Hans Bethe - Définition et Explications

Introduction

Hans Bethe

Hans Albrecht Bethe (2 juillet 1906 à Strasbourg, Allemagne - 6 mars 2005 à Ithaca, État de New York) est un physicien américain d'origine allemande. Il s'exila d'Allemagne en 1933 pour s'installer définitivement aux États-Unis en 1935. Il fut lauréat du prix Nobel de physique (Le prix Nobel de physique est une récompense gérée par la Fondation Nobel, selon les dernières volontés du testament du chimiste Alfred Nobel. Il récompense des figures scientifiques éminentes s'étant...) de 1967 pour sa contribution à la compréhension de la nucléosynthèse stellaire (Dans le domaine de l'astrophysique, la nucléosynthèse stellaire est le terme qui désigne l'ensemble des réactions de fusion nucléaire qui ont lieu à l'intérieur des...).

Durant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde...) Guerre mondiale, il dirigea la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la fonction "multiplication par...) de physique théorique (La physique théorique est la branche de la physique qui étudie l’aspect théorique des lois physiques et en développe le formalisme mathématique.) du Laboratoire national de Los Alamos qui fabriqua la première bombe atomique. Son équipe travailla sur la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte)...) critique d'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que...) 235 nécessaire pour obtenir une réaction de fission en chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :).

Bethe fut témoin de l'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue...) de la première bombe atomique de l'histoire. Il se déclara concerné uniquement par la bonne réussite de l'expérience et non par l'implication qu'elle aurait pour le monde (Le mot monde peut désigner :). Il déclara : « Je ne suis pas un philosophe ». Il joua également un rôle important dans le développement de la bombe à hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) dans les années 1950.

Plus tard, Bethe fit campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est...) avec Albert Einstein (Albert Einstein (né le 14 mars 1879 à Ulm, Wurtemberg, et mort le 18 avril 1955 à Princeton, New Jersey) est un physicien qui fut successivement...) au sein du Comité d'urgence des scientifiques atomistes contre les essais nucléaires et la course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) aux armements. Il influa auprès de la Maison Blanche (La Maison Blanche (White House en anglais) est la résidence officielle et le bureau du président des États-Unis. Elle se situe au 1600, Pennsylvania avenue NW à Washington, D.C. Ce bâtiment, construit entre 1792 et...) pour la signature des traités d'interdiction des essais nucléaires atmosphériques en 1963 ainsi que celui visant les missiles anti-balistiques (SALT I) en 1972.

Biographie

Bethe est né à Strasbourg (alors en Allemagne). Il étudia la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la connaissance de la...) à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) de Francfort et obtint son doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur. Selon les pays et les époques, le doctorat peut...) à l'Université de Munich. Il effectua par la suite un séjour postdoctoral à Cambridge et au laboratoire de Enrico Fermi (Enrico Fermi (29 septembre 1901 à Rome - 28 novembre 1954 à Chicago) est un physicien italien. Ses recherches serviront de socle à...) à Rome. Il quitta l'Allemagne en 1933 lorsque les nazis arrivèrent au pouvoir et qu'il perdit son travail à l'Université de Tübingen (sa mère était juive). Il s'exila tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord au Royaume-Uni où il exerça un poste de professeur pour l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1933-1934 puis de chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont...) post-doctoral à partir de l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) 1934 à l'Université de Bristol (L'université de Bristol (en anglais, University of Bristol) est une université anglaise, à Bristol. C'est une des Red brick university.).

En 1935, Hans Bethe (Hans Albrecht Bethe (2 juillet 1906 à Strasbourg, Allemagne - 6 mars 2005 à Ithaca, État de New York) est un physicien américain d'origine allemande. Il s'exila d'Allemagne en 1933...) se rendit aux États-Unis où il commença à enseigner en tant que professeur à l'université Cornell. À Cornell, Bethe se fit connaître comme l'un des plus talentueux théoriciens de sa génération. Il publia une série d'articles sur la physique nucléaire (La physique nucléaire est la description et l'étude du principal constituant de l'atome : le noyau atomique. On peut distinguer :), résumant à peu près la totalité de ce qui était connu alors sur le sujet. Ces articles devinrent très vite connus comme la « Bethe's Bible » et resta le standard de la discipline pour de nombreuses années. Il fut naturalisé américain en 1941.

Lorsque la guerre éclata, Bethe voulut contribuer à l'effort de guerre. Suivant les conseils de son ami Theodore von Karman, aérodynamicien à Caltech, Bethe collabora avec Edward Teller (Edward (Ede) Teller (né le 15 janvier 1908 à Budapest et décédé le 9 septembre 2003 à Stanford) est un physicien nucléaire...), alors à l'Université George Washington (La George Washington University (GWU, Université George Washington en français) est une université privée située à Washington. Fondée le 9 février 1821 sous le nom de Columbian College sur...) sur la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une...) des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie...) de choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) produites par le passage des projectiles à travers les gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme...). Ce travail fut plus tard utile aux chercheurs qui étudièrent les missiles. Bethe travailla également sur une théorie de la pénétration des blindages.

Au cours de l'été 1942, il prit part à des sessions d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de communication verbale et...) spéciales à l'université de Berkeley (L'université de Californie, Berkeley (encore appelée UCB, Cal, Berkeley, ou UC Berkeley) est le premier campus de l'Université de Californie. Il est situé à Berkeley, en Californie, sur la rive est de la baie de San Francisco,...), Californie, où il fut invité par Robert Oppenheimer. Ce fut au cours de ces sessions que furent imaginées les premières idées de bombe atomique.

Initialement, Bethe était sceptique sur la possibilité de produire une arme nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) à partir d'uranium (il avait écrit un article théorique dans les années 30 rejetant le concept de fission nucléaire), mais lorsque Teller lui montra la pile atomique que Enrico Fermi était en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour...) de construire à l'Université de Chicago (Chicago est une mégapole des États-Unis, située dans la partie nord du Middle West, à 1 280 kilomètres à l'ouest de New York et à plus de 3 200...), Bethe fut convaincu qu'un tel projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) était faisable.

Quand Oppenheimer créa le laboratoire secret consacré à la fabrication des nouvelles armes nucléaires à Los Alamos, il engagea Bethe en tant que directeur de la division de physique théorique, ce qui irrita Teller au plus point (Graphie), lui qui avait tant convoité ce poste. Au cours du projet Manhattan (Manhattan est l'une des cinq circonscriptions (borough) de la ville de New York (les quatre autres étant The Bronx, Queens, Brooklyn et Staten Island). La circonscription de Manhattan se superpose avec le comté de New York (New York...), Klaus Fuchs, qui faisait passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) des informations sensibles aux Russes, faisait partie de l'équipe dirigée par Bethe. Comme tous les autres scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et...) du projet, Bethe n'a jamais soupçonné Fuchs d'être un espion.

Après la fin de Seconde Guerre mondiale, Bethe se prononça contre le développement de la bombe à hydrogène, mais après que Harry Truman annonça la mise en œuvre de ce programme et que la guerre de Corée éclata, Bethe se rallia à l'équipe associée à ce projet de bombe à hydrogène et joua un rôle crucial dans son développement. Bien qu'il voulait voir le projet mené à terme, Bethe souhaitait qu'il fut impossible de produire une telle arme.

Entre 1935 et 1938, il étudia les réactions nucléaires et les sections efficaces des réactions du cycle carbone-azote-oxygène (Le cycle carbone-azote-oxygène (cycle CNO en anglais) est l'une des deux réactions de fusion nucléaire par lesquelles les étoiles convertissent de l'hydrogène en hélium; l'autre réaction est la...). Ces recherches furent utiles pour le développement quantitatif de la théorie du noyau atomique (Le noyau atomique désigne la région située au centre d'un atome constituée de protons et de neutrons (les nucléons). La taille du noyau (10-15 m) est considérablement plus petite que celle de...) de Bohr. Il reçut la médaille Max Planck (Max Planck (né Max Karl Ernst Ludwig Planck le 23 avril 1858 à Kiel, Allemagne - 4 octobre 1947 à Göttingen, Allemagne) est un...) en 1955 puis la Médaille Franklin en 1959. En 1961, il reçut la médaille Eddington (La médaille Eddington (qui tient son nom d'Arthur Stanley Eddington), est décernée par la Royal Astronomical Society tout les deux ans, et récompense des...) de la Royal Astronomical Society pour ses travaux sur les processus de création d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) dans les étoiles. Bethe reçut le prix Nobel de physique de 1967 « pour ses contributions à la théorie des réactions nucléaires, particulièrement ses découvertes concernant l'énergie produite dans les étoiles ». Il avait proposé que la source de cette énergie était des réactions de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes...) thermonucléaire dans lesquelles l'hydrogène est converti en hélium (L'hélium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numéro atomique 2, il ouvre la série des gaz nobles dans le tableau périodique des éléments. Son point d'ébullition est le plus bas parmi les...) (nucléosynthèse stellaire).

Bethe était connu pour ces théories sur les propriétés atomiques. À la fin des années 1940, il proposa la première solution aux infinis qui apparaissaient dans la théorie du décalage de Lamb. Ce travail fut la base du travail pionnier poursuivi plus tard par Richard Feynman (Richard Phillips Feynman (11 mai 1918 - 15 février 1988) est l'un des physiciens les plus influents de la seconde moitié du XXe siècle, en raison notamment de ses travaux sur...), Julian Schwinger et d'autres qui marqua le début de l'électrodynamique quantique (L'électrodynamique quantique relativiste est une théorie physique ayant pour but de concilier l'électromagnétisme avec la mécanique quantique en utilisant un formalisme Lagrangien...) moderne.

En 1954, Bethe témoigna en faveur de Robert Oppenheimer, qui subissait un procès politique, étant sympathisant communiste. Durant ce procès, Bethe et sa femme essayèrent de convaincre Teller de ne pas témoigner en défaveur de Oppenheimer, mais Teller refusa et son témoignage joua un rôle important sur l'issue du procès et la condamnation de Oppenheimer.

Alors que Bethe et Teller avaient été en très bon termes dans les années d'avant guerre, le conflit apparu entre eux durant le projet Manhattan, et particulièrement durant le procès Oppenheimer, obscurcit durablement leur relation. En 1957, il devient membre étranger de la Royal Society.

En 1960, Bethe, avec le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui les relient. Le mot physicien dérive du grec, qui...) d'IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.) Richard Garwin, écrivit un article critiquant dans le détail le nouveau système de défense anti-missiles que préparait le gouvernement américain. Dans cet article du Scientific American, les deux physiciens décrivaient dans le détail comment toute contre-attaque que les États-Unis pourraient engager serait futile, du fait que l'ennemi pouvait déjouer tout le système par des astuces adaptées. Bethe fut l'une des voix scientifiques les plus en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) derrière la signature du Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires atmosphériques de 1963.

Au cours des années 1980 et 1990, Bethe fit campagne pour l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :). Après la catastrophe de Tchernobyl (La catastrophe de Tchernobyl est un accident nucléaire qui s'est produit le 26 avril 1986 dans la centrale nucléaire Lénine en Ukraine. Cet accident a conduit à la fusion du cœur d'un réacteur, au...), il mit en place un comité d'experts pour analyser l'incident et conclut qu'un épisode similaire n'aurait pas pu arriver dans un réacteur (Un réacteur peut désigner :) aux États-Unis, du fait que le réacteur russe souffrait de défauts de conception et que des erreurs humaines avaient également contribué fortement à l'accident.

Durant toute sa vie (La vie est le nom donné :), Bethe resta un fervent partisan de l'énergie nucléaire pour produire de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les...).

Au cours des années 1980, il s'opposa farouchement avec d'autres physiciens au programme de « Guerre des étoiles » conçu par l'administration Reagan, en mettant en avant les énormes sommes d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) en jeu et le retour de sentiments de méfiance et d'animosité que cela allait engendrer.

En 1995, alors âgé de 88 ans, Bethe écrivit une lettre ouverte appelant tous les scientifiques à cesser immédiatement toute activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) relative au développement d'armes nucléaires. En 2004, il signa une lettre avec 47 autres lauréats du prix Nobel pour encourager la candidature de John Kerry contre George W. Bush, en accusant ce dernier d'une mauvaise utilisation de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour...).

Bethe continua à effectuer des travaux de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) sur les supernovae, les étoiles à neutrons, les trous noirs et d'autres problèmes d'astrophysique théorique (L'astrophysique théorique est une discipline qui cherche à expliquer les phénomènes observés par les astronomes en des termes physiques avec une approche théorique. Dans ce but, les astrophysiciens théoriciens créent et font évoluer des...) jusqu'à plus de 90 ans.

L'astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres et qui, à la différence...) (30828) Bethe a été nommé en son honneur. Alors octogénaire, il écrivit un article important au sujet du problème des neutrinos solaires. Il fut lauréat de la médaille Bruce en 2001.

Bethe avait une passion pour l'histoire et la collection des timbres. À ce sujet, il déclara un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) que c'était le seul endroit où tous les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision...) du monde pouvaient cohabiter les uns à côté des autres en paix.

Hans Bethe est mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des étoiles). Chez les organismes...) chez lui à Ithaca en mars 2005. Il était alors professeur de physique émerite à l'Université Cornell.

Page générée en 0.100 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique