IPv6 - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Historique

Au début des années 1990, il est devenu clair que le développement d'Internet allait aboutir à l'épuisement des adresses disponibles (RFC 1752). En 1993, l'IETF lance un appel à propositions (RFC 1550) et annonce la création d'un groupe de travail IP Next Generation (IPng).

D'abord nommé Simple Internet Protocol Plus (SIPP, RFC 1710), puis IP Next Generation (IPng), celui-ci a été choisi en 1994 parmi plusieurs candidats et a reçu en 1995 son nom définitif d'IPv6 (IPv6 (Internet Protocol version 6) est un protocole réseau sans connexion de la couche 3 du modèle OSI.) (IP version 6). Les spécifications d'IPv6 sont initialement publiées en décembre 1995 dans la RFC 1883 et finalisées dans la RFC 2460 en décembre 1998.

Déploiement d'IPv6

L'Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie...) IPv6

Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de préfixes et d'AS IPv6 sur Internet, de 2003 à aujourd'hui.

Dans une première phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :), les fournisseurs d'accès à Internet (L'accès à Internet a beaucoup varié depuis sa création dans les années 1970. Un fournisseur d'accès à Internet permet cet, soit accès grâce à une connexion filaire quasiment...) utilisent des tunnels qui encapsulent les paquets IPv6 dans des paquets IPv4 (L'Internet Protocol version 4 ou IPv4 est la première version d'IP à avoir été largement déployée, et forme encore la base (en 2007) de l'Internet. Elle est décrite dans la RFC numéro 791 (RFC 791).) (via 6in4 ou GRE) pour traverser les groupes de routeurs qui ne prennent pas en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice...) IPv6. Lorsque c'est possible, les échanges se font nativement, avec IPv4 et IPv6 qui coexistent sur les mêmes liaisons. Pour autant que les routeurs soient mis à jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) pour la prise en charge d'IPv6, il n'est pas nécessaire de disposer d'une infrastructure séparée pour IPv6, les routeurs traitant à la fois le trafic IPv4 et IPv6.

Support d'IPv6 par le DNS

Depuis juillet 2004, l'ICANN accepte d'intégrer des serveurs de noms avec des adresses IPv6 (glue records) dans la zone racine. Les premiers domaines de premier niveau qui disposent d'un serveur DNS IPv6 sont .kr et .jp, .fr suit peu après.

En février 2008, l'ICANN a ajouté des adresses IPv6 à 6 des 13 serveurs racine du DNS et i a été ajouté en 2010. D'autre part, en 2010, 228 des 283 domaines de premier niveau disposent d'au moins un serveur avec une adresse IPv6 (Cet article décrit le Format d'une Adresses IPv6. Pour l'IPv6 en général, voir l'article généraliste.). Les agents d'enregistrement doivent cependant mettre à jour leurs logiciels pour la prise en charge des délégations vers des serveurs IPv6 et les éventuels glue AAAA records.

Les principaux serveurs de noms comme BINDv9 prennent en charge les records AAAA ainsi que le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions...) des requêtes sur IPv6.

La taille des paquets DNS en UDP est limitée à 512 octets (RFC 1035), ce qui peut poser des problèmes au cas où la réponse est particulièrement volumineuse. La norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre....) prévoit alors qu'une connexion TCP est utilisée, mais certains pare-feux bloquent le port TCP 53 et cette connexion consomme plus de ressources qu'en UDP. Ce cas se pose notamment pour la liste de serveurs de noms de la zone racine. L'extension EDNS0 (RFC 2671) permet d'utiliser une taille de paquets plus élevée, sa prise en charge est recommandée pour IPv6 comme pour DNSSEC.

Support d'IPv6 par les protocoles de routage (En informatique, le terme routage désigne le mécanisme par lequel les données d'un équipement expéditeur sont acheminées jusqu'à leur destinataire en examinant les informations situées au niveau 3 du modèle OSI (IP...)

Les protocoles de routage comme BGP (RFC 2545), OSPFv3 (RFC 5340) et IS-IS (IS-IS (Intermediate system to intermediate system) est un protocole de routage IGP, utilisé à l'intérieur d'un domaine administratif. C'est un protocole à état de liens. Ainsi, les...) (RFC 5308) et MPLS (RFC 4798) ont été mis à jour pour IPv6.

Support d'IPv6 sur les couches liaison et transport

Les protocoles TCP et UDP fonctionnent comme en IPv4. Le pseudo en-tête utilisée pour le calcul du code de contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) est cependant modifié et inclut les adresses IPv6 source et destination. L'utilisation du code de contrôle est obligatoire également pour UDP. Des modifications mineures ont été apportées pour le support des paquets jumbo (RFC 2675).

Les protocoles de la couche de liaison de type IEEE 802 (IEEE 802 est un comité de l'IEEE qui décrit une famille de normes relatives aux réseaux locaux (LAN) et métropolitains (MAN) basés sur la transmission de données...) sont adaptés pour le transport d'IPv6. Au niveau ethernet (Ethernet est un protocole de réseau local à commutation de paquets. Bien qu'il implémente la couche physique (PHY) et la sous-couche Media Access Control (MAC) du...) par exemple, la valeur du champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) type assigné à IPv6 est 0x86DD (RFC 2464).

Sur les réseaux NBMA (en) comme X.25 ou Frame Relay, des adaptations sont prévues pour permettre le fonctionnement du Neighbor Discovery.

Le consortium CableLabs a publié les spécifications IPv6 qui concernent les modems câble dans DOCSISv3.0 en août 2006. Il n'y a pas de support IPv6 dans la version DOCSIS (DOCSIS est l'abréviation de : Data Over Cable Service Interface Specification) 2.0. Une version dite DOCSIS 2.0 + IPv6 existe cependant et ne nécessite qu'une mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un outil informatique, un...) micrologicielle.

Pour les technologies xDSL, la RFC 2472 définit l'encapsulation (L'encapsulation en général est la notion de mettre une chose dans une autre. En imageant, on peut voir que cette chose est mise dans une capsule. En particulier, on peut retrouver ce terme dans plusieurs...) de IPv6 sur PPP. Le BRAS doit également supporter IPv6.

En général, les équipements qui travaillent sur la couche de liaison, comme les commutateurs ethernet, n'ont pas besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins...) de mise à jour pour le support d'IPv6, sauf éventuellement pour le contrôle et la gestion à distance.

Les systèmes d'accès doivent généralement être revus pour IPv6, les outils d'attribution des adresses et les bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) d'enregistrement des adresses notamment.

Support d'IPv6 dans les systèmes d'exploitation et les logiciels

Depuis le début du XXIe siècle, tous les principaux systèmes d'exploitations (GNU/Linux, Mac OS X (Mac OS X est une ligne de systèmes d’exploitation propriétaire développés et commercialisés par Apple, dont la version la plus récente (Mac OS X 10.5 dit 'Leopard' fin 2007) est installée...), Microsoft Windows (Windows (littéralement « Fenêtres » en anglais) est une gamme de systèmes d’exploitation produite par Microsoft, principalement destinés aux ordinateurs compatibles PC....), BSD, Solaris, HP-UX (HP-UX est un système d'exploitation propriétaire de type Unix (System V et BSD), développé par Hewlett-Packard, utilisé sur des serveurs et des stations de travail. C'est un...), etc.) ont été mis à jour pour la prise en charge d'IPv6, et c'est également le cas d'autres systèmes embarqués, tels que Symbian, QNX, Windows Mobile (Windows Mobile est le nom générique donné à différentes versions de Microsoft Windows conçues pour des appareils mobiles tels que les smartphones ou Pocket PC.) ou Wind (WIND est un satellite de la NASA lancé le 1er novembre 1994 depuis la base de Cape Canaveral par un lanceur Delta II. De forme cylindrique de 2,4 mètres de diamètre pour 1,8 mètres de hauteur, il a...) River.

Windows (Windows est une gamme de systèmes d'exploitation produite par Microsoft, principalement destinées aux machines compatibles PC. C'est le remplaçant de MS-DOS. Depuis les années 1990, avec la sortie de Windows 95, son succès commercial pour...) Vista supporte IPv6 dans sa configuration par défaut, expose les réglages IPv6 dans l'interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de...) graphique sur le même plan que les réglages IPv4, et utilise une nouvelle pile TCP/IP dual stack au lieu d'une pile indépendante pour IPv6. Ce support sert de base à HomeGroup et DirectAccess dans Windows 7 (Windows 7 (précédemment connu en tant que Blackcomb et Vienna) est le dernier en date des systèmes d’exploitation de la société Microsoft et successeur de Windows...).

Au niveau des routeurs, Cisco offre du support IPv6 depuis 2001 avec IOS (Ios (en grec : Ίος / Íos) est une île de Grèce des Cyclades, dans la mer Égée, à 111 milles marins du Pirée. L'île mesure 17 km de long sur 7,5 km de large et sa superficie est...) 12.2, c'est également le cas des versions récentes de logiciels par principaux vendeurs comme Juniper Networks, Alcatel-Lucent ou Redback Networks.

Certains CPE restent cependant encore incompatibles avec IPv6, ce qui rend nécessaire la configuration de tunnels.

Les applications reliées au réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) doivent être modifiées pour être compatibles avec IPv6. L'ampleur de la mise à jour du code source (Le code source (ou les sources voire le source) est un ensemble d'instructions écrites dans un langage de programmation informatique de haut niveau, compréhensible par un être...) varie en fonction de l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) qui est fait des adresses par les applications. Il peut s'agir d'un remplacement simple mais aussi de modifications plus complexes si l'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y...) est stockée dans une base de données (En informatique, une base de données (Abr. : « BD » ou « BDD ») est un lot d'informations stockées dans...) ou est utilisée dans un contrôle d'accès.

Quand il n'est pas possible de mettre l'application à jour rapidement, des techniques de transition connues sous le nom de Bump in the Stack (RFC 2767) et Bump in the API (RFC 3338) permettent à des applications IPv4 de communiquer avec des clients IPv6.

De nombreuses applications ont déjà été portées C'est en particulier le cas des navigateurs web comme Internet Explorer (Internet Explorer (officiellement Windows Internet Explorer depuis la version 7), parfois abrégé IE, MSIE ou MS IE, est le navigateur Web de Microsoft, installé par défaut avec Windows. Depuis qu'il a détrôné...) (depuis la version 7, partiellement pour la version 6), Mozilla Firefox (Mozilla Firefox est un navigateur Web gratuit, développé et distribué par la Mozilla Foundation aidée de centaines de bénévoles grâce aux méthodes de développement du logiciel libre/open...) (1.0), Opera (7.20b), Safari et Google Chrome (Chrome est un navigateur web développé par Google basé sur le projet open source Chromium. Google Chrome lui-même n'est pas open-source, les binaires...), du client de messagerie (Un client de messagerie est un logiciel qui sert à lire et envoyer des courriers électroniques. Les Webmails offrent les mêmes fonctionnalités.) Mozilla (Mozilla est un nom utilisé en informatique avec beaucoup de significations différentes. Cependant toutes ces significations sont liées...) Thunderbird (1.0), serveur web Apache (1.3.27/2.0.43), du serveur de mail Exim (4.20), etc.

Afin de faciliter le support d'IPv6 dans les logiciels, des outils apparaissent, comme IPv6 CARE par exemple.

Déploiement d'IPv6 chez les fournisseurs d'accès à Internet en France

Renater (RENATER (réseau national de télécommunications pour la technologie, l'enseignement et la recherche) est le réseau informatique français reliant les différentes universités et les...), a commencé à expérimenter IPv6 en 1996 avec le réseau G6bone, le pendant français du réseau 6bone mondial qui démarre la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Ce réseau de test utilise essentiellement des tunnels. Le service pilote IPv6 du réseau Renater 2 offre des connexions natives IPv6 sur ATM en 2002.

Le premier fournisseur d'accès à Internet français à avoir mis à disposition de ses clients (professionnels et particuliers) un accès IPv6 natif est Nerim dès mars 2003.

Wanadoo (aujourd'hui Orange) a proposé en juin 2005 une expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données quantitatives permettant de l'affiner. Elle est pratiquée par un...) IPv6 pour les particuliers, cette expérimentation est aujourd'hui clôturée.

Depuis décembre 2007, l’opérateur Free.fr propose une connectivité IPv6 à ses utilisateurs dégroupés. Pour les client (Le mot client a plusieurs acceptations :) de leur offre ADSL, cette connectivité est assurée via 6rd et disponible sur simple activation (Activation peut faire référence à :) par le client.

Le FAI associatif French Data Network fournit aussi une connectivité IPv6, en test pendant l'été 2008. Elle est entrée en production au premier novembre de la même année.

SFR, au travers du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...) européen Anémone (Les anémones (genre Anemone du grec Άνεμος, vent) sont des plantes à fleurs de la famille des Renonculacées des zones tempérées des deux...), a déployé en 2008 un acces mobile natif IPv6 a des fins d'expérimentations. En 2009, IPv6 est présent dans leur offre pour les entreprises.

En mai 2009, Orange Business Services (Orange Business Services est la nouvelle identité commerciale (depuis le 1er juin 2006) qui regroupe les solutions et services dédiées aux entreprises et au...) a déployé l'IPv6 sur son réseau MPLS IP VPN, à destination des entreprises.

Déploiement d'IPv6 en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...)

Résultat de l'enquête IPv6 Ripeness du RIPE en avril 2010, sur 6768 registres locaux.

En Europe, depuis 2003, le réseau de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) universitaire pan-européen GÉANT, interconnectant les réseaux nationaux de la recherche et de l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de...) (NREN), utilise une double pile (IPv4 + IPv6). Dix-huit des NREN sont connectés nativement en IPv6.

La Commission européenne s'est fixé comme objectif de recevoir des engagements des 100 principaux opérateurs de sites web de l'Union européenne avant la fin de l'année 2008 et a publié un plan d'action en mai 2009.

En 2010, le RIPE NCC (Europe) est la région qui annonce le plus grand nombre de préfixes IPv6.

Le projet IPv6 Ripeness du RIPE vise à observer le déploiement d'IPv6 en Europe en attribuant des étoiles aux registres Internet locaux quand certains indicateurs de déploiement sont atteints. Les étoiles sont attribuées pour chacun des critères suivants :

  • une allocation IPv6,
  • le bloc d'adresse IPv6 est visible dans la table de routage (Les tables de routage contiennent les informations indispensables à l'acheminement des datagrammes à travers les réseaux informatiques. Chaque machine...) Internet,
  • le bloc fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être...) d'un enregistrement route6 dans la base de données du RIPE,
  • la zone DNS inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y =...) correspondant au bloc est déléguée.

En avril 2010, 27 % des LIR ont obtenu un bloc d'adresse IPv6, et 8 % ont atteint le niveau le plus élevé de quatre étoiles.

Déploiement d'IPv6 dans le monde (Le mot monde peut désigner :)

Nombre mensuel d'allocations de blocs IPv6 par chacun des RIR depuis 1999.
Répartition des allocations de blocs IPv6 aux registres Internet régionaux en janvier 2010 (source OCDE). Il y avait environ 4000 allocations à ce moment.

En 1996, le réseau de test 6bone a permis les expérimentations de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) IPv6 (RFC 2471). Ce réseau était construit sur des tunnels, et les routes échangées par le protocole BGP4+. Les participants se voyaient octroyer un préfixe /24, /28 ou /32 dans le bloc 3ffe::/16. Le réseau a été démantelé en 2006 (RFC 3701) au profit de connexions natives.

Aujourd'hui, de nombreux serveurs web acceptent les connexions via IPv6. Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par Larry Page et Sergey Brin, auteurs du moteur de recherche Google. Depuis 2001, Eric Schmidt en est le PDG (CEO). La...) est par exemple accessible en IPv6 depuis mars 2008, c'est également le cas de YouTube et Facebook (Facebook est un réseau social créé par Mark Zuckerberg et destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues. Depuis décembre 2009, il rassemblerait, selon la...) depuis 2010.

Existent également des serveurs en IPv6 proposant des services courants, tels que FTP, SSH, SMTP, IMAP ou IRC.

En 2009, plusieurs opérateurs mondiaux ont commencé à déployer IPv6.

Au Japon, NTT commercialise différentes offres de services IPv6 et commercialise également le Flet's phone.

Les règlements des marchés publics rendent la prise en charge d'IPv6 obligatoire, notamment dans les États de l'Union européenne et aux États-Unis.

Aux États-Unis, Comcast a commencé en 2010 des tests de diverses technologies autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) d'IPv6, sur son réseau de production, en prévision du déploiement définitif et de l'épuisement des adresses IPv4. IPv6 est également utilisé par le département de la défense des États-Unis d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan...).

IPv6 s'impose parfois comme unique moyen d'interconnexion avec les terminaux mobiles itinérants en Asie ; il le sera aussi rapidement en Europe quand les anciennes solutions d'interconnexion basées sur l'adressage GSM devront être remplacées par des solutions IP. De plus, l'évolution des usages mobiles allant vers une connectivité IP permanente, il deviendra alors impossible d'adresser un nombre important de terminaux mobiles avec un adressage IPv4 (même avec NAPT).

Un rapport de l'OCDE publié en avril 2010 indique que le niveau d'adoption d'IPv6 est encore faible, avec de 0,25 à 1 % des utilisateurs qui font usage d'IPv6. Le trafic IPv6 représente 0,3 % du trafic de l'AMS-IX (en). À la fin de l'année 2009, 1851 numéros d'AS IPv6 étaient visibles, ce nombre ayant doublé en deux ans.

Freins au déploiement d'IPv6

Critiques opérationnelles

Certains ont critiqué la façon de la phase de transition vers IPv6 a été élaborée, ont indiqué que les difficultés et les coûts de la transition ont été minimisés, que les adresses IPv6 sont distribuées de façon trop généreuse, que le niveau actuel de trafic ne permet pas d'affirmer que les routeurs sont capables des mêmes performances qu'avec IPv4, que l'adaptation des protocoles est incomplète (notamment SNMP et les pare-feux) et que les bénéfices escomptés (en termes d'élimination de NAT et d'agrégation de la table de routage Internet) ont été surestimés.

D'autre part, certains systèmes d'exploitation qui disposent d'une double pile sans toutefois disposer de connectivité IPv6 fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le terme a...) peuvent créer des délais anormaux lors de l'accès à des serveurs qui disposent à la fois d'une adresse IPv6 et d'une adresse IPv4 (Une adresse IPv4 est une adresse IP dans la version 4 du protocole IP (IPv4). Cette adresse permet d'identifier chaque machine connectée sur un réseau informatique utilisant le protocole IP...), l'adresse IPv6 étant utilisée en priorité avant de recourir à l'adresse IPv4 après un délai (Un délai est d'après le Wiktionnaire, « un temps accordé pour faire une chose, ou à l’expiration duquel on sera tenu de faire une certaine chose....) déterminé.

Freins au déploiement

Les freins au déploiement d'IPv6 sont, entre autres, les suivants :

  • Pour les équipements anciens :
    • le fabricant a cessé ses activités,
    • le fabricant ne fournit pas de mise à jour pour IPv6 ou réclame des prix élevés pour le faire,
    • la mise à jour logicielle est impossible (le code étant en mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) morte),
    • l'équipement n'a pas les ressources requises pour le traitement d'IPv6,
    • IPv6 est disponible mais avec des performances dégradées.
  • Pour les équipements récents :
    • le prix de vente est plus élevé pour le consommateur,
    • le développement de logiciel (Le développement de logiciel comprend l'ensemble des étapes et processus qui permettent de passer de l'expression d'un besoin informatique à un logiciel fonctionnel et...) compatible IPv6 est coûteux.
  • L'indifférence des utilisateurs finaux :
    • les utilisateurs ne manifestent pas d'intérêt à défaut de nécessité,
    • les applications fonctionnent correctement en IPv4 actuellement,
    • la formation à la nouvelle technologie coûte cher.

Concernant le développement du support IPv6 chez les fournisseurs de contenu et d'accès, on compare parfois le problème à celui de l'œuf et de la poule :

  • les fournisseurs d'accès disent qu'il n'y a pas de contenu disponible spécifiquement en IPv6,
  • les fournisseurs de contenu disent qu'il n'y a pas de demande.

Selon une étude publiée en octobre 2009, les fournisseurs identifient les points suivants comme les principaux obstacles :

  • les coûts,
  • la prise en charge par les fabricants,
  • l'absence de rentabilité,
  • le manque de familiarité.

Les principaux facteurs de développement sont :

  • tenir le rôle de précurseur,
  • s'assurer que les produits sont compatibles IPv6,
  • désir de profiter des avantages d'IPv6 dès que possible,
  • prévoir l'épuisement des adresses IPv4.

Concernant les problèmes rencontrés par les FAI qui ont déployé IPv6 :

  • le manque de demande de la part des utilisateurs,
  • le manque de familiarité avec la technologie.
IPv6 dans les produits destinés au public

En général, les produits du marché destinés au grand public n'ont pas de possibilité de mise à jour.

En 2010, la prise en charge d'IPv6 n'est pas encore un critère de choix pour le consommateur final. Quand les adresses IPv4 publiques ne sont plus disponibles, l'importance de ce critère sera sans doute revu. Les entreprises sont cependant plus attentives à ce problème et évitent d'investir dans des équipement qui pourraient s'avérer incompatibles avec IPv6.

Les clients ne disposant que d'une adresse IPv6 pourraient apparaître dès 2012, le problème de la connectivité vers les serveurs Internet qui ne disposent que d'une adresse IPv4 se posera concrètement dès lors. L'accès aux serveurs IPv6 depuis des clients IPv4 présente également un défi technique.

Bien que certains équipements n'auraient besoin que d'une mise à jour de micrologiciel (En informatique, un micrologiciel (ou firmware en anglais) est un logiciel qui est intégré dans un composant matériel (en anglais hardware).) pour IPv6, il n'est pas certains que ceux-ci investiront dans cette voie alors que la vente de produits IPv6 Ready s'avérerait plus rentable.

Page générée en 0.232 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique