Jérôme Lejeune
Jérôme Lejeune
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Jérôme Lejeune
Naissance 13 juin 1926
Montrouge (France)
Décès 3 avril 1994
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Champs Pédiatrie (La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui étudie le développement psycho-moteur et physiologique normal de l'enfant, ainsi que toute la pathologie qui y a trait (maladies infantiles), de la naissance...), génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.)
Distinctions Prix Kennedy (1962)
Prix William Allan(1969)
Prix Griffuel (1992)

Jérôme Lejeune, né le 13 juin 1926 à Montrouge et mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général,...) le 3 avril 1994 à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle...), est un médecin (Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il est chargé de soigner les maladies, pathologies, et blessures de ses patients. Son...) français, pédiatre et professeur de génétique, à qui l'on doit la découverte de l'anomalie chromosomique à l'origine de la trisomie (La trisomie est un cas particulier d’aneuploïdie, une anomalie chromosomique. Normalement, les chromosomes vont par paires (23 paires chez l'être humain). Dans le cas d'une trisomie, l'une au moins des...) 21. Il est également connu pour son combat pour la « défense de la vie (La vie est le nom donné :) humaine dès sa conception et jusqu'à sa fin naturelle ». Il s'opposera à la reconnaissance d'un droit à l'avortement (L'avortement se définit comme l'interruption avant son terme du processus de gestation, c'est-à-dire le développement qui commence à...).

Biographie

La découverte scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.)

Après des études en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant...), Jérôme Lejeune devient chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les...) au CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) en 1952 et est ensuite nommé expert international pour la France sur l'effet biologique des radiations atomiques.

En juillet 1958, à 32 ans, il découvre la cause du mongolisme, un chromosome (Le chromosome (du grec khroma, couleur et soma, corps, élément) est l'élément porteur de l'information génétique. Les chromosomes contiennent les...) supplémentaire sur la paire (On dit qu'un ensemble E est une paire lorsqu'il est formé de deux éléments distincts a et b, et il s'écrit alors :) 21 . Début 1959, l’étude de nouveaux cas lui permet de publier, avec Marthe Gautier et Raymond Turpin, cette découverte qui devint celle de la Trisomie 21.

Pour la première fois dans l'histoire de la médecine génétique est établi un lien entre un retard mental et une anomalie chromosomique. Il découvre, par la suite, avec ses collaborateurs, le mécanisme de bien d’autres maladies chromosomiques, ouvrant ainsi la voie à la cytogénétique et à la génétique moderne.

Chef de l’unité de cytogénétique à l’Hôpital Necker Enfants-Malades à Paris, Jérôme Lejeune acquiert une réputation mondiale. Il étudie avec son équipe plus de 30 000 dossiers chromosomiques et soigne plus de 9 000 personnes atteintes d’une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) de l’intelligence.

En 1963, J. Lejeune est le premier à décrire d'un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) scientifique le syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien dans des...) du cri du chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte aujourd’hui une cinquantaine de races différentes...). Le nom de cette maladie provient du fait que les cris des enfants dans leurs jeunes années ressemblent fortement au miaulement du chat. Cette maladie est également appelée syndrome de Lejeune.

La renommée et son action pour la « défense de la vie »

En 1964, il est le premier professeur de génétique à la faculté de médecine de Paris.

En 1974, le pape Paul VI lui demande de faire partie de l’Académie pontificale des sciences, puis le pape Jean-Paul II au Conseil pontifical pour la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.). En 1981, il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques et rejoint, deux ans plus tard,en 1983, l’Académie nationale de médecine. Il devient, en 1994, le premier président de l’Académie pontificale pour la vie crée par Jean-Paul II la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.).

Jérome Lejeune est persuadé que toute avancée vers la guérison (La guérison est un processus biologique par lequel les cellules du corps se régénèrent pour réduire l'espace d'une région endommagée par la nécrose. La...) d'une maladie chromosomique permettra également de soigner les autres. Il espère en effet pouvoir guérir un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et...) tous les malades qui viennent le consulter du monde (Le mot monde peut désigner :) entier.

Alors qu'il souhaite voir les fruits de sa recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) permettre l’avancée de la médecine dans la voie de la guérison, il se rend compte que ceux-ci sont utilisés à des fins qu'il désapprouve  : dépistage (Le dépistage, en médecine, consiste en la recherche d'une ou de plusieurs maladies ou d'anomalies dites "à risques" chez les individus...) précoce des embryons porteurs de ces maladies afin de faciliter les interruption médicale de grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse survivre hors du corps de la mère....) (IMG). Il prend alors la décision de défendre publiquement les enfants malades, de leur conception à leur fin de vie naturelle, en s’engageant contre l’avortement. Il devient président d'honneur de SOS-futures mères, s'opposant à l'avortement et à la mifépristone (pilule abortive) qu'il qualifie de « premier pesticide (Un produit phytosanitaire est une substance émise dans une culture pour lutter contre des organismes nuisibles. C'est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides,...) humain ».

Récompense

Le professeur Lejeune a été nommé docteur honoris causa, membre ou lauréat de nombreuses autres académies, universités ou sociétés savantes étrangères. Le professeur Lejeune a reçu de nombreux prix pour ses travaux sur les pathologies chromosomiques, parmi lesquels : le prix Kennedy en 1962, le Prix William Allan en 1969 et le prix Griffuel en 1992 pour ses travaux pionniers sur les anomalies chromosomiques dans le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier...).

Il meurt le 3 avril 1994 des suites d'un cancer. La Fondation Jérôme-Lejeune, fondée après sa mort par ses proches, poursuit son action en faveur des personnes handicapées mentales. Le pape Jean-Paul II est allé se recueillir sur sa tombe à Châlo-Saint-Mars, le 22 août 1997, lors des JMJ à Paris.

Il est lauréat (à titre posthume) des Victoires de la Médecine 2008 pour la découverte de l’anomalie génétique liée au mongolisme avec les professeurs Raymond Turpin et Marthe Gauthier.

Famille

Marié le 1er mai 1952 à Birthe Bringsted, il a eu cinq enfants : Anouk, épouse d'un professeur de philosophie du collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) Stanislas de Paris, Damien, Karin, Clara Lejeune-Gaymard (épouse de l'ancien ministre Hervé Gaymard) et Thomas, ainsi que vingt-sept petits-enfants.

Béatification

Le procès en béatification du professeur Lejeune est ouvert. Le postulateur de la cause est le prieur de l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de...) bénédictine de Saint-Wandrille, le père Jean-Charles Nault (élu abbé de l'abbaye en 2009). L'ouverture de l'enquête diocésaine a été faite le 28 juin 2007.

Jérôme Lejeune
Page générée en 0.182 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique