Porsche 911
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Logo de Porsche

Les Porsche 911 sont des voitures sportives fabriquées par la firme allemande Porsche.

La commercialisation a débuté en 1964. Cette voiture est la première intégralement conçue par la firme de Stuttgart. L'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) du moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) est restée inchangée jusqu'à aujourd'hui. Il s'agit du légendaire 6 cylindres à plat, disposé en porte-à-faux arrière.

Tableau de bord d'une Porsche 911
Tableau de bord (Le tableau de bord est l'élément qui indique au conducteur d'un véhicule (automobile, bateau), les paramètres de fonctionnement de celui-ci. Il est le plus souvent situé face au...) d'une Porsche 911 (Les Porsche 911 sont des voitures sportives fabriquées par la firme allemande Porsche.)

Première génération : Type 901 (1964-1973)

Porsche (Porsche AG est un constructeur de voitures de sport fondé en 1931 par Ferdinand Porsche, l’ingénieur qui créa la première Volkswagen. La société a son siège social à Zuffenhausen, un quartier de Stuttgart.) 911 de première génération

Porsche 911 de première génération
Constructeur : Porsche

Dates de production 1964 - 1974
Modèle suivant Porsche 911#Deuxième génération: Type G (1974-1989)
Classe Sportive
Moteur(s) Essence, 6 cylindres à plat (boxer) refroidi par air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) 2,0 L - 2,7 L, 96 kW - 154 kW
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) 130 à 230 ch
Transmission Propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice...)
Boîte manuelle
Carrosserie(s) Coupé (Un coupé est une voiture fermée, à deux portes (parfois trois avec hayon ou quatre comme l'ont fait certains constructeurs américains) et possédant deux,...), Carrera, Targa
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) 4 163 (1964) mm
Largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie...) 1 610 (1964) mm
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 1 320 (1964) mm
Poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est...) 1 080 (1964) kg

L'histoire de la Porsche 911 débute en 1959 avec une étude de style pour un coupé 2+2 qui devait être assez proche de la Porsche 356 : le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) T7.

Un prototype fut présenté au Salon automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) de Francfort en 1963 sous le nom de 901. Seulement, Peugeot (Peugeot est une marque de constructeur automobile français fondée par Armand Peugeot de la famille Peugeot en 1896. Le siège est à Paris et les bureaux d'étude et de...) avait réservé tous les numéros à zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des...) central. Porsche se vit donc obligé de renommer sa voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle...) sous le nom qu'on connaît aujourd'hui : 911.

Évolutions

  • 1964 : 130 ch
  • 1967 : 911 : 130 ch, 911S : 160 ch, ajout de la version Targa (avec pare-brise (Un pare-brise est une vitre située à l'avant d'un véhicule qui permet de protéger les passagers du vent tout en assurant une bonne visibilité au...) en souple)
  • 1968 : 911T : 110 ch, 911L : 130 ch, 911S : 160 ch
  • 1969 : 911T : 100 ch, 911E : 140 ch ( le L est remplacé par la lettre E signifiant Einspritzung en allemand, soit injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) en français), 911S : 170 ch, le pare-brise souple de la Targa est remplacé par une vitre (rigide), durant cette année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) la motorisation passe à 2,2 L avec un système d'injection Bosch pour les version E et S
  • 1970 : 911T : 125 ch, 911E : 155 ch, 911S : 180 ch
  • 1972 : 911T : 130 ch, 911E : 165 ch, 911S : 190 ch, la motorisation passe à 2,4 L

De plus en 1972 la Carrera RS (pour Renn Sport) fait son apparition. Ce modèle est une version plus sportive de la Carrera qui a pour seul but la compétition, elle est reconnaissable notamment grâce à sa "queue de canard (Les canards sont des oiseaux aquatiques au bec caractéristique, domestiqués ou non. Le terme « canard » est un terme générique qui désigne des espèces qui ne portent pas...)". Elle inaugure les premiers modèles dit "Lightweight" avec un bouclier avant en polyester qui intègre un radiateur d'huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui...) supplémentaire. Dans le détail, la perte de poids envisagée par l'usine a été obtenue par diminution de l'épaisseur des tôles et des vitrages pour certains éléments, par l'utilisation d'un châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) auxiliaire avant spécifique en aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.) forgé, d'un réservoir et des pare-chocs (Le pare-chocs est un élément de la carrosserie d'un véhicule automobile.) en plastique, la suppression des diverses garnitures et de l'insonorisation, de la serrure du capot moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il...), des sièges arrières, du rembourrage du tableau (Tableau peut avoir plusieurs sens suivant le contexte employé :) de bord, de la montre, des vide-poches, accoudoirs, poignées de rappel des portes et l'ouverture des vitres arrières et les sièges avant sont remplacés par des baquets Recaro.

Le but de cette version et de concourir en compétition européenne et pour obtenir l'homologation en groupe 4 elle devait se vendre à 500 exemplaires mais elle s'écoula à plus de 1500 exemplaires ce qui permit aussi son homologation en groupe 3.

Le moteur quant à lui est un dérivé du 2,4 L qui par réalésage passe à 2,7 L. Certaines pièces sont modifiées ce qui permet d'atteindre les 210 ch à 6300 tr/min, et elle devient donc une des plus puissantes 911. Au niveau des performances elle abat le 0 à 100 km/h en 6,3 secondes et une vitesse (On distingue :) maximale supérieure à 240 km/h.

Deuxième génération : Type G & 930 (1974-1989)

Porsche 911 de Deuxième génération

Porsche 911 de Deuxième génération
Constructeur : Porsche

Dates de production 1973 - 1989
Modèle précédent Porsche 911 (type 901)
Modèle suivant Porsche 911 (type 964)
Classe Sportive
Moteur(s) Essence, 6 cylindres à plat (boxer) refroidi par air 2,7 L - 3,3 L, 96 kW - 221 kW
Transmission Propulsion
Boîte manuelle
Carrosserie(s) Coupé, cabriolet (Le cabriolet a une carrosserie automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement supérieur....) ou targa
Longueur 4 291 mm
Largeur 1 652 mm
Hauteur 1 320 mm
Poids 1 080 à 1 335 kg

Afin de conquérir le marché US, Porsche doit modifier la structure de carrosserie (La carrosserie est l'enveloppe rigide d'une machine, destinée à protéger les organes situé à l'intérieur. La carrosserie d'un véhicule protège les personnes et les éléments mécaniques des...) de ses voitures afin d'intégrer les spécifications de sécurité en vigueur aux USA. C'est ainsi que les pare-chocs sont redessiné, en y intégrant une fixation sur des tubes déformables en cas de chocs mineurs. Ces pare-chocs sont terminés aux deux extrémités par une pièce de caoutchouc en forme d'accordéon ce qui va donner le sobriquet de porsche à soufflets pour tous les modèles de 1974 à 1989. En 74, seul le moteur 2,7L est commercialisé en 3 versions : 150,175 et 210cv. Cette dernière version dénommée Carrera reprend exactement la motorisation de la 2,7L RS de 1972. Dès 1975 jusqu'en 1978, Porsche va commercialiser parallèlement des voitures avec la motorisation 2,7L et avec la motorisation 3,0L dénommée Carrera 3,0L dévellopant 200cv.

Par ailleurs, dès 1975 Porsche va produire une 911 turbocompressée dont la dénomination usine sera 930. Au départ cette voiture était prévue pour être fabriquée à 500 exemplaire en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'une homologation en groupe 5 FIA, mais devant l'engouement suscité par ce modèle, l'usine de Zuffenhausen décide d'augmenter la production. La carrosserie restera semblable aux autres modèles de 911 avec simplement des ailes plus larges dues à un élargisement des voies AV de 60mm et des voies AR de 120mm. Ce modèle sera en outre équipé d'un large aileron AR assurant une déportance supèrieure à haute vitesse en combinaison (Une combinaison peut être :) avec un nouveau becquet AV.

La Porsche 911 SC (Les Porsche 911 sont des voitures sportives fabriquées par la firme allemande Porsche.), produite de 1978 à 1983 par Porsche, remplace les 2,7L et la Carrera 3,0L. Elle garde la cylindrée (La cylindrée est le volume balayé par le déplacement d'une pièce mobile dans une chambre hermétiquement close pour un mouvement unitaire. Ce concept est utilisé pour les pompes et tous les moteurs utilisant...) de 3,0 litres de la Carrera mais le bloc moteur ainsi que le vilbrequin sont different.

Évolutions

  • 1974 : 911 : 150 ch, 911S : 175 ch, Carrera : 210 ch, la motorisation passe à 2,7 L
  • 1974 : Carrera 3L : 200 ch
  • 1974 : 930 : 3L : 260 ch
  • 1978 : SC 180 ch, introduction de la 911 SC
  • 1978 : 930 : 300 ch la motorisation passe à 3,3L
  • 1979 : SC : 180 ch US, 188 ch Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...)
  • 1981 : SC : 180 ch US, 204 ch Europe

À l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) 1983 Porsche sort sa nouvelle Carrera pour sa nouvelle série E, année millésime 1984. Reconnaissable à ses jantes forgées dites "téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix humaine.)" et ses antibrouillards intégrés dans la jupe avant. Cylindrée de 3 164 cm³, puissance 231 ch annoncés (en réalité au banc test plus près des 240 ch). Vitesse chronométrée par Auto Moto und Sport à 255 km/h en décembre 1983. Carrosserie identique à la SC, elle consomme et pollue moins grâce à l'injection Motronic Bosch.

De la série F 1985 à la série K 1989 la Carrera va s'embourgeoiser en prenant du poids, améliorant le confort de conduite (nouvelle boîte G50 en 1987) et les équipements de série.

À noter des séries spéciales et bien sûr limitées en nombres :

  • 1984 : Début des séries Flachbau aux phares encastrés. Petite série pour l'Italie la Carrera ST (senza turbo) commémorative de la mythique RS pour les dix ans de celle-ci (1973/1983). Dix exemplaires avec plaque numérotée sur la console. Couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en...) Grand Prix et équipées du fameux aileron en queue de canard avec les décalcos bleues ou rouges. Numéros de série allant de 490 à 499.
  • 1985 : Les Kenwood le Mans série spéciale Sonauto. Quinze voitures.
  • 1987 : Les Club sport même puissance mais on revient au poids de la Carrera de 1984. Nouvelle cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la...) avec une plage (La géomorphologie définit une plage comme une « accumulation sur le bord de mer de matériaux d'une taille allant des sables fins aux blocs ». La plage ne se limite donc pas aux...) plus étendue.
  • 1988 : La série Jubilée Couleur bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en luminosité du cyan...) diamant (Le diamant est un minéral composé de carbone (tout comme le graphite et la lonsdaléite), dont il représente l'allotrope de haute pression, qui...) métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des...). Sièges signés Ferry Porsche.
  • 1989 : La speedster reprend du service : pare-brise abaissé, sièges arrière retirés et capote précisée "non étanche". Elle existe en version normale et turbo-look.

Troisième génération : Type 964 (1989-1994)

Porsche 911 (type 964)

Porsche 911 (type 964)
Constructeur : Porsche

Dates de production 1988 - 1994
Modèle précédent Porsche 911 (type 911)
Modèle suivant Porsche 911 (type 993)
Classe Sportive
Moteur(s) Essence, 6 cylindres à plat (boxer) refroidi par air de 3,6 L à 3,8 L
Puissance De 250 (Carrera) à 385 (3,6 Turbo S) ch
Transmission Propulsion ou intégrale (Une intégrale est le résultat de l'opération mathématique, effectuée sur une fonction, appelé intégration. Une intégrale est donc composée d'un intégrande...)
Boîte manuelle
Carrosserie(s) Coupé, cabriolet ou targa

La Porsche 911 type 964 est née en 1988. C'est la Porsche 911 charnière car elle met fin aux anciens modèles de 911 et les nouvelles. Elle garde le style des anciennes 911 avec ses phares ressemblant à des yeux de grenouilles, un flat 6 de 3,6 L placé en porte-à-faux arrière refroidi par air. C'est aussi la première fois que Porsche sort une voiture de série à quatre roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) motrices. Il est vrai que la 959 avait les 4 roues motrices mais on ne peut pas la considérer vraiment comme une voiture de série étant donné que c'était une série très limitée. La 964 arrive avec toute la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) que possédait la 959.

C'est donc en septembre 1988 au salon de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle...) que Porsche arrive avec sa toute nouvelle 964 Carrera 4. Elle est équipée d'un moteur de 3,6 L de 250 ch et 300 Nm. Elle est posée sur des jantes de 16" Wintersport et équipée d'une boîte 5 vitesses ainsi que des rétroviseurs rectangulaires. La Carrera 2 n'apparaîtra qu'en 1989 avec les versions Targa et cabriolet. Les trois versions coupé, Targa et cabriolet peuvent bénéficier de la transmission 2 ou 4 roues motrices.

De plus en 1989 une version Carrera 4 Lightweight fait une très brève apparition, car seul 20 exemplaires seront construits par l'initiative de Jurgen Barth, figure éminente du département sport de Weissach. Une seule sera livrée en France et même le musée Porsche n'en possède pas. Cette version est donc une version allégée de 350kg par rapport à une Carrera 4 normale, les vitres sont en plastiques, les phares n'ont pas de cerclage, les rétroviseurs sont spécifiques, un coupe circuit est placé à l'extérieur, une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est...) sortie d'échappement fait son apparition, à gauche on retrouve la fameuse trappe d'huile dans l'aile arrière droite comme en 1972 mais vérouillable. Le moteur gagne 15 cv grâce à un échappement spécifique. L'intérieur est réduit à sa plus simple expression, les sièges sont remplacés par des bacquets, un arceau de sécurité fait son apparition, le volant est remplacé par un volant momo, l'horloge est remplacée par un témoin d'alarme, deux manos de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) d'huile pour la boîte et le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le...) ont été ajoutés, le compartiment avant est dénudé et entre les sièges on trouve une molette de répartition des freins. Cette version est donc destinée exclusivement à la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) et non immatriculable.

En 1991, le "Turbo look" fait son apparition, il s'agit seulement de placer la carrosserie de la turbo sur les atmosphériques. Seuls les coupés et les cabriolets peuvent en bénéficier.

En 1992, il y eut un remaniement de la gamme, les jantes 16" Wintersport laissent place aux Cup (nouveau nom pour ces jantes pour la 964 - Cup 16" ou 17" en option). Les rétroviseurs ont une forme plus aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur...) appelée rétro Cup. Le compartiment à bagage diminue de volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) étant donné l'adjonction d'un réservoir d'une plus grande capacité (de 77 on passe à 92 litres), l'airbag est désormais de série ainsi que la climatisation (La climatisation est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques (température, humidité, niveau de poussières, etc.) d’un local pour des raisons de confort...).

La 964 Anniversaire (appelée aussi à tort Jubilé) fait son apparition en 1993 pour célébrer les 30 ans de la 911 (30 car la première 911 est présentée en 1963). Elle se présente sous la forme d'une carrera 4 coupé avec le Turbo look et un logo 911 avec l'inscription 30 ans juste en dessous sur le capot arrière. Toujours en 1993 le Speedster fait également son apparition, il s'agit d'une Carrera 2 cabriolet avec une capote spécifique un couvre capote bombé, un pare-brise plus petit en hauteur, elle ne possède pas d'airbags et l'intérieur se compose de sièges baquet. Pour le Speedster, il était impossible de l'avoir en Turbo look alors que la 3,2 L Speedster qui vu le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) à la fin des années 1980 fut presque exclusivement vendue en Turbo look. Néanmoins 14 Speedster 964 Turbo look virent le jour en commandes spéciales.

Pour rester dans les versions atmosphériques, en 1992 sort la Carrera RS. Il s'agit d'une Carrera 2 rabaissée et allégée (pas de direction assistée, pas de sièges à l'arrière ni vitres électriques, le verrouillage centralisé et les rétroviseurs électriques sont supprimés au profit du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) manuel), posée sur des jantes Cup de 17", avec un logo Carrera RS sur le capot arrière. Elle est réellement très allégée : sièges baquets spécifiques (que l'on retrouvera dans le Speedster), intérieurs de portières allégés. Du côté extérieur le pare-chocs arrière est spécifique avec de gros butoirs, garde au sol abaissée et des freins Turbo. Le flat 6 de la Carrera 2 gagne 10 ch et atteint ainsi 260 ch sur la Carrera RS tout cela en 2 roues motrices arrière.

En 1993 on trouve aussi un modèle d'une extrême rareté la Carrera RSR 3,8 L. L'intérieur est semblable à la RS mais avec un arceau de sécurité et totalement dépourvu de moquettes. Le réservoir gagne en contenance puisqu'il passe à 120 litres. Elle est montée sur des jantes de 18" en trois parties, deux sorties d'échappement, un gros aileron bi-plan, des écopes d'entrée d'air viennent remplacer les phares anti-brouillard. Le 3,8 L développe 340 ch. Malheureusement elle n'est sortie qu'à 53 exemplaires pour les versions route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) et 51 exemplaires pour les versions course.

Il existe aussi une 964 RS America extrêmement rare en Europe car exclusivement conçue pour le marché américain. Son moteur est exactement le même qu'une Carrera 2, c'est-à-dire 250 ch et elle possède un aileron de type Turbo.

La 964 Turbo (pas 965 car la 965 est en fait un prototype qui est resté à l'état de maquette et qui préfigurait la future 993), appelée aussi Turbo 2 car il s'agit de la deuxième version de la Turbo. Elle fait son apparition en 1991 avec le moteur 3,3 L simple turbo de la précédente génération développant 320 ch elle est posée sur des jantes 17" et dispose d'un aileron fixe et d'ailes élargies, les freins sont également modifiés pour pouvoir stopper la bête et les suspensions sont plus basses par rapport aux autres versions atmosphériques (hormis les RS bien entendu). Il s'agit d'une propulsion.

1992 voit arriver une version spéciale, la Turbo S et ses 355 ch ainsi qu'une seconde série limitée la Turbo S leichtbau qui a le mérite de mettre en avant deux grands principe pour le gain de puissance, une diminution du poids grâce a un allègement spécifique et un gain de puissance faisant monter le moteur 3,3 L à 380 ch. La Turbo S leichtbau est équipée d'ailes arrières avec entrées d'air intégrées et d'un aileron arrière fixe plus fin et entièrement peint de la couleur de la caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.) ainsi que de jantes de 18" en trois parties que l'on retrouvera un peu plus tard sur la turbo 3,6 L.

En 1993 étant donné les réclamations des clients qui ne retrouvent pas dans leur 3,3 L la vivacité de leurs anciennes Turbo, Porsche augmente la cylindrée du moteur en proposant un 3,6 L de 360 ch possédant des freins plus gros et des jantes 18" trois parties. La 3,6 L possède aussi sa version spéciale, la Turbo S 3,6, disposant de 385 ch mais l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y...) de la retraite de la 964 Turbo a déjà sonné et il n'existe seulement qu'une poignée de Turbo S 3,6 L.

En résumé, la 964 a été déclinée en plusieurs versions :

  • 911 Carrera 4 (1988-1994)
  • 911 Carrera 2 (1989-1994)
  • 911 Turbo 2 (1990-1993) moteur 3,3 L
  • 911 Turbo 3,6 (1993) (parfois faussement appelée 965 Turbo)
  • 911 Carrera RS (1992)
  • 911 Carrera RSR 3,8 L (1993)
  • 911 Speedster (1993-1994)
  • 911 Anniversaire (1993-1994)

Quatrième génération : Type 993 (1993-1998)

Porsche 911 (type 993)

Porsche 911 (type 993)
Constructeur : Porsche

Dates de production 1993 - 1998
Modèle précédent Porsche 911 (type 964/965)
Modèle suivant Porsche 911 (type 996)
Classe Sportive
Moteur(s) Essence, 6 cylindres à plat (boxer) refroidi par air
Transmission Propulsion ou intégrale
Boîte manuelle
Carrosserie(s) Coupé, cabriolet ou targa

La Porsche 911 type 993, ou plus simplement Porsche 993 (Les Porsche 911 sont des voitures sportives fabriquées par la firme allemande Porsche.), est la dernière version de la série 911 à posséder le moteur boxer dans sa configuration d'origine, c’est-à-dire avec un refroidissement à air. Le "Flat 6", 6 cylindres à plat, a connu de nombreuses évolutions depuis 1963, date de sortie de la première 911. D'abord en 2 litres de cylindrée, il verra sa cylindrée culminer avec sa dernière mouture installé dans la 993 : de 3,6 litres pour les moteurs courants, une option nommée X51 permettait de faire sortir 300 ch DIN du dernier Flat 6 refroidi par air, avec une cylindrée de 3,8 litres. De plus, le moteur est désormais associé à une boîte de vitesse (Une boîte de vitesse est le second maillon de la chaîne de transmission du couple d'un moteur au roues d'un véhicule. La boîte de vitesses propose plusieurs rapports...) à 6 rapports. De nombreux perfectionnements électroniques apparaissent aussi, aussi bien en ce qui concerne la gestion du moteur que les aides (AIDES est une association française de lutte contre le VIH/Sida et les Hépatites virales, créée en 1984 et reconnue d'utilité publique depuis 1990. L'association mène des actions...) à la sécurité active (La sécurité active désigne tous les éléments mis en jeu dans une automobile afin d'éviter les accidents. Elle est à comparer avec la sécurité passive, dont le rôle est de réduire...) (anti-patinage, etc.).

Le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de séries de 911 est assez compliqué à déterminer, car Porsche n'a cessé de modifier son modèle fétiche, sans forcément tenir compte des millésimes, ou des dates de sorties liées à des salons, par exemple. Porsche innovait beaucoup pour la compétition, et portait le plus vite possible ses trouvailles sur les modèles de séries.

La 993 sera présentée officiellement au public le 9 novembre 1993 (9/11/1993), le département marketing (Le marketing (on utilise aussi parfois — dans 7% des cas, d'après les chiffres donnés par Google — le néologisme français mercatique) est une discipline qui...) n'ayant visiblement pas choisi cette date au hasard ! À cette période, le succès de ce modèle est vital pour Porsche, car ce sera pratiquement sa seule voiture à la vente pendant 4 ans. En effet, les ventes des dernières moteur avant en production sont de plus en plus confidentielles (968 et 928 GTS), et le Boxster ne sortira qu'en 1998.

La 993 sera donc déclinée dans un nombre très important de modèles :

  • 993 C2 (pour Carrera 2, à 2 roues motrices)
  • 993 C4 (pour Carrera 4, à 4 roues motrices),
  • 993 Targa (avec toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et l'humidité.) en verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde...) panoramique, uniquement en 2 roues motrices)
  • 993 Cabriolet en C2 et en C4
  • 993 TT (Twin Turbo, ou bi-turbo, 4 roues motrices).
  • 993 RS
  • 993 Cabriolet Turbo 3,6 L (moteur identique à la 964 turbo 3,6 L)
  • 993 2S et 4S

Comme toujours chez Porsche, différentes options permettent de personnaliser sa voiture, notamment en ce qui concerne la puissance moteur.

Les séries S (Carrera 2S et Carrera 4S) complètent la gamme en adoptant une carrosserie Turbo look (aileron mis à part) et le bloc moteur 3,6 litres des Carrera de 285 ch DIN. Bien que ces deux modèles soient très semblables esthétiquement, il n'en reste pas moins que seule la version quatre roues motrices (4S) possédait le châssis et les freins de la Turbo et l'intérieur cuir de série.

En 1996, Porsche améliore une dernière fois son moteur boxer refroidi par air, en adaptant un système d'admission variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En...) Varioram, qui permet de faire grimper la puissance du bloc à 285 ch DIN.

Pour le millésime 1997 la boîte de vitesses est aussi modifiée, afin de rallonger les rapports, et de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) ainsi les nouvelles normes anti-pollutions en vigueur.

Pour beaucoup de Porschiste, cette série 993 restera la dernière "vraie" 911, associant le look inimitable de la 911 à son fameux moteur 6 cylindres à plat refroidi par air.

La 996, qui la remplacera, conservera la philosophie générale de la 911 (moteur en porte à faux arrière principalement), mais adoptera un tout nouveau moteur 3,4 litres de 300 ch refroidi par eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), et aussi un look extérieur relativement différent, en perdant ces fameux phares ronds intégrés dans les ailes avant, et le bandeau (Bandeau - Ancien - Moulures unies larges et peu saillantes se profilant en surface verticale ou horizontale, tout en suivant le contour d'une arcade, d'une baie ou d'une porte fenêtre. Se dit également « bande » pour une...) arrière où était inscrit la marque Porsche. Beaucoup décriée à sa sortie, la 996, et son petit frère le Boxster, vont pourtant sortir Porsche d'une passe certes bien négociée, mais qui n'était pas la plus facile dans l'histoire de Porsche.

Sa place dans la série 911

Pour accroître la puissance au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située dans la...) et à mesure que le châssis progressait, Porsche augmente régulièrement la cylindrée du Flat 6, et on s'accorde en général pour différencier les séries de 911 par le biais de la taille du moteur. Ainsi, la fin des années 1960 et le début des années 1970 voit les modèles passer de 2,4 L à 2,7 L, puis on passera au Super Carrera (ou série SC) avec un moteur 3,0 L, et le début des années 1980 verra apparaître la désormais célèbre 3,2 L.

A partir de 1989, tout change (Tout change (Everything changes) est le premier episode de la série anglaise de science fiction Torchwood se déroulant à Cardiff.). Chaque Porsche 911 va désormais être distinguée par son numéro de code usine. Ainsi, le modèle qui succède à la "3 litres 2" est connu sous l'appellation 964. Ce modèle, d'une cylindrée de 3,6 L, ne sera au départ commercialisé qu'en 4 roues motrices (Carrera 4), et sera ensuite décliné dans tout un tas de versions différentes (cabriolet, Carrera 2, etc.).

En 1993, la 964 est remplacée par la 993, qui elle-même sera remplacée en 1998 par la 996. À partir de 2004, la gamme 997 commence à s'intégrer graduellement, en commençant par les modèles 911 Carrera et 911 Carrera S, toutes deux en versions coupé et cabriolet. Les générations 996 et 997 ont abandonné le Flat 6 refroidi par air au profit d'un moteur refroidi par eau : la fin d'une légende pour beaucoup de Porschistes passionnés, mais la seule issue possible à la continuation (En informatique, la continuation d'un système désigne son futur, c'est-à-dire la suite des instructions qu'il lui reste à exécuter à un moment...) de la 911, notamment à cause des problèmes de pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].).

Cinquième génération : Type 996 (1998-2005)

Porsche 911 (type 996)

Porsche 911 (type 996)
Constructeur : Porsche

Dates de production 1998 - 2005
Modèle précédent Porsche 911 (type 993)
Modèle suivant Porsche 911 (type 997)
Classe Sportive
Moteur(s) Essence, 6 cylindres à plat (boxer) refroidi par eau
Puissance 300 à 483 ch
Transmission Propulsion ou intégrale

Voici toutes les versions de Porsche 911 qui ont été produites au cours des années 1998 à 2005 : produites à partir de

  • Carrera (coupé et cabriolet) : 1998
  • Carrera 4 (coupé et cabriolet) : 1999
  • Carrera 4S (coupé et cabriolet): 2001
  • Targa  : 2001
  • Turbo (coupé/cabriolet)  : 2000/2001
  • Turbo S (coupé/cabriolet)  : 2002/2002
  • GT3  : 1999
  • GT3 RS (légale sur route en Europe seulement): 2002
  • GT2  : 2001

Sixième génération : Type 997 (2004-présent)

Porsche 911 (type 997)

Porsche 911 (type 997)
Constructeur : Porsche

Dates de production 2004 -
Modèle précédent Porsche 911 (type 996)
Modèle suivant Aucun
Classe Sportive
Moteur(s) Essence, 6 cylindres à plat (boxer) refroidi par eau
Puissance 325 à 530 ch
Vitesse maximale 280 à 329 km/h
Accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique, plus précisément en cinématique, l'accélération est une grandeur vectorielle qui indique la...) 0 à 100 km/h en 3,7 à 5,3 s
Émission de CO2 269 à 345[1] g/km
Transmission Propulsion ou intégrale
Boîte manuelle 6 rapports
ou Tiptronic S 5 rapports (2006)
Carrosserie(s) Coupé 2+2, cabriolet ou targa
Longueur 4 430 mm
Largeur 1 830 mm
Hauteur 1 300 mm
Poids 1 395 à 1 585 kg
Plate-forme commune Porsche Boxster (La Porsche Boxster est un modèle d'automobile construit par Porsche.)

La Porsche 911 type 997 est produite à partir de juillet 2004 sous plusieurs formes :

  • Carrera
  • Carrera S
  • Carrera cabriolet
  • Carrera S cabriolet
  • Carrera 4
  • Carrera 4S
  • Carrera 4 cabriolet
  • Carrera 4S cabriolet
  • Targa 4
  • Targa 4S
  • Turbo (depuis 2006)
  • GT3
  • GT3 RS
  • GT2 (depuis 2007)

Par comparaison avec le modèle précédent, la différence la plus visible est le retour aux phares circulaires (avant la 996) les indicateurs de changements de direction étant à part. Le carénage du soubassement et le capot en aluminium sont à peine redessinés. Les ouïes d'aération horizontales à l'arrière sont plus larges et les rétroviseurs sont tenus par deux pattes.

À l’intérieur le volant, épaissi est désormais réglable en hauteur. La sonorité du boxer six cylindres est moins rauque depuis le passage au refroidissement liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.).
La direction peut paraître lourde à toute petite vitesse. La suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de particule. En géomorphologie, la suspension est un mode de transport des sédiments. Le fait de suspendre un objet ...) est ferme mais confortable avec des petites jantes. Il n’y a pas de maintien automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques....) d’une vitesse constante.
Pour la version 2009 elle dispose de l'injection directe (L'injection directe est une technologie utilisée dans les moteurs à combustion interne. Elle consiste à diffuser le carburant directement dans la chambre de combustion plutôt qu'en amont dans la tubulure d'admission pour les...) d'essence et une option très recommandée la boîte robotisée à double embrayage (L'embrayage est un dispositif d'accouplement temporaire entre un arbre dit moteur et un autre dit récepteur. Du fait de sa transmission par adhérence, il offre une mise en charge...) et sept rapports séquentiels baptisée PDK, qui remplacera la relativement frustre ­boîte automatique Tiptronic S à cinq rapports.

La consommation sur route est d'une douzaine de litres au cent km pour un réservoir de 64 litres.

Elle dispose de la direction assistée, de freins à disques ventilés à l'avant et à l'arrière, de l'ABS (ABS est un sigle qui désigne :), de l'ESP et de la climatisation.

Porsche a fêté en juillet 2007 le 100000e exemplaire de 997 vendu.

Motorisation

Caractéristiques Carrera 2009 Carrera S 2009 GT3 GT3 RS Turbo GT2
Moteur 6 cyl. à plat
ess. 3 596 cm³
6 cyl. à plat
ess. 3 824 cm³
6 cyl. à plat
ess. 3 596 cm³
6 cyl. à plat
ess. 3 596 cm³
6 cyl. à plat
ess. 3 596 cm³
6 cyl. à plat
ess. 3 596 cm³
Puissance (ch/kW) 345 / 239
à 6 500 tr/min
385 / 261
à 6 500 tr/min
415 / 305
à 7 600 tr/min
415 / 305
à 7 600 tr/min
480 / 353
à 6 000 tr/min
530 / 389
à 6 500 tr/min
Couple 390 Nm
à 4 400 tr/min
420 Nm
à 4 400 tr/min
405 Nm
à 5 500 tr/min
405 Nm
à 5 500 tr/min
620 Nm (overboost : 680 Nm)
à 1 950 - 5 000 tr/min
680 Nm
à 2 200 - 4 500 tr/min
Vitesse maxi 289 km/h 302 km/h 310 km/h 310 km/h 310 km/h 329 km/h
0 à 100 km/h 4,9 s 4,7 s 4,3 s 4,2 s 3,9 s 3,7 s
Consommation
U / R / M
litres au 100 km
15,5 / 7,2 / 10,3 15,9 / 7,4 / 10,6 20.3 / 8,8 / 12,0 20.3 / 8,8 / 13,0 18,8 / 9,5 / 12,8 18,8 / 8.9 / 12,5
Émissions CO2 242 g/km 250 g/km 307 g/km 307 g/km 307 g/km N.C.

Caractéristiques

Caractéristiques Carrera 2009 Carrera S 2009 GT3 GT3 RS Turbo GT2
Transmission roues arrières roues arrières roues arrières roues arrières aux 4 roues roues arrières
Poids 1 415 kg 1 425 kg 1 395 kg 1 375 kg 1 585 kg 1 440 kg
Rapport poids/puissance 4,10 kg/ch 3,70 kg/ch 3,36 kg/ch 3,31 kg/ch 3,30 kg/ch 2,72 kg/ch
Volume du coffre 135 dm³ 135 dm³ 105 dm³ 105 dm³ 105 dm³ 105 dm³
Pneus avant
arrière
235/40 R18
265/40 R18
235/35 R19
295/30 R19
235/35 R19
305/30 R19
235/35 R19
305/30 R19
235/35 R19
305/30 R19
235/35 ZR19
325/30 ZR19
0 à 100 km/h 4,9 s 4,7 s 4,3 s 4,2 s 3,9 s 3,7 s

Options

  • Le PDK (Porsche DoppelKupplung), une boîte robotisée à double embrayage et à 7 rapports. Elle s'utilise en mode manuel ou automatique, le changement des rapports est ultrarapide et sans rupture de traction pour de meilleures accélérations et une réduction de la consommation. L'étagement des 6 premiers rapports est sportif, le 7e se contentant d'améliorer la consommation à vitesse constante.
  • La suspension active
  • Les freins : étriers de 6 pistons à l'avant et 4 pistons à l'arrière et disques en alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) de fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) de carbone/céramique en option (environ 9 000 euros sauf GT2 fournie d'origine) disponible pour toutes les versions donnant un allègement de 14 kg (de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps...) non suspendue) sur le modèle de base et une endurance (L'endurance est la capacité de maintenir dans le temps un certain niveau d'intensité exigée.) fortement accrue par rapport aux freins acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de l’acier) et de la...) d'origine.
  • Personnalisation de la voiture du côté esthétique, de l'équipement intérieur, d'ajout/de retrait d'éléments de carrosserie (ex. : aileron, etc.), équipement pour faciliter la conduite, etc.

Enfin bref, il est possible de configurer sa 911 selon ses goûts propres, selon sa personnalité et selon son budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.)...

Turbo (à partir de février 2006)

Porsche 911 Turbo (type 997) au Mondial de l'automobile de Paris 2006
Porsche 911 Turbo (type 997) au Mondial de l'automobile de Paris 2006

La version Turbo avec la boîte Tiptronic permet de parcourir le 0 à 100 km/h en 3,7 s. Cette 911 a les feux antibrouillard décalés sur le côté pour augmenter cette entrée d'air. La voie arrière est élargie de 20 mm. Elle dispose de série de 4 roues motrices qui lui permettent une adhérence maximum.

La 997 Turbo inaugure un tout nouveau système de turbo à géométrie variable (La voilure à géométrie variable est une voilure dont la forme peut être modifiée en cours de vol, afin de rendre un aéronef capable d'évoluer...) qui peut être plus gros donc plus performant dans les hauts régimes et qui peut se réduire pour être plus à l'aise dans les bas régimes. Elle développe 480 ch soit 60 ch de plus que la précédente version, et sa vitesse maximale sur circuit avec boîte Tiptronic ou pas, est de 310 km/h

GT3 (à partir de février 2006)

Porsche 911 GT3 (type 997)
Porsche 911 GT3 (type 997)

Équipée de jantes 19" à dix branches, d'un aileron fixe, d'un différentiel (Un différentiel est un système mécanique qui a pour fonction de distribuer une vitesse de rotation de façon adaptative aux besoins d'un ensemble...) arrière à glissement limité et un contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de traction, la GT3 peut grâce à son 3,6 litres dont la puissance culmine à 415 ch atteindre les 310 km/h en pointe et parcourir le 0 à 100 km/h en 4,3 secondes.

Sur route, le mode sport est débrayable pour ménager les lombaires de ses occupants. La 911 GT3 est une voiture à peine civilisée pour obtenir une homologation route. C'est un concentré de compétition Porsche. Un moteur atmosphérique de très haute performance contrairement à la Carrera qui est l'élégance pure, la 911 GT3 est une bête de circuit prête à courir.

GT3 RS

Cette version RS de la GT3 fait référence au modèle plus sportive de la 911 apparue avant. Elle a les mêmes caractéristiques que la GT3 (997) normale, mais celle-ci est conçue pour le circuit donc la hauteur de châssis, le carrossage ((Automobile) Angle entre le plan d'une roue et un plan vertical.) des roues, la voie, ainsi que les barres stabilisatrices sur les essieux avant et arrière sont réglables individuellement, la lunette arrière est en polycarbonate, et l'aileron est en carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.). Elle perd donc 20 kg et l'empattement est allongé de 5 mm. Ce qui permet à la version RS d'abattre le 0 à 100 km/h en 4,2 secondes.

De plus elle dispose de sièges baquets en carbone avec un harnais 6 points (en option), des arceaux de sécurité, d'un coupe-circuit électrique, d'un extincteur (Un extincteur est un appareil de lutte contre l'incendie capable de projeter ou de répandre une substance appropriée — appelée « agent...), de frein (Un frein est un système permettant de ralentir, voire d'immobiliser, les pièces en mouvement d'une machine ou un véhicule en cours de déplacement.) en céramique (Premier « art du feu » à apparaître (avant la métallurgie et le travail du verre), la céramique désigne l’ensemble des objets fabriqués en terre qui ont subi une transformation...), de l'alcantara sur le volant, le levier de vitesse et le frein à main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un...).

Notes et références

Page générée en 0.906 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique