Bismarck (cuirassé) - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs est disponible ici.
Bismarck
Maquette du BismarckMaquette du Bismarck
Histoire
A servi dans : Kriegsmarine Pavillon
Commandé : 16 novembre 1935
Quille posée : 1er juillet 1936
Lancement : 14 février 1939
Armé : 20 août 1940
Statut : Sabordé le 27 mai 1941
Caractéristiques techniques
Type : Cuirassé
Longueur : 250,5 m
Maître-bau : 36 m
Tirant d'eau : 8,7 m
Déplacement : 41 700 t normal, 50 900 t à pleine charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice...)
Puissance : 150 000 ch (110 MW)
Vitesse : 30,8 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage : 120 à 200 mm ; 380 mm (ceinture)
Armement : 8x380mm (4x2), 12x150mm (6x2), 16x105mm, 16x37mm (8x2), 12x20mm cannon
Aéronefs : 6, avec 2 catapultes
Autres caractéristiques
Équipage : 2 000 – 2 200 hommes
Chantier : Blohm & Voss (Désignation complète : Blohm & Voss Abteilung Flugzeugbau (BV)), Hambourg

Le DKM Bismarck (pour Deutsches Kriegsmarine) est un cuirassé allemand de la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. ...) Guerre mondiale, fleuron de la Kriegsmarine du IIIe Reich et qui porte le nom du Chancelier Otto von Bismarck (1815-1898). Il est célèbre pour avoir coulé le HMS Hood et sa poursuite par les Britanniques. Il fut, avec son sister-ship (Les sister-ships, terme d'origine anglaise (ship est un nom féminin en anglais), dont l'expression française est navire-jumeau (pl. navires-jumeaux), sont des bateaux identiques en tous points : mêmes caractéristiques, même...) le Tirpitz, le bâtiment allemand le plus puissant et la fierté de son pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...).

La menace

La conception du navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de...) commence en 1934. Pendant cette période le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens En architecture...) passa de 35 000 à 42 600 tonnes, bien au-dessus de la limite autorisée par le traité de Versailles. Sa quille fut installée à la cale sèche Blohm + Voss à Hambourg le 1er juillet 1936. Son lancement eut lieu le 14 février 1939 et il prit son service le 24 août 1940 avec le capitaine de vaisseau Ernst Lindemann.

À cause de la suprématie britannique en navires de combat de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...), Adolf Hitler ordonna à la Kriegsmarine de cibler les navires de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal...) alliés. Le Bismarck prit la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) pour son voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est...) inaugural quittant le port le 18 mai 1941.

L'amirauté britannique apprit son départ d'espions qui le virent passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) les détroits (Dans la politique européenne, les « Détroits » (substantivés, sans plus de précisions) désignent la longue passe entre la mer Méditerranée et la mer Noire, marquée par le...) entre le Danemark et la Norvège. Trois jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) plus tard, il fut repéré par un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un...) de reconnaissance allié alors qu'il se ravitaillait dans un fjord norvégien et fut rapidement suivi par les navires patrouilleurs Norfolk et Suffolk. Les Alliés prennent de suite la mesure de la menace que fait peser ce navire, plus puissant et moderne que n'importe quel autre bâtiment existant à l'époque, sur les lignes de ravitaillement et décident, dès sa première sortie, de lancer une vaste opération maritime et aérienne afin de le mettre hors de combat.

L'humiliation britannique

Le 24 mai 1941, six jours après sa sortie en mer et dans son premier engagement le Bismarck coule en quelques salves de ses obus de 380 mm (pesant près d’une tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En zoologie, la tonne cannelée est un mollusque gastéropode. ) et allant à une fois et demi la vitesse (On distingue :) du son) le fleuron de la Royal Navy, le HMS Hood, provoquant la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...) de la quasi-totalité de l'équipage.

Le Bismarck était alors accompagné par le croiseur (Un croiseur est un navire de guerre, aujourd'hui, le plus puissant et le plus grand des bâtiments de combat, exception faite des porte-aéronefs.) lourd Prinz Eugen et son navire de ravitaillement lorsque les croiseurs de bataille britanniques Hood et le très récent (mais pas complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la quantité...) fini) Prince of Wales les interceptèrent.

Le Hood avait un blindage de pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus...) relativement faible et donc il lui fallait s'approcher pour éviter les tirs courbes mais il fut touché par un obus qui passa peut-être par une cheminée (Une cheminée (lat. caminus) est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, (un véhicule), pour évacuer les gaz et fumées toxiques d'un feu brûlant dans son...), toucha un magasin de poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent sous forme de petits morceaux, en général de taille inférieure au dixième de millimètre...), explosa et coula rapidement entrainant son équipage de 1 418 hommes dans la mort, à l'exception de trois d'entre eux.
Le Prince of Wales, avec tous sauf un de ses canons principaux rendus inutilisables s'enfuit derrière un rideau de fumée (La fumée, parfois appelée boucane en Amérique du Nord, est un nuage de particules solides émis par un feu ou un échauffement...). Il avait toutefois touché le Bismarck trois fois dont une créant une fuite amenant une infiltration d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) dans une réserve de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.). Le Bismarck ne fit pas le plein de carburant mais préféra aller le plus vite possible au port de Brest.

Les Britanniques furent consternés par l'événement. Pour se laver de cet affront ainsi que redonner courage à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) de son peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l'on se place.) et de ses combattants, le Premier ministre Winston Churchill donne l'ordre " Sink the Bismarck ! " (coulez le Bismarck !).

La bataille finale

Une attaque par des avions torpilleurs biplan (Un biplan est un avion pourvu de deux paires d'ailes, l'une au-dessus de l'autre. Si une des ailes est moitié plus petite que l'autre, on parle plus précisément de sesquiplan.) Swordfish du porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des avions de combat. C'est en fait une base aérienne...) Victorious a lieu au début de la soirée du 24 mai. Le Bismarck parvint néanmoins à rompre le contact radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur envoie...) mais sans que son équipage ne se rende compte que le retour d'ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de...) était trop faible pour être capté. Il fut cependant retrouvé notamment grâce à l'incroyable comportement de l'amiral Günther Lütjens (1889-1941) qui, malgré les objections du capitaine, trahit sa position en faisant transmettre un message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en...) d'une demi-heure. Le 26 mai, des Swordfish du porte-avions Ark Royal parvinrent à placer une torpille qui endommagea le gouvernail (Le gouvernail est une partie mobile d'un bateau, ou d'un avion.) et le régulateur (Le Régulateur est une série de bande dessinée française de science-fiction dans un univers steampunk. L'action se passe après un grand cataclysme écologique dans une cité rongée par la...) de direction rendant le navire non manœuvrable. Pendant toute la nuit suivante une série d'attaques par des destroyers harcelèrent le géant blessé. Le 27 mai 1941 au matin, suite à de nombreuses avaries et peut-être aussi à un sabordage pour éviter qu'il ne tombe entre les mains des Alliés, le Bismarck sombre par près de 4 800 m de fond environ 1 000 km à l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).) de Brest. Seuls 115 des 2 206 marins furent recueillis par crainte des sous-marins. Le croiseur espagnol Canarias tenta d'en sauver certains. Plusieurs sous-marins allemands eurent des opportunités d'intervenir mais ils étaient à cours de munition.

Près d'une centaine de vaisseaux furent déployés pour opérer avec, contre, ou à cause du Bismarck. Voir la liste sur le wiki anglophone.

La légende

Avec les années, le navire entra dans la légende. Son histoire fut popularisée par un film en 1960 Coulez le Bismarck !, puis une chanson homonyme la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de Johnny Horton.

L'épave fut découverte le 8 juin 1989 par une expédition menée par Robert D. Ballard, également découvreur de l'épave du Titanic, à une profondeur d'environ 4 700 m, 650 km au nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est opposé au sud-est.) de Brest. L'analyse de l'épave montre des dommages nombreux sur la superstructure causés par les obus et quelques dégats mineurs causés par les tirs de torpille mais suggère aussi que les Allemands aient pu saboter le navire pour hâter son naufrage. Cela n'avait jamais été prouvé auparavant par des investigations marines mais toujours affirmé par les marins survivants. Ballard garda secret l'emplacement exact de l'épave pour prévenir d'autres plongées et d'éventuels prélévements sur l'épave, pratiques qu'il considère comme une forme de vol aggravé.

Plus tard, une autre plongée identifia l'épave et ramena des images pour un documentaire sponsorisé par la chaine britannique Channel 4 sur le Bismarck et le Hood.

Une troisième plongée sur l'épave est réalisée en 2002 à l'initiative du réalisateur américain James Cameron pour la réalisation d'un film documentaire, Expedition: Bismarck, sorti la même année. Ce film raconte l'histoire du cuirassé allemand, en associant images de la plongée sur et dans l'épave et reconstitution numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite...) de la bataille, du naufrage jusqu'à son glissement sur le fond de l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont...). Ses découvertes étaient qu'il n'y avait pas assez de dommages sous la ligne de flottaison pour confirmer que le Bismarck ait été coulé par les obus ou les torpilles britanniques, confirmant même après une inspection sous-marine à l'intérieur du navire qu'aucun obus ou torpille n'avait pénétré la partie blindée de la coque, renforçant la thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du...) allemande de sabordage du navire.

Cet article vous a plus ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis !
Page générée en 0.246 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique