Sirius
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Sirius A / B

Sirius A et B, vues par le télescope spatial Hubble
Données d'observation
(Époque J2000.0)
Ascension droite 06h 45m 08.9s
Déclinaison -16° 42′ 58″
Constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une figure...) Grand Chien (Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère domestique de la famille des canidés, proche du loup et du renard. Autrefois regroupé...)
Magnitude apparente (En astronomie, la magnitude apparente mesure la luminosité — depuis la Terre — d'une étoile, d'une planète ou d'un autre objet céleste. Cette grandeur a la...) -1,46 (A) / 8,44 (B)
Caractéristiques
Type spectral (En astronomie, les étoiles présentent quatre caractéristiques principales: leur température de surface, leur gravité à la surface, leur masse et leur luminosité. Ces caractéristiques ne sont pas indépendantes les unes des...) A0-A1V (A) / DA2 (B)
Indice U-B -0,08 (A) / -1 04 (B)
Indice B-V 0,01 (A) / -0,03 (B)
Indice V-I  ?
Variabilité Binaire à éclipses (Une étoile binaire à éclipses est une étoile binaire dans laquelle le plan de révolution des deux astres se trouve sensiblement dans la ligne de...)
Astrométrie (L'astrométrie est la partie de l'astronomie qui s'occupe de la position des étoiles et des autres objets célestes, leur distances et leur mouvements.)
Vitesse (On distingue :) radiale (Rv) -7,6 km/s
Mouvement propre (En astronomie, on appelle mouvement propre le mouvement apparent des étoiles sur la sphère céleste. Il fut découvert en 1718 par Edmund Halley lorsqu'il remarqua que les positions de...) (μ) Ad : -546,01 mas/a
Déc. : −1 223,08 mas/a
Parallaxe (La parallaxe est l'incidence du changement de position de l'observateur sur l'observation d'un objet.) (π) 379,21 ± 1,58 mas/a
Distance 8,6 ± 0,04 al
(2,64 ± 0,01 pc)
Magnitude absolue (En astronomie, la magnitude absolue d'un objet céleste est la magnitude de cet objet s'il était placé à une distance de référence fixée à 10 parsecs (environ 32,6 années-lumière)....) (MV) 1,47 (A) / 11,35 (B)
Caractéristiques physiques
Masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du...) 2,02 (A) / 0,978 (B) M?
Rayon 1,711 (A) / 0,0084 ± 3% (B) R?
Luminosité (La luminosité désigne la caractéristique de ce qui émet ou réfléchit la lumière.) 25,4 (A) / 0,0024 (B) L?
Température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud, provenant du...) 9 900 (A) / 25 200 (B) K
Métallicité 190% Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est...) (A)
Rotation  ?
Âge 2-3×108 a
Binaire visuelle
Compagnon α CMa B
Demi-grand axe (a) 20  ua
Excentricité (Cet article décrit l'excentricité en mathématiques et en psychologie.) (e) 0,5923
Période (P) 50,09  d
Inclinaison (En mécanique céleste, l'inclinaison est un élément orbital d'un corps en orbite autour d'un autre. Il décrit l'angle entre le plan de l'orbite et...) (i) 136,5 °
Nœud (ω) 44,6  °
Époque (τ) 1 894,13 JJ
Autres désignations
α CMa (Bayer), 9 CMa (Flamsteed), HD 48915, HR 2491, BD-16 1591, G 119-052, GCTP 1577.00 A/B, GJ 244 A/B, LHS 219, ADS 5423, LTT 2638, HIP 32349

Sirius (Sirius est l'étoile principale de la constellation du Grand Chien. Vue de la Terre, Sirius est l'étoile la plus brillante du ciel après le Soleil. Sa magnitude apparente est de -1,46.) est l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) principale de la constellation du Grand Chien. Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...), Sirius est l'étoile la plus brillante du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) après le Soleil. Sa magnitude apparente est de -1,46.

Elle se trouve à 8,7 années-lumière du Soleil, ce qui en fait une des étoiles les plus proches. C'est une étoile de la séquence principale, de type spectral A0 ou A1, qui a 2,1 fois la masse solaire (En astrophysique, la masse solaire est l'unité de masse conventionnellement utilisée pour les étoiles ou les autres objets massifs. Elle est égale à la masse de notre Soleil. Son symbole et sa valeur sont :). Son âge estimé est entre 200 et 250 millions d'années. Sa température de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa...) est d'environ 9900 K et son diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la...) environ 1,711 fois le diamètre solaire. Sa composition chimique est semblable à celle du Soleil.

Sirius a une étoile compagnon de type naine blanche appelée Sirius B (en dessous, à gauche de Sirius sur l'image ci-contre), qui orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la...) avec une période de près de cinquante ans (49,9 ans exactement). Par rapport au Soleil, la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau pure à 4 °C pour les...) de Sirius A est de 0,42 et celle de Sirius B de 27 000.

Ce fut la première naine blanche à être découverte, en 1862 par l'américain Alvan Clark (1804-1887) à la suite des travaux de son collègue allemand, Friedrich Wilhelm Bessel (1784 -1846). En effet, Bessel, dès 1844, avait observé des irrégularités dans le mouvement propre de cette étoile et permit ainsi à Clark de découvrir son compagnon, Sirius B, naine blanche dix mille fois moins lumineuse que Sirius, l'étoile principale parfois appelée Sirius A.

Noms donnés à cette étoile

  • Sirius qui vient du grec seirios signifie " celle qui brûle, celle qui rougit ", référence à la couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) de cet astre selon Ptolémée.
  • Canicula (voir canicule) chez les Romains.
  • l'étoile du Chien soit Dog - star chez les anglo - saxons.
  • Aschere chez les Hébreux.
  • Sopt en égyptien ancien (la splendeur) traduit par :
  • Sothis en grec ancien (la brillante).
  • Tîshtar chez les Perses.
  • Ti?nláng (??) en Chine : le loup (Canis lupus, est l'espèce de loups de la famille des Canidés la plus répandue. Elle a plusieurs noms vernaculaires : Loup gris, Loup commun, Loup vulgaire ou encore Loup,...) céleste.
  • Ôboshi (??), la grande étoile et Aoboshi (??), l'étoile bleue, au Japon.
Position de Sirius dans la constellation du Grand Chien
Position de Sirius dans la constellation du Grand Chien


Anecdoctes

Hubert Beuve-Méry, le fondateur (Le Fondateur (titre original : Founding Father) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, parue en février 1965, et publiée en français dans le...) du journal Le Monde, écrivit ses premiers éditoriaux sous le pseudonyme de Sirius.

Dans Micromégas, conte philosophique de 1752, Voltaire fait venir le héros éponyme d'une planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique, c'est-à-dire...) en orbite autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) de Sirius. Et Micromégas ne s'y gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut également...) d'ailleurs nullement pour y donner "le point (Graphie) de vue de Sirius".

Les études ethnographiques de Griaule et Dieterlen

1. Rappel du contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le...)

Bien que l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques. Elle ne doit pas être confondue...) moderne n'ait découvert que récemment le compagnon (Le Compagnon (titre original : Alvin Journeyman) est un roman de fantasy publié en 1995 par Orson Scott Card (États-Unis).) de Sirius, depuis des siècles, un peuple (Le terme peuple adopte des sens différents selon le point de vue où l'on se place.) premier, les Dogons, du Mali, célèbrent tous les cinquante ans la fête de "Sigui" afin de régénérer le monde. Ils appelleraient Sirius : Sigi (ou Sigui) Tolo (le profond Sirius) et son compagnon : "Po Tolo" (le profond petit).

En fait, la date de cette importante cérémonie (et donc son cycle) est déterminée par "Po Tolo". Po ou Fonio, est le nom de la plus petite céréale connue par les Dogons (nom latin : Digitaria exilis), céréale très petite mais extrêmement nutritive, et Po Tolo serait l'étoile naine, sœur de Sirius et invisible à l'oeil nu. Ces faits étonnants mais peu critiques ont été rapportés, dans l'immédiat après-guerre par les ethnographes Marcel Griaule (1898-1956), et sa collègue, Germaine Dieterlen, alors secrétaire générale de la Société des Africanistes du Musée de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...). Leurs études se sont focalisées sur la cosmogonie (Parmi les très nombreux récits traditionnels, ceux qui relatent les origines du monde, des dieux ou des institutions appartiennent souvent à la catégorie des mythes. Les figures idéales et les modèles intemporels ont donc une place...) Dogon.

On lit dans "Le Dieu d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.)" cette cosmogonie dogon : "L’étoile du fonio tourne autour de Sirius. La durée de la révolution est de cinquante années. Elle est la plus importante de toutes les étoiles, celle dont le rôle est magistral - pour l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) de tous les mondes spiralants d'astres formés par Amma (la déesse-mère)".

Un peu plus loin : " (Le Pô (en italien Po, en latin Padus) est le plus important fleuve italien tant par sa longueur, 652 km et par son débit maximum, 10 300 m³/s à Pontelagoscuro, une...) tolo est la plus petite de toutes les choses; elle est l'étoile la plus lourde. L'étoile contient trois éléments de base "air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...), feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) et eau", mais l'élément " terre " est remplacé par le métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi...) sous toutes ses formes, notamment par celui qui est nommé "sagala" (fort et lourd), un peu plus brillant que le fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie...) et d'une densité telle que tous les êtres terrestres réunis ne pourraient en soulever une parcelle"." Or l'on sait aujourd'hui qu'un seul cm³ d'une naine blanche peut a une masse au moins supérieure à 1 tonne ( La tonne représente différentes unités de mesure ; Une tonne est un grand et large tonneau ; Une tonne-pompe est un fourgon d'incendie ; En zoologie, la tonne cannelée est un mollusque gastéropode. ) voire jusqu'à mille tonnes.

D'où proviennent la connaissance de ce couple astral et les correspondances ainsi trouvées ? Griaule et Dieterlen posent alors la question : simples coïncidences ou savoir extra-scientifique ? On comprend que Griaule et les ethnologues, entendant pareil récit, se soient interrogés sur l’origine de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour...) dogon.

2. Critique

Depuis leurs travaux, de nombreux enquêteurs se sont penchés sur cette énigme pour mettre fin à cette rumeur (La rumeur est un phénomène de transmission large, par tout moyen de communication formel ou informel, d'une histoire à prétention de vérité et de révélation....) pseudo-scientifique d'une prétendue influence extraterrestre évoquée par Eric Guerrier en 1975 et Robert K. Temple en 1976 dans leurs livres respectifs.

Déjà en 1976, Carl Sagan avait suggéré que les connaissances des Dogon avaient été influencées par le contact avec des Européens. Arthur C. Clarck, Ian Ridpath, Isaac Asimov (Isaac Asimov, né vers le 2 janvier 1920 à Petrovitchi en Russie et mort le 6 avril 1992 à New York aux États-Unis, est...) et bien d'autres astronomes confirmèrent cette opinion et plus récemment (1991) des recherches ethnologiques complémentaires conduites pendant dix ans chez les Dogon ont battu en brèche ( La Brêche ou Brèche est une rivière française située dans le département de l'Oise. La brèche est une roche. La Brèche est la place...) certains arguments évoqués par Griaule.

Aujourd'hui, on sait que le mystère n’en était pas un. Simplement, des reporters, des militaires, des missionnaires ou de simpes touristes ainsi que des chercheurs avaient déjà eu des contacts avec les Dogon dès la fin du XIXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans...). Certains d’entre eux avaient apporté dans leurs bagages quelques ouvrages de vulgarisation astronomique, y compris des cartes du ciel (M. Griaule) et des revues comme "L’astronomie" publiée par la Société Astronomique de France (SAF). Or, ce magazine avait justement consacré une série d’articles à Sirius B dans les années 1930. Antérieurement, fin XIXe, Camille Flammarion avait déjà discuté dans ses livres de tous les sujets abordés dans la cosmogonie Dogon.

Les sources des connaissances en astronomie des Dogon étaient donc identifiées avec relativement de précision dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) et l'explication beaucoup plus réaliste que la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent...) extraterrestre.

La thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du thème qu'il évoque.) de la "contamination culturelle" est aujourd'hui soutenue par tous les ethnologues et astronomes réalistes. Seuls les amateurs d'ufologie et de pataphysique continuent à soutenir les thèses pseudo-scientifiques de Robert Temple et consorts.

Les Dogons ont donc compris et assimilé des cours d'astronomie au début du XXe siècle, alors que la plupart des lycéens occidentaux de l'époque avaient peine à saisir le fonctionnement du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis...).

3. Sources

Marcel Griaule, "Le Dieu d'eau" (1948) Germaine Dieterlen, "Le renard (Renard est un terme ambigu qui désigne le plus souvent en français certains canidés du genre Vulpes, proches du loup et du chien. Mais, par similitude physique, le terme est aussi employé pour...) pâle" (1965); "Dogon Culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :)? " Ed. Profane and Arcane, Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...), 1968.

Ciel miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme par réflexion et conçu à cet effet. C'est...) des cultures © ciel & espace, MAI-96 N°313 1, LES ETOILES DU SACRIFICE, Serge Jodra

Robert K.Temple, The Sirius Mystery, Sidgwick & Jackson, 1976

Lucifer

Dans la mythologie roumaine, cette étoile est assimilée à Lucifer dans les deux expressions suivantes :

  • Luceaf?rul-de-Ziu? (de Jour)
  • Luceaf?rul-din-Zori (du début du Jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) au lever du soleil)
Page générée en 0.399 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique