Dextrométhorphane - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Dextrométhorphane
Structure du dextrométhorphane
Général
Synonymes ent-3-méthoxy-17-méthylmorphinane
No CAS 125-71-3
Code ATC R05DA09
SMILES
InChI
Apparence poudre (La poudre est un état fractionné de la matière. Il s'agit d'un solide présent...) cristalline et blanche
Propriétés chimiques
Formule brute C18H25NO  
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un...) molaire 271,3972 ± 0,0167 g·mol-1

Données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) pharmacocinétiques
Métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques...) hépatique
Demi-vie (La demi-vie est le temps mis par une substance (médicament, noyau radioactif, ou autres) pour...) d’élim. 3-6 heures (L'heure est une unité de mesure  :)
Considérations thérapeutiques
Voie d’administration Oral
Caractère psychotrope (Un psychotrope est une substance qui agit principalement sur l'état du système nerveux...)
Catégorie Hallucinogène (Un hallucinogène est une substance chimique psychotrope qui induit des hallucinations, soit,...)
Mode de consommation Ingestion
Autres dénominations DXM, DM
Unités du SI & CNTP, sauf indication (Une indication (du latin indicare : indiquer) est un conseil ou une recommandation, écrit...) contraire.

Le dextrométhorphane (ou isomère dextrogyre de lévométhorphane) est un analgésique opiacé (Les opiacés sont des substances dérivées (au sens large) de l'opium et agissant sur...), utilisé comme médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant...) contre la toux (La toux est une contraction spasmodique soudaine et souvent répétitive, de la cavité...). Il est aussi détourné de son usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) médical pour ses effets psychotropes à forte dose et, est alors couramment dénommé DXM.

Historique

Le dextrométhorphane est utilisé pour soigner la toux, pour la première fois en 1958 aux États-Unis puis dans le reste du monde (Le mot monde peut désigner :). À l'origine présenté en comprimé, le produit est retiré de la vente en 1973 aux États-Unis du fait de son usage détourné.

Le médicament réapparait en 1970 sous forme de sirop (Le sirop (du latin siropus, lui-même de l'arabe sharab) est un liquide visqueux et épais...), plus difficile à ingérer en grandes quantités. Seuls quelques amateurs continuent à l'utiliser de manière détournée durant les années 1980-1990.

Plusieurs cas de décès (principalement aux États-Unis) sont imputés à la consommation récréative du dextrométhorphane.

Pharmacologie

À fortes doses, c'est un anesthésiant dissociatif.

Le DXM, une fois dans l'organisme est partiellement transformé par une enzyme (Une enzyme est une molécule (protéine ou ARN dans le cas des ribozymes) permettant...) en DXO. Le DXM et le DXO sont tous les deux psychoactifs avec des effets comportant des différences. L'enzyme est inactive dans un très faible pourcentage (Un pourcentage est une façon d'exprimer une proportion ou une fraction dans un ensemble. Une...) de la population chez qui seul le DXM agit. Les effets sont plus longs et différents.

Chimie

Le dextrométhorphane est utilisé sous forme de sel de bromohydrate de dextrométhorphane (C18H26BrNO,H2O / masse molaire = 303.7 g/mol), poudre cristalline, blanche, soluble dans l’eau et dans l'éthanol. Son point de fusion (Le point de fusion' ou la température de fusion d'un corps représente la température...) est environ de 125 °C avec une décomposition (En biologie, la décomposition est le processus par lequel des corps organisés, qu'ils...) de la substance.

Le dextrométhorphane est un analogue de la codéine (La codéine (ou méthylmorphine) est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot...).

Usage détourné et récréatif

Le dextrométhorphane est contenu en petite quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) dans des sirops contre la toux.
Certains usagers absorbent le sirop en importante quantité dans le but d'obtenir un effet psychotrope. Quelques décès ont été liés à la consommation de grandes quantités de sirop contenant du dextrométhorphane.
D'autres usagers tentent d'extraire le dextrométhorphane du sirop, à l’aide d'un procédé relativement simple.

La combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la...) du dextrométhorphane en présence d’oxygène produit des substances hautement toxiques, les amateurs de free base-DXM parachutent donc (Le fait d'envelopper le DXM - ou tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) autre substance/drogue - dans un mouchoir jetable ou une feuille (La feuille est l'organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux...) de papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres...) à cigarette avant de l'avaler) souvent la substance pour pallier ceci. Certains utilisateurs ont peut-être tenté la vaporisation mais il n'y a aucune information précise à propos de cette méthode, et avaler le DXM reste le moyen le plus employé (certains usagers sniffent le DXM hydrobromide,mais cette méthode est peu répandue car douloureuse).

Interactions

L'utilisation combinée de dextrométhorphane avec d'autres produits peut être dangereuse, notamment avec les inhibiteurs des monoamine oxydases (IMAO), un groupe d'antidépresseurs .
Ainsi, un usager ayant consommé des IMAOs dans les quatorze jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la...) précédant la prise de dextrométhorphane s'expose à des interactions dangereuses.

Ces effets peuvent induire un syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible...) sérotoninergique qui potentialise les effets du MDMA (L'ecstasy (extasy) ou MDMA (pour 3,4-méthylène-dioxy-méthylamphétamine) est une...) en cas de consommation combinée.

Effets et conséquences

Les effets psychotropes comprennnent une désorientation spatio-temporelle, des sensations d'extra-corporalité, une incoordination motrice, des hallucinations.

Les effets physiques peuvent induire des nausées, des vomissements, une hyperthermie (L'hyperthermie est l'élévation locale ou générale de la température du...), des démangeaisons cutanées. Après la prise d'une grosse quantité, il est possible que les effets se prolongent sur plusieurs jours.

L'intoxication (Une intoxication est un ensemble de troubles du fonctionnement de l'organisme dus à...) aigüe se traduit par une hyperexcitabilité, anxiété (L'anxiété est pour la psychiatrie phénoménologique biologique et...), nystagmus, dépression respiratoire, tachycardie, coma (Le terme « coma » signifie « sommeil profond » en grec...) toxique.

D'après les amateurs de dextrométhorphane, l'expérience est divisible en quatre paliers distincts. Les dosages pour chaque palier (plateau) dépendent du poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la...) de la personne. Au delà du second plateau les effets deviennent moins récréatifs et sont plus intenses et introspectifs.

  • 1er plateau (1,5 à 2,5 mg/kg) : effet très léger, stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs...) motrice, légère anesthésie (Le mot anesthésie provient du grec (αισθησις:...), euphorie (L'euphorie (du grec euphoria) est un terme médical désignant une impression...) etc. Ce plateau pourrait être comparé à une drogue (Une drogue est un composé chimique, biochimique ou naturel, capable d'altérer une ou...) stimulante.
  • 2e plateau (2,5 à 7,5 mg/kg) : effet bien plus intense, la coordination motrice est affecté, distorsions visuelles importantes (taille des objets, d'une pièce entière, modifications des perspectives). Il arrive parfois des visions les yeux fermés. Impression de "fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état...)" avec la musique, sensation de planer, d'être léger, grande anesthésie.
  • 3e plateau (7,5 à 15 mg/kg) : Hallucinations yeux ouverts très fortes, impression de fusion avec le lieux où on se trouve. Les hallucinations en plus d'être visibles, sont renforcés par de fortes impressions d'ambiance. Confusion mentale intense.
  • 4e plateau (+15 mg/kg) : effet similaire au K-Hole de la kétamine (Le chlorhydrate de kétamine est une molécule utilisée comme anesthésique...). Dissolution complète de la réalité, plus aucune conscience de son corps ou de qui on est, impression de mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) imminente. Pertes de connaissances, à la suite desquels on semble tomber à l'intérieur de soi-même et explorer son subconscient, extrêmement difficile voir impossible de se déplacer et de parler. A la suite de ce plateau très intense, le retour à la normale est un long processus. Au delà de 20 mg/kg, ce plateau peut devenir extrêmement dangereux et causer la mort du sujet.

Réalité de terrain

Les usagers le rencontrent souvent involontairement sous la forme d'un comprimé généralement vendu comme du MDMA.

Page générée en 0.046 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique