Cape Canaveral Air Force Station - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Deux étages centraux de fusée Delta IV entreposés sur l'aire 37 (2004)

Le Cape Canaveral Air Force Station (CCAFS) ou base de lancement de Cape Canaveral est le principal site de lancement de fusées américaines. Cet établissement de l'United States Air Force (L’United States Air Force (US Air Force, USAF) est la branche aérienne des forces armées des États-Unis. Sa mission est la défense des...) est situé à Cap Canaveral (Cap Canaveral est une base de lancement américaine située en Floride (28°27′ de latitude Nord et 80°32′ de longitude Ouest) créée en 1959. C'est une zone militaire. Le nom administratif...) dans l'État de Floride. Il a été créé en 1950 pour réaliser les tests de fusées à longue portée en toute sécurité. Par la suite il est utilisé pour tester des missiles balistiques et des missiles de croisière.

Lorsque l'astronautique (L'astronautique ou spationautique ou cosmonautique, est constituée par l'ensemble des sciences et des techniques visant à envoyer dans l'espace extraterrestre un...) prend son essor en 1957, les installations de lancement de la base sont mises à contribution. C'est de Cap Canaveral que partent les premières fusées emportant des satellites et des sondes spatiales ainsi que les missions habitées des programmes Mercury et Gemini.

La NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable du programme spatial des...), après avoir utilisé de manière exclusive les installations de l'Armée de l'Air, choisit de créer ses propres installations, le complexe de lancement 39 (Le complexe de lancement 39 ou LC-39 est un ensemble d'installations de la NASA utilisé pour assembler et lancer les engins spatiaux les plus emblématiques du...), adapté à la dimension (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de...) des fusées lunaires du programme avec un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) d'installations regroupées au sein du centre spatial Kennedy (Cap Canaveral est une base de lancement américaine située en Floride (28°27′ de latitude Nord et 80°32′ de longitude Ouest) créée en 1959. C'est une zone militaire. Le nom administratif est John F. Kennedy...). La NASA continue néanmoins d'utiliser les aires de lancement du centre de Cap Canaveral pour toutes les missions non habitées.

Aujourd'hui, la plupart des aires de lancement construites au fil des années sur la base (une quarantaine) sont désaffectées. Seules 4 d'entre elles ont une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) significative, chacune consacrée à une famille de lanceurs : Delta IV (La Delta IV est une série de lanceurs américaine développée dans les années 1990 pour remplacer les lanceurs existants de capacité moyenne à lourde Atlas Titan et Delta II utilisés jusque...), Atlas V, Delta II (Les Delta II ou Delta 7000 sont des lanceurs américains de puissance moyenne dont le premier vol remonte à 1990. Ils font partie avec les Delta IV de la famille de fusées Delta, lointains descendants du...) et le nouveau lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) Falcon 9 (La fusée Falcon 9 est un lanceur réutilisable développé par la société américaine SpaceX. Le premier tir a eu lieu le 4 juin 2010 et le...). L'activité astronautique américaine a connu une décrue importante depuis l'an 2000, et le centre est utilisé désormais pour une dizaine de lancements par an. Les lancements sur orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) polaire ne sont pas réalisés depuis la base mais depuis Vandenberg sur la côte de Californie.

Historique

Tir d'une fusée (Fusée peut faire référence à :) Bumper V-2 depuis l'aire de lancement (L'aire de lancement ou pas de tir, dans le domaine de l'astronautique, est la zone d'où décolle un véhicule aérospatial et où sont situés des...) 3, le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) réalisé depuis Cape Canaveral (24 juillet 1950)
Canaveral centre de test des missiles intercontinentaux : l'allée des missiles en 1964
La fusée Saturn I sur l'aire (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) 34 avant le vol AS-4 (1963)
Atlas V sur l'aire 41 s'apprête à lancer la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est...) New Horizons (New Horizons (« nouveaux horizons » en français) est une sonde spatiale de la NASA qui doit étudier Pluton et son satellite Charon en 2015. Elle doit ensuite survoler certains petits objets célestes de la...) (2006)

La création de la base de lancement (Une base de lancement ou un astroport, dans le domaine de l’astronautique, est un lieu où sont réunis un ou plusieurs ensembles de lancement, des moyens logistiques et des installations permettant le...)

Le centre de lancement (Un centre de lancement, dans le domaine de l'astronautique, est le bâtiment, près de l'aire de lancement, en général protégé contre les effets d'une explosion ou d'un impact,...) a pour origine une base de l’aéronavale américaine située sur la Banana River au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du Cap Canaveral. Les essais de fusée après guerre étaient réalisés au Nouveau-Mexique, mais un incident de lancement hâta la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) d'un site dégagé des habitations. Le premier choix situé à El Centro sur la côte de Californie fut rejeté par le président du Mexique (la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) des fusées longeait la côte mexicaine) alarmé par la chute d'un V2 non loin de Mexico (Mexico (en espagnol Ciudad de México) est la capitale du Mexique ; elle est située dans les hauteurs du centre du pays à une altitude de 2200 m. Elle...), le deuxième site sélectionné, situé à Cap Canaveral en Floride, dans une zone côtière de lagunes presque inhabitée fut choisi. Le 11 mai 1949 le président Harry S. Truman signait le décret de création d'un établissement interarmées pour le lancement des fusées à longue portée situé à Cap Canaveral.

L'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) du centre sur la côte est de la Floride était idéale pour le lancement de fusées car leur trajectoire au décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) survolait l’Océan Atlantique évitant les zones habitées.

En mai 1950, on commença à construire une route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour...) d'accès et 4 sites de lancement (les aires de lancement 1 à 4) ainsi que des installations pour manutentionner les fusées et abriter les instruments de mesure. Les travaux étaient coordonnés par l'Armée de l'Air américaine pour le compte des 3 armes. On commença à édifier également un port en eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) profonde au sud de Cap Canaveral (Port Canaveral) : initialement, celui-ci devait permettre le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation,...) de fret (Le transport de marchandises est une activité économique réglementée, à la fois par chaque pays et au niveau international.) destiné à la base, mais, par la suite, il fut ouvert au trafic commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) et aux sous-marins nucléaires. Un accord fut signé avec le gouvernement anglais pour construire une station de suivi dans l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune.) des Bahamas (Les Bahamas, ou le Commonwealth des Bahamas pour les usages officiels, sont un pays anglophone, qui bien que situé largement au nord de la Mer des Caraïbes, est parfois...) situé sur la trajectoire des fusées. Bien que les travaux ne soient pas encore achevés, l'armée de l'air procéda au lancement deux missiles V2 allemands modifiés en juillet 1950. Ces fusées, appelées Bumper, étaient composées d'un lanceur allemand surmonté d'une fusée Corporal non guidée. Le premier tir eut lieu le 24 juillet 1950.

En 1951, le site est agrandi vers le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et devient le Centre de test des missiles de l’Armée de l’Air, la future Cap Canaveral Air Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale...) Station de l’Armée de l’Air (CCAFS).

Le site de test des missiles

Une fois les infrastructures de Cap Canaveral achevées, l'activité connaît une forte croissance dopée par les essais sur les missiles de croisière de l'Armée de l'Air et l'apparition des missiles balistiques. Pour répondre à ces besoins, de nouvelles installations sont construites, et la base, relativement modeste des débuts, s'étale progressivement sur l'ensemble de la portion du littoral rattachée à l'entité géographique de Cap Canaveral. Les installations, qui étaient au début entièrement maintenues par l'Armée de l'Air, sont progressivement confiées à des sociétés privées pour limiter les coûts. Une filiale de la Pan Am signe le premier contrat de maintenance et de gestion opérationnelle des installations et des instruments en 1953.

Le Cape Canaveral Skid Strip

En juin 1954 a lieu un premier essai de récupération de missile de croisière (Un missile de croisière est un missile à longue portée (plusieurs centaines de kilomètres), tiré vers une cible terrestre ou navale désignée à l'avance qu'il...) de type Snark qui, après avoir été lancé depuis la base et suivi un parcours pré déterminé, devait atterrir sur une piste d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine maritime ou aéronautique.) construite à cet effet. L'engin devait se poser en glissant sur des skis métalliques qui tenaient lieu de train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou...) d'atterrissage d'où le nom de la piste conservé depuis : la Cape Canaveral Skid Strip (c'est-à-dire piste de dérapage). L'engin fit un mauvais atterrissage et explosa en touchant le sol. Par la suite, la piste fut utilisée à de nombreuses reprises par des engins du même type ainsi que par des Navaho X-10 qui en décollaient et qui y atterrissaient (premier vol en février 1956). La piste est devenue ensuite un aéroport (Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations d'un aérodrome qui servent au trafic aérien d'une ville ou d'une région. Ces...) plus classique utilisé notamment pour le transport de pièces de fusées et d'équipements pour les installations du centre de lancement.

Les débuts de l'astronautique

À la fin des années 1950, il devenait évident que le site de Cap Canaveral allait manquer de place pour construire de nouvelles aires de lancement. Or l'agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) civile américaine nouvellement fondée, la NASA, qui était en train de mettre en place un programme spatial ambitieux, avait besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires...) de nouveaux sites de lancement. En 1961 le président John Kennedy donne le coup d’envoi au programme Apollo (Le programme Apollo est le programme spatial de la NASA mené durant la période 1961 – 1975 qui a permis aux États-Unis d'envoyer pour la première fois des hommes sur la Lune. Il fut...) en annonçant qu’un astronaute (Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l'espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager...) américain se posera sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance...) avant la fin de la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.). La NASA envisageait de lancer jusqu'à 100 fusées Saturn par an. Or, Cap Canaveral ne pouvait accueillir ces fusées que sur 2 sites, l'aire 34 (4 lancements par an) et l'aire 37 (8 lancements par an). Pour tirer les fusées lourdes du programme, la NASA décida donc de créer son propre centre spatial (Un Centre spatial est un lieu dédié à l'activité astronautique. Il peut être "public" ou "privé". Ces activités peuvent...) par acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) de terrains sur l’île adjacente de Merritt malgré l'hostilité de l'Armée de l'Air qui souhaitait pouvoir disposer de ces terrains pour l'extension future de sa propre base de Cap Canaveral et voulait conserver la responsabilité de tous les sites de lancement, la NASA étant un simple utilisateur payant. La NASA, ayant eu gain de cause, annexe d’emblée 340 km2 en 1962, puis négocie avec l’État de Floride l’achat de 230 km2 supplémentaires. La NASA y édifie une nouvelle base spatiale complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à...) autonome par rapport à Cap Canaveral, qui recevra plus tard le nom de centre spatial Kennedy avec deux aires de lancement qui reçoivent, dans la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations infinitésimales de la variable x, correspondent des variations...) des aires édifiées à Cap Canaveral, les numéros 39A et 39B.

Cape Canaveral base de lancement spatial

L'Armée de l'Air américaine continue à gérer la Base de Cape Canaveral et à prêter ses installations à la NASA. Les vols habités des programmes Mercury et Gemini décollent de la base de Cap Canaveral ainsi que les premiers vols du programme Apollo en attendant que le complexe de lancement 39 soit prêt (le premier vol y a lieu en 1967). Les sondes spatiales et les satellites scientifiques de la NASA décollent également de Cape Canaveral. Aujourd'hui encore, la NASA continue d'utiliser les installations de l'Armée de l'Air pour lancer ce type de satellite (Satellite peut faire référence à :), le complexe 39 étant réservé aux missions habitées.

L'armée de l'Air crée à cette époque une énorme aire de lancement (N°40) au nord des installations existantes pour pouvoir tirer ses lanceurs lourds, les fusées Titan (Cliquez sur l'image pour une description). L'Armée de l'Air utilise cette aire de lancement pour mettre en orbite de nombreux satellites militaires : satellites espion, de télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le terme synonyme officiel «communication électronique». Elles...), météorologiques, satellites d'alerte avancée, d'écoute (Sur un voilier, une écoute est un cordage servant à régler l'angle de la voile par rapport à l'axe longitudinal du voilier et en conséquence l'angle d'incidence du vent sur la voile. Il y a une écoute...) électronique.

En 1963 Cape Canaveral est renommée Cape Kennedy en l'honneur du président assassiné et toutes les installations qui portent le nom de Cape Canaveral sont rebaptisées. En 1973 les habitants obtiennent que le Cap retrouve son ancien nom et la base de lancement est renommée Cape Canaveral Air Force Station (CCAFS). En février 1977 la base perd son activité de centre d'essais des missiles.

Page générée en 0.426 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique