RIM-8 Talos - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

RIM-8 Talos
RIM-8 Talos
Présentation
Fonction Missile surface-air
Constructeur Bendix
Déploiement 1958
Caractéristiques
Moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de...) missile : statoréacteur (Le statoréacteur est un système de propulsion par réaction des aéronefs, dont la poussée est produite par éjection de gaz issus de la combustion d'un carburant, généralement le...) Bendix
propulseur : moteur Mr 11 à carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) solide
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la...) au lancement totale : 3 557 kg (7 800 livres)
missiles : 1 550 kg (3 400 livres)
propulseur : 2 007 kg (4 400 livres)
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa...) 11,58 m
Diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment. Pour indiquer qu'une...) 71 cm
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 2,8 m
Vitesse (On distingue :) mach 2,5
Portée RIM-8A : 96 km
RIM-8 C-H : 185 km
Altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) de croisière 24 400 m (80 000 pieds)
Charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui...) conventionnelle (135 kg) ou nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) (W30)
Guidage autodirecteur semi-actif, fusée (Fusée peut faire référence à :) de proximité
Précision une précision de ____ pour un rayon de destruction de 100 pieds
Détonation (Une détonation est une onde de combustion extrêmement violente, qui se propage à une vitesse supersonique.) Explosif (Un explosif est un composé chimique défini ou un mélange de corps susceptibles lors de leur transformation, de dégager en un temps très court, un grand volume...) à fragmentation ou fusion nucléaire (La fusion nucléaire (dite parfois thermonucléaire) est, avec la fission, l’un des deux principaux types de réactions nucléaires appliquées. Il ne faut pas confondre la fusion...) (de 2 à 5 kt)
Plateforme de lancement navire de guerre (Cet article décrit de manière générique le navire de guerre.) de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet...)

Le RIM-8 Talos était un missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) surface-air longue portée embarqué sur certains navires de la US Navy, et a été parmi les premiers missiles surface-air installés sur les navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les règlements techniques de...) de l'US Navy. Il a été conçu en partie à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) Johns-Hopkins et par Bendix. Sa version opérationnelle a été fabriquée par Bendix.

Pour se guider, le Talos utilisait dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) un faisceau radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie. Un émetteur...) de circonscription d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) destiné à le rapprocher de sa cible et utilisait un radar semi-actif de tir (SARH) pour le guidage en fin de parcours. On reconnaissait le RIM-8 grâce à ses quatre antennes entourant le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre...) de l'engin, il s'agissait d'interféromètres récepteurs SARH qui fonctionnaient avec des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) continues émises par le navire porteur. La poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) était fournie par une fusée d'appoint pour le lancement et un statoréacteur Bendix pour le vol vers la cible.

Talos est le nom d'un géant de bronze (Le bronze est le nom générique des alliages de cuivre et d'étain. Le terme airain désigne aussi le bronze, mais est plutôt employé en poésie et dans les textes littéraires, ainsi qu'en...) de la mythologie grecque.

Historique

Développement

Le RIM-8 Talos est un développement du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) Bumblebee débuté en 1944, l'US Navy souhaitait mettre en service un missile surface-air capable de fournir une protection additionnelle de défense contre les menaces aériennes. Le développement initial a été effectué par le laboratoire de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) appliquée de l'université Johns-Hopkins. Le système de guidage fut testé avec le CTV-N-8 STV (un véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) d'essai supersonique). Ces tests furent très prometteurs et le STV devint un missile à part entière : le SAM-N-7/RIM-2 Terrier, un missile surface-air moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) portée. Le Talos était la partie la plus importante du programme Bumblebee, mais le RIM-2 Terrier (Le RIM-2 Terrier, conçu et réalisé par le firme Convair, est un missile mer-air développé aux États-Unis. Il s'agit d'une arme de moyenne portée embarquée...) a été le premier à entrer en service. Le dernier véhicule d'essais du programme fut le RTV-N-6 XPM (Experimental Prototype Missile) qui vola avec succès en 1951 et prit la désignation RTV-N-6A3.

C'est à ce moment que le Talos reçu sa dénomination SAM-N-6 par l'US Navy. Le premier prototype du Talos (XSAM-N-6) vola en octobre 1952. Au cours de la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) eut lieu la première interception réussie d'un véhicule d'essais RTV-N-6A4. Au cours du développement, les performances des missiles s'accrurent grandement, mais le RIM-8 Talos ne put entrer en service qu'en 1959, près de 10 ans après la date prévue. C'est à cette époque que la firme Bendix devint maître d'œuvre de la production.

Radars de tir du systèmes Talos embarqués sur le croiseur (Un croiseur est un navire de guerre, aujourd'hui, le plus puissant et le plus grand des bâtiments de combat, exception faite des porte-aéronefs.) USS Oklahma City (CLG-5). Les systèmes de désignation étaient capables d'engager la poursuite d'une cible à près de 200 km de distance. La taille de tels dispositif imposaient qu'ils soient installés sur des navires de fort tonnage.

Le Talos a été initialement désigné SAM-N-6 et a été rebaptisé RIM-8 en 1963. Le RIM-8 Talos formait avec le RIM-2 Terrier, le RIM-50 Typhon et le RIM-24 Tartar (Le RIM-24 Tartar était un missile mer-air de conception américaine de moyenne portée. Il a été parmi les premiers engins surface-air équipant les navires de l'US Navy. Il est la troisième arme de la série...) la série d'armes T de l'US Navy qui permettait à cette dernière de couvrir toutes ses zones de combat anti-aérien : longue, moyenne et courte portée, afin de protéger ses flottes et plus particulièrement ses porte-avions (Un porte-avions est un navire de guerre permettant de transporter et de mettre en œuvre des avions de combat. C'est en fait une base aérienne flottante et donc mobile, qui permet de déplacer une...). En date de 2008, ces trois missiles ont été remplacés par la gamme étendue du RIM-66 Standard (Le RIM-66 Standard Missile MR (MR pour Medium Range) (SM-1MR/SM-2MR) est un type de missile surface-air qui forme en date de 2008 avec le RIM-156 Standard SM-2ER l'ossature...) de la firme Raytheon.

Le Talos n'a pas connu une utilisation importante du fait de sa grande taille et de l'importance de son système de combat qui ne pouvait être intégré que sur des bâtiments importants. Il était lancé depuis la rampe double Mk 12, qui était chargée par l'arrière à l'aide d'un barillet tournant, qui contenait 46 armes, installé au-dessous du pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le...) principal. Ainsi, le système Talos n'a été installé en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) et pour tout sur :

  • trois croiseurs légers reconvertis de la classe Cleveland (Les croiseurs légers de la classe Cleveland ont été conçus au début de la Seconde Guerre mondiale et furent alors produits en grande série, pour former l'épine dorsale de la flotte de haute-mer américaine.) (l’'USS Oklahoma City, l’USS Galveston, et l’USS Little Rock)
  • trois croiseurs lourds reconvertis de la classe Baltimore (l’USS Albany, l’USS Chicago et l’USS Columbus) et
  • le croiseur nucléaire USS Long Beach (CGN-9),

soit un bâtiment pour chaque flotte de la marine américaine.

Au fur (Fur est une petite île danoise dans le Limfjord. Fur compte environ 900 hab. . L'île couvre une superficie de 22 km². Elle est située dans la Municipalité de Skive.) et à mesure de son évolution, il a reçu diverses capacités :

  • lutte anti-aéronef
  • lutte anti-missile
  • lutte anti-navire
  • lutte contre les cibles au sol
  • lutte anti-radar

La version surface-air fut engagé au combat au Vietnam et un total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total...) de trois Migs furent abattu par les croiseurs Chicago et Long Beach. Le Talos est la seule arme de la série T à avoir connue l'engagement au combat.

Fin de vie (La vie est le nom donné :)

À partir de 1974, le Talos fut peu à peu retiré du service avec la rampe Mk 12 qui n'avait pas d'autre utilité. Les dernières unités équipées de Talos autres que de l'USS Long Beach prirent leur retraite en 1979. On remplaça le lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) Talos de l’USS Long Beach par un (en) Armored Box Launcher au début des années 1980.

Les missiles restants dans l'inventaire de l'US Navy ont été convertis en cibles de haute technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) pour les missiles supersoniques MQM-8G Vandal. L'inventaire a été épuisé en 2005.

Le Talos aurait dû être remplacé par le SAM-N-8/RIM-50 Typhon LR, un autre projet d'arme de la famille T, mais ce dernier membre, bien qu'existant à l'état de prototype, ne fut jamais jugé viable du fait de sa grande complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie, en informatique ou...). Il aurait cependant pu intercepter une cible volant à mach 3 à 370 km du navire de lancement. Le programme T fut abandonné définitivement. En date de 2008, le successeur du Talos est le RIM-67 Standard (Le RIM-67 Standard était un missile de conception américaine produit par la firme Raytheon. Il est issu du RIM-66 Standard, mais possède des caractéristiques qui lui sont propres. Le RIM-67 a été conçu...) ER dont la gamme fait de ce missile le seul accessoire surface-air antiaérien à la disposition de l'US Navy.

Page générée en 0.892 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique