Agence métropolitaine de transport
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'Agence métropolitaine de transport (AMT) est une agence gouvernementale, rattachée au ministère des Transports du Québec, qui a pour mission d'accroître les services de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) collectif afin d'améliorer les déplacements des personnes dans la région métropolitaine de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et des...), y compris l'Île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif « insulaire » ; on dit aussi...) de Montréal, Laval, la rive Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et la rive Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.). L'AMT est également responsable des titres de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route,...) métropolitains.

Sa compétence s'étend sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences...) de 83 municipalités et d'une réserve indienne, 12 municipalités régionales de comté (MRC), 2 conseils d'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération...) et 14 organismes de transports régionaux. Elle dessert une population d'environ 3,2 millions d'habitants et est responsable de plus de 750 000 voyages quotidiens.

L'AMT exploite actuellement 5 lignes de trains de banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement distinct.), 2 lignes d'autobus (Un autobus (ou bus), comme un autocar (ou car), est un véhicule automobile pour le transport en commun de voyageurs. Le mot bus et autobus vient d'Omnés Omnibus qui était le slogan du chapelier Omnés à Nantes où stationnait le premier...) express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).), 13 terminus métropolitains, 57 stationnements incitatifs (24 500 places) ainsi que 83,4 km de voies réservées. Son budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) annuel est de 228 millions de dollars. Les trains de banlieue relient le centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations culturelles et...) de Montréal à des localités aussi éloignées que Rigaud à l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), Mont-Saint-Hilaire à l'Est, et Saint-Jérôme au Nord.

Trains de banlieue

Réseau de trains de banlieue de Montréal
Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...) de trains de banlieue de Montréal

Il existe cinq lignes de trains de banlieue au départ de la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) centrale de Montréal et de celle de Lucien-L'Allier. Ces lignes sont coordonnées avec les lignes de bus urbains et de métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol rarement.) gérés par la Société de transport de Montréal (STM).

Les lignes sont divisées en six zones tarifaires numérotées de 1 a 6. Les zones tarifaires sont intégrées avec les autres moyens de transport de la région métropolitaine jusqu'à la zone 8. Le système tarifaire est basé sur l'hypothèse que les voyages se font au départ ou à destination du terminus situé en zone 1. De sorte qu'aucun tarif réduit n'est proposé à ceux qui voyagent de la zone 5 à la zone 2 ou à l'intérieur de la zone 3 par exemple.

Avant le 1er janvier 2005, les zones 1 et 2 se trouvait dans la Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins...) de Montréal (Île de Montréal), zone normalement desservie par la STM. A compter de cette date, quelques stations sur la ligne Montréal/Dorion-Rigaud ont changé de zone. Maintenant, les stations entre Beaconsfield et Sainte-Anne-de-Bellevue se situe en zone 3, anciennement réservé à Laval et Longueuil.

Depuis du 1er janvier 2004, la carte mensuelle CAM (Carte Autobus Métro) n'est plus valide à bord des trains de banlieue. Pour la zone 1, il faut dorénavent obtenir la carte TRAM (Train Autobus Métro) de la zone 1. Pour les voyageurs (Les Voyageurs est un épisode de la série télévisée Stargate Atlantis. C'est le cinquième épisode de la saison 4 et le 65e épisode de la série.) n'utilisant pas les cartes mensuelles, la correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) est toujours possible entre les trains, les autobus et le métro. En venant du train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des...), il faut acheter un ticket à un distributeur automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour...) dans les gares, ce ticket est valables dans les bus et le métro. Les tickets achetés en carnets de six, une fois validés, sont également valables dans les bus ou le métro. En sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...) inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y =...), un titre de transfert est délivré à l'achat du ticket de bus ou de métro, ce document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.) est utilisable comme billet dans les trains.

Pour les zones 4, 5 et 6, situées à l'extérieur de Montréal, les billets, à l'unité ou en carnets de six, ne sont valables qu'à bord des trains. Ils ne permettent pas l'emprunt des bus et du métro. Les mêmes billets sont valables sur toutes les lignes.

La carte mensuelle de la zone 3 est un abonnement régional qui est également valable dans les réseaux de bus ou de métro de Montréal (Le métro de Montréal a été inauguré le 14 octobre 1966, durant le mandat municipal du maire Jean Drapeau. À son inauguration, le réseau ne comprenait que 26 stations réparties sur trois lignes. Il y a aujourd'hui 68...) (STM), de Laval (STL) ou de Longueuil (RTL). Deux abonnements mensuels sont disponibles en zone 5, l'un valable seulement dans les trains, et l'autre dans les trains et dans les réseaux de bus urbains et suburbains.

Les billets sont vendus par des distributeurs automatiques dans toutes les gares. Les abonnements pour toutes les zones sont disponibles à la gare centrale de Montréal et à celle de Lucien-l'Allier. Les cartes mensuels de toutes les zones sont vendues dans quelques commerces près des gares de banlieue. Les cartes ont une validité mensuelle, et sont normalement en vente du 25 du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) précédent au 6 du mois en cours de validité.

Liste des gares de banlieue

Montréal/Dorion–Rigaud

  • Lucien-L'Allier (correspondance avec la station de métro Lucien-L'Allier)
  • Vendôme (correspondance avec la station de métro Vendôme)
  • Montréal-Ouest
  • Lachine
  • Dorval
  • Pine Beach
  • Valois
  • Pointe-Claire
  • Cedar Park
  • Beaconsfield
  • Beaurepaire
  • Baie-d'Urfé
  • Sainte-Anne-de-Bellevue
  • Île-Perrot
  • Pincourt / Terrasse-Vaudreuil
  • Dorion
  • Vaudreuil
  • Hudson
  • Rigaud


Trains de banlieue de l'AMT : Ligne de Dorion–Rigaud

Lucien-L'Allier | Vendôme | Montréal-Ouest | Lachine | Dorval | Pine Beach | Valois | Pointe-Claire | Cedar Park | Beaconsfield
Beaurepaire | Baie-d'Urfé | Sainte-Anne-de-Bellevue | Île-Perrot | Pincourt / Terrasse-Vaudreuil | Dorion | Vaudreuil | Hudson | Rigaud

Montréal/Deux-Montagnes

  • Gare Centrale (correspondance avec la station de métro Bonaventure)
  • Canora
  • Mont-Royal
  • Montpellier
  • Du Ruisseau (Le ruisseau est un petit cours d'eau, au débit faible, alimenté par des sources d'eau naturelles, souvent affluent d'un étang, d'un lac ou d'une rivière.)
  • Bois-Franc
  • Sunnybrooke
  • Roxboro-Pierrefonds
  • Île-Bigras
  • Sainte-Dorothée
  • Grand-Moulin
  • Deux-Montagnes

La gare McGill est présentement à l'étude. Cette gare serait au centre-ville, coin Sainte-Catheriene et McGill, près de la station de métro McGill. La gare Édouard-Montpetit est présentement à l'étude. Cette gare serait sous la station de métro Édouard-Montpetit.

Un gare à la jonction (La Jonction est un quartier de la ville de Genève (Suisse), son nom familier est "la Jonquille") de l'autoroute (Une autoroute est une route réservée à la circulation des véhicules motorisés rapides (automobiles, motos, poids lourds) et dont le tracé permet de circuler avec une sécurité optimale. Dans certains pays, mais pas en...) 13 et un autre au nord de l'autoroute 640 sont également inscrit comme des projets futures.

Il y a déjà eu un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) d'étude de gare, dans le secteur des rapides du Cheval-Blanc à Pierrefonds. Ce projet de gare n'aura pas de suite.


Trains de banlieue de l'AMT : Ligne de Deux-Montagnes

Gare Centrale | Canora | Mont-Royal | Montpellier | Du Ruisseau | Bois-Franc
Sunnybrooke | Roxboro-Pierrefonds | Île-Bigras | Sainte-Dorothée | Grand-Moulin | Deux-Montagnes

Montréal/Blainville–Saint-Jérôme

  • Lucien-L'Allier (correspondance avec la station de métro Lucien-L'Allier)
  • Vendôme (correspondance avec la station de métro Vendôme)
  • Montréal-Ouest
  • Parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il...) (correspondance avec la station de métro Parc)
  • Chabanel
  • Bois-de-Boulogne
  • De la Concorde (Le Concorde est un avion de transport supersonique construit par l’association de Sud-Aviation (devenue par la suite l’Aérospatiale après sa fusion avec Nord-Aviation et la SEREB) et de la...) (correspondance avec la station de métro de la Concorde)
  • Vimont
  • Sainte-Rose
  • Rosemère
  • Sainte-Thérèse
  • Blainville
  • Mirabel (gare projetée)
  • Saint-Jérôme

Il y a également trois gares à l'étude:

  • Côte-Saint-Luc
  • Namur (Namur (en wallon Nameur, en néerlandais Namen) est une ville et commune francophone de Belgique, capitale de la Région wallonne, chef-lieu de la province de...) (correspondance avec la station de métro Namur)
  • Côte-des-Neiges


Trains de banlieue de l'AMT : Ligne de Blainville–Saint-Jérôme

Lucien-L'Allier | Vendôme | Montréal-Ouest | Parc | Chabanel | Bois-de-Boulogne
De la Concorde | Vimont | Sainte-Rose | Rosemère | Sainte-Thérèse | Blainville | Mirabel | Saint-Jérôme

Montréal/Mont-Saint-Hilaire

  • Gare Centrale (correspondance avec la station de métro Bonaventure)
  • Saint-Lambert
  • Saint-Hubert
  • Saint-Bruno
  • Saint-Basile-le-Grand
  • McMasterville
  • Mont-Saint-Hilaire


Trains de banlieue de l'AMT : Ligne de Mont-Saint-Hilaire

Gare Centrale | Saint-Lambert | Saint-Hubert | Saint-Bruno
Saint-Basile-le-Grand | McMasterville | Mont-Saint-Hilaire

Montréal/Delson–Candiac

  • Lucien-L'Allier (correspondance avec la station de métro Lucien-L'Allier)
  • Vendôme (correspondance avec la station de métro Vendôme)
  • Montréal-Ouest
  • LaSalle
  • Sainte-Catherine
  • Saint-Constant
  • Delson
  • Candiac


Trains de banlieue de l'AMT : Ligne de Delson–Candiac

Lucien-L'Allier | Vendôme | Montréal-Ouest | LaSalle
Sainte-Catherine | Saint-Constant | Delson | Candiac

Projets

La ligne Montréal/Repentigny–Mascouche est présentement en projet et a récemment fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) d'une annonce officielle du gouvernement du Québec. Selon le communiqué du gouvernement, c'est un projet coûtant " [...] environ 300 millions de dollars qui se traduira par la construction d'une ligne de train de banlieue (Les trains de banlieue sont des trains de voyageurs qui sont exploités en service cadencé dans les grandes agglomérations urbaines et leur périphérie. Ils...) d'une longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) de 51 km entre Montréal et Mascouche "[1]. Il y aurait 7 nouvelles stations de construites dans l'est de Montréal, ainsi que quatre autres dans la couronne nord, soit les stations Charlemagne, Le Gardeur / Repentigny, Terrebonne et Mascouche[2]. La ligne ainsi créée utiliserait en bonne partie les rails du Canadien National (Le Canadien National (CN) (officiellement : Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada) est l'une des deux grandes compagnies de chemin de fer du Canada, dont le réseau, par suite de...) dans l'est de la ville et une portion de l'actuelle ligne de Deux-Montagnes s'étalant sous le Mont-Royal pour se rendre jusqu'à la Gare centrale de Montréal.


Trains de banlieue de l'AMT : Ligne de Repentigny–Mascouche (projetée)

Gare centrale | Canora | Mont-Royal | L'Acadie | Sauvé | Pie-IX | Lacordaire | Louis-H-Lafontaine
Saint-Jean-Baptiste | Pointe-aux-Trembles | Charlemagne | Le Gardeur / Repentigny | Terrebonne | Mascouche

Une ligne reliant l'aéroport international (Un aéroport international est généralement un aéroport avec des services des douanes et d'immigration pour gérer les vols internationaux à destination et en provenance d'autres pays. Ces...) Pierre-Eliott-Trudeau et le centre-ville de Montréal est également à l'étude.

Page générée en 0.393 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique