Ligne de Sceaux
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Luxembourg, ancien terminus de la ligne de Sceaux, aujourd'hui sur le RER B
Luxembourg, ancien terminus de la ligne de Sceaux, aujourd'hui sur le RER B
La gare de la Place Denfert-Rochereau, à l'époque où elle était le terminus de la ligneConçue du temps de la voie large du système Arnoux, la forme courbe des bâtiments permettait aux trains de desservir le terminus en tournant le long de la façade intérieure.
La gare de la Place Denfert-Rochereau, à l'époque où elle était le terminus de la ligne
Conçue du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de la voie large (Dans le domaine du chemin de fer, la voie large se caractérise par un écartement des rails supérieur à celui de la voie normale (soit 1435 mm).) du système Arnoux (Le système Arnoux est un dispositif ferroviaire inventé par Jean-Claude-Républicain Arnoux en 1838.), la forme courbe (En géométrie, le mot courbe, ou ligne courbe désigne certains sous-ensembles du plan, de l'espace usuels. Par exemple, les droites, les segments, les lignes polygonales et les cercles sont des courbes.) des bâtiments permettait aux trains de desservir le terminus en tournant le long de la façade intérieure.
La ligne de Sceaux à l'époque du PO
La ligne de Sceaux (La ligne de Sceaux est une ligne de chemin de fer qui reliait initialement Paris (Denfert-Rochereau, puis Luxembourg) à Limours et au Plessis-Robinson. Désormais, cette ligne est intégrée au réseau RER, et...) à l'époque du PO

La ligne de Sceaux est une ligne de chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de matériel roulant et de procédures...) qui reliait initialement Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du...) (Denfert-Rochereau, puis Luxembourg) à Limours et au Plessis-Robinson. Désormais, cette ligne est intégrée au réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud...) RER, et constitue les deux branches sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du RER B : branche B2 jusqu'au Plessis-Robinson, et branche B4 jusqu'à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (la section Saint-Rémy-lès-Chevreuse - Limours ayant été abandonnée).

Construction de la ligne

L'histoire de la ligne de Sceaux remonte à 1838. C'est à cette date que le polytechnicien Jean-Claude-Républicain Arnoux propose une solution technique permettant d'améliorer la vitesse (On distingue :) des trains en courbe, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en réduisant l'usure des rails et des roues. En pratique, il suggère de désolidariser les roues d'un même essieu (Dans un véhicule à roues, un essieu est un arbre placé transversalement sous la caisse et supportant par l'intermédiaire des fusées les roues situées à ses extrémités. Un essieu peut...) et d'articuler les essieux sur un pivot central au lieu de les fixer aux caisses. De plus, il préconise l'utilisation d'un écartement large de 1750 mm. C'est ce qu'on appela le " système Arnoux ".

Arnoux fonda une société pour l'exploitation de la future ligne de Sceaux, dont le premier tronçon, Denfert-Rochereau - Sceaux fut inauguré le 7 juin 1846.

Ce premier tronçon, très sinueux à partir de Bourg-la-Reine car la pente de 11,5 ‰ était rattrapée par plusieurs courbes et contre-courbes avec une gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) intermédiaire baptisée " Fontenay " (car se trouvant rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de...) de Fontenay à Sceaux), avait son terminus à Sceaux. Le tracé sinueux devait prouver la pertinence et l'efficacité du système Arnoux.

Le trafic passager fut ouvert jusqu'à Orsay en 1854. Bien entendu, cette ligne utilisait la technique du " système Arnoux ", à écartement large.

En 1857, la Compagnie du Paris-Orléans racheta la ligne existante à la société Arnoux. Après ce rachat et mise au standard, le tracé primitif de Bourg-la-Reine à Sceaux est abandonné au début des années 1890 pour le tracé actuel comprenant également trois stations et se terminant à Robinson, mais passant cette fois par Fontenay-aux-Roses.

L'inauguration du dernier tronçon, Orsay - Limours via Saint-Rémy-lès-Chevreuse, eut lieu en 1867.

L'apogée (Un apogée (du grec apogeios : loin de la terre ; apo : loin + gê : Terre), dans les domaines de l'astronomie et de l'astronautique, est le point extrême de l'orbite...)

Vers la fin du XIXe siècle l'apparition des bogies permit de régler les problèmes d'usure et de vitesse en courbe des trains, sans pour autant recourir à un système complexe et à un écartement large comme l'avait proposé Arnoux. Pour rendre la ligne de Sceaux compatible avec les autres réseaux, la Compagnie du Paris-Orléans convertit la ligne à l'écartement standard entre 1891 et 1893. Dans le même temps, le terminus parisien fut porté à Luxembourg.

Dès 1929, le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de...) Langevin (du nom du ministre des travaux publics d'alors) proposa de relier les lignes de la région parisienne de façon à créer une infrastructure de transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) urbains, sur le modèle du S-Bahn (Le S-Bahn ou Schnellbahn est le nom d'un réseau ferré de type Réseau express régional en Allemagne, Autriche ou Suisse, c'est-à-dire un transport en commun desservant une région fortement urbanisée....) allemand. C'est ce qui allait devenir le RER. En conséquence, la gestion de la ligne fut transférée en 1937 à la Compagnie du Métropolitain de Paris (CMP), ancêtre de la RATP (La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de Paris et de sa proche banlieue :...), à l'occasion de la création de la SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :).

Comme le projet Langevin impliquait la traversée de Paris en souterrain, l'exploitation de trains à vapeur () devenait problématique. Ainsi, il fut décidé d'électrifier la ligne à partir de 1935. C'est la CMP qui se chargea de cette opération. Le tronçon Paris - Massy-Palaiseau fut achevé en 1938 ; Saint-Rémy-lès-Chevreuse fut atteinte en 1939. L'électrification fut réalisée par caténaire (Une ligne aérienne de traction électrique est appelée:), sous tension (La tension est une force d'extension.) continue de 1500 volts. L'électrification n'atteindra jamais Limours.

La signalisation lumineuse adoptée lors de l'électrification fut originale et différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide de...) de celle de la SNCF (code Verlant), puisque l'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :) d'un feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) rendait l'information du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières....) plus restrictive. Ainsi le signal d'arrêt était constitué d'un seul feu rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), le sémaphore (voie occupée) de 2 feux rouges. L'avertissement comportait 2 feux jaunes, le préavertissement (Le préavertissement était un signal ferroviaire de type SNCF.) 3 feux jaunes. La voie libre était un feu vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un récepteur, appelé cône M, dont la bande passante est...). Les feux étaient tous sur un axe vertical ; le panneau lumineux comportait 6 feux verticaux (un vert, 2 rouges, 3 jaunes). La répétition du signal dans la cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un grand navire, elle prend l'apparence d'un chambre d'hôtel...) n'était pas transmise par un crocodile (Les crocodilidés (Crocodylidae) sont des reptiles aquatiques de l'ordre des crocodiliens. Leur nom vernaculaire contient le terme crocodile et pour certains d'entre eux...) central, mais par une balise magnétique. Cette signalisation disparut lors du raccordement avec la ligne A aux Halles. Elle fut remplacée par la signalisation standard utilisée par la SNCF.

La guerre

Ancienne voie vers Limours au delà de la gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse
Ancienne voie vers Limours au delà de la gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse (La gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse est le terminus sud du RER B (branche B4), sur le réseau ferré de la RATP en Île de France.)

L'exploitation du tronçon Saint-Rémy-lès-Chevreuse - Limours, peu rentable, fut abandonnée dès le 15 mai 1939 et remplacée par un service d'autocars. En effet, un autorail (Un autorail est un véhicule ferroviaire automoteur destiné au transport de voyageurs. Il est généralement animé par un (ou plusieurs) moteur diesel monté sous le plancher qui est directement la source de traction comme sur un autocar...) Renault de type VH était acheminé tous les jours depuis Versailles-Matelots afin d'assurer la correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. La voie fut déferrée par les occupants allemands en 1941 ; le ballast ( Le ballast est le lit de gravier qui supporte une voie de chemin de fer. Les ballasts sont des réservoirs sur les bateaux permettant de changer l'immersion ou l'équilibre. Le ballastage est l'action de...) servit à la construction de l'aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces bâtiments et installations sont conçus...) de Villacoublay par les forces alliées en 1944. Ce fut la fin définitive de ce tronçon.

L'après-guerre et le RER

Voir article principal : RER B

Ancienne gare de Limours
Ancienne gare de Limours

Nouvellement électrifiée, la ligne fut desservie par les vaillantes automotrices Z 23000 (Les Z 23000 sont des véhicules de la CMP, surnommés « Z ». Ils ont été commandés en plusieurs fois, une première tranche en 1934, une seconde en 1937, une troisième en 1942, une quatrième en juin 1950. La mise en...) (surnommées "Z") pendant de nombreuses années, le MS 61 (Le MS 61 est un materiel commandé par la RATP en 1963, dans le but de desservir ce qui est actuellement le RER A, et qui était à l'époque en phase de modernisation. Construit par différents...) qui devait plus tard circuler la ligne A fit également ses premiers tours de roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) sur la ligne en 1967 et les éléments MS 61 dit de série A roulèrent sur la ligne pour certains jusqu'en 1983. Les dernières Z 23000 furent retirées de la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) en 1987, non sans avoir été d'un grand secours lors des hivers 1985 et 1986, lorsque le matériel moderne (voir MI 79 ci-dessous) subissait de nombreuses pannes dues à la neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité de façons. Puisque les flocons sont...).

Dans les années 1970, il fut décidé de raccorder la ligne de Sceaux à la gare du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'interconnecter celle-ci à des lignes du réseau Paris Nord. Le tracé comportait une difficulté avec le passage de la Seine par une traversée sous fluviale, il fut dans un premier temps envisagé de supprimer la gare du Luxembourg pour commencer plus tôt la descente en vue de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) sous la Seine, une nouvelle station baptisée Quartier Latin aurait été construite plus au nord vers le Carrefour de l'Odéon pour permettre une correspondance avec les lignes 4 et 10. Néanmoins une campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est...) de protestation des riverains fit changer ce projet, la station Luxembourg fut conservée. Le tunnel (Un tunnel est une galerie souterraine livrant passage à une voie de communication (chemin de fer, canal, route, chemin piétonnier). Sont apparentés aux tunnels par leur mode de construction les...) de descente en pente de 4,08% commençait désormais juste au nord de la station ce qui eut pour effet d'entraîner une reconstruction totale de l'arrière gare avec constitution d'un terminus provisoire en station, l'un des quais étant prolongé au moyen de planches de bois de façon que les deux côtés des trains soient à quai. Un espace fut gardé dans le tunnel en vue de construire une station de correspondance avec la ligne 10 et la ligne SNCF qui devait devenir le RER C (Longue de plus de 160 kilomètres, la ligne C du RER est la plus longue de l'agglomération parisienne. La ligne C du RER est gérée par la région SNCF Paris Rive Gauche sauf pour le tronçon Porte de Clichy- Pontoise qui l'est par la...). Une nouvelle station fut construite en correspondance avec la ligne A à Châtelet (On appelait châtelets, au Moyen Âge, de petits châteaux établis à la tête d'un pont, au passage d'un gué, à cheval sur une route en dehors d'une ville ou à l'entrée d'un défilé. On désignait aussi, par le mot châtelet, des...) - Les Halles, le futur nœud d'interconnexion des RER.

Le 9 décembre 1977 vit l'inauguration du nœud de Châtelet - Les Halles. La ligne de Sceaux devint définitivement la branche sud du RER B.

En 1983, la jonction (La Jonction est un quartier de la ville de Genève (Suisse), son nom familier est "la Jonquille") entre la ligne de Sceaux au sud et la ligne Roissy-Rail au nord (exploitée par la SNCF) et la ligne de Mitry-Claye fut enfin effective au niveau de la gare du Nord. Le RER B ouvrit alors dans son intégralité, offrant des relations directes sans changement entre Roissy - Charles de Gaulle, Mitry-Claye et Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

On vit apparaître les " codes-mission " de quatre lettres : la première indique la gare terminus ; les suivantes indiquent la desserte (exemples : AILO, KNUT, POLY, LYRE, etc.)

Le 17 février 1988, la station Gare Saint-Michel - Notre-Dame (Saint-Michel — Notre-Dame est une gare de RER située au cœur de Paris. Elle est en correspondance via des couloirs ouverts au public avec la station Saint-Michel sur la ligne 4 du métro de Paris.) située en partie sous la Seine fut inaugurée pour permettre la correspondance avec le RER C et la ligne 10 du métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol...) à la station Cluny - La Sorbonne (La Sorbonne est un complexe monumental du Quartier latin de Paris. Elle tire son nom du théologien du XIIIe siècle Robert de Sorbon, le fondateur du collège de...) réouverte.

Aujourd'hui

Rame MI 79 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. On notera la caténaire flambant neuve à l'été 2004
Rame MI 79 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse. On notera la caténaire flambant neuve à l'été 2004

La ligne est aujourd'hui exploitée par la RATP de la Gare du Nord jusqu'à Robinson, Massy-Palaiseau et Saint-Rémy-lès-Chevreuse; elle connaît un succès commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) spectaculaire. Avec plus d'un million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999)...) de voyageurs transportés par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...), le niveau de saturation est atteint. Dans Paris, les rames se succèdent toutes les trois minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) sur les voies.

Depuis 1987, la ligne B est exploitée uniquement avec des rames dites MI 79 selon la dénomination RATP ou Z 8100 (Les rames Z 8100 ou MI 79 sont les premières rames d'interconnexion en Ile de France. Conçues pour la ligne B du RER, elles devaient se jouer de certaines particularités des deux...) à la SNCF (voir photo). Ceci dit, il est possible de rencontrer des MI 84 ou Z 8400 sur cette ligne : huit éléments MI 84 ont en effet été affectés à cette ligne pour compléter le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du Jardin public par le...) des MI 79; les deux matériels sont totalement compatibles, et on peut parfois rencontrer des rames doubles mixtes MI 79 + MI 84 (8100/200 + 8400/500).

Depuis 2002, la RATP a procédé à d'importants travaux de remplacement de la caténaire et de ses supports, ainsi que des composteurs de billets.

Une signalisation cohérente a été mise en place à destination des voyageurs, qui bénéficient en outre d'informations en temps réel sur la circulation des trains.

Documents de référence

  • Gaston Jacobs, La ligne de Sceaux - 1987 - Éditions La Vie (La vie est le nom donné :) du Rail (Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée. Ils reposent alors généralement sur des traverses pour...) - ISBN 2-902808-28-3
Page générée en 0.393 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique