Peste porcine
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Autopsie d'un porc victime de Peste porcine africaine ; ecchymoses autour des reins, hémorragies du tissus musculaire évoquent la forme aiguë de la maladie
Cyanose cutanée des oreilles ; caractéristiques d'un porc (Le porc (du latin porcus) qui se dit aussi cochon domestique (Sus scrofa domesticus) ou cochon des villes est un mammifère domestique omnivore de la famille des porcins, ou suidés proche du sanglier avec lequel il peut se...) victime de Peste porcine (La peste porcine classique est une maladie virale contagieuse qui touche les suidés (dont le porc domestique et le sanglier) qui en seraient le seul « réservoir sauvage ».) (ici forme africaine)
La gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) et la contagiosité de ce virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent...) rend nécessaire l'identification de la zone infectée, la destruction des animaux touchés, la désinfection complète du site et le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) des déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens En...) des suidés et matières à risque

La peste porcine classique est une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) virale contagieuse qui touche les suidés (dont le porc domestique et le sanglier) qui en seraient le seul « réservoir sauvage ».


Faute de traitement efficace connu, les porcs et autres suidés malades doivent être abattus, enterrés ou incinérés dans les conditions sanitaires appropriées et dans le respect de la réglementation locale et internationales (Code OIE).

Remarque : Il existe aussi une peste porcine africaine, également à déclaration obligatoire. Ces maladies ne sont pas des zoonoses (pas transmissibles à l'homme !)

Description

Le responsable de la « peste porcine classique » est un virus de la famille des Flaviviridés, du genre Pestivirus (même genre que le virus responsable de l'hépatite (L’hépatite (du grec hépar: foie) désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues étant...) C).

Aire de Répartition : ce virus est présent dans l'essentiel de l'Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et...), de l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de...) centrale et de l'Amérique du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) ainsi que dans certaines parties de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) et de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et...). De nombreux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) sont considérés comme indemnes (voir mises à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) de l'OIE (Oie (/wa/) est un nom vernaculaire ambigu en français. Les oies forment un groupe d'oiseaux appartenant à la famille des anatidés parmi laquelle on trouve aussi...).

Résistance/sensibilité : Ce virus résiste au froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) et à la congélation (On appelle congélation toutes technique visant à faire passer un produit à l'état solide par des techniques de refroidissement forcé. On parle de congélation...), et à certains traitements de la viande (conservateurs, fumage) ainsi (partiellement) qu'à une chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) modérée (jusqu'à 56°C) et donc dans une viande mal cuite.
Il est inactivé à un pH <3,0 ou >11,0 rarement atteint dans la nature. Il est sensible à l'éther, au chloroforme (Le chloroforme ou trichlorométhane est un composé chimique organochloré de formule brute : CHCl3.) et à la β-propiolactone à 0,4 % et inactivé par le crésol, l'hydroxyde de sodium (Le sodium est un élément chimique, de symbole Na et de numéro atomique 11. C'est un métal mou et argenté, qui appartient aux métaux alcalins. On ne le trouve pas à l'état de corps...) (2 %), le formol (1 %), le carbonate de sodium (anhydre à 4 % ou sous forme cristalline à 10 %, avec 0,1 % de détergent), les détergents ioniques ou non ioniques et les iodophores forts (1 %) dans l'acide phosphorique (L'acide phosphorique est un oxacide à base de phosphore de formule H3PO4. C'est un triacide. Il intervient souvent en minéralogie et a une importance capitale en biochimie.)

Incubation : 2 à 14 jours.

Diagnostic clinique

Forme aiguë

  • Fièvre (La fièvre est l'élévation de la température corporelle chez un être à sang chaud par dérèglement du « thermostat »...) (41°C), anorexie (L’anorexie (du grec ancien : ἀνορεξία / anorexía, « absence d’appétit »)...), Hyperémie multifocale et lésions cutanées hémorragiques, conjonctivite, avec Cyanose cutanée, notamment des zones distales (oreilles, pattes, queue, groin)
  • Anomalies digestives : Constipation (La constipation (d'après le latin co- : "avec"+ stipare : "rendre raide, compact") est une difficulté à déféquer. Les selles sont alors généralement dures et de petit volume. Plusieurs...) passagère puis diarrhée (La diarrhée est une quantité de selles émises dans un volume plus important que la normale, (> 300g/j) et avec une plus grande fréquence (>3 selles / jour).), avec vomissements (occasionnels)
  • Anomalies respiratoires : Dyspnée, toux (La toux est une contraction spasmodique soudaine et souvent répétitive, de la cavité thoracique humaine, dont résulte une expulsion...)
  • Modification comportementale : les animaux s'entassent, et sont léthargiques
  • Mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus...) en 5 à 15 jours après les premiers symptômes, avec près de 100 % de mortalité chez les jeunes

Forme chronique

  • Abattement, appétit (L'appétit est le désir de manger. L'appétit existe dans les formes de vies les plus évoluées pour réguler la...) irrégulier, fièvre, diarrhée (durant jusqu'à un mois)
  • Une convalescence (Convalescence est le nom habituellement donné à la période suivant une maladie et pendant laquelle le patient retrouve progressivement ses forces et un état de santé habituel.) apparente, est suivie d'une rechute entrainant la mort

Forme congénitale Elle est caractérisée par un tremblement (Les tremblements sont des mouvements anormaux involontaires, rythmiques et oscillatoires, de faible amplitude. Ils peuvent être uni ou bilatéraux.) congénital, une asthénie musculaire, un retard staturo-pondéral et évolue vers la mort en quelques semaines à plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.). Le tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) clinique est normal mais la virémie persistante, sans réponse immunitaire

Il existe une forme atténuée (chez les femelles), caractérisée par :

  • une hyperthermie (L'hyperthermie est l'élévation locale ou générale de la température du corps, au-dessus de la valeur normale normale...) et appétit irrégulier
  • la naissance de porcelets vivants, mais congénitalement atteints et contagieux, ou ;
  • la mort foetale (avec résorption foetale, momification, mortinatalité et rarement avortement)
Page générée en 0.374 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique