Sagrada Família
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Sagrada Família
La Sagrada Família, Barcelone, en chantier
La Sagrada Família, Barcelone, en chantier
Présentation
Période ou style Art nouveau
Type temple expiatoire ou église (L'église peut être :) catholique
Architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un particulier, une...) Antoni Gaudí
Date de construction 1882
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur,...) 115 m
Géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la Terre et...)
Latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de...)
Longitude (La longitude est une valeur angulaire, expression du positionnement est-ouest d'un point sur Terre (ou sur une autre planète).)
41° 24′ 12″ Nord
       2° 10′ 28″ Est
/ 41.40347, 2.174444
 
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le...) Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Localité (Une localité est une agglomération habitée de taille indéterminée, en général peu importante, qui peut éventuellement être le chef-lieu d'une circonscription administrative.) Barcelone (Barcelone (Barcelona en catalan et en castillan) est une commune de Catalogne - Espagne, située dans la province de Barcelone. Elle est la capitale historique,...)
 
Spain location map.svg
Sagrada Família

La Sagrada Família, temple expiatori de la sagrada Família de son nom complet en catalan, ou templo expiatorio de la sagrada Familia en espagnol (en français : temple expiatoire de la sainte Famille), est un grand temple catholique de Barcelone. C'est l'un des exemples les plus connus du modernisme catalan et un monument emblématique de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux...). Œuvre inachevée de l'architecte catalan Antoni Gaudí, la Sagrada Familia est située dans le quartier éponyme (district de l'Eixample). L'architecte a conçu une minutieuse symbologie qui fait de cet édifice un poème mystique. Il a également fait preuve de grandes audaces de construction formelle, telles la manière de concevoir la structure d'arc parabolique ou la combinaison (Une combinaison peut être :) des traitements sculpturaux naturalistes et de l'abstraction ( En philosophie, l'abstraction désigne à la fois une opération qui consiste a isoler par la pensée une ou plusieurs qualités d'un objet concret...) des tours. Selon les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 2004, la Sagrada Familia est le monument le plus visité d'Espagne, dépassant l'Alhambra de Grenade et le musée du Prado à Madrid : en 2008, elle a en effet attiré plus de 2,7 millions de visiteurs. L'œuvre réalisée du vivant d'Antoni Gaudi, la crypte (Une crypte est des éléments constitutifs des églises chrétiennes depuis le style roman, construit, enterré ou non, servant généralement de sépulcre.) et la façade de la Nativité, a été déclarée patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 2005.

S'agissant d'un temple expiatoire, les travaux sont exclusivement financés grâce à l'aumône. En conséquence, il n'a pas été possible de construire simultanément les différentes parties du monument lorsqu'il l'eut fallu, mais depuis les années 1990, l'affluence de visiteurs et le renom mondial de l’œuvre ont fait évoluer la situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus...) économique.

La Sagrada Familia est une église catholique mais n'est pas une cathédrale (Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque (la cathèdre)...). Le siège de l'évêché de Barcelone est la cathédrale Sainte-Eulalie, édifice construit à l'époque médiévale et situé au cœur du quartier gothique.

Histoire

Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) initial

Projet néogothique de Francisco de Paula del Villar y Lozano.

Le 31 décembre 1881, Josep Maria Bocabella mandaté par « l'association des dévots de Saint-Joseph » acquiert avec de l'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) collecté par l'aumône l'îlot de maisons compris entre les rues Mallorca, Marina, Provença, et Sardenya pour 172 000 pesetas. L'objectif est d'y élever un temple dédié à la sainte Famille (saint Joseph, la vierge Marie et Jésus). En plus du temple, le projet prévoit la construction d'écoles. Le premier architecte nommé est Francesc de Paula Villar i Lozano. Il élabore un projet d'église de style néo-gothique comprenant une nef (La nef est la partie d'une église allant du portail à la croisée du transept et qui est comprise entre les deux murs latéraux. La nef comprend...) de trois vaisseaux fermée par un chœur à déambulatoire (Le déambulatoire est une galerie qui sépare le chœur d'une église des chapelles absidiales. Cet élément architectural est apparu dès l'époque caroligienne dans les églises d'Occident :...). Le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit...) de la Saint-Joseph de 1882, l’évêque José Maria de Urquinaona y Vidot en pose la première pierre en accord avec la proclamation du concile Vatican I qui fait de saint Joseph le patron de l'Église universelle.

L'idée de Bocabella est de faire de l'édifice une réplique du sanctuaire (En anthropologie religieuse un sanctuaire (de sanctus, « sacré») est généralement un lieu ou édifice rendu ou devenu sacré (c'est-à-dire 'appartenant à un Dieu') pour une raison ou l'autre....) de Lorette que l'on suppose être la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un...) de Joseph et de Marie à Nazareth. Francesc de Paula del Villar refuse cette approche. Les désaccords se multiplient entre lui, Bocabella et son assesseur, l'architecte Joan Martorell Montells. Ce dernier recommande en 1883 son ancien apprenti (Un apprenti est une personne qui apprend un métier. Dans un contexte moderne, c'est un jeune professionnel qui suit une formation en alternance entre une entreprise et un centre de formation, les trois...) Gaudi, porteur d'un projet plus ambitieux.

Nouvel architecte : Antoni Gaudi

Plan en coupe de la Sagrada Familia.

Le projet présenté par Gaudi, alors âgé de 31 ans, constitue un changement total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En...) par rapport à celui de Villar. Il prévoit la construction d'un temple à l'architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) issue de son imagination personnelle, de tendance naturaliste-moderniste. Ce nouveau projet augmente sensiblement les dimensions de l'église et prévoit une grande tour centrale de 170 mètres de haut dédiée à Jésus-Christ. Les références mystico-religieuses ont une grande importance dans l’œuvre de Gaudi, tant du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) strictement iconographique que du point de vue symbolique.

Accepté avec un grand enthousiasme par le promoteur, le nouvel architecte va dédier le reste de sa vie (La vie est le nom donné :) à cette œuvre. Il consacra ses quinze dernières années exclusivement à la réalisation de la Sagrada Familia.

En décembre 1884, Gaudi signa le projet dans la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) Saint-Joseph, dans l'abside (L'abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'une demi-sphère (voûte en cul de four). Son emploi délimite à l'intérieur du monument un...) de la crypte, en présence de ses disciples Llorenç Matamala i Piñol et Carles Mani. La crypte fut inaugurée le 19 mars 1885. Cette année-là une équipe comprenant huit manœuvres, dix tailleurs de pierres, douze sculpteurs et un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) indéterminé de charpentiers et de serruriers travailla au chantier.

En 1891 les travaux de la façade de la Nativité commencèrent.

Gaudí présente les travaux du temple aux représentants du Vatican (1915). À cette occasion, Monseigneur Ragonesi qualifie Gaudí de « Dante de l’architecture ».

Gaudi comprit qu'il ne verrait jamais son œuvre achevée et qu'à sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple...), le projet risquait d'être amputé par manque de financements ou d'intérêts. Il pensait que s'il construisait d'abord la nef centrale pour ensuite l'agrandir progressivement avec l'érection des tours, de l'abside, et de ses façades, le projet pourrait être modifié et le chantier s'arrêter dès que l'église pourrait remplir sa fonction de lieu de culte. Pour cette raison, il décida d'élever au maximum de leurs hauteurs des parties significatives mais peu fonctionnelles et extérieures au temple. De cette manière, il rendit impossible la modification de la hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) prévue : les parties construites ne trouveront leur utilité que lorsque le temple sera intégralement terminé, et, chose plus importante encore, il laissa une marque importante de son style architectural très personnel, ce qui servit de guide à sa mort pour la poursuite du chantier. Gaudi ne vit construit que la façade de la Nativité, la tour Saint-Barnabé et une partie du côté extérieur du mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) de l'abside.

En 1906, une fois les travaux de la « casa Milà » achevés, Gaudi se concentra presque exclusivement au projet de la Sagrada Familia, en concevant les plans du temple et en en dirigeant la construction. Ce chantier occupa toute sa carrière durant un quart de siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois...). Il mourut à cette tâche alors même que l'église était à peine commencée.

Renversé par un tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont...), Antoni Gaudí décéda le 10 juin 1926. Il est enterré dans la crypte, dans la chapelle dédiée à la Mère de Dieu des Carmes le 12 juin 1926.

Information icon.svg

Héritage du maître

De 1926 à 1936, l'assistant de Gaudi Domènec Sugrañes acheva les travaux des trois tours qui restaient à finaliser pour terminer l’ensemble de la façade de la Nativité.

Durant la guerre civile espagnole, la majeure partie de l’atelier de Gaudí fut incendiée. En raison de la destruction des ébauches, des maquettes, des modèles du temple et d'informations sur la manière de travailler tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) à fait particulière de Gaudi, il ne restait aucun plan directeur indiquant comment terminer l’ouvrage. Aussi, quand en 1944, on reprit la construction de la Sagrada Familia, il fallut définir dans un premier temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) comment procéder pour la poursuite du chantier, tout en restant le plus fidèle possible aux idées de Gaudi. Les architectes Francesc Quintana, Isidre Puig i Boada et Lluís Bonet i Garí s'acquittèrent de cette tâche difficile et Jaume Busquets réalisa ce travail pour les sculptures.

L'association des dévots de Saint-Joseph vota la construction de la façade de la Passion en 1953. Les travaux de fondation (Les fondations d'un ouvrage assurent la transmission et la répartition des charges (poids propre et surcharges climatiques et d'utilisation) de cet ouvrage sur le sol. Le...) commencèrent l'année suivante, les tours furent achevées et inaugurées pour le cinquantième anniversaire de la mort de Gaudi en 1976. La construction de la crypte s'acheva en 1958 et le musée ouvrit en 1961.

Josep Maria Subirachs commença en 1986 le statuaire de la façade de la Passion. L'installation des premières statues en 1990 provoqua de nombreuses polémiques en raison de leurs styles contemporains et arides, très différent de celui que Gaudi appliqua à sa façade de la Nativité. Les travaux des voûtes des nefs commencèrent en 1995 par les collatéraux suivis en 2000 par la nef centrale. La couverture du temple est complète en 2008.

Période contemporaine

Depuis 1987, les travaux sont sous la direction de Jordi Bonet i Armengol. Les faiblesses dans les matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) utilisés pour la crypte obligent à procéder à des renforcements. Ceux-ci se terminent en 2002. Cette même année voit le début des travaux de la façade de la Gloire (La Gloire fut le premier cuirassé de haute mer de l'histoire. Elle fut lancée en 1859 pour la marine nationale française, juste après la guerre de Crimée, où les canons...). Trois ans après, en 2005, la partie construite sous la direction de Gaudi (la crypte et la façade de la Nativité) est classée au patrimoine culturel de l'Humanité par l'Unesco.

Le 18 mars 2007, la commémoration des 125 ans de la première pierre du temple a donné lieu à une cérémonie et à une fête. Des sardanes dont la santa Espina ont été jouées au pied du temple. L'église est couverte en 2008 et est ouverte au culte conformément au souhait de Joan Rigol. En 2009, les premières structures de la tour de la Vierge apparaissent.

D'après des estimations basées sur les avancées des techniques modernes et la croissance des dons, la construction devrait s'achever en 2026 pour le centenaire de la mort de Gaudi.

Information icon.svg
Page générée en 0.333 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique