Université de Bourgogne
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Université de Bourgogne
Université de Bourgogne
Informations
Fondation 1722
Type Établissement public (En droit français, un établissement public est une personne morale de droit public, disposant d'une certaine autonomie administrative et financière (contrairement à une administration centrale de l'État par exemple) afin de...) à caractère scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...), culturel et professionnel
Localisation
Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...) Dijon
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...) France France
Région Bourgogne
Campus (Un campus (du mot latin désignant un champ) désigne l'espace rassemblant les bâtiments et l'infrastructure d'une université ou d'une école située hors...) Dijon, Chalon-sur-Saône, Le Creusot, Mâcon, Auxerre et Nevers
Direction
Président Sophie Béjean
Chiffres clés
Personnel 2 600 dont 1 345 enseignants chercheurs et 821 personnels IATOSS
Étudiants 27 000
Divers
Site internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...) www.u-bourgogne.fr/

L'université de Bourgogne est une université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) située dans la ville de Dijon en France. Elle offre un large éventail de formation dans toutes les disciplines (hors odontologie : droit, économie, gestion, lettres, langues, médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...), pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science s'intéressant à la conception, au...), sciences humaines, sciences exactes et expérimentales) et à tous les niveaux (licence, master, doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon les...), diplômes de technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :), d'ingénieurs, professionnalisés, de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de communication verbale et...) et de formation à la recherche).

Près de 30 000 étudiants sont accueillis chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), plus de 2 000 salariés ou demandeurs d'emploi s'y forment dans le cadre de la formation continue (La formation continue (formation continuée en Belgique) est le secteur de la formation qui concerne ceux qui ont quitté la formation initiale.). Propriétaire de vignoble et d'un centre d'expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données...) à Marsannay-la-Côte (agglomération dijonnaise), elle offre des filières complètes en sciences de la vigne (Les vignes sont des lianes de la famille des Vitaceae. Ce sont des plantes du genre Vitis largement cultivées pour leur fruit en grappes, le raisin, dont on tire un jus, le moût, qui devient du vin après...) et œnologie, regroupés dans l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) Jules-Guyot nommé d'après Jules Guyot. L'université de Bourgogne consacre près du tiers de son budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) (hors salaires) à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...).

Historique

L'université médiévale

Les écoles publiques de Dijon jouissent au Moyen Âge d'une grande réputation. La création pour les deux Bourgogne de l'université de Dole (alors Dôle), en 1422, leur porte gravement atteinte car elles se voient privées d'étudiants et surtout des étrangers.

À la demande du maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à...) et des échevins, appuyés par Georges de la Trémoille, gouverneur de la province de Bourgogne et son défenseur contre les Suisses en 1513, François Ier de France (1515-1547) institue à Dijon une université avec quatre facultés en 1516 mais cette décision reste lettre morte, même si les patentes royales sont très flatteuses pour les Dijonnais.

Le Collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) des Martinots ou des Martin (1531), dans l'actuelle rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un réseau de voies...) du Vieux-Collège, puis le collège jésuite des Godrans, fondé en 1581 en exécution du testament d'Odinet Godrans, président du Parlement de Bourgogne, tentent avec plus ou moins de succès de pallier cette situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...). Le transfert de l'université de Dôle à Besançon en 1691 incite les États de Bourgogne à solliciter du roi de France la création à Dijon d'une université. Les deux villes deviennent alors rivales. Sous l'influence du Prince de Condé, gouverneur de Bourgogne, Louis XV accorde à Dijon une université avec quatre facultés le 17 avril 1722. Besançon réplique par une véritable coalition avec l'université de Paris (L’Université de Paris était l’une des plus importantes et des plus anciennes universités médiévales. Apparue au...) et plusieurs universités provinciales. Le roi hésite alors et établit un compromis.

L'édit de décembre 1722 ne crée donc plus qu'une faculté de droit (civil, canon et français) confirmée par une bulle d'Innocent XIII en 1723 et l'université est inaugurée en grande pompe (Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide.) le 24 novembre 1723. Le Parlement tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) entier vient assister à la séance de rentrée. Le Premier Président Berbisey ouvre le cortège, entouré des neufs présidents avec leurs manteaux d'hermine (L’hermine (Mustela erminea) est un animal de la famille des mustélidés, devant son nom vernaculaire au latin armenius mus, « rat...) et leurs mortiers, des chevaliers d'honneur, de soixante-quatre conseillers et de cinq conseillers clercs en grand costume ecclésiastique.

L'université, soutenue financièrement par la Ville et la Province s'installe au couvent (Un couvent est un établissement religieux, généralement chrétien, où des clercs mènent une vie religieuse en communauté. Le couvent n'a pas de vocation monastique, il est donc plus ouvert sur le monde que le...) des Jacobins et jouit d'une certaine notoriété, malgré le petit nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'étudiants. Le futur Président de Brosses, Guyton de Morveau, Cazotte ou Berlier en font partie.

Les cinq professeurs et les trois agrégés exercent aussi leur profession d'avocat et enseignent à des étudiants dont l'effectif ne dépassera jamais 200.

Bâtiment de l'université de Bourgogne rue Chabot-Charny

L'université tient donc ses écoles et ses assemblées dans le couvent des Jacobins qui offre un abri fort convenable bien qu'emprunté. Le couvent sera démoli en 1874 en même que la vaste église (L'église peut être :) à laquelle il tient pour faire place aux Halles du marché couvert. Il ne reste plus aucun vestige.

L'Académie des sciences (Une académie des sciences est une société savante dont le rôle est de promouvoir la recherche scientifique en réunissant certains des chercheurs les plus éminents, en tenant des séances au...), arts et belles-lettres y tient aussi des cours publiques et organise des démonstrations de botanique (La botanique est la science consacrée à l'étude des végétaux (du grec βοτάνιϰή;...), de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces...) et de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux....) médicale.

La tourmente révolutionnaire emporte presque en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) l'université de Dijon (elle ferme en 1792) et l'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des...) des sciences, arts et belles-lettres.

L'université de Bourgogne au XIXe siècle

Lorsque Napoléon entreprend de réorganiser l'enseignement, Dijon devient le siège d'une école spéciale de droit. Le nouvel établissement est ouvert en 1806 et devient faculté de droit, par décret du 17 mars 1808. La faculté de lettres est créée la même année et la faculté des sciences ouvre en 1809. Dans le même temps est ouverte une école secondaire de médecine et de pharmacie.

Parmi les nombreux bâtiments confisqués à Dijon lors de la Révolution, une aile de l'ancien collège des Godrans autrefois bâti par les Jésuites est occupée, au rez-de-chaussée seulement, par l'école de droit qui commence ses cours en 1805. La faculté des sciences, celle des lettres et le Rectorat doivent investir une partie de l'Hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. ...) Despringles, déjà occupé par l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres. Cette situation durera plus de trente ans. L'Académie doit ensuite quitter les locaux. L'école secondaire de médecine et de pharmacie se trouve, quant à elle, dans un pavillon qui est construit pour elle à l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à...) général.

L'université de Bourgogne au XXe siècle

Bâtiment de droit, lettres, langues, économie, gestion et science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large....) politique
La Maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) de l'Université
  • 1909 : la nouvelle faculté des lettres s'élève à la place de l'ancienne Maison du Singe (Un singe (du latin simius, pluriel Simia) est un animal faisant partie du groupe constitué par l'ordre des primates. Parmi les primates, il n'est pas simple de définir à partir de quelle espèce, le terme de singe n'est plus...). L'ancien séminaire (ex-dortoir de l'abbaye (Une abbaye (du latin abbatia) est un monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d'un abbé (ou d'une abbesse; dérivé de l'araméen abba qui signifie...) Saint-Bénigne) est désaffecté et transformé en cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres...) universitaire.
  • 1945 : on projette de supprimer l'université de Dijon et d'envoyer les 950 étudiants à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents...), à Lyon ou à Besançon. Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) n'aboutit pas.
  • 1946 : le recteur Bouchard prend la direction du Rectorat. Il choisit la pente de la colline de Montmusard pour bâtir la nouvelle université.
  • 6 janvier 1953 : on creuse les fondations de la future Faculté des Sciences (inaugurée le 12 octobre 1957).
  • 9 septembre 1959 : ouverture des premiers pavillons Bossuet et Lamartine qui logent les étudiants.
  • 6 octobre 1962 : la bibliothèque universitaire, la faculté de droit et la chaufferie sont inaugurées.
  • 23 septembre 1965 : un décret publié au Journal Officiel transforme l'école de médecine et de pharmacie en faculté de médecine et de pharmacie.
  • 9 octobre 1965 : la faculté de lettres est inaugurée.
  • 1968 : l'IUT,la faculté de médecine et de pharmacie rejoint l'Hôpital du Bocage (On appelle bocage la région où les champs et les prés sont enclos par des levées de terre portant des haies ou des rangées d'arbres qui marquent les limites de parcelles de tailles...) ouvert en 1962.
  • 26 juin 1997 : l'amphithéâtre Galilée (Galilée ou Galileo Galilei (né à Pise le 15 février 1564 et mort à Arcetri près de Florence, le 8 janvier 1642) est un physicien et astronome italien du XVIIe siècle, célèbre...), le pôle d'économie et de gestion, et la Maison de l'université sont inaugurés.
  • 2003 : le pôle AAFE.
  • 2005 : la Maison de l'Etudiant

Historique des présidents

Page générée en 0.285 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique