Nouvelle-Calédonie - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Toponymie

Le terme Calédonie dérive du nom donné par les Romains au massif montagneux du nord de l'Écosse. James Cook lui-même d'origine écossaise par son père, baptisa ainsi l'île qu'il venait de découvrir en 1774 en référence à cette région. Avec le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...), le nom s'applique progressivement à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection...) de l'archipel (Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité...) tandis que l'île principale est progressivement appelée Grande Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...). Le nom du pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...) fait néanmoins partie des signes identitaires qui doivent être définis et adoptés à la majorité des trois cinquièmes du Congrès selon l'accord de Nouméa : « La loi constitutionnelle sur la Nouvelle-Calédonie prévoira la possibilité de changer ce nom, par « loi du pays » adoptée à la majorité qualifiée. » (article 1.5 alinéa 2)

La Nouvelle-Calédonie est aussi dénommée familièrement par les descendants de colons européens (les Caldoches) et les Métropolitains (les Zoreilles) « le Caillou », tandis que le terme « Kanaky » a une connotation indépendantiste et identitaire en référence au terme kanak, terme d'origine hawaiienne, répandu dans le Pacifique par les navigateurs européens.

La toponymie et l'onomastique (nom des terres, îles, tribus et personnes…) en Nouvelle-Calédonie sont des questions liées à des problèmes d'ordre foncier, juridique, historique et linguistique, débattus sur un plan politique depuis de nombreuses années. L'accord de Nouméa prévoit ainsi : « Les noms kanaks des lieux seront recensés et rétablis. Les sites sacrés selon la tradition kanake seront identifiés et juridiquement protégés, selon les règles applicables en matière de monuments historiques. » (article 1.3 alinéa 1)

Géographie

Carte générale des archipels de Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie est un ensemble d'îles et d'archipels mélanésiens de l'océan Pacifique (L'océan Pacifique, qui s'étend sur une surface de 180 000 000 km², est l'océan le...) Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), situé dans la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) de Corail (Le corail est un animal de l'embranchement des Cnidaires, vivant généralement en colonies...) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne...) des coordonnées 21° 30′ Sud 165° 30′ Est, à environ 1 200 km à l'est de l'Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de...) et 1 500 km au nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est...) de la Nouvelle-Zélande (La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au Sud-Ouest de l'océan Pacifique,...). Le pays insulaire de Vanuatu (Le Vanuatu (nom complet : République de Vanuatu), est un État d'Océanie...) la borde au nord-est. Elle couvre une superficie (L'aire ou la superficie est une mesure d'une surface. Par métonymie, on désigne souvent...) terrestre totale de 18 575,5 km2 et environ 3 400 km de côtes.

Les îles

La Nouvelle-Calédonie est centrée autour d'une île principale, la Grande Terre. Elle comprend également plusieurs ensembles d'îles plus petites, les îles Belep au nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la Grande Terre, l'île des Pins au sud, les îles Loyauté à l'est (Ouvéa, Lifou (Lifou est à la fois une île, la plus importante des îles Loyauté par sa...), Tiga et Maré) et plus loin à l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se...) l'archipel des îles Chesterfield et les récifs de Bellone.

Sur une superficie d'environ 16 360,8 km2, la Grande Terre est de loin la plus grande de toutes les îles néo-calédoniennes. Elle s'étire du nord-ouest (Le nord-ouest est la direction entre les points cardinaux nord et ouest. Le nord-ouest est...) au sud-est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est...) sur près de 400 km en longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus...) et 50 à 70 km en largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit...). Elle est parcourue sur toute sa longueur par une chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) montagneuse, dont le point (Graphie) culminant, le mont Panié, s'élève à 1 629 mètres (5 344 pieds) d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau...).

Les îles Loyauté sont situées à une centaine de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...) à l'est. Lifou est la plus vaste de ces îles, avec 1 196,1 km2, et est plus étendue que la Martinique (La Martinique est à la fois une région d'outre-mer et un département d'outre-mer...). Viennent ensuite Maré (Maré est la seconde île et commune des îles Loyauté (Nouvelle-Calédonie)...) (641,7 km2), Ouvéa (Ouvéa est une île de l'océan Pacifique, la plus septentrionale de l'archipel des...) (132,1 km2 et Tiga (11 km2).

À environ 45 km au large de la pointe nord-ouest de la Grande Terre, les îles Belep couvrent 69,5 km2 répartis en trois îles : Art (la plus grande, avec 52 km2, et la seule à être peuplée), Pott et les îlots rocheux Daos du Nord et Daos du Sud.

Limite sud du lagon néo-calédonien, l'île des Pins, située à environ 50 km de la pointe sud-est de la Grande Terre, couvre quant-à-elle 152,3 km2.

À cela il faut ajouter plusieurs groupes d'îlots et de récifs affleurant non habités :

  • l'archipel des Chesterfield, à 550 km à l'ouest-nord-ouest de la pointe nord de la Grande-Terre, qui sert essentiellement pour la récolte (La Récolte (Countrycide) est le sixième épisode de la série anglaise de science...) de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...) météorologiques et de réserve naturelle pour les oiseaux marins et les tortues, et qui comprend :
  • les récifs Bampton au nord avec les îlots Avon, Bampton et Reynard et la caye sableuse de Skeleton.
  • l'atoll des îles Chesterfield à proprement parler avec les îles Longue, du Passage (ou Bennet) et Loop ainsi que les îlots du Mouillage.
  • les récifs de Bellone et Booby, situées à 60 km au sud-est des Chesterfield auxquelles elles sont généralement associées.
  • les récifs d'Entrecasteaux, à 180 km de la pointe nord-ouest de la Grande Terre, dans le prolongement des îles Belep desquelles ils sont séparés par le « Grand Passage », détroit de 500 à 600 mètres de fonds. Il comprend les atolls de Huon, de Surprise (les deux plus importants, avec les îles Fabre, Huon, Le Leizour et Surprise), de Pelotas et du Portail. Ils constituent la limite nord du lagon de la Nouvelle-Calédonie.
  • l'île de Walpole, à 140 km au sud-est de Maré et à 200 km à l'est-sud-est de la pointe sud de la Grande Terre.
  • les îles Matthew et Hunter, respectivement à 450 et 520 km à l'est de la pointe sud de la Grande Terre, dont la possession est contestée à la France par le Vanuatu. Météo France a installé une station météorologique automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la...) sur l'île Matthew en 1981.
Carte administrative de Nouvelle-Calédonie
Vanuatu
City locator 2.svg
Nouméa
Grande Terre
Île Hunter
Île Matthew
Île Walpole
Île des Pins
Maré
Tiga
Lifou
Ouvéa
Récifs de l'Astrolabe
Îles Belep
Récifs d'Entrecasteaux
Île_Surprise
Île de Sable
Île_Fabre
Île_Huon
Île_de_Sable
Île Renard
Île Bampton
Îlots_Avon
Îlots_du_Mouillage

Les lagons

Le lagon néo-calédonien a une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) totale de 24 000 km2, ce qui en fait l'un des plus grands lagons du monde (Le mot monde peut désigner :) (et que l'on présente également généralement comme « le plus beau lagon du monde »).

Il est ceinturé par une barrière de corail d'une longueur de 1 600 km, située entre 2 et 50 km des côtes de la Grande Terre, et s'étendant, des récifs d'Entrecasteaux au nord-ouest à l'île des Pins au sud-est, sur 680 km de long. La température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et...) des eaux varie entre 22 et 30 °C.

En dehors de la Grande Terre, plusieurs atolls possèdent leurs propres lagons, le plus important d'entre eux étant Ouvéa avec un lagon de 850 km2.

Le 7 juillet 2008, une grande partie des lagons de Nouvelle-Calédonie, soit 6 sites formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de...) une totalité de 15 743 km2, ont été inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit du 33e site inscrit au patrimoine mondial pour la France, et plus particulièrement de son second site naturel après le golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en...) de Porto (inscrit en 1983) et le premier d'outre-mer.

Climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une...)

Photographie satellite (Satellite peut faire référence à :) de la Nouvelle-Calédonie
Le cyclone (Un cyclone (du grec kyklos, cercle) est un terme météorologique qui désigne une...) Erica de 2003

Le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en...) jouit d'un climat tropical, tempéré par l'influence océanique et influencé périodiquement par les phénomènes El Niño (El Niño (littéralement « courant de l’Enfant Jésus », car...) et La Niña ( La Niña est un cycle météorologique, associé à El Niño. La Niña est un des trois...), avec des vents dominant à l'est et au sud-est (les alizés). Il comprend des températures relativement chaudes (la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de...) des températures moyennées sur 12 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps...) pour la période 1952-1965 est d'environ 23,2 °C, avec un pic inférieur à 22,3 °C en 1965 et supérieur à 25 °C en 1998) et une humidité (L'humidité est la présence d'eau ou de vapeur d'eau dans l'air ou dans une substance...) assez forte (la moyenne annuelle du taux d'humidité de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et...) oscillant entre 73 et 81 %).

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...) est divisée en deux saisons, séparée par deux inter-saisons, déterminées par la position de la zone de convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) intertropicale (ZCIT) et l'importance de l'anticyclone (Un anticyclone est une zone de circulation atmosphérique autour d'un centre de haute pression....) de l'île de Pâques :

  • la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de...) chaude et humide, ou été austral (Le mot austral (du latin australis) est un adjectif qualifiant ce qui se situe dans l'hémisphère...), ou encore « saison des cyclones », de mi-novembre à mi-avril. Elle est caractérisée par des températures maximales de 28 °C à 32 °C, mais pouvant aisément dépasser les 30 °C (la plus forte température jamais enregistrée étant ainsi de 39,1 °C à Bouraké, sur la commune de Boulouparis, le 8 janvier 2002) et un fort taux d'humidité. Le mois le plus chaud de l'année est généralement février, avec des températures moyennes entre 24 et 29 °C, et le plus pluvieux est janvier, avec des précipitations moyennes de 244,1 mm. La ZCIT étant dans l'hémisphère sud (L'hémisphère sud ou hémisphère austral est la moitié du globe terrestre...), de nombreux cyclones ou dépressions tropicaux se succèdent à cette période et peuvent parfois être violents. Ainsi, le cyclone Erica, qui a frappé la Nouvelle-Calédonie les 13 et 14 mars 2003, a offert au Territoire ses records de vents et de pressions minimales (tous enregistrés à la pointe de Vavouto, au sud de Voh, le 14 mars 2003), soit un vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface...) moyenné sur 10 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un...) de 166 km/h, des rafales de 234 km/h et une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée...) de 952 3 hPa. Ce cyclone a alors fait deux morts, près de 3000 sans-abris momentanés et des dégâts matériels estimés à 5,692 milliards de Francs Pacifique (47,7 millions d'euros environ).
  • une première saison de transition, de mi-avril à mi-mai, avec une diminution du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) de basses pressions, des précipitations et des températures.
  • la saison fraîche, ou hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.) austral, de mi-mai à mi-septembre. C'est une saison douce autant pour ses températures que pour sa pluviométrie, la ZCIT étant alors dans l'hémisphère nord et le Territoire étant sous l'influence des perturbations d'origine polaire qui remontent la mer de Tasman (La Mer de Tasman ou Mer de Tasmanie, dans le Pacifique Sud, est située entre la Nouvelle-Zélande,...) et qui amènent des « coups d'ouest » (vents froids et forts d'ouest, entraînant des phases d'importantes précipitations sur la côte ouest de la Grande Terre). Les températures oscillent généralement entre 15 °C et 25 °C, avec toutefois des minimales pouvant descendre en dessous des 15 °C en altitude (le record de la température la plus basse enregistrée en Nouvelle-Calédonie est de 2,3 °C à Bourail le 17 juin 1965). Le mois le plus frais de l'année est en général août, avec des températures moyennes entre 17 et 24 °C.
  • la deuxième saison de transition, ou saison sèche, de mi-septembre à mi-novembre. C'est à cette période que l’anticyclone de l'île de Pâques atteint son étendue maximale, faisant remonter les températures (qui oscillent entre 18 et 26 °C) et protégeant l'archipel des perturbations polaires. Cela se traduit par des alizés largement dominantes et de très faibles précipitations, le mois le plus sec étant octobre avec des précipitations moyennes de 60,5 mm. De nombreux « feux de brousse » et incendies se déclenchent généralement à cette époque de l'année.

Mais au-delà de ces données globales, il existe d'importantes différences régionales qui donnent naissance aux différents paysages de la Nouvelle-Calédonie.

Paysages

Paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un...) de savane à niaoulis au nord de la côte ouest

La côte est, exposée aux vents dominants et donc plus humide, présente des paysages de forêts tropicales denses (palmiers, cocotiers...) le long d'une bande littorale étroite enchâssée entre les montagnes et l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau...).

La côte ouest, en revanche, est protégée des vents dominants par la Chaîne, et est donc plus sèche. Elle offre ainsi un paysage de larges et longues plaines herbeuses et de savane (dont l'arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en...) emblématique est le niaouli), montant progressivement par une série de collines et de plateaux, recouverts de forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense,...) sèche, vers les montagnes. Le littoral quant-à-lui est dominé par la mangrove (La mangrove est un écosystème incluant un groupement de végétaux principalement...), même si des zones claires se sont formées au nord de la Grande Terre. En effet, un excès de sel a provoqué la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si...) des palétuviers, des arbres pourtant aptes à pousser dans l'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.). Mais, depuis une dizaine d'années (2008), la salinité diminue et les clairières reverdissent peu à peu.

Un écosystème particulier, appelé « maquis minier », caractérisé par une végétation (La végétation est l'ensemble des plantes (la flore) sauvages ou cultivées qui...) buissonnante, à l'instar du maquis des zones méditerranéennes, s'est développé sur le sol ferreux des plaines et collines de l'extrémité sud de la Grande Terre.

Les îles Loyauté enfin, de par leur formation géologique particulière (de type atoll surélevé), présentent des paysages particulièrement chaotiques. Ainsi, bien que le relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé...) y soit très peu élevé (culminant à 138 m à Maré, à 104 m à Lifou et à 42 m à Ouvéa), il donne naissance aussi bien à de nombreuses falaises et terrasses en bord de mer (falaises de Xodre à Lifou ou de Lekini à Ouvéa) qu'à un important réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...) de grottes et à de véritables gouffres à l'intérieur des terres (grottes de Gossanah à Ouvéa). D'un autre côté, si la porosité du sol a empêché la présence d'un réseau hydrographique, les eaux de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état...) issues des importantes précipitations que connaissent les îles s'infiltrant en effet directement dans le sol, elle a permis l'apparition de véritables « lentilles d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les...) douce » (le trou de Bône à Maré), chaque île comportant ainsi une multitude de petites nappes phréatiques d'eau douce, ou saumâtre à Ouvéa, « flottant » au-dessus de l’eau salée, grâce à sa plus faible densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la...) et à la faible miscibilité des deux liquides. Quoi qu'il en soit, la question de l'approvisionnement en eau douce et de la gestion des réserves des nappes est une question importante aux îles Loyauté, avec l'installation de citernes pour recueillir les eaux de pluie ou d'une usine de dessalement (Le dessalement de l'eau (également appelé dessalage ou désalinisation) est un...) à Ouvéa.

Page générée en 0.160 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique