Astéroïde
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Premières découvertes

Le planétoïde 1 Cérès vu par le télescope spatial Hubble.

L’étude des astéroïdes fut longtemps délaissée par les astronomes. Nous les connaissons depuis maintenant plus de deux cents ans, mais ils étaient considérés comme les rebuts du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui...). On sait maintenant que les astéroïdes sont une clé importante de la compréhension de la formation du système solaire et c’est pour cette raison que les astronomes montrent un plus grand intérêt envers ces objets.

Le premier astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres et qui, à la différence d’une comète, tourne autour du Soleil sur une orbite...) fut découvert tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) à fait par hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.) par Giuseppe Piazzi, directeur, à l’époque, de l’observatoire de Palerme (Palerme (Palermu en sicilien, Palermo en italien) est une ville italienne, chef-lieu et plus grande ville de la région Sicile avec 720 000 habitants. Elle se situe dans une baie sur la côte nord de...), en Sicile (La Sicile (Sicilia en italien) est une région autonome d'Italie et la plus grande île de la Méditerranée. Son chef-lieu est la ville de...). La veille du jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...) de l’an 1801, ce dernier observait la constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure sur...) du Taureau (Le taureau est un mammifère domestique ruminant, généralement porteur de cornes sur le front, appartenant à l'espèce Bos taurus de la famille des Bovidés. C'est le...), lorsqu’il aperçut un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction...) non identifié se déplaçant très lentement sur le fond étoilé. Il suivit le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la...) de cet objet pendant plusieurs nuits. Son collègue, Carl Friedrich Gauss, utilisa ces observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) pour déterminer la distance exacte de cet objet inconnu à la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...). Ses calculs placèrent l’astre entre les planètes Mars et Jupiter. Piazzi le nomma Cérès, du nom de la déesse romaine qui fait sortir la sève (En botanique et en physiologie végétale, la sève est le milieu liquide qui circule grâce à des cellules spécialisées appelées...) de la terre et qui fait pousser les jeunes pousses au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons des zones tempérées,...), et qui était également la déesse protectrice de la Sicile.

Tout cela était très surprenant car auparavant, en 1766, le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui les relient. Le mot physicien dérive du grec, qui...), astronome (Un astronome est un scientifique spécialisé dans l'étude de l'astronomie.) et biologiste (Sur les autres projets Wikimédia :) prussien Johann Daniel Titius avait prédit l’existence d’une planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa...) sur cette orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) en vertu de la loi de Titius-Bode (La loi de Titius-Bode, ou loi de Bode, est une règle empirique reliant les rayons des orbites des planètes du système solaire. Elle montre que la distance des planètes au Soleil...).

Entre 1802 et 1807, trois autres objets furent découverts : Pallas, Junon et Vesta. Ces quatre corps furent alors considérés comme des planètes à part entière. Puis les recherches furent abandonnées jusqu’à la découverte d’Astrée par Karl Ludwig Hencke en 1845. En juillet 1868, cent astéroïdes étaient connus. La millième découverte homologuée eut lieu en novembre 1921 (969 Leocadia) et la dix-millième en octobre 1989 ((21030) 1989 TZ). En règle générale, l’ordre des dates de découvertes ne correspond pas à l’ordre de numérotation des astéroïdes, car l’octroi d’un numéro dépend de l’établissement d’une orbite fiable.

Exploration des astéroïdes

L’astéroïde Éros survolé par la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les...) Near, le 19 septembre 2000.

Les premières images rapprochées d’un astéroïde sont l’œuvre de la sonde Galileo (Galileo fut une sonde spatiale américaine (conçue par la NASA) conçue pour l'étude de la planète Jupiter et de ses lunes, lancée le 18 octobre 1989 à partir de la navette spatiale Atlantis. Elle porte le nom de l'astronome Italien du...) envoyée vers 951 Gaspra et 243 Ida en 1991.

La sonde NEAR Shoemaker (NEAR Shoemaker (Near Earth Asteroid Rendezvous - Shoemaker) est une sonde lancée le 17 février 1996 par la NASA dans le but d'étudier en détails l'un des plus gros astéroïdes...) (Near Earth Asteroid Rendezvous - Shoemaker) fut lancée le 17 février 1996 par la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du programme spatial...) dans le but d’étudier en détails l’un des plus gros astéroïdes géocroiseurs : 433 Éros. Après avoir établi une cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation...) complète de la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) de 433 Éros entre avril et octobre 2000, et bien que cela n’était pas prévu au départ de sa mission, la sonde NEAR Shoemaker s’est finalement posée sur l’astéroïde le 12 février 2001 sans subir de dommages. Le dernier signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux...) de la sonde a été reçu le 28 février 2001.

En 2003, la JAXA (L'agence d'exploration aérospatiale japonaise (en japonais ?????????? — uch? k?k? kenky? kaihatsu kik? —, souvent dénommée par sa traduction anglaise Japan Aerospace...) a lancé une sonde baptisée Hayabusa vers l’astéroïde Itokawa, avec pour objectif de s’y poser en douceur et d’en prélever des échantillons. Malgré plusieurs pannes et incidents, la sonde est finalement retournée sur Terre en juin 2010, sans que l’on sache toutefois avec certitude si elle contient effectivement des échantillons d’Itokawa (fin juin 2010).

Page générée en 0.090 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique