Histoire de la thermodynamique et de la mécanique statistique
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Cet article présente une frise chronologique des évènements notables de l'histoire de la thermodynamique, de la physique statistique et des processus stochastiques.

Antiquité

  • Ve siècle av. J.-C. - Certains philosophes de la Grèce antique, et notamment Empédocle (Empédocle est un philosophe, ingénieur et médecin grec du Ve siècle av. J.-C..) d'Agrigente, plaident pour une décomposition (En biologie, la décomposition est le processus par lequel des corps organisés, qu'ils soient d'origine animale ou végétale dès...) du monde (Le mot monde peut désigner :) en quatre éléments (Dans le cadre de la philosophie naturelle, la théorie des quatre Éléments est une façon traditionnelle de décrire et d'analyser le monde.) fondamentaux : l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes telluriques,...), l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser...) et le feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.).
  • Ve siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut...) av. J.-C. - Leucippe et Démocrite sont les fondateurs de l'atomisme (L'atomisme est une théorie philosophique proposant une conception d'un univers composé de matière et de vide. Selon les atomistes, les atomes composant l'univers sont tous de même substance et ne diffèrent les uns des...).
  • Ier siècle av. J.-C. - Lucrèce écrit un poème intitulé De natura rerum.

XVIIe et XVIIIe siècles

  • 1620 - Francis Bacon défend la méthode expérimentale (Une des bases de la démarche scientifique est l'expérimentation, c'est-à-dire le recueil de données sur le domaine d'étude, et la confrontation du modèle aux faits.) et mène de nombreuses observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) sur la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !). Il suggère que la chaleur est reliée au mouvement (Novum Organum, livre II, XI).
  • 1669 - Johann Joachim Becher propose une théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur...) de la combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une...) utilisant la notion de terre combustible (Latin terra pinguis).
  • 1676-1689 - Gottfried Leibniz développe le concept de force vive[1], une version limitée de la conservation de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.).
  • 1694-1734 - Georg Ernst Stahl renomme phlogiston la terre combustible de Becher et développe la théorie phlogistique (La théorie du phlogistique est une théorie scientifique obsolète concernant la combustion. Elle a été développée par J.J. Becher à la fin du...).
  • 1738 - Daniel Bernoulli publie Hydrodynamique introduisant la théorie cinétique (Le mot cinétique fait référence à la vitesse.) des gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de...).
  • 1761 - Joseph Black découvre que la glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) absorbe la chaleur sans changer de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle...) quand elle fond.
  • 1798 - Le comte Rumford (Benjamin Thompson) a l'idée que la chaleur est une forme d'énergie.

1800-1847

  • 1822 - Joseph Fourier présente formellement l'utilisation des dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son...) pour des quantités physiques dans sa Théorie analytique de la chaleur.
  • 1824 - Sadi Carnot analyse scientifiquement l'efficacité des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) à vapeur () et pose les deux premiers principes de la thermodynamique (On peut définir la thermodynamique de deux façons simples : la science de la chaleur et des machines thermiques ou la science des grands systèmes en équilibre. La première définition est aussi la première dans l'histoire....)
  • 1827 - Robert Brown découvre le mouvement brownien des particules de pollen (Le pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue, chez les végétaux supérieurs, l'élément fécondant mâle de la fleur : ce sont de minuscules grains de...) et de colorant (Un colorant est une substance utilisée pour apporter une couleur à un objet à teinter.) dans l'eau.
  • 1834 - Émile Clapeyron a présenté une formulation (La formulation est une activité industrielle consistant à fabriquer des produits homogènes, stables et possédant des propriétés...) de la seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc...) loi de la thermodynamique.
  • 1843 - James Joule trouve expérimentalement l'équivalent mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui produit ou transmet un...) de la chaleur.

1848-1899

  • 1848 - Lord Kelvin (Le kelvin (symbole K, du nom de Lord Kelvin) est l'unité SI de température thermodynamique. Par convention, les noms d'unité sont des noms communs et s'écrivent en...) découvre le point (Graphie) absolu 0 de température.
  • 1850 - Rudolf Clausius : théorie mécanique de la chaleur
  • 1852 - James Joule et Lord Kelvin démontrent qu'un gaz en extension se refroidit rapidement.
  • 1859 - James Clerk Maxwell découvre la loi de distribution des vitesses moléculaires.
  • 1870 - Rudolf Clausius prouve la théorie du viriel scalaire (Un vrai scalaire est un nombre qui est indépendant du choix de la base choisie pour exprimer les vecteurs, par opposition à un pseudoscalaire, qui est un nombre qui peut dépendre de la base.).
  • 1872 - Ludwig Boltzmann énonce l'équation (En mathématiques, une équation est une égalité qui lie différentes quantités, généralement pour poser le problème de leur identité. Résoudre l'équation consiste à déterminer toutes les...) de Boltzmann pour le développement temporel des fonctions de distribution dans l'espace de phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :).
  • 1876 - Willard Gibbs - commence une série de livres sur deux ans qui discutent de l'équilibre des phases, de l'énergie libre (En thermodynamique l’énergie libre F (appelée aussi "énergie libre de Helmholtz") est une fonction d’état extensive dont la variation permet d'obtenir le travail utile susceptible d'être fourni par un...) comme force d'entraînement des réactions chimiques, et de la thermodynamique chimique en général.

1900-1944

De 1945 à aujourd'hui

Notes et références

  1. Henri Poincaré (Henri Poincaré (29 avril 1854 à Nancy, France - 17 juillet 1912 à Paris) est un mathématicien, un physicien et un philosophe français. Théoricien de génie, ses apports à...) - Cours de Physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de...) Mathématique - Thermodynamique -1908
Page générée en 0.190 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique