Faucon pèlerin
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Répartition géographique et Taxinomie

Répartition des sous-espèces (zones de reproductions uniquement).
Jeune Faucon pèlerin des États-Unis

C'est un faucon (Le terme faucon est un nom vernaculaire ambigu qui ne correspond pas à un taxon biologique exact, tout comme les termes « crécerelle », « épervier »,...) que l'on peut rencontrer partout ou presque : en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...), en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan Atlantique. Elle est...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), en Amérique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface...) (du Maghreb à l'Afrique du Sud), en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et le plus...) et en Océanie (L'Océanie est une vaste région regroupant des territoires situés dans l'océan Pacifique. Elle est une des cinq divisions traditionnelles des terres émergées de la planète (en omettant l'Antarctique).) (Australie, Nouvelle-Calédonie (La Nouvelle-Calédonie est un archipel d'Océanie situé dans l'océan Pacifique à 1 500 km à l'est de l'Australie et à 2 000 km au nord de la Nouvelle-Zélande, à...), Vanuatu (Le Vanuatu (nom complet : République de Vanuatu), est un État d'Océanie situé en Mélanésie, dans le sud-ouest de l'océan Pacifique, en mer de Corail. L'archipel,...), Fiji, Samoa (Les Samoa constituent un État indépendant de Polynésie, comprenant quatre îles habitées (Upolu, Savai'i, Manono et Apolima) et...), mais pas en Nouvelle-Zélande). Sur les continents précités, il évite les forêts tropicales, les zones totalement gelées (centre du Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans la graphie française d'avant 1850,...), par exemple), et le cœur des déserts les plus secs. Cette répartition extrêmement vaste explique le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de sous-espèces : 19 à 22 (selon les auteurs). En voici les principales :

  • Falco peregrinus peregrinus (Tunstall, 1771), la sous-espèce nominale (celle qui a servi à décrire l'espèce), dans l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) de l'Eurasie et jusqu'au fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une rivière, qui se jette dans un autre...) Ienisseï (centre de la Sibérie) et à l'Himalaya. Non migrateur.
  • F.p. cassini (Sharpe, 1873) vit au sud de l'Équateur, en Bolivie, au nord de l'Argentine, aux îles Malouines, et au Chili. Un faucon de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) pâle.
  • F.p. japonensis (J. F. Gmelin, 1788), parfois appelé F.p. harterti, vit en Sibérie, au Kamtchatka et au Japon.
  • F. p. furuitii, vit au sud du Japon, sur Volcano Island, et peut-être sur l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on...) Bonin. Sédentaire. Considéré comme menacé et comme la plus rare des sous-espèces.
  • F.p. peregrinator (Sundevall, 1837), vit en Asie du Sud, du sud de la Chine au Pakistan, en passant par l'Inde et le Sri-Lanka. Non migrateur.
  • F. p. pelegrinoides, des îles Canaries à l'Irak (peut-être à l'ouest de l'Iran), à travers l'intérieur de l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient.
  • F.p. nesiotes (Bangs et Zappey, 1905), vit en Océanie (Nouvelle-Calédonie, Vanuatu, Fidji). Non migrateur.
  • F. p. macropus (Swainson, 1838) vit en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de...), à l'exception du sud-ouest (Le sud-ouest est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et ouest. Le sud-ouest est opposé au nord-est.). C'est un faucon très sombre, totalement sédentaire.
  • F. p. submelanogenys (Mathews, 1912), vit dans le sud-ouest de l'Australie. Sédentaire.
  • F.p. minor (Bonaparte, 1850) vit en Afrique sub-saharienne, du sud du Maroc à l'Afrique australe (Afrique du Sud, Zimbabwe…). Non migrateur.
  • F.p. anatum (Bonaparte, 1838) est surtout trouvé dans les montagnes Rocheuses et l'est de l'Amérique du Nord, de l'Alaska au Mexique. Seuls les oiseaux les plus nordiques sont migrateurs. Une compilation d'études de la fin des années 1990 donne 1 700 à 1 800 couples reproducteurs. Cette sous-espèce présente un dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux étaient les muscles les plus sollicités par les singes...) grisâtre, une poitrine de teinte saumon (Le terme saumon est un nom vernaculaire ambigu désignant en français plusieurs espèces de poissons de la famille des salmonidés qui compte onze genres et soixante-six...) finement striée et de larges favoris.
  • F. p. brookei (Sharpe, 1873) vit en Europe du sud, en Crimée et dans le Caucase, ainsi que dans le nord du Maghreb. Il est plus petit que la variété nominale.
  • F. p. calidus (Latham, 1790) se reproduit dans les toundras du nord de l'Eurasie, et est totalement migrateur. Il hiverne dans le sud de l'Europe, en Chine et jusqu'en Afrique subsaharienne. Il est plus grand et plus clair que la sous-espèce nominale. Quinn et Kokorev estimaient en 2000 la population totale entre 2 300 et 5 000 couples reproducteurs.
  • F. p. tundrius (C. M. White, 1968) se reproduit dans les toundras du nord du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme...) nord-Américain, de l'Alaska au Groenland. Il est totalement migrateur. Il hiverne dans le sud, parfois jusque dans le centre de l'Argentine. Certains considèrent que calidus et tundrius sont en fait une seule et même sous-espèce. Il y aurait de 1 000 à 2 0000 couples reproducteurs au Groenland (Mattox 1993), et quelques centaines de plus sur le continent. Cette sous-espèce présente une coloration plutôt brune, une poitrine striée et des favoris étroits.
  • F. p. madens (Ripley et Watson, 1964), vit dans les îles du Cap-Vert (Le Cap-Vert, officiellement la République du Cap-Vert, est un pays insulaire de l'océan Atlantique au large de l'Afrique. Colonie portugaise à partir de 1456 (arrivée des premiers colons sur l'archipel alors...) (Afrique). Non migrateur.
  • F. p. radama, vit à Madagascar (Madagascar (Madagasikara en malgache), ou la République de Madagascar (Repoblikan'i Madagasikara en malgache) pour les usages officiels, est un État indépendant situé dans la partie occidentale de l'océan Indien,...) et aux Comores (Les Comores forment un archipel d'îles situées au sud-est de l'Afrique, à l'est de la Tanzanie et au nord-ouest de Madagascar. Elles sont partagées entre un pays indépendant, l'Union des Comores, et...). Non migrateur.
  • F. p. ernesti (Sharpe, 1894), vit en Asie du Sud (Malaisie, Philippines (La République des Philippines est un pays constituée d'un archipel de 7 107 îles dont onze d'entre elles totalisent plus de 90 % des terres et...), Nouvelle-Guinée (La Nouvelle-Guinée est une île de l'Océanie proche l'ouest de l'océan Pacifique.), Archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.) Bismarck...).
  • F.p. pealei (Ridgeway, 1874) sur la côte pacifique, au nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de l'Amérique du Nord (îles de la Reine-Charlotte, îles Aléoutiennes, côte américaine, de l'État de Washington à l'Alaska). Il n'est pas migrateur. Assez rare, cette sous-espèce est aussi la plus grande puisqu'on y trouve parfois des femelles pouvant dépasser 1,5 kg. Elle présente de larges stries sur la poitrine (sans teinte saumonée) et de fines stries sur la plage (La Plage est un film anglo-américain réalisé par Danny Boyle en 2000 et adapté du roman The Beach d'Alex Garland) pâle bordant chaque favori. D'après des estimations assez anciennes (Ambrose et al. 1988 - Munro 1988), il y aurait 700 couples reproducteurs.
  • Il peut aussi exister des hybrides de deux sous-espèces, là où celles-ci se rencontrent. Il en est ainsi du Faucon pèlerin (Le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) est un rapace robuste de taille moyenne, réputé pour être l’oiseau le plus rapide du monde. Ses proies sont presque exclusivement...) « atlantis », croisement de Falco peregrinus minor X F.p. brookei.

Falco peregrinus pelegrinoides, (ou F. pelegrinoides, selon les auteurs) le « Faucon de Barbarie », était traditionnellement considéré comme une sous-espèce du faucon pèlerin, mais est de plus en plus considéré comme une espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un concept flou dont il existe une multitude...) à part entière. F.p. babylonicus , habitant de l'est de l'Iran à la Mongolie, est considéré par certains comme une sous-espèce du « faucon de Barbarie ».

En France

En France, le faucon pèlerin sédentaire est surtout présent sur les reliefs montagneux : Vosges, Alpes, Pyrénées et Massif (Le mot massif peut être employé comme :) central. On le trouve plus ponctuellement sur les falaises de la Bretagne, de la Picardie et de la Normandie.

Les faucons pèlerins nordiques hivernant en France sont plus dispersés sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines....), mais leur nombre est moins important.

On trouve aussi parfois le faucon pèlerin en zones urbaines : « Depuis quelques années, des cas de reproduction notamment à Strasbourg, Nancy, Lunéville, Albi ou d'hivernage à Brest, Tours, Troyes, Toulouse, Chartres, Nantes… ont été signalés. D'autres pourraient suivre prochainement, et spécialement en Île-de-France, où l'espèce n'est plus nicheuse depuis la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle...) Guerre mondiale, mais où elle a été observée, y compris en période de reproduction, signe que le rapace (Rapace est un terme désignant en français des oiseaux carnivores, au bec crochu et tranchant et possédant des serres. Ils ont généralement une vue remarquable, et pour certaines espèces ont,...) voit dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les...) un lieu potentiel pour se reproduire » (mais les faucons nichant dans les tours de Notre-Dame sont des crécerelles).

En 2004, la LPO estimait la population en France à environs 1 500 couples.

Page générée en 0.485 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique