Sapin blanc
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Comment lire une taxobox
Sapin blanc
Planche botanique
Planche botanique
Classification classique
Règne Plantae
Division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce...) Pinophyta
Classe Pinopsida
Ordre Pinales
Famille Pinaceae
Genre Abies
Nom binominal
Abies alba
Mill., 1768
Classification phylogénétique
Ordre Pinales
Famille Pinaceae

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de...)
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie...) sur Wikipédia :
   
Portail:Biologie
   
Portail:zoologie
   
Portail:microbiologie
   
Portail:Conservation de la nature
   
Portail:Botanique
   
Portail:Agropédia
   
Portail:Plantes utiles
   
Portail:Hortipédia

Le sapin blanc (Le sapin blanc (Abies alba Mill.), encore appelé sapin pectiné, est une plante de la famille des Pinacées.Les autres noms du sapin pectiné sont :...) (Abies alba Mill.), encore appelé sapin (Les sapins sont des arbres conifères du genre Abies originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord. Ils font partie de la famille des Pinaceae. Ils sont reconnaissables au mode de fixation des...) pectiné, est une plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des Eucaryotes. Elles sont, avec...) de la famille des Pinacées.Les autres noms du sapin pectiné sont : Sapin blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre...), Sapin argenté, Sapin des Vosges, Sapin de Normandie, Sapin commun, Sapin noir, Sapin à feuilles d’if, ainsi que Warne (haute savoie et suisse )

Description

  • Port :

- Cime d’abord conique (Les coniques constituent une famille très utilisée de courbes planes algébriques, qui peuvent être définies de plusieurs manières différentes, toutes équivalentes entre elles.), pointue puis ovoïde, enfin tabulaire (étalée)
- Tronc (Un tronc peut être :) droit, branches horizontales
- Peut vivre 200-300 ans
Hauteur : arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les arbres acquièrent une...) pouvant atteindre 45-50 m de hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.)

  • Ecorce :

- lisse, gris argenté à petites poches de résine, puis crevassée à un certain âge
- rhytidome à crevasses longitudinales chez l’adulte
- résine dans l’écorce
L'écorce (L'écorce est le revêtement extérieur du tronc, des branches et des racines des arbres, et plus généralement des plantes ligneuses.) contient de la cellulose, des sels minéreaux, tanins, phlabophènes.

  • Rameaux :

- rameaux de 2 ans lisses, beige gris, à pubescence grossière noire ou jaunâtre chez certaines races
- branches et rameaux en majorité horizontaux. Avec l’âge, branches latérales de la cime dépassant généralement la pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) terminale (cime en nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir leurs œufs et fournir un premier abri à leur progéniture. Les nids sont...) de cigogne)

  • Bourgeons :

- assez gros, ovoïdes, lisses, brun châtains, luisant, non résineux
Contiennent de la résine, limonènes, pinènes.

  • Feuilles :

- aiguilles non piquantes, solitaires de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet...) variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une...) sur un même rameau (15-30 mm), fixées par une petite ampoule à bords limités laissant une cicatrice (Une cicatrice est la partie visible d'une lésion du derme après que le tissu se soit réparé, suite à une incision effectuée au cours d'une opération ou à une blessure.) ronde, nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le...) après la chute
- implantées tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) du rameau et se tordant à la base pour se placer dans un plan comme les dents d’un peigne ; paraissent disposées sur 2 rangs dans un plan sur les rameaux stériles (rameau fertiles : brosse)
- plates, droites, arrondies ou un peu échancrées à l’extrémité
- deux bandes blanches de stomates dessous, mais pas dessus
- persistant 6-9 ans
- sur rameaux de cime, aiguilles en brosse (Une brosse est un outil fait d'un assemblage de filaments plus ou moins souples fixés sur une monture. Elles peuvent avoir différents usages :) et recourbées
contiennent des glucosides, picène, essences.

  • Organes reproducteurs :

- chatons mâles nombreux, ovoïdes à allongés, globuleux, jaunes, groupés sous des rameaux de l’année précédente
- chatons femelles isolés de 2-10 cm de long, dressés vers le milieu de rameaux de l’année précédente et en haut de cime

  • Fructifications :

- cônes dressés au sommet de l’arbre, 9-14 cm, cylindriques, bractées saillantes dépassant entre les écailles, d’abord verts, puis bruns
- mûrs dans l’année, se désarticulant à maturité (octobre)
- l’axe du cône persiste 1 ou 2 ans
- graines triangulaires, grosses, jaune-brun, aile longue soudée. Fructification surtout tous les 2 ans

  • Bois :

- blanc ou un peu jaunâtre sans aubier (L’aubier, ou aubour, est la partie de l’arbre juste sous l’écorce, généralement tendre et blanchâtre. C’est la partie correspondant aux zones d'accroissement le plus récemment...)
- pas de canaux résinifères
- cernes très visible ; d’autant plus tendre et léger qu’il a poussé vite

  • Résine :

Elle contient de l'essence de térébenthine, l'acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les bases.) abiétique

Caractéristiques

  • Organes reproducteurs
    • Type d'"inflorescence (L'inflorescence est la disposition des fleurs sur la tige d’une plante à fleur. Cette disposition est souvent caractéristique d’une famille, par exemple le...)" : cône
    • Type d'organes reproducteurs : monoïque
    • Type de pollinisation : anémogame
    • Période de floraison : 4-5
  • Graine (Dans le cycle de vie des « plantes à graines », la graine est la structure qui contient et protège l'embryon végétal. Elle est souvent contenue dans un fruit qui permet sa dissémination.)
    • Type de " fruit " : cône
    • Mode de dissémination : anémochore
  • Habitat et répartition
    • Habitat type : bois caducifoliés médioeuropéens, montagnards, des substrats stabilisés. Nécessite une importante humidité (L'humidité est la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans l'air ou dans une substance (linge, pain, produit chimique, etc.).) atmosphérique. Implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) typique sur les ubacs.
    • Aire de répartition : orophyte méridional. Cet arbre est présent en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...) centrale et méridionale. Elle comprend la Forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue est dit bois,...) Noire, les montagnes de Bohême, des Tatras, des Carpates, des Apennins, des Alpes Dinariques et du Rhodope. En France : on la trouve en Corse (La Corse (Corsica en corse) est une île de la mer Méditerranée et une région française, ayant toutefois un statut spécial (officiellement « collectivité territoriale de...) (1000 à 1700 m), dans les Pyrénées (900 à 1500 m), le Massif (Le mot massif peut être employé comme :) Central (700 à 1500 m), les Alpes (700 à 1700 m), le Jura (500 à 1100 m), les Vosges (400 à 1100 m), et les Collines du Perche, en Normandie, à 400 m d’altitude.

- De 400 à 1800 m : de l’étage montagnard à l’étage subalpin inférieur
- périalpine (à tendance méridionale)

Pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la...)

Chaque essence connaît également différentes adversités. Au préalable, il convient de rappeler que la résistance su Sapin pectiné à la plupart des ravageurs et pathogènes est d’abord déterminée : ? Par la qualité de la station sur laquelle il pousse : les sapinières situées en limite d’aire naturelle peuvent à cet égard se révéler plus sensibles à certains ravageurs et pathogènes ; ? Par la structure et la composition en classes d’âges des peuplements : les structures capitalisées par vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.) et les sapinières à forte proportion de peuplements âgés se révèlent plus sensibles aux attaques phytosanitaires ; ? Par la qualité des plants et par le soin apporté à leur mise en place dans le cas des peuplements reconstitués artificiellement. Ainsi nous allons d’abord parler des dégâts du gibier et de la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) puis nous passerons aux principaux problèmes sanitaires qui affectent l’essence étudié :

Les dégâts du gibier : Le sapin est très abrouti par les cervidés (beaucoup plus en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) qu’en été) et pendant de longues années (de 12 à 16 ans dans le massif vosgien). Il est également frotté, mais avec moins d’acharnement. De plus les Lièvres et les Lapins peuvent provoquer des dégâts au niveau des pousses et cela entraîne des fourches.

La pollution : Le Sapin pectiné est très sensible au Fluor (Le fluor est un élément chimique de symbole F et de numéro atomique 9. Il s'agit du premier élément de la famille des halogènes, de masse atomique 19.), avec des mortalités fréquentes.

Ces deux problèmes approchés nous allons voir ce qu’il en est des problèmes principaux. Il s’agit : des champignons, des insectes, des végétaux (gui)

Les champignons

Il existe différentes altérations dues à l’action de ceux ci :

L’Armillaire des résineux (Armillaria ostayae) : Champignon parasite qui s’attaque à deux niveaux : Entre l’écorce et le bois puis colonisant le système racinaire avec son mycélium Les racines malades en contact avec les saines ainsi que les rhizomorphes souterrains facilitent la propagation du champignon Les dégâts occasionnés sont une pourriture assez rapide des racines et un dessèchement de l’arbre en commençant par la cime et les extrémités des branches (coloration pâle), puis l’écorce se craquelle et se détache facilement. Les moyens de lutte sont : - une hygiène (L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement...) des peuplements et soins culturaux - l’empoisonnement des vieilles souches - les annélations circulaires

La maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) du " rond " (Fomes annosus) : altération produite par le mycélium qui se localise dans le cœur du bois où il provoque une pourriture rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) qui s’étend en diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce...) et en hauteur parfois jusqu’à 5-6 m (tronc creux caractéristiques et bois sans valeur). Pour lutter on peut : - creuser des fossés de 60 à 80 cm de profondeur pour ceinturer la tache parasitée
- dessoucher avant replantation
- traiter chimiquement les souches fraîches à l’aide d’urée et de Bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en...) Sulfacide Brillant

Le " chaudron " ou " dorge " du Sapin se manifeste de deux manières : Le balais de sorcières qui se caractérise par une concentration de rameaux, dressés, touffus à aiguilles courtes, jaunâtres et caduques, issus d’une tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) ligneuse (durée de vie : 15 à 20 ans). Le seul moyen de lutte à l’heure actuelle consiste à rompre le cycle biologique de la rouille en éliminant les balais de sorcière porteurs de spores, de les brûler, en automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) hiver, avant la dissémination des spores. Quand l’arbre grossit, il englobe le balai de sorcière qui devient chaudron. Le chaudron proprement dit est un renflement de la tige (La tige est chez les plantes à fleurs, l'axe, généralement aérien, qui prolonge la racine et porte les bourgeons et les feuilles. La tige se ramifie généralement en...) principale ou des branches latérales. Les fissures ou craquelures qu’il provoque facilitent la pénétration d’autres champignons parasites ou saprophytes. Ces arbres seront martelés prioritairement car ils sont prédisposés à devenir des chablis.

Les insectes

Divers insectes sévissent et occasionnent des dégradations au niveau du bois, des aiguilles ou des cônes et graines.

L’Hylobe peut entraîner des dégâts extrêmement importants dans les jeunes plantations surtout si elles sont installées après une coupe rase de pin (Pin désigne :). La mortalité est dans ce cas très forte. Les mesures de luttes sont situées à deux niveaux : - traitement des plants en pépinière avec un produit insecticide (Étymologiquement, les insecticides sont des substances actives ou des préparations ayant la propriété de tuer les insectes, leurs...) à base de Deltaméthrine (insecticide encore autorisé aujourd’hui) ou de Carbosulfan ; - sur plantation (Une plantation est une exploitation agricole en monoculture de cultures à forte valeur économique destinées à la vente vers des marchés internationaux. La plantation est souvent associée à...) non traitée au préalable, en cas de début de morsures constatées au collet des plants avec un produit à base de pyréthrinoïde de synthèse deux ou trois ans après l’exploitation de l’ancien peuplement.

Le pissode su sapin (Pissodes piceae) : les larves de ce coléoptère creusent des galeries sous-corticales dans le tronc des arbres adultes, ce qui provoque le dépérissement de l’arbre par destruction des vaisseaux conducteurs, puis par mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les...) du sujet. La seule technique de lutte véritablement efficace consiste en une exploitation et une extraction rapides hors des forêts des sapins attaqués. Les écorces et rémanents d’exploitation doivent être incinérés ou éventuellement traités à l’insecticide de type Deltaméthrine sauf à proximité des ruisseaux ou points d’eau.

Les scolytidés : il s’agit du scolyte curvidenté et du scolyte liseré. Ces deux insectes déterminent le même type de dégâts sous-corticaux que le pissode. Les mêmes techniques de lutte leur sont appliquées (exploitation rapide des arbres attaqués).

Les Chermés du tronc et des rameaux (Dreyfusia piceae et Dreyfusia nusslini) : Le premier affecte des arbres de plus de 25 ans : c’est un insecte (Insectes est une revue francophone d'écologie et d'entomologie destinée à un large public d'amateurs et de naturalistes. Produite par l'Office pour les insectes et leur...) piqueur-suceur qui se nourrit de la sève (En botanique et en physiologie végétale, la sève est le milieu liquide qui circule grâce à des cellules spécialisées appelées « vaisseaux »,...) élaborée de l’arbre et dont les enzymes digestives simultanément injectées ont un effet phytotoxique. Les insectes sont repérables sur le tronc par les sécrétions blanchâtres, d’aspect cotonneux qui les recouvrent. L’action du parasite se manifeste par un affaiblissement de l’arbre. Le second entraîne des dégâts sur des arbres plus jeunes en provoquant un dessèchement des aiguilles puis des rameaux, affectant la croissance de l’arbre et pouvant provoquer sa mort. La lutte se fait par l’élimination des sujets atteints. Mais les attaques provoquées par ces deux ravageurs sont souvent très localisées et ne déterminent pas de mortalité massive (Le mot massif peut être employé comme :).

Le parasitisme

Le gui (Viscum album) est un hémi-parasite qui s’accroche aux branches grâce à un disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en...) adhésif pourvu en son centre d’un suçoir. Il s’enfonce dans le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) du Sapin jusqu’aux tissus conducteurs avec lesquels il assure une efficace connexion pour dériver une partie de la sève de sa victime. Le Gui prélève essentiellement de l’eau et des sels minéraux car c’est une plante chlorophyllienne. L’extension des suçoirs peut se faire sous l’écorce et peut conduire au développement de plusieurs touffes de Gui à partir d’une seule graine.

Pharmacopée

  • Parties utilisées : Bourgeons, feuilles, résines
  • Propriétés :
    • Bourgeons ou jeunes-pousses (Gemmothérapie) : Antiseptique (Un antiseptique, appelé aussi antibactérien, est une substance qui tue ou prévient la croissance des bactéries et des virus sur les surfaces externes du corps. Ils sont à distinguer des...), Balsamique, Antibiotique (Un antibiotique (du grec anti : « contre », et bios : « la vie ») est une molécule qui détruit ou bloque la croissance des bactéries. Dans le premier...).
    • Feuilles : expectorant, sédatif (Un sédatif est une substance qui a une action dépressive sur le système nerveux central et qui entraîne un apaisement, une relaxation, une réduction de...) des bronches.
    • Ecorce : Antiseptique, astringent
    • Résine : Balsamique, vulnéraire, vasoconstricteur, eupeptique, antiseptique.
Page générée en 1.577 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique