Laboratoire national de Hanford - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Laboratoire national de Hanford (Le site de Hanford est un ancien complexe nucléaire situé le long du fleuve Columbia dans l'État de Washington dirigé par Gouvernement fédéral des États-Unis. Le site a...)

Le site de Hanford est un ancien complexe nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) situé le long du fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une rivière, qui...) Columbia dans l'État de Washington dirigé par Gouvernement fédéral des États-Unis. Le site a été connu sous beaucoup de noms dont Hanford Works, Hanford Engineer Works, Hanford Nuclear Reservation, HNR ou Hanford Project. Construit en 1943 comme une partie du projet Manhattan (Manhattan est l'une des cinq circonscriptions (borough) de la ville de New York (les quatre autres étant The Bronx, Queens, Brooklyn et Staten Island). La circonscription de Manhattan se...) dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par...) de Hanford situé au centre-sud de l'état, il abrita le réacteur (Un réacteur peut désigner :) B, le premier réacteur nucléaire (Un réacteur nucléaire est un dispositif dans lequel une réaction en chaîne est initiée, modérée et contrôlée par l'humain — ou par la nature, comme dans...) destiné à la production de plutonium (Le plutonium est un métal lourd de symbole chimique Pu et de numéro atomique 94, très dense — approximativement 1,74 fois plus...) au monde (Le mot monde peut désigner :). Le plutonium ainsi fabriqué fut utilisé dans la première bombe nucléaire testée lors de l'essai Trinity et dans Fat Man, la bombe utilisée lors du bombardement de Nagasaki au Japon.

Durant la guerre froide, le site fut agrandi pour accueillir neuf réacteurs nucléaires et cinq complexes de traitement du combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction...) usé qui produisirent du plutonium pour la plupart des 60 000 ogives de l' arsenal nucléaire américain. La technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) nucléaire se développant rapidement durant cette période, les scientifiques du complexe ont réalisés de nombreuses avancées technologiques. Malheureusement, la plupart des procédures de sécurité et de traitement des déchets étaient inadaptées et les documents gouvernementaux ont depuis montré que les activités du site de Hanford ont libéré des quantités importantes de matériel radioactifs dans l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) et dans la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans...) Columbia ce qui menace la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) des riverains et l'écosystème.

Les réacteurs de production d'armes furent stoppés à la fin de la guerre froide mais le procédé de fabrication a généré 204 000m³ de déchets de haute activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) qui demeurent sur le site, ce qui représente les deux-tiers du volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de déchets de haute activité du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...). Aujourd'hui, le complexe de Hanford est le site nucléaire le plus pollué des Etats-Unis. Tandis que les activités de nettoyage continuent, Hanford abrite la centrale nucléaire (Une centrale nucléaire est un site industriel qui utilise la fission de noyaux atomiques pour produire de la chaleur, dont une partie est transformée en électricité (entre...) Columbia ainsi que de nombreux centres de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) et développement tels que le Pacific Northwest National Laboratory et le LIGO (LIGO (pour Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory) est un projet d'interféromètre américain, destiné à détecter les ondes gravitationnelles.).

Geographie

Carte montrant les zones principales du site de Hanford en 2000. La zone grise correspond au Hanford Reach National Monument

Le site de Hanford occupe 1518 km² du Comté de Benton soit la moitié de la superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent cette mesure par le terme « surface » lui-même (par exemple, on parle de...) du Rhône (Le Rhône est un fleuve d'Europe. Long de 812 kilomètres, il prend sa source, dans le glacier du Rhône, à Gletsch, en Suisse, à l'extrémité est du canton du Valais, dans les Alpes uranaises. Il parcourt...). Ce territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) est actuellement inhabité et fermé au public. C'est une zone désertique qui recoit moins de 25 mm de précipitations par an, la végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui poussent sur une surface donnée de sol, ou dans un milieu aquatique. On parle aussi de "couverture végétale".) de type steppique. La rivière Columbia coule le long du site sur près de 80 km en formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et...) la limite nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et est du site. Le site originel mesurait 1780 km² et incluait des zones tampons dans les comtés de Grant et Franklin. Certains de ces terrains furent rendus à l'exploitation privée et sont maintenant couvert de vergers et de champs cultivés. En 2000, le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la...) naturel du Hanford Reach National Monument fut créé sur de larges portions de ce territoire. Le site est divisé en trois selon la fonction. Les réacteurs nucléaires situés le long de la rivière sont désignés par la zone 100, les installations chimiques sur le plateau central forment la zone 200 et les installations diverses dans le coin sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) sont désignées sous le nom de zone 300.

Le site est à la bordure nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de l' agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est...) formée par les villes de Richland, Kennewick et Pasco regroupant 230 000 habitants. Hanford est la principale zone economique de ces trois villes.

Page générée en 0.022 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique