GNOME
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
GNOME
Un bureau GNOME
Développeur GNOME Foundation
Dernière version 2.20.1 (le 19 octobre 2007)
Environnements GNU/Linux, BSD, Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X...) (Fink, Darwin), Unix
Langues Multilingue (70)
Type Environnement graphique (Un environnement graphique est, en informatique, ce qui est affiché en mode pixel au moniteur d'ordinateur et sur lequel l’utilisateur peut agir avec différents périphériques d’entrée comme le...)
Licence GPL
Site Web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur...) www.gnome (GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement de bureau libre convivial dont l'objectif est de rendre accessible...).org

GNOME, acronyme de GNU Network Object Model Environment, est un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...) de bureau libre (Bureau libre Free-EOS est une compilation de logiciels libres, sélectionnés parmi les plus performants et les plus indispensables à l'ensemble des utilisateurs de Windows. Son but est de populariser le Logiciel...) convivial dont l'objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU (GNU est un système d'exploitation composé exclusivement de logiciels libres.) au plus grand nombre ; cette interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) est actuellement populaire sur les systèmes GNU/Linux et fonctionne également sur la plupart des systèmes de type UNIX.

Présentation

GNOME a été lancé en août 1997 par Miguel de Icaza et Federico Mena dans le but de proposer un environnement de bureau complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de limiter la...) libre incluant les bibliothèques de fonctions pour les programmeurs et les logiciels pour les utilisateurs - et de concurrencer le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) KDE car la bibliothèque Qt que celui-ci utilise était à ce moment-là non-libre.

Graphiquement, le bureau GNOME reprend l'analogie du bureau virtuel, sur lequel il est possible de placer des icônes de toutes sortes, complété d'un tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau), les paramètres de fonctionnement de celui-ci. Il est le plus souvent...) très personnalisable permettant de lancer des programmes parmi lesquels : AbiWord (AbiWord est un logiciel libre de traitement de texte qui existe pour différentes plates-formes (GNU/Linux, Windows, Mac OS X...) AbiWord était à l'origine un produit de...) (traitement de texte), Gnumeric (tableur), Nautilus (gestionnaire de fichiers), Epiphany (navigateur web) ou encore Ekiga (Ekiga (préalablement nommé GnomeMeeting) est un logiciel libre de téléphonie et de visioconférence par Internet (voix sur IP ), pour GNU/Linux et Windows (beta) dont l'interface a été...) (visio-conférence).

GNOME dispose de son propre gestionnaire de fenêtres, nommé Metacity, mais peut également en utiliser un autre comme Sawfish, WindowMaker, IceWM (Dans le monde Unix, IceWM est un gestionnaire de fenêtres pour le système X Window. Il a été développé par le slovène Marko Ma?ek. Il a été codé en C++ et distribué sous licence LGPL. Il est relativement léger en terme...) voire Kwin.

L'environnement GNOME est maintenant inclus dans la plupart des distributions GNU/Linux (Debian, Red Hat/Fedora Core, Mandriva (Mandriva (anciennement Mandrakesoft) est une société française éditrice de la distribution GNU/Linux Mandriva Linux, dont l'un des principes est...), Ubuntu (Ubuntu (prononciation [ubuntu], c'est-à-dire « ou-boun-tou » en prononciation française) est un système d’exploitation libre...), ...) ainsi qu'avec certains systèmes UNIX de souche BSD ou encore Solaris de Sun Microsystems (Sun Microsystems (NASDAQ : SUNW) est un constructeur d'ordinateurs et un éditeur de logiciels américain.).

GNOME est traduit dans plus de 70 langues.

Fondation GNOME

Regroupant plusieurs centaines de développeurs bénévoles et des sociétés innovantes, la Fondation GNOME est une organisation (Une organisation est) destinée à soutenir l'avancement de GNOME. La Fondation fournit la logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant aux besoins, aux conditions économiques et...) ainsi que le soutien financier et légal pour le projet GNOME et aide à la détermination de sa vision et son plan de développement. (GNOME est une marque déposée par la GNOME Foundation.)

GUADEC

La Conférence européenne annuelle des utilisateurs et développeurs GNOME — GUADEC (lien) GNOME Users And Developers European Conference — est un rassemblement annuel de développeurs, de passionnés ainsi que d'utilisateurs individuels, professionnels, institutionnels et éducatifs de GNOME. Elle fournit un forum pour les membres du projet GNOME permettant de présenter leur travail et de discuter du futur du développement de GNOME. Accueilli dans des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme...) d'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) différents chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), le GUADEC est un catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des...) du développement futur et de l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) de GNOME.

Architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) et développement

L'environnement graphique de GNOME repose principalement sur la bibliothèque GTK+. Les programmeurs ont la possibilité d'utiliser Glade (constructeur d'interface) et Anjuta (Anjuta est un environnement de développement intégré (IDE) pour le C et le C++ sur GNU/Linux. Il a été écrit pour les bibliothèques GTK+/GNOME et il fournit un nombre important de fonctions...) (environnement de développement intégré) pour se faciliter le travail.

Le logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les...) Metacity a été choisi comme gestionnaire de fenêtres. Il a été intégré à partir de GNOME 2.2. Auparavant, aucun gestionnaire de fenêtres n'était imposé, mais c'est Enlightenment qui était proposé par défaut.

Le gestionnaire de fichiers intégré à GNOME est Nautilus. Il a remplacé GNOME Midnight Commander à partir de la version 1.4.

GNOME intègre plusieurs bibliothèques qui simplifient la programmation (La programmation dans le domaine informatique est l'ensemble des activités qui permettent l'écriture des programmes informatiques. C'est une étape importante de la conception de logiciel (voire de matériel, cf. VHDL).) de composants ou d'applications, notamment :

  • Bonobo pour partager des composants entre applications ;
  • GConf pour le système de configuration ;
  • GStreamer (GStreamer est une bibliothèque logicielle de gestion globale du son et de l'image (appelée aussi framework multimédia) pour systèmes UNIX (GNU/Linux, BSD, etc.). Il a dans un...) pour le multimédia ;
  • Pango (Pango est une bibliothèque logicielle open source chargée du rendu de police de caractère et de l'affichage de texte internationalisé. Deux projets majeurs s'appuient sur cette interface : GTK+ et Gnome. Pango utilise Unicode pour...) pour l'affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou interne, ce qui en fait un média à part entière sans...) de texte ;
  • Cairo pour le dessin vectoriel ;
  • et Glib pour les fonctions bas niveau.

Le framework (Un framework est un espace de travail modulaire. C'est un ensemble de bibliothèques et de conventions permettant le développement rapide d'applications. Il fournit suffisamment de briques logicielles et impose suffisamment de...) a été développé en langage C et largement inspiré de l'API de GTK+. En plus d'une portabilité (Selon le contexte, le mot portabilité peut avoir plusieurs significations :) importante, le C permet de proposer facilement des liaisons avec d'autres langages comme Python, C++ ou Java.

GNOME suit les spécifications de Freedesktop (Freedesktop.org est une zone informelle de collaboration entre différents projets de logiciels libres comme GNOME, KDE, Enlightenment, GStreamer, Xgl/AIGLX ou encore X.Org pour travailler à...) pour l'interopérabilité (L'interopérabilité est la capacité que possède un produit ou un système dont les interfaces sont intégralement connues à fonctionner avec d'autres produits ou systèmes existants ou...).

Les applications

  • Nautilus : Gestionnaire de fichier ( Un fichier est un endroit où sont rangées des fiches. Cela peut-être un meuble, une pièce, un bâtiment, une base de données informatique. Par exemple : fichier des patients d'un médecin, fichier des ouvrages dans...) par défaut
  • GNOME Office : l'environnement GNOME possède sa propre suite bureautique (Une suite bureautique est un ensemble de logiciels bureautiques qui comporte typiquement :), GNOME Office (GNOME Office est la suite bureautique libre de l'environnement de bureau GNOME (une interface graphique conviviale pour les systèmes d'exploitation de type UNIX comme GNU/Linux).), qui contient 3 logiciels : Abiword, Gnumeric et GNOME-DB
  • Epiphany : le navigateur web (Un navigateur Web est un logiciel conçu pour consulter le World Wide Web. Techniquement, c'est au minimum un client HTTP.) libre implanté dans GNOME et utilisant Gecko, le moteur de rendu (Un moteur de rendu (rendering engine) est un composant logiciel permettant de générer des images à partir de données diverses. C'est un terme générique utilisé dans plusieurs domaines du traitement...) de Mozilla (Mozilla est un nom utilisé en informatique avec beaucoup de significations différentes. Cependant toutes ces significations sont liées à l'ancienne entreprise américaine Netscape Communications...)
  • gFTP : le client (Le mot client a plusieurs acceptations :) FTP sous licence GPL, simple d'emploi mais puissant
  • Gedit : l'éditeur de texte officiel de GNOME, développé avec l'aide de la bibliothèque GTK+
  • Evince : le logiciel de visualisation de PDF qui remplace Gpdf
  • Ekiga : le softphone H.323 et SIP
  • Totem : le lecteur multimédia (Un lecteur multimédia est un périphérique ou une application qui permet de restituer des données visuelles et auditives. Les données multimédia sont...)
  • GIMP : le logiciel de retouche photo (historiquement créé avant Gnome, mais il utilise GTK)
  • Et bien d'autres :
    • Liste de logiciels GNOME
    • Logiciels libres

Historique de GNOME

Date Version Commentaire
août 1997 annonce du lancement du projet GNOME
décembre 1997 0.10 the tarball
septembre 1998 0.30 bouncing bonobo
mars 1999 1.0 première version majeure
octobre 1999 october GNOME
mai 2000 1.2 bongo GNOME
avril 2001 1.4
juin 2002 2.0 utilisation de GTK+ version 2
février 2003 2.2
septembre 2003 2.4
mars 2004 2.6 Nautilus en mode spatial
septembre 2004 2.8 Inclusion de Evolution 2.0
mars 2005 2.10 Inclusion de Totem et Sound Juicer
septembre 2005 2.12 Éditeur de menu et gestionnaire de services
mars 2006 2.14 Améliorations de performance, recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) plus riche et inclusion de Ekiga
septembre 2006 2.16 Améliorations de performance, d'apparence, d'ergonomie et de gestion d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.)
mars 2007 2.18 Améliorations de performance, d'apparence, d'ergonomie et de sécurité (chiffrement).
septembre 2007 2.20 Améliorations de performance, d'apparence, d'ergonomie et de gestion d'énergie, meilleur support des langues s'écrivant de droite à gauche et support de l'écriture N'ko
Mars 2008 2.22
(en prévision) 3.0 Nom de code : ToPaZ
Page générée en 0.175 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique