Déneigement - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Déneigement à Montréal

Le déneigement est un travail consistant à déblayer la neige. Ce travail implique principalement d'enlever la neige sur et autour des habitations, des voies carrossables et des trottoirs. Le déneigement (Le déneigement est un travail consistant à déblayer la neige. Ce travail implique...) des routes se fait généralement en repoussant la neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et...) le long de la bordure de la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie...), en l'emportant ensuite dans des camions (Le camion est un véhicule automobile à roues destiné à transporter des marchandises. Le routier...) et en effectuant le salage des routes.

Le déneigement se fait par des travailleurs municipaux, des employés des services publics, du personnel engagé par des institutions privées ou par des propriétaires individuels. Il s'inscrit dans le contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...) de la viabilité hivernale pour le maintien des conditions de sécurité et la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction....) des activités économiques.

Histoire

La neige est un obstacle à la circulation routière (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles...) et piétonnière même en faible quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...). De plus, les fortes accumulations de neige sur certaines structures, comme les toits et les balcons d’édifices, causent des surpoids (Le surpoids est l'état d'une personne présentant une corpulence considérée...) qui peuvent mener à des bris structurels de ceux-ci. Les ponts et les routes en montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la...) peuvent être emportés par une avalanche qui peut être parfois évitée en ne laissant pas la neige s'accumuler. Le déneigement est donc un travail nécessaire pour la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste...) et la sécurité de la population.

Dans la période antérieure aux grands ensembles urbains dans les régions fortement exposées à l'enneigement, les peuplades nomades ou sédentaires utilisaient en général des sentiers pour se déplacer et des moyens rudimentaires de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus...). La notion de dégagement des voies de communications n'existait pas vraiment, et des moyens de transport permettant de « surnager » la neige plutôt que de lutter contre celle-ci étaient utilisés. Ainsi les raquettes, skis, traîneaux ont été développés pour le transport en hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) depuis plus de quatre mille ans

En revanche, le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est...) de garder les habitations accessibles même après une tempête de neige (Une tempête de neige est un phénomène météorologique produit par une...) a poussé les gens des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) où la neige s'accumule en hiver à adapter une architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) et une orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil...) de leurs abris qui minimise la formation de congères près de ceux-ci en tenant compte du fait que la neige est soufflée dans les endroits très venteux et qu'elle retombe dans les zones d'accalmie. Ils ont développé des maisons basses et plates, aux formes plus ou moins effilées et orientées dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but...) du vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...) dominant, de telle sorte que la neige passe tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) et aille se déposer à une bonne distance de l'entrée qui se retrouvait dans la zone sous le vent.

Avec le développement urbain, il devint difficile de laisser la nature évacuer le trop plein de neige. Les déplacements en montagne étaient également très problématiques. La méthode utilisée de l'Antiquité jusqu'au XXe siècle à travers le monde (Le mot monde peut désigner :) était de tasser le surplus de neige sur le bas côté de la route et de durcir le fond afin d'obtenir une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) plus unie pour les traîneaux.

Chargement (Le mot chargement peut désigner l'action de charger ou son résultat :) à la pelle de la neige sur des wagons de chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et...) lors du blizzard de 1888 à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de...).

Les problèmes en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un...) affectaient surtout les pays d’Europe du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), dont les pays scandinaves et la Russie, et les routes de montagne. Après l'arrivée des premiers colons au Canada et dans le nord des États-Unis, ces nouveaux habitants ont observés des hivers très froids et très longs qui apportaient de la neige en quantité sur tout leur territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...). Avec le développement et l'accroissement de la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la...) de population dans les pays où la neige s'accumule durant une partie de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...), en particulier après la révolution industrielle, il est devenu nécessaire d'assurer le déblaiement des routes, des rues des villes et du pourtour des bâtiments.

Par exemple, le déneigement au début du XIXe siècle au Canada était effectué à l'aide de pelles et de pioches lors de corvées où toute la population s'entraidait pour déblayer les chemins. La neige était chargée dans des sortes de traîneaux tirés par des chevaux, et ceux-ci la transportaient dans des endroits conçus pour contenir toute cette neige. Ce qui restait sur la route était piétiné. Les habitants ne pouvaient vaquer à leurs occupations quotidiennes tant que le déneigement n'était pas fini, car cette corvée de déneigement était obligatoire. À la fin du XIXe siècle, dans les grandes villes comme Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande...) ou New York, ce sont des ouvriers engagés qui réalisaient ce travail, et de la machinerie comme des chasses-neige tirés par des chevaux commençait à être utilisé.

Au XXe siècle, le développement des véhicules automobiles a entrainé une demande pour un meilleur déneigement à travers tous les pays à nivolométrie significative, et la production de machinerie lourde pour y répondre s'est rapidement développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de...). La même évolution s'est produite en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et...) et en Europe. Des tempêtes de neige importantes ont poussé à la révision des procédés de déneigement afin d'éviter la paralysie (La paralysie ou plégie est une perte de motricité par diminution ou perte de la...) des grandes villes industrialisées. Jusqu'alors, les autorités responsables attendaient la fin des précipitations, mais elles initièrent le déneigement continu des principales artères durant les tempêtes. Un des éléments déclencheurs de ce changement en Amérique fut le Blizzard de 1888 à New York qui poussa la mairie à diviser la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour...) en sections de déneigement, à enfouir les câbles électriques et téléphoniques, et à développer le métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain,...) souterrain.

Les grands centre urbains et les routes ne sont pas les seuls à requérir un déneigement. Dès la moitié du XIXe siècle, les compagnies de chemin de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le...) ont dû trouver des moyens de dégager les voies ferrées. Des locomotives spécialisées ont été construites, certaines avec un éperon chasse-neige (Un chasse-neige est un engin destiné au déneigement, c'est-à-dire à débarrasser la voirie de...), d'autres avec une turbine (Une turbine est un dispositif rotatif destiné à utiliser la force d'un fluide (eau, vapeur, air,...) pour souffler la neige. À partir des années 1920, le développement de l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs,...) a entraîné celui des machineries et de techniques spécialisées pour dégager les pistes des aérodromes.

Page générée en 0.326 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique