construction de nouvelles aires de lancement. Or la NASA qui est en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de...) de mettre en place un programme spatial ambitieux a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est...) de nouveaux sites de lancement. En 1961 le président John Kennedy donne le coup d’envoi au programme Apollo en annonçant qu’un astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans...) américain se posera sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du...) avant la fin de la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix »...).

En 1961 la NASA envisage de lancer jusqu'à 100 fusées Saturn par an or Cap Canaveral ne pouvait accueillir ces fusées que sur 2 sites, l'aire (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) 34 (4 lancements par an) et l'aire 37 (lancements par an). Par ailleurs en 1961 la NASA a développé une nouvelle méthode d'assemblage des lanceurs. Jusque là les fusées étaient assemblées sur l'aire de lancement (L'aire de lancement ou pas de tir, dans le domaine de l'astronautique, est la zone d'où décolle...), un processus long qui immobilisait celle-ci. Dans le nouveau processus, la fusée est assemblée dans un bâtiment dédié puis transférée jusqu'à l'aire de lancement sur une table de lancement mobile muni d'un tour permettant de faire le plein d'ergols et d'effectuer les derniers contrôles. Une fois sur l'aire de lancement, il suffit de faire le plein, de procéder aux dernières vérifications avant de déclencher le lancement. Pour lancer les fusées lourdes du programme lunaire, la NASA décide d'acquérir des terrains sur l’ile adjacente de Merritt. La NASA annexe d’emblée 340 km2 en 1962 puis négocie avec l’État de Floride l’achat de 230 km2 supplémentaires. À cette époque le numéro de l’aire de lancement du centre spatial le plus élevé était 37 : le numéro 39 est attribué au nouveau complexe.

Selon les plans initiaux très ambitieux, le complexe doit comprendre 5 aires de lancement espacées de 2 700 mètres pour éviter que l’explosion au décollage d’une fusée n'endommage les installations des aires voisines. Trois d'entre elles doivent être construites immédiatement et deux doivent l’être plus tard. Les aires de lancement ont été numérotées dans l’ordre de leur implantation du nord au sud : la plus au nord désignée LC39A et la plus au sud LC39C. LC39A ne fut jamais construite et LC39C devait LC39A en 1963. Avec la numérotation actuelle LC39C serait au nord de LC39B. LC39D se serait trouvée à l’ouest de LC39C. LC39E aurait été au nord à mi-distance entre LC39C et LC39D avec LC39E formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de...) le sommet d’un triangle (En géométrie euclidienne, un triangle est une figure plane, formée par trois points...) en étant équidistant de LC39C et LC39D. La route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie...) empruntée par le transporteur (Un transporteur dirige une entreprise commerciale spécialisée dans le transport de...) à chenilles entre le bâtiment d'assemblage et les aires de lancement existantes a été tracée pour pourvoir desservir les aires de lancement qui ne furent finalement pas construites.

À l’époque du programme Apollo, les aires de lancement sont dépourvues d’installations fixes (la tour ombilicale se trouve sur la plate forme mobile). La seule modification effectuée est un trépied sur la plateforme mobile pour permettre le lancement de la fusée Saturn 1B - plus courte que la Saturn V – qui est utilisée pour le lancement des équipages de la station spatiale (Une station spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est une installation spatiale en orbite...) Skylab (Skylab (« laboratoire du ciel » en français) a été la...).

Les lancements du programme Apollo

Le complexe de lancement LC39 (aire 39A) est utilisé pour la première fois en 1967 pour le premier lancement de la fusée Saturn V qui transporte la mission inhabitée Apollo 4. Le deuxième vol inhabité utilise également l’aire 39A comme tous les vols habités Apollo-Saturn V à l’exception du vol Apollo 10 (Apollo 10 est le nom d'une des missions du programme Apollo mené par les États-Unis dans...) qui fut lancé du LC39B. Après l'arrêt du programme Apollo le complexe est utilisé pour lancer les fusées Saturn 1B des missions Skylab et enfin le vol unique du programme Apollo-Soyouz.

Après le vol d’Apollo 10, l’aire de lancement LC39B devient un site de secours en cas de destruction du 39A. Il est utilisé par la suite pour les trois missions Skylab, le vol Apollo-Soyouz ainsi qu’une mission de secours Skylab qui ne sera jamais été lancée.

Les modifications effectuées pour la navette (Une navette spatiale, dans le domaine de l'astronautique, est un véhicule aérospatial...) spatiale

Le programme lunaire ayant été interrompu prématurément, les installations du complexe sont remaniées pour répondre aux besoins de la navette spatiale américaine en cours de développement : pour la navette spatiale on ajouta sur l’aire une tour fixe comportant des plateformes pivotantes utilisée à la fois pour protéger la navette spatiale et pour installer verticalement les charges utiles dans la baie cargo de la navette. L'aire 39A est modifiée à compter de 1973 immédiatement après le dernier vol de la fusée Saturn V destiné à satelliser la station spatiale Skylab.L'aire modifiée est inaugurée par le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre...) de la navette, la mission STS-1 (La première mission de la navette spatiale, STS-1, a été lancée le...) de Columbia en 1981. L'aire 39B est refondue en 1975 après le vol Apollo-Soyouz, mais la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par...) de certaines modifications (principalement celles permettant d'installer l’étage Centaur-G dans la soute (Une soute est la partie d'un bateau aménagée dans l'entrepont ou la cale où l'on...) de la navette, option abandonnée par la suite) et du fait de restrictions dans le budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) de la NASA, l'aire modifiée n'est mise à niveau qu’en 1986. Le premier vol inaugural du site est celui de la navette Challenger de la mission STS-51-L (STS-51-L est la dixième mission de la navette spatiale Challenger qui fut détruite 73...) qui fut détruite en vol.

Le 31 mai 2008, au décollage de la navette Discovery pour la mission STS-124 (La mission STS-124 a pour but principal d'amener la plus grosse partie du Japanese Experiment...), le site de lancement 39A subit d’importants dommages en particulier au niveau du déflecteur de flammes en béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de...).

Page générée en 0.077 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique