NetBSD
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Principaux systèmes
d'exploitation
BSD
FreeBSD - NetBSD - OpenBSD
DragonFly BSD - PC-BSD
GNU/Linux (Liste)
Debian (Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement d'un système d'exploitation basé exclusivement sur des logiciels libres.) - Fedora - Gentoo
Mandriva (Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux, dont l'un des principes est la simplicité d'utilisation.) - Red Hat (Red Hat est une société multinationale d'origine américaine éditant des distributions Linux. Elle est l’une des entreprises dédiées...) - Slackware
SuSE - Ubuntu (Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en prononciation française) est un système d’exploitation libre fondé sur Debian (une...)
Mac OS (Mac OS (pour Macintosh Operating System) est le nom du système d'exploitation d'Apple pour ses ordinateurs Macintosh. Il est surtout connu pour être le premier...)
Système 5 - 6 - 7 - 8 - 9
Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée sur tous les...) -.0 -.1 -.2 -.3 -.4 -.5 - Server
MS-DOS (DOS disk operating system est le nom générique employé pour désigner les anciens systèmes d'exploitation dont les fonctionnalités étaient orientées manipulation aisée des périphériques contenant des fichiers.) - Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement...)
1.0 - 2 - 3.x - 95 - 98 - Me
NT - 3.5x - 4.0 - 2000
XP - 2003 - Vista
2008 (prochainement)
Seven (en développement)
Autres
AmigaOS (AmigaOS est le système d'exploitation natif des ordinateurs Amiga. Bien que ce modèle d'ordinateur ait radicalement changé (passage au PowerPC), le système est toujours maintenu (en 2005), et la dernière version est...) - BeOS (BeOS est un système d'exploitation développé par la société américaine Be Inc., fondée par le français Jean-Louis Gassée, un ex-dirigeant d'Apple à partir de 1991....) - Inferno
LynxOS (LynxOS est un système d'exploitation temps réel et de style UNIX de la société LynuxWorks pour systèmes embarqués. Parfois appelé tout simplement "Lynx", LynxOS est conforme au standard POSIX et offre une compatibilité...) - Haiku OS - OS/2 (OS/2 est un système d'exploitation créé par Microsoft et IBM, qui ensuite a été développé par IBM seul. Le nom OS/2 signifie...)
QNX - Solaris - UNIX - MVS
OS/360 (OS/360 était un système d'exploitation développé par IBM pour leur nouvelle série d'ordinateurs System/360, annoncée en 1964. OS/360 a été parmi les premiers systèmes d'exploitation à nécessiter l'usage d'unités de disques...) - OS/390 - OS/400 (OS/400 est le système d'exploitation d'IBM conçu pour ses machines de la gamme AS/400, iSeries et i5 (ou System i). Il s'agit d'un système dédié à...) - Plan 9 (Plan 9 from Bell Labs, appelé usuellement Plan 9, est un système d'exploitation expérimental développé par Bell Labs, le descendant de Unix Time-Sharing System. Ce n'est cependant pas un Unix, malgré la similarité de nombreux...)
ReactOS (ReactOS est un projet de système d'exploitation en développement se voulant compatible avec les programmes et pilotes Microsoft Windows.) - VMS - ZETA (ZETA est un système d'exploitation de la société allemande YellowTAB. Il est une évolution de BeOS.) - FreeDOS (FreeDOS a pour but d'être un système d'exploitation complet, libre, et 100% compatible MS-DOS.)
filiation des systèmes Unix.
filiation des systèmes Unix.

NetBSD (NetBSD est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD et de Net/2 (4.3BSD-Lite).) est un système d'exploitation libre de type unix BSD dérivé de 386BSD (386BSD est un système d'exploitation de type BSD, dérivé de 4.3BSD NET/2 sur les architectures i386. 386BSD a été principalement écrit par Lynne et William Jolitz.) et de Net/2 (4.3BSD-Lite).

Présentation

NetBSD est le système d'exploitation le plus porté (une cinquantaine d'architectures différentes) ; cette portabilité (Selon le contexte, le mot portabilité peut avoir plusieurs significations :) est d'ailleurs sa grande fierté : sa devise est que face à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des données...), on peut déclarer " Bien sûr, NetBSD tourne dessus " ("Of course it runs NetBSD") (même sur un grille-pain, cf. liens externes). C'est un système entièrement fondé sur les logiciels libres, la plupart des composants étant soumis à la Licence BSD (La licence BSD (Berkeley software distribution license) est une licence libre utilisée pour la distribution de logiciels. Elle permet de réutiliser tout ou partie du logiciel sans restriction, qu'il soit intégré dans un logiciel...). Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...) met fortement l'accent sur la qualité du code écrit ("Solutions, not hacks"), ce qui le rapproche plus de la cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre) ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe aujourd'hui des cathédrales...) que du bazar en terme d'architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.). NetBSD est "admin friendly" plutôt que "user friendly", ainsi le support des périphériques et leur intégration est en deçà des distributions Linux (Au sens strict, Linux est le nom du noyau de système d'exploitation libre, multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur de type UNIX créé par Linus Torvalds, souvent désigné comme le noyau...) grand public. Cependant pour un programmeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise du logiciel en créant des algorithmes et en les mettant en œuvre dans un langage de...) ou un administrateur système, le système est bien plus facile à appréhender. Toutes les interfaces du noyau et les pilotes sont documentés dans des pages man, et non dans des fichiers textes éparpillés en divers endroits. NetBSD fait de la rétro compatibilité (‹?[oGv~¶~E©š’ùR”?9Š¤dn$™e; % zzjfš??“yZ ¯I`) un de ses chevaux de bataille, et avec un noyau compilé avec l'option COMPAT_09, le système est capable de faire tourner les binaires compilés en 1993 !

Organisation (Une organisation est) du projet

NetBSD est organisé autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de la NetBSD foundation, une association à but non-lucratif dont sont membres les développeurs. Le code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau,...) de NetBSD est disponible sur internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le...) via CVS et accessible en ligne via une interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) cvsweb Pour disposer d'un accès en commit sur le cvs de NetBSD, chaque développeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise des logiciels en créant des algorithmes et en les mettant en...) doit signer un accord d'agrément qui le rend membre de la fondation NetBSD. Le conseil d'administration de la fondation NetBSD, élu par les développeurs, publie des rapports réguliers sur ses activités et sur les finances du projet. NetBSD comporte 300 développeurs en 2006.

Histoire

Le projet NetBSD a été fondé par Chris Demetriou, Theo de Raadt, Adam Glass et Charles Hannum en Mars 1993. La formation du projet fait suite à la stagnation relative du développement et l'impossibilité de faire accepter des patchs externes dans 386BSD. En 1995 suite à un désaccord dans l'équipe de développement, d'anciens développeurs autour de Theo de Raadt créent OpenBSD (OpenBSD est un système d'exploitation libre de type Unix, dérivé de 4.4BSD. Créé en 1994 par Theo de Raadt, OpenBSD est issu de la séparation avec NetBSD, le plus ancien des trois autres principaux systèmes d'exploitation de la famille...). Ceux qui voudraient se faire un point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) sur la question sont invités à prendre leur courage à deux mains et lire les archives des listes de diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de « vaporisation »...) où les coups se sont échangés pendant près de 8 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.). Les deux systèmes d'exploitation divergent dans un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de domaines, comme par exemple l'initialisation du système, mais restent cependant assez proches pour que le portage de pilotes de l'un à l'autre soit relativement facile. Ainsi les deux BSD utilisent tous deux le framework (Un framework est un espace de travail modulaire. C'est un ensemble de bibliothèques et de conventions permettant le développement rapide d'applications. Il fournit suffisamment de briques logicielles et...) wscons, le même système de nomenclature de périphériques, distribuent les mêmes shells dans le système de base.

Portabilité

A partir de n'importe quelle installation de NetBSD, il est possible à partir d'une seule commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) make (make est un logiciel traditionnel d'UNIX. C'est un « moteur de production » : il sert à appeler des commandes créant des...), de reconstruire l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...) de la distribution NetBSD pour n'importe quelle architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.), compilateur compris. Il est même possible de compiler une distribution NetBSD depuis FreeBSD (FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois libre (liberté) et gratuit dans l'anglais courant, et...) ou Linux. Ainsi il est possible à partir d'un système intel i386, de compiler très facilement un noyau pour PowerPC (Le PowerPC est une architecture de microprocesseurs développée conjointement par Apple, IBM et Freescale (ex-Motorola Semiconducteurs). Elle utilise un modèle...), Alpha, MIPS, le script de cross-compilation build.sh se chargeant lui-même de la compilation de toutes les dépendances requises. Ceci fait de NetBSD un système de choix pour le développement de systèmes embarqués (routeurs, firewalls, caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la vidéo.) video IP, et même robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont...) dansant et toaster)

Licence

La majorité de NetBSD est disponible sous la licence BSD " traditionnelle " à quatre clauses.

Organisation du système

NetBSD lui-même est un système de base minimal de 300 Mo comprenant les outils Unix traditionnels et l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...). Les applications externes sont disponibles via pkgsrc, un système de packages multi plateformes.

Versions de NetBSD

NetBSD 0.8 remonte à avril 1993, ce qui en fait le système d'exploitation libre le plus ancien encore en activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.). NetBSD 0.8 est basé sur un 386BSD considérablement patché.

NetBSD 1.0, sorti en octobre 1994, est la première version multiplateforme de NetBSD, disponible pour PC, HP 9000 Series 300, Amiga (L’Amiga est une famille d’ordinateurs personnels commercialisée par Commodore International entre 1985 et 1994. Le prix modique de...), Macintosh (Macintosh (prononcé /makintɔʃ/) ou Mac est une série de différentes familles d'ordinateurs personnels conçus, développés, et vendus par Apple. Le premier Macintosh, le Macintosh 128K, est...) 68k , stations Sun (Sun Microsystems (NASDAQ : SUNW) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de logiciels américain.) 4c et PC532.

NetBSD 1.3, sorti en janvier 1998, a vu l'introduction du système de packages, pkgsrc, permettant l'installation facile et rapide d'applications externes à partir du code source ou sous forme de binaires précompilés. Pkgsrc est inspiré du système de ports de FreeBSD.

NetBSD 1.6, sorti en septembre 2002, a vu l'introduction du framework de cross-compilation entre les différentes architectures.

NetBSD 2.0, sorti en décembre 2004, a vu l'introduction du support SMP sur un grand nombre d'architectures, ainsi que la mise en place d'un système de distribution des isos de CD-ROM via BitTorrent (BitTorrent est un protocole de transfert de données poste à poste (P2P) à travers un réseau informatique développé par Bram Cohen. Le protocole a été...)

NetBSD 3.0.1, sorti le 23 juillet 2006.

NetBSD 3.1, sorti le 4 novembre 2006, intégre le support natif pour la solution de virtualisation (La virtualisation consiste à faire fonctionner sur un seul ordinateur plusieurs systèmes d'exploitation comme s'ils fonctionnaient sur des ordinateurs distincts. On appelle serveur privé virtuel (Virtual Private...) Xen.

NetBSD 4.0, sorti le 19 décembre 2007, est la dernière version stable de NetBSD. Les nouveautés comprennent le support de Xen en version 3, l'intégration du protocole CARP (CARP peut faire référence à :) venant de OpenBSD, et deux nouveaux ports, NetBSD/landisk et NetBSD/ews4800mips.

Critiques

Des trois systèmes BSD, NetBSD est celui qui dispose du moins de visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit l'heure. On peut mesurer la visibilité horizontale et verticale, souvent...). Avant 1998, il n'existait aucune distribution officielle de NetBSD sur CD-ROM, alors que FreeBSD et OpenBSD dès le départ ont utilisé ce canal de diffusion pour se faire connaître et générer des revenus. Les développeurs de NetBSD répondent que leur projet n'est pas un phénomène de mode ("hype free"), et qu'il est destiné à des utilisateurs ayant une bonne maitrise de l'outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la...) informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement...).

Page générée en 0.118 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique