Introduction

Une villa avec un portique superposé, venant de la quatrième section du livre Les Quatre Livres de l'architecture par Andrea Palladio.

Le palladianisme est un style architectural originaire de Vénétie lancé par l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger...) italien Andrea Palladio (Andrea di Pietro della Gondola, dit Andrea Palladio, est un architecte de la Renaissance italienne...) à l'époque de la Renaissance ; il s'applique également aux édifices s'en inspirant au milieu du XVIIe siècle. Un renouveau a lieu à partir du XVIIIe siècle ; on emploiera alors l'expression néo-palladianisme, sans qu'on puisse constater une synthèse réelle avec les styles locaux.

Le palladianisme connait une forte popularité au XVIe siècle en Italie, principalement en Vénétie, où Palladio crée la majeure partie de son œuvre. Ce style devient brièvement populaire au milieu du XVIIe siècle en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) grâce au Grand Tour effectué en Italie par de jeunes étudiants. Au début du XVIIIe siècle, il redevient à la mode, sous l'appellation de néo-palladianisme, dans beaucoup de pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) d'Europe (en France et en Irlande notamment). Plus tard, lorsque le style perd la cote en Europe, celui-ci connaît un regain de popularité en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), plus particulièrement avec les édifices imaginés par Thomas Jefferson (Thomas Jefferson, né le 13 avril 1743 à Shadwell et mort le 4 juillet 1826 à Monticello, était...).

Le style est toujours populaire en Europe au XIXe siècle et au début du XXe siècle, où il est fréquemment employé pour la création d’établissements publics et municipaux. À partir de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui...) moitié du XIXe siècle, il est concurrencé par le style néogothique (Le style néogothique est un style architectural né au milieu du xviiie siècle...), dont les maitres en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni....) tel Augustus Pugin (Augustus Pugin (Augustus Welby Northmore Pugin) (Londres le 1er mars 1812 - 14 septembre 1852) est...), rappellent que le palladianisme vient d'anciens temples et le considèrent trop païen pour le culte protestant et anglo-catholique. Cependant, en tant que style architectural, il prolonge sa popularité et son évolution ; son fronton, sa symétrie (De manière générale le terme symétrie renvoie à l'existence, dans une...) et ses proportions influencent clairement la création des nombreux bâtiments contemporains. Alors que certains critiquent sa froideur et son manque de fantaisie, d'autres y voient un style international (Le Style international est un courant en architecture qui s'est épanoui entre les années...) et rationaliste qui s'applique particulièrement aux villas de campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés...).

L’architecture d’Andrea Palladio

Le concept et les proportions

Dessin de la Villa Godi Malinverni (La Villa Godi Malinverni est une villa veneta, sise à Lugo di Vicenza.) par Palladio, tiré du livre Les Quatre Livres de l'architecture.

Les édifices entièrement conçus par Palladio se trouvent à Venise et dans sa région, la Vénétie, avec un somptueux groupement de palais à Vicence (Vicence (en italien : Vicenza) est une ville du Nord de l'Italie, chef lieu de la province du...), aujourd’hui vantée dans les guides touristiques comme la ville de Palladio. Le patrimoine de Palladio inclut les villas de Vénétie et des églises telles que l’église du Rédempteur de Venise. Dans son traité d’architecture Les Quatre Livres de l'architecture, Palladio suivit les principes définis par l’architecte romain Vitruve (Marcus Vitruvius Pollio, connu sous le nom de Vitruve, est un architecte romain qui vécut au...) et son disciple (On appelle disciple (latin discipulus, l'élève) celui qui suit l'enseignement d'un...) du XVe siècle, Leon Battista Alberti (Leon Battista Alberti (né le 18 février 1404 à Gênes – mort le...), qui adhéra aux théories de l’architecture romaine classique basée sur des proportions mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide...) plutôt que de riches ornements caractéristiques du style Renaissance.

Palladio concevait les élévations de ses villas selon les façades des temples romains. L’influence de ces temples devint plus tard la marque de fabrique de son œuvre. Les villas palladiennes sont généralement construites sur trois niveaux : un sous-sol ou rez-de-chaussée rustique qui comprenait les services pour la domesticité et les pièces moindres. Au-dessus, le piano nobile (étage noble), accessible par un portique atteint par une volée de marches. Cet étage accueille la salle de réception et les chambres. Au-dessus encore, se trouve une mezzanine basse avec les chambres secondaires et logements. Les proportions de chaque pièce de la villa étaient calculées selon des règles mathématiques simples avec des rapports tels que 34 ou 23 et les autres pièces étaient interdépendantes de ces ratios. Précédemment, les architectes utilisaient ces formules pour équilibrer une simple façade ; cependant Palladio liait ces formules à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) l’édifice.

Plan cruciforme de la Villa Capra dite Rotonda.

D’après son traité d’architecture, Palladio définit sept proportions majeures :

  1. le cercle ;
  2. le carré ;
  3. la diagonale (On appelle diagonale d'un polygone tout segment reliant deux sommets non consécutifs (non...) du carré (Un carré est un polygone régulier à quatre côtés. Cela signifie que ses...) 1√2 ;
  4. un carré plus un tiers 34 ;
  5. un carré plus un demi 23 ;
  6. un carré plus deux tiers 35 ;
  7. un double carré 12.

Palladio tente d’y expliquer l’impact de ces proportions sur l’inconscient humain :

« Les proportions des voix sont harmonie pour les oreilles, celles des mesures sont harmonie pour les yeux. De telles harmonies plaisent souvent beaucoup sans que quiconque sache pourquoi, à l'exception des chercheurs de la causalité des choses. »

Fonctionnalité des demeures

Villa Rotonda (La Villa Rotonda ou Villa Almerico-Capra est le nom d'une villa située près de Vicence en...)

Palladio conçut toujours ses villas selon leur cadre. Lorsque les villas étaient sur des collines comme pour la Villa Rotonda, les façades étaient fréquemment conçues pour être identiques sur toutes les faces, ainsi les occupants avaient un excellent panorama dans toutes les directions. Aussi dans de tels cas, les portiques étaient construits sur toutes les faces, alors les occupants pouvaient apprécier pleinement la campagne environnante tout en étant protégés du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile...). Quelquefois, Palladio avait recours aux loggias comme alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié...) aux portiques. Ceci peut être un simple portique encastré. Occasionnellement, une loggia (Une loggia est un renfoncement en retrait de façade formant un balcon spacieux à arcades à...) pouvait être placée au deuxième étage au-dessus de la loggia du premier créant une double loggia. Les loggias avaient parfois plus de consistance en étant surmontées d’un fronton.

Palladio réfléchissait beaucoup au double emploi de ses villas en tant que fermes et luxueuses retraites pour riches propriétaires vénitiens. Ces édifices similaires à des temples ont souvent des ailes basses, égales et symétriques sur les côtés, servant de fermes, pour loger les chevaux, animaux de la fermes et les outils agricoles. En effet, les communs étaient parfois détachés de la villa, mais reliés par des colonnades ; les dépendances n’étaient pas seulement créées pour être fonctionnelles mais aussi pour compléter et souligner la villa. Cependant, les ailes n’étaient pas considérées comme faisant partie de la demeure principale. C’est seulement au XVIIIe siècle avec les disciples de Palladio que ces ailes devinrent partie intégrante de la demeure.

James Ackerman est réputé pour sa vision du palladianisme et de ses atouts :

« Dans la génération de Palladio on ne trouve aucun autre architecte de premier plan qui soit né et ait été formé en Vénétie. Ceux qui venaient d’ailleurs, par exemple Sansovino et Sanmicheli, adaptèrent le langage de l’Italie centrale à la tradition vénitienne, mais n’assimilèrent jamais complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou...), comme le fit Palladio, la magie byzantine, ni l’exquise légèreté et la luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit...) de l’architecture vénitienne de la première Renaissance. La sensualité du style vénitien fut le catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ;...) qui transforma les éléments érudits de la pensée de Palladio en une architecture toute humaine et la rendit accessible aux générations à venir. »
Information icon.svg

Les fenêtres palladiennes

Serlienne. Détail d'un dessin de Quattro Libri dell'Architettura de Palladio.

La fenêtre (En architecture et construction, une fenêtre est une baie, une ouverture dans un mur ou un pan...) palladienne, (serlienne ou vénitienne) figure largement dans l’œuvre de Palladio. On peut la considérer comme sa marque de fabrique au début de sa carrière. Elle consiste en une baie centrale en plein cintre dont les impostes, composées de petits entablements portés par un pilastre (Un pilastre est un support carré terminé par une base et par un chapiteau. À la différence d'un...) et formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de...) linteau ( Un linteau est un élément d'architecture. Patronyme Paul-André Linteau (1946-)...) de deux baies latérales. Dans la librairie de Venise, Sansovino modifia ce concept en remplaçant les pilastres internes par des colonnes. Ce type de fenêtre trouve son origine avec Donato Bramante (1444 ; † 1514) qui fut le premier à utiliser ce système. Plus tard il fut mentionné par Sebastiano Serlio (1475 ; † 1554) dans son livre aux neuf volumes Tutte l'opere d'archittura e prospetiva exposant (Exposant peut signifier:) les idéaux de Vitruve et de l’architecture romaine. En effet, ce type de fenêtre cintrée flanquée de deux ouvertures abaissées est un motif qui apparut avec les arcs de triomphe de la Rome antique. Palladio utilisa énormément ce thème, notamment pour les arcades de la Basilique palladienne (La Basilique palladienne (Basilica Palladiana) est un édifice public situé sur la Piazza...) à Vicence. C’est aussi une particularité de l’entrée des villas Godi Malinverni et Forni Cerato. Cette forme de fenêtre est probablement la caractéristique la plus durable de l’œuvre de Palladio réutilisée maintes fois dans les styles architecturaux issus du palladianisme.

Page générée en 0.030 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique