Dassault Mirage III
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Dassault Mirage IIIC
Rôle Avion de chasse
Constructeur Dassault Aviation
Date du premier vol 12 juin 1958
Date de mise en service 1961
Date de retrait toujours en service
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) construit 1400
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) SNECMA (Le Groupe Snecma est l'ancien nom d'un ensemble intégré au Groupe Safran. Cet ensemble comprend diverses entreprises dont la principale est la Snecma.) ATAR 9C
Nombre 1
Type turboréacteurs avec postcombustion
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) unitaire 58 kN
Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...)
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 8,22 m
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de...) 14,75 m
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 4,5 m
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière...) alaire 35 m²
Masses
À vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 6 575 kg
Avec armement 9 727 kg
Maximale 12 700 kg
Performances
Vitesse (On distingue :) maximale 2 112 km/h
2 Mach
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) 20 000 m
Vitesse ascensionnelle 5 000 m/min
Distance franchissable 1 200 km
Armement
Interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une...) 2 canons DEFA de 30 mm
Externe 4000 kg de charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.) (missiles, roquettes, bombes, réservoirs, etc.)
Avionique

Le Mirage III est un avion multirôles (Un avion multirôle est un avion militaire capable d'effectuer plusieurs missions différentes : par exemple chasse, bombardement, reconnaissance, etc.) produit par le constructeur aéronautique (L' industrie aéronautique et spatiale est le secteur économique qui regroupe les activités des secteurs de l'aéronautique et de l'aérospatiale. Ces secteurs sont étroitement liés aux activités de fournitures de moyens militaires. De fait,...) français Dassault Aviation (Dassault Aviation est un constructeur aéronautique basé en France. Il construit surtout des avions d'affaires mais également des avions militaires. La société a été fondée par Marcel Dassault et est...). Il a rencontré un succès notable à l'export avec 21 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme de...) utilisateurs et 1401 exemplaires construits. Bien que les premiers Mirage III aient été mis en service au début des années 1960, de nombreux exemplaires sont encore en service actuellement.

Conception

Suite à la guerre de Corée, l'Armée de l'Air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) française établit en 1953 la fiche technique d'un avion de chasse (Un avion de chasse (aussi appelé chasseur) est un avion militaire conçu pour attaquer les avions adverses, qu'il s'agisse par exemple de bombardiers afin de les empêcher d'atteindre leurs cibles, ou d'autres chasseurs afin...) léger (5 à 6 tonnes), rapide et ayant une vitesse ascensionnelle très élevée. La société Dassault réalise alors un prototype désigné MD 550, qui est un petit biréacteur (Un biréacteur est un avion disposant de deux réacteurs pour sa propulsion.) à aile delta (Une aile delta est un type d'aile d'avion, caractérisé par une forme de Triangle isocèle. Ce nom provient de la majuscule grec delta qui est de forme triangulaire (Δ).) (2 réacteurs Armstrong-Siddeley Viper de 795 kgp) équipé d'une fusée (Fusée peut faire référence à :) SEPR.66 de 1500 kgp fournissant une accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique, plus précisément en cinématique, l'accélération est une grandeur vectorielle qui indique la modification affectant la...) supplémentaire pour la montée. Le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) a lieu le 25 juin 1955 et les essais durent 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), durant lesquels l'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on...) atteint Mach 1,3 en vol horizontal (Horizontal est une orientation parallèle à l'horizon, et perpendiculaire à la verticale. Une ligne horizontale va « de la gauche vers la droite » ou vice versa.) et Mach 1,6 avec la fusée SEPR. Après avoir reçu des modifications importantes, le prototype est désigné Mirage I en 1956.

Le Mirage I est cependant trop petit pour emporter un armement efficace et pas assez performant. Un Mirage II propulsé par deux Turbomeca Gabizo est envisagé, puis finalement abandonné à son tour pour passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) directement au Mirage III, 30% plus lourd et équipé d'un nouveau réacteur (Un réacteur peut désigner :) Atar 9 de 4500 kgp de poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) avec PC conçu par la SNECMA. Son fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un avion supporte la voilure et l'empennage (pour la stabilité).) est redessiné pour être conforme à la Loi des aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.). Le premier vol du prototype Mirage III 001 a lieu le 17 novembre 1956. Le 19 septembre 1957, le prototype atteint Mach 1,80 en vol horizontal avec sa fusée SEPR. La vitesse est alors limitée par la forme des entrées d'air, jusqu'à ce que des cônes mobiles (ou "souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue...)") soient installées.

Dès le mois d'avril 1957, 10 exemplaires de pré-série avaient été commandés. Désigné Mirage III A, il s'agit d'un avion légèrement plus grand pour permettre de loger tous les équipements nécessaires : le fuselage est allongé de 1,40 mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance...) et l'envergure augmentée de 0,64 mètre. Equipé du réacteur Atar 9B, le premier exemplaire de pré-série fait son envol le 12 mai 1958. Au cours des essais, l'avion atteindra finalement Mach 2,2 et devient le premier avion européen capable de dépasser Mach 2 en vol horizontal.

La production en série démarre aussitôt et se décline en 4 versions principales :

  • Mirage III B (biplace d'entraînement, premier vol le 20 octobre 1959). Son fuselage est allongé pour installer le second siège, et il n'emporte ni canons ni radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions,...).
  • Mirage III C (interception, premier vol le 9 octobre 1960). Les livraisons commencent en juillet 1961 et le premier escadron est déclaré opérationnel fin décembre.
  • Mirage III E (attaque au sol, premier vol le 1er avril 1961). Le fuselage est allongé de 30 cm pour augmenter la taille du compartiment avionique et la capacité en carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.). Un radar de navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) est installé sous le poste de pilotage. Le réacteur est un Atar 9C.
  • Mirage III R (reconnaissance, premier vol le 31 octobre 1961). Il dispose du fuselage allongé du III E mais pas de son radar de navigation, tandis que le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le...) accueille 5 caméras optiques OMERA 31, qui peuvent être employées de jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...) comme de nuit.

Si les premiers exemplaires sont évidemment destinés à Armée de l'Air française, les premières commandes à l'export ne tardent pas. Les victoires obtenues par les Mirage III israéliens font une publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la Démocratie —(...) supplémentaire à l'avion. Des accords de production sous licence sont accordés à la Suisse et l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de l’île-continent du...).

Israël demande la réalisation d'une version spécifique destinée à l'attaque au sol par temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) clair, qu'elle commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) à 50 exemplaires. Désignée Mirage 5, elle emporte son avionique dans le nez, à la place du radar, ce qui permet d'augmenter la capacité en carburant dans le fuselage. Le premier vol a lieu le 19 mai 1967. Le début de la guerre des Six Jours entraîne cependant un embargo sur ces avions, qui sont malgré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) fabriqués et payés. Finalement, en 1970, Israël est remboursé et les avions sont transférés à l'Armée de l'Air française. Cette version sera par la suite exportée vers une dizaine de pays et construite à 530 exemplaires.

Israël construira finalement sans licence l'avion qu'elle avait commandé, sous la désignation Nesher (aigle). Avec un équipement électronique conçu localement et un siège éjectable différent, le prototype fait son premier vol en septembre 1969 et est utilisé lors de la guerre du Kippour en 1973. A la fin des années 1970, la majeure partie des Nesher sont revendus à l'Argentine sous la désignation Dagger. Sur sa lancée, Israël construira également un dérivé du Mirage III équipé d'un réacteur General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et de Edison General Electric Company.) J79 américain : le Kfir

De son côté, l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) met au point (Graphie) pendant les années 1980 un Mirage III modernisé qui sera désigné Cheetah. Cette version dispose en particulier du réacteur Atar 9-K50 du Mirage F1, d'une structure entièrement révisée, de plans canards et d'une nouvelle avionique.

Engagements

Le Mirage III fut engagé au combat pour la première fois par Armée de l'air israélienne pendant la guerre des Six Jours, en juin 1967. Les Mirage israéliens effectuaient ainsi plus de douze sorties par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...). Étant donné que l'appareil semblait être très supérieur à tous les autres, les armées de Jordanie, de l'Égypte et de la Syrie pensaient que l'avion était secrètement développé et produit par les États-Unis d'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan Atlantique....) et le Royaume-Uni.

La guerre de Kippour vit s'opposer des Mirages israéliens et arabes, ce qui conduisit les Israéliens à peindre très rapidement des triangles oranges sur les ailes de leurs avions afin de permettre leur identification immédiate, et d'éviter des confusions tragiques lors des combats aériens.

L'Argentine engagea ses Mirages III EA et ses Dagger en 1982, pendant la guerre des Malouines, pour des missions d'attaque et de combat aérien contre les forces britaniques.

Variantes

Deux Mirage III de la Royal Australian Air Force, dont un biplace au premier plan
Deux Mirage III de la Royal Australian Air Force (La Royal Australian Air Force est la composante aérienne des forces armées de l'Australie, l'Australian Defence Force.), dont un biplace au premier plan
Mirage IIIR portant les couleurs de l'ER 3/33 Moselle de l'Armée de l'Air
Mirage IIIR portant les couleurs de l'ER 3/33 Moselle de l'Armée de l'Air
  • Mirage III 001 : Prototype dérivé du Mirage I (réacteur Atar 101G-1 de 44 kN)
  • Mirage IIIA : version de présérie avec réacteur Atar 9B de 59 kN et augmentation de la voilure, passe de 29 m2 à 34,85 m2
  • Mirage IIIB : version d'entraînement
    • Mirage IIIB-1
    • Mirage IIIB-2 (ou Mirage IIIB-RV) : avec possibilité de ravitaillement en vol
  • Mirage IIIC : version de série en avion d'interception (masse maximum de 11 800 kg)
    • Mirage IIICJ : version d'exportation destinée à Israël
    • Mirage IIICS : version d'exportation destinée à la Suisse
    • Mirage IIICZ : version d'exportation destinée à l'Afrique du Sud
  • Mirage IIIE : version d'attaque tout temps avec turboréacteur (Le turboréacteur est une turbomachine produisant une poussée par réaction.) Atar 9C-3 de 59 kN (masse maximum de 13 700 kg)
    • Mirage IIIBE : version d'entraînement
    • Les sous versions d'exportation du Mirage IIIE
      • Mirage IIIEA : pour l'Argentine
      • Mirage IIIEBR : pour le Brésil
      • Mirage IIIEE : pour l'Espagne
      • Mirage IIIEL : pour le Liban
      • Mirage IIIEP : pour le Pakistan
      • Mirage IIIEV : pour le Venezuela
      • Mirage IIIEZ : pour l'Afrique du Sud
      • Mirage IIIS : pour la Suisse
      • Mirage IIIO : pour l'Australie (réacteur Rolls-Royce Avon RB.146)
    • Mirage IIID : version d'exportation d'entraînement
      • Mirage IIIDA : pour l'Argentine
      • Mirage IIIDBR : pour le Brésil
      • Mirage IIIDE : pour l'Espagne
      • Mirage IIIDP : pour le Pakistan
      • Mirage IIIDS : pour la Suisse
      • Mirage IIIDZ : pour l'Afrique du Sud
  • Mirage IIIR : version de reconnaissance avec une caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la...) dans le nez
    • Mirage IIIRD : version améliorée (basée sur le E, dotée d’un radar doppler)
    • Les versions d'exportation du Mirage IIIR
      • Mirage IIIRP : pour le Pakistan
      • Mirage IIIRS : pour la Suisse
      • Mirage IIIRZ : pour l'Afrique du Sud
      • Mirage IIIR2Z : version améliorée pour l'Afrique du Sud
  • Mirage 5 : version simplifiée pour l'attaque au sol, sans radar mais avec plus de place pour les réservoirs
    • Mirage V BA : version du Mirage 5 destinée à la Belgique
    • Mirage V BR : version de reconnaissance destinée à la Belgique
    • Mirage V BD : version d'entrainement destinée à la Belgique
    • Mirage 50 : version améliorée d'exportation du Mirage 5 avec un réacteur Atar 9K50 (seul le Chili et le Vénézuela possèdent cet appareil, qui a été modernisé par des ingénieurs israéliens ou français ).

Autres prototypes

  • Mirage 3NG : prototype de version améliorée avec commande de vol électrique, et perche de ravitaillement en vol, il servit beaucoup pour la conception du Mirage 2000, son premier vol fut réalisé le 21 décembre 1982
  • Balzac V (Au début des années 1960, à la demande du Ministère de la Défense français, les constructeurs aéronautiques Dassault Aviation et Sud-Aviation réalisèrent des expérimentations...) : prototype d'avion à décollages et atterrissages verticaux basé sur le Mirage III 001
  • Mirage G : prototype d'avion à géométrie variable (La voilure à géométrie variable est une voilure dont la forme peut être modifiée en cours de vol, afin de rendre un aéronef capable d'évoluer à différentes...)
    • Mirage G8
    • Mirage G8 02
  • Milan (Milan (en italien Milano, du latin Mediolanum, en lombard Milàn) se situe dans le nord de l'Italie. Capitale de la région de Lombardie, au centre de...) : prototype équipé de "moustaches" pour ralentir l'avion à l'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions...)
  • Mirage IIIT : prototype équipé du réacteur à double flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un...) SNECMA TF106 de 88 kN
  • Mirage IIIV : prototype équipé de réacteurs de sustentation Rolls-Royce

Autres caractéristiques

Le Mirage III C avait la possibilité d'utiliser un moteur-fusée (Les moteurs-fusées sont des moteurs à réaction utilisés sur les fusées, dont certains sont prévus pour fonctionner aussi bien dans, que hors de...) de type SEPR 841 de 16 kN, permettant de fournir une puissance supplémentaire lors de la montée après le décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.), pour les missions d'interception à haute altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...). Ce moteur était installé sous le fuselage arrière et nécessitait de retirer les canons. Son utilisation était relativement dangereuse à cause des risques d'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus la matière résultante se...) ou d'incendie.

Page générée en 3.000 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique