North American XB-70 Valkyrie
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
North American XB-70 Valkyrie
Rôle Bombardier supersonique
Équipage
2 (1 pilote et 1 copilote)
Motorisation
Moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) 6 turboréacteurs General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et de Edison General Electric...) YJ93-GE-3 de 133 kN chacun
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...)
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 32 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en...) 56,6 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 9,4 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet...) alaire 585 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 93 000 kg
Avec armement 242 500 kg
Maximale 250 000 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 3 275 km/h
3,08 Mach
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 23 600 m
Distance franchissable 7 900 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à...) 14 bombes nucléaires ou thermonucléaires
Avionique

Le XB-70 Valkyrie a été un prototype d'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans...) bombardier supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».) Américain de la fin des années 1950. Il a été conçu par la firme North American (North American Aviation fut le premier constructeur d'aéronautique militaire américain par le nombre, durant la période de 1935 à 1967. Rien que pendant la Seconde...), seuls deux exemplaires ont été construits, dont un qui a été détruit lors d'un accident.

Contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui...) historique

Dans le contexte de la guerre froide du début des années 1950, les doctrines d'armement étaient fondées sur l'emploi de bombardiers stratégiques à long rayon d'action, capable d'apposer une frappe nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) sur le sol ennemi par un vol sans escale (Une escale est un arrêt marqué par un véhicule de transport durant un trajet au long cours. Dans sa dimension technique, elle a généralement un caractère obligatoire car elle permet le réapprovisionnement en fuel...) depuis le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) des États-Unis. Le premier appareil qualifié pour cette tâche fut le Boeing B-52 Stratofortress (Le Boeing B-52 Stratofortress est un bombardier stratégique mis en service en 1955, sous l'égide de la Strategic Air Command de l'US Air Force. 744 exemplaires furent construit...), qui effectua son premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) en 1952. Néanmoins, les rapides progrès effectués par les chasseurs et les missiles sol-air soviétiques rendirent caduque cette stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) tactique : trop lent et ne volant pas assez haut, le B-52 était devenu une proie (Une proie est un organisme capturé vivant, tué puis consommé par un autre, qualifié de prédateur.) facile.

Une nouvelle stratégie fut alors élaborée : aller et retour à haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la...) et basse vitesse (pour économiser le carburant) et pénétration du territoire hostile à Mach 2 (pour éviter une interception). Cette vision stratégique donna tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord naissance au B-58 Hustler qui, bien qu'innovant et performant, ne répondait pas aux exigences formulées par le Strategic Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) Command (SAC) : il était notamment trop faible en terme de rayon d'action, trop coûteux à maintenir, pas assez fiable et finalement trop petit pour disposer d'une capacité de frappe suffisante.

Un nouveau cahier des charges (Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d'un produit ou d'un service à réaliser. Outre les spécifications de base, il décrit ses modalités d'exécution. Il définit aussi les...) fut donc publié par le SAC en mars 1953 décrivant un bombardier stratégique à long rayon d'action, et doté des meilleures performances possibles en terme de plafond et de rayon d'action.

Genèse du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...)

La plupart des constructeurs proposèrent un projet mais l'écart entre les performances demandées et la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) du moment les conduisirent à imaginer des solutions trop innovantes pour envisager une mise en œuvre à court terme (composites bombardier + chasseur "parasite", moteurs nucléaires, drones, etc.)

Cette période d'incertitude prit fin le 18 septembre 1957, lorsque l'US Air Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force...) formula son cahier des charges définitif. Il spécifiait dorénavant une vitesse de croisière (La vitesse de croisière d'un aéronef est la vitesse correspondant au régime des moteurs prévu pour la partie courante d'un vol, c'est-à-dire sans la phase de montée et d'approche en vue...) de Mach 3, un plafond opérationnel de 22 860 mètres et une autonomie minimale de 9 650 km. Entretemps, la technologie avait évolué, notamment au niveau des turboréacteurs, et le marché s'était clarifié : seuls Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs aéronautiques et aérospatiaux au monde. Son siège...) et North American demeuraient en lice.

Le 23 décembre, North American fut déclaré vainqueur. l'US Air Force espérait disposer de 30 appareils opérationnels à la fin de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1965. La complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie, en...) du projet amena (Orange est aujourd’hui une marque commerciale propriété de l'entreprise internationale française de télécommunications France Télécom; elle désigne en particulier ses activités hors du territoire...) North American à sélectionner de nombreux sous-traitants, parmi lesquels :

  • Boeing (ailes)
  • Lockheed (La Lockheed Corporation (d'abord appelée la Loughead Aircraft Manufacturing Company) était un constructeur américain de l'aéronautique et de l'aérospatiale fondé en 1912, en Californie. Elle fusionna avec...) (certains éléments du fuselage)
  • Westinghouse (système de défense électronique)
  • IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique,...) (avionique de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) et de bombardement)
  • General Electric (radar et avionique de propulsion)
  • Chance-Vought (empennages et ailerons)

De fait, le XB-70 (dénomination officielle depuis le 6 février 1958) comportait plusieurs innovations technologiques importantes :

  • Entrées d'air à géométrie variable (La voilure à géométrie variable est une voilure dont la forme peut être modifiée en cours de vol, afin de rendre un aéronef capable d'évoluer à différentes vitesses sans perte d'efficacité.) commandées automatiquement
  • Empennages canard (Les canards sont des oiseaux aquatiques au bec caractéristique, domestiqués ou non. Le terme « canard » est un terme générique...) (destinés à réduire la trainée)
  • Saumons mobiles : le XB-70 fut un des premiers aéronefs dont la construction tirait partie de la loi des aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.), non dans la canalisation (Une canalisation, ou un pipeline (de l'anglais) est une conduite destinée à l'acheminement de matières gazeuses, liquides, solides ou...) des flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus...) d'air autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) du fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage (pour la stabilité).) (comme pour le F-102, par exemple) mais en modifiant en vol la courbure (Intuitivement, courbe s'oppose à droit : la courbure d'un objet géométrique est une mesure quantitative du caractère « plus ou moins courbé » de cet objet. Par exemple :) de sa voilure. Aux hautes vitesses (Mach 2+), le XB-70 abaissait ses saumons d'ailes vers le bas, et parvenait ainsi à "chevaucher" sa propre onde de choc (Une onde de choc est un type d'onde, mécanique ou d'une autre nature, associé à l'idée d'une transition brutale. Elle peut prendre la forme d'une vague...). Ce procédé permettait de diminuer de façon sensible la trainée et d'augmenter de ce fait la distance franchissable.

Le bombardier était équipé de capsules de survie éjectables, ce qui permettait aux pilotes et à leurs copilotes de s'éjecter à grande vitesse.

Développement - première version

Le premier exemplaire du XB-70 est sorti des ateliers la 11 mai 1964 à Palmdale. Il était capable de voler à Mach 2,3, vitesse suffisante pour que la chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) provoquée par le frottement (Les frottements sont des interactions qui s'opposent à la persistance d'un mouvement relatif entre deux systèmes en contact.) de l'air soit la source de problèmes techniques: sa peinture de revêtement s'écaillait, et des fuites de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) apparaissaient à cause de la déformation des réservoirs. Il décolla le 21 septembre 1967, piloté par le colonel Joe Cotton.

Deuxième version

La deuxième version fut équipée d'un radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un...) monté dans le radôme avant, ainsi que d'éléments d'avionique en plus. Comme la première version, l'avant de l'avion, devant le cockpit (L'habitacle (mais aussi cabine de pilotage, poste de pilotage, cellule ou encore cockpit) d'un avion désigne l'espace réservé au pilote, son copilote et au mécanicien. Il...), était peint en noir, de sorte que les rayons du soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...) soient absorbés par la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).), plutôt que d'éblouir le pilote et le copilote lors des vols à haute altitude. Cette technique est aussi utilisée dans les sports, comme le football américain.

L'accident

Le 8 juin 1966, le deuxième prototype quitta Edwards AFB pour effectuer des mesures de bangs supersoniques. En outre, cet essai permettait à General Electric, fabricant les réacteurs du XB-70, de réaliser des photos publicitaires de l'avion avec un F-4B Phantom II, un F-104N Starfighter, un F-5A Freedom Fighter et un T-38 Talon, tous propulsés avec des moteurs de General Electric. Mais le F-104, pris dans les remous d'air provoqués par le XB-70, le percuta, détruisant l'empennage vertical (Le vertical (rare), ou style vertical, est un style d’écriture musicale consistant en accords plaqués.) droit. Après encore une minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) de vol, le bombardier devint incontrôlable, puis s'écrasa. Le pilote du XB-70 s'éjecta à temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) mais son copilote ne parvint pas à s'éjecter et périt, de même que le pilote du F-104, Joseph Albert Walker.

La fin du programme

La perte d'un des prototypes fut l'arrêt de mort (Arrêt de mort (Death-Sentence) est une nouvelle de science-fiction écrite par Isaac Asimov en 1943.) du programme. Ce vol ayant été un vol publicitaire, de nombreux journalistes ont été témoins de l'accident de cet engin extrêmement couteux. De plus, l'avion était presque obsolète dès son premier vol : la capacité de l'armée Russe de détruire en vol des avions ennemis à l'aide de missiles sol-air (cause de la destruction du U-2 de Gary Powers en 1960) a provoqué un nouveau changement d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) de stratégie, favorisant la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) d'avions furtifs plutôt que rapides, ainsi que le développement de missiles balistiques inter-continentaux.

Le premier protoype est exposé à l'US Air Force Museum.

Le programme du XB-70, malgré l'échec, influença fortement l'Union Soviétique, qui décida de concevoir un chasseur capable de venir à bout de bombardiers trisoniques comme le Valkyrie: celui-ci fut le MIG-25 " Foxbat ", qui reste l'avion le plus rapide en service.

Sources

  • Atlas des avions de l'extrême, Edition Atlas, 2003.
Page générée en 0.008 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique