Berliet
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Berliet était un constructeur automobile français, fondé par Marius Berliet.

C'était à l'origine un constructeur spécialisé dans l'automobile, et plus particulièrement l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...) de luxe, mais c'est surtout son activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à...) lourds qui est connue.

Les origines de la Marque

Marius Berliet (Marius Berliet (né le 21 janvier 1866 à Lyon et mort le 17 avril 1949 à Cannes) est un constructeur automobile, fondateur de la marque Berliet.) (né en 1866, décédé en 1948), débute son expérience automobile en 1894 par la construction de voitures monocylindres, suivies en 1900 par des modèles bi-cylindres.

En 1902, il reprend l'activité du constructeur lyonnais Audibert et Lavirotte et commence la construction de modèles quatre-cylindres dotés de radiateurs en nid (Le nid désigne généralement la structure construite par les oiseaux pour contenir leurs œufs et fournir un premier abri à leur...) d'abeille et basés sur des cadres en acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de l’acier) et de la...) en remplacement du traditionnel bois.

En 1906, Berliet (Berliet était un constructeur automobile français, fondé par Marius Berliet.) vend la licence de construction de ses modèles à la société American Locomotive Company (La société American Locomotive Company, plus souvent appelée Alco, est un constructeur de locomotives des États-Unis d'Amérique.).

Avant la Première Guerre mondiale, la marque offre une gamme de modèles de 8 ch à 60 ch : la plupart sont équipés de moteurs quatre-cylindres (2412 cm³ et 4398 cm³) mais une version six-cylindres de 9500 cm³ est également proposée.

De 1910 à 1912, un modèle 12 ch de 1539 cm³ est produit ; à partir de 1912, les versions six-cylindres ne sont plus proposées que sur commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) individuelle. Aussi en 1912, une voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...) Berliet gagne le rallye ( Un rallye est un sport automobile. Un rallye est une rencontre de jeunes de la bourgeoisie et noblesse française. Un Rallye-raid est une course de vitesse et d'orientation. ) de Monte-Carlo. En 1913, la production monte à 3500 véhicules à l'usine de Monplaisir

Une voiture Berliet
Une voiture Berliet

Pendant la Première Guerre Mondiale, Berliet, comme Renault ou Latil, produit des camions pour l'Armée Française: en 1916, 40 camions sortent quotidiennement des usines Berliet, avec une charge utile (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement...) de 4 et 5 tonnes. En tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) c'est 2500 camion (Le camion est un véhicule automobile à roues destiné à transporter des marchandises. Le routier (routière) ou camionneur (camionneuse) a pour profession la conduite d'un camion.) CBA qui ont servi au front. Berliet fabrique aussi des obus, et à un effectif de 3150 personnes.

Après la guerre, Berliet ouvre une usine à Vénissieux, et des modèles de 12 CV (2613 cm³), de 15 CV (3308 cm³) et de 22 CV (4398 cm³) sont produits. En 1921, Berliet connus des difficultés financières et fut placé temporairement sous administration judiciaire. Une nouvelle 7 CV (1159 cm³) apparaît en 1924. De nouveaux six-cylindres suivent en 1927.

À partir de 1933, des moteurs 4 cylindres (1600 et 2000 cm³) sont seulement produits.

La dernière voiture particulière produite par Berliet est le modèle Dauphine fabriquée à partir de 1936 et motorisée par un 2 litres. La production de véhicules de tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée supérieure à 24 heures. Ce qui implique la...) cesse en 1939. En 1949, le fils de Marius Berliet, Paul Berliet (né en 1918) devint PDG.

La période Poids Lourds

En 1906, Berliet introduit un camion (Le camion est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, destiné à transporter des marchandises. Le camion se distingue du véhicule léger...) à cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un grand navire,...) avancée, avec un moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) à essence de 4 cylindres, une transmission par chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) et d'une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne...) utile de 2 tonnes. En 1908, la gamme de camions était de 1.5 à 5 tonnes de charge utile. En 1914, la firme ajoute un camion à cabine avancée d'une charge utile de 6 tonnes.

En 1930, un moteur diesel (Fruit des travaux menés par l'ingénieur allemand Rudolf Diesel entre 1893 et 1897, le moteur Diesel est un moteur à combustion interne dont l'allumage n'est pas commandé mais...) expérimental fut essayé sur le modèle CBA. En 1933, un nouveau modèle le CD2, avec un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail...) diesel et équipé d'une transmission classique fut introduit. En 1939, la gamme des camions lourds avait une charge utile de 12 à 15 tonnes.

Après la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est...) Guerre mondiale, il ne subsiste que son activité poids lourds, qui connaît un succès certain et fait de ce constructeur le numéro 1 français du secteur, notamment avec ses légendaires modèles " long nez " GLR, GBH ou TLM et GBC présents sur tous les chantiers ou routes de France ou partant à la conquête des pistes d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...) française. C'est aussi de nombreux camions de pompiers qui sortaient des usines Berliet ou co-produits avec Camiva et qui restaient de nombreuses années en service dans les casernes (série K et surtout le modèle GAK). C'est encore des autobus (Un autobus (ou bus), comme un autocar (ou car), est un véhicule automobile pour le transport en commun de voyageurs. Le mot bus et autobus vient d'Omnés Omnibus qui était le slogan du chapelier Omnés à Nantes où stationnait le premier...) gravés dans la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) des nombreux passsagers écoliers de l'époque.

À voir : le film "100 000 dollars au soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et...)" avec Lino Ventura, Jean-Paul Belmondo et Bernard Blier.

En 1950, Berliet inaugure la série GLR, un camion à capot, avec un moteur diesel de 5 cylindres, de 7.9 litres, de 125 chevaux, une transmission à 5 rapports, de freins à air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines...), pour divers configurations avec une benne (Une benne est le caisson qui reçoit les matières transportées par un camion de type porteur ; le mot remorque désignant cet élément dans les...), une citerne (Une citerne est destinée à la collecte des eaux de pluies et à leur rétention afin d'en permettre une utilisation régulière, quotidienne (bien souvent domestique à l'origine), ou...), ou un fourgon, et de 15.5 tonnes de PTAC.

En 1951, la firme offrit le GLB5, un camion à cabine avancée, avec un moteur diesel Ricardo Comet de 4 cylindres, de 5 litres, de 75 et 80 chevaux, une transmission manuelle à 4 rapports, de freins à air, des empattements de 2.70 à 3.65 mètres et de 9.8 et 10.5 tonnes de PTAC. Et aussi la série GLC, avec deux choix de moteurs diesel, un de 4 cylindres, de 6.32 litres, de 100 à 120 chevaux, et un de 5 cylindres, de 7.9 litres, de 125 chevaux, une transmission manuelle FBV à 5 rapports, de freins à air, de 11.5, 12.5, et 14.5 tonnes de PTAC. Aussi pour l'exportation en Afrique, cette série reçoit un équipement spécifique nommé Tropic avec: un toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et l'humidité.) blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on...), un pare-soleil, et un pare-brise (Un pare-brise est une vitre située à l'avant d'un véhicule qui permet de protéger les passagers du vent tout en assurant une bonne visibilité au conducteur.) ouvrant.

En 1953, Berliet développe un nouveau moteur diesel nommé MDZ, de 6 cylindres, de 9.5 litres, et de 150 à 180 chevaux. Monté sur le camion à capot TLR10, avec deux choix de transmissions de 5 et 8 vitesses, de freins à air, et une couchette en option. En porteur de 18 tonnes de PTAC, et en tracteur routier (Camions :) de 26 à 32 tonnes de PTRA, et produit de 1953 à 1958. Et aussi la série GLM10, avec le moteur diesel MDZ, une transmission à 10 rapports, et de 19 tonnes de PTAC, et produit jusqu'en 1972.

En 1956, la firme produisit la gamme GBO, avec un moteur diesel MDO, de 15 litres, de 200 à 320 chevaux, et deux transmissions disponibles, la FBOTP à 5 rapports et une de 20 vitesses, de freins à air, en configuration de 6x4 et 6x6. Pour l'utilisation de construction de barrages d'autoroutes, d'installations portuaires et pétrolières. En porteur de 45 tonnes de PTAC, et en tracteur semi-remorque (Une semi-remorque est une remorque routière destinée au transport de marchandises dont la particularité est qu'elle repose sur un ou plusieurs essieux à...) de 60 tonnes de PTRA.

La gamme de camions spécialisés, les T100

En 1957, Berliet introduit les modèles de camions spécialisés de " chantiers sahariens " les T100, construit à quatre exemplaires, qui devient les plus grands camions du monde (Le mot monde peut désigner :) de l'époque. Avec une cabine équipe de 4 places, un moteur diesel Cummins VT12 et deux turbocompresseurs, de 29,61 litres, de 600 et 700 chevaux, une direction assistée par un petit moteur de voiture Panhard (Panhard fut un constructeur français dont l'activité « automobile » a été arrêtée en 1967 après sa reprise par Citroën. Il reste aujourd'hui constructeur de véhicules militaires.) (pour faciliter le remorquage lorsque le moteur principal n'est pas en fonction), une suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de particule. En géomorphologie, la suspension est un mode de transport des sédiments. Le fait de suspendre un objet En...) par ressorts à lames avec amortisseurs hydrauliques Messier, une transmission Clark semi-automatique à 4 rapports avants et 4 arrières, équipé de pneus Goodyear 37.5x33R de 1 mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance...) par 2.40 mètres, de freins à disques Messier de type aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses...), un système de blocage du différentiel (Un différentiel est un système mécanique qui a pour fonction de distribuer une vitesse de rotation de façon adaptative aux besoins d'un ensemble...) interpont, deux réservoirs de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) de 950 litres chacun, en configuration de 6x4 et 6x6, avec les dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien son diamètre si c'est une pièce de révolution.) de 15.30 mètres de longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou...), 4,98 mètres de largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur...), et 4,43 mètres de haut, et un rayon de braquage de 13,20 mètres, et une vitesse (On distingue :) maximale de 34 kilomètres/heures, Pour l'exploitation du pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car...) au Sahara, en porteur de 103 tonnes de PTAC.

En 1959, le numéro 3, est produit en dumper, de 155 tonnes de PTAC avec une benne Marrel, pour une mine à ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) ouvert d'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le molybdène ou l'arsenic, quatre fois moins abondant...) à Bessines, en Haute-Vienne. Et le Berliet T100 N4 Tulsa est produit avec une cabine avancée d'un équipage de 5 places et une couchette intégrée, d'une largeur de 4,80 mètres, avec six essuie-glaces sur un pare-brise en 3 parties, une transmission à 8 rapports avants et 8 arrières, équipé d'un treuil (Un treuil est un dispositif mécanique permettant de commander l'enroulement et le déroulement d'un câble, d'une chaîne ou de tout autre type de filin destiné à porter ou à tracter une...) Garwood derrière la cabine, avec les dimensions de 12.662 mètres de long, de 3,98 mètres de haut, un empattement de 5,05 mètres, en configuration de 6x6, en porteur de 102 tonnes de PTAC et une possibilité d'une version de tracteur de 190 tonnes de PTRA. Si au début, ce camion était équipé du même moteur que les autres T100, l'entreprise essaya un moteur d'hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les...) de Turboméca (Turboméca est le leader mondial des turbines d'hélicoptère.), de 1000 chevaux à 2400 tours/minutes, mais la consommation de ce moteur était très excessive et le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) fut abandonné. Et seul le T100 no 2, existe encore aujourd'hui, il appartient à la fondation de l'automobile Marius Berliet.

De 1958 à 1966

En 1958, l'entreprise inaugure la gamme GAK, un camion à cabine avancée, avec un moteur diesel Perkins, de 6 cylindres, de 4.73 litres, de 89 chevaux, une transmission manuelle à 5 rapports, de freins à air, en porteur de 8.5 tonnes de PTAC. Ensuite Berliet ouvre deux usines, une au Maroc, et un an plus tard, une en Algérie. Aussi en 1959, la firme inaugure une nouvelle cabine pour sa gamme de camion à capot et à cabine avancée et nommé Relaxe.

En 1960, Berliet ouvre des usines en Espagne et au Portugal.

En 1961, Berliet introduit trois gammes de véhicules, le T25 un camion à benne, pour les mines à ciel ouvert, avec un moteur diesel muni d'un turbocompresseur, de 6 cylindres, de 14,78 litres, de 320 chevaux, une transmission à 10 rapports, de freins à disques, et en option un système de blocage du différentiel, en configuration de 4x2, et 25 de charge utile et de 47,5 tonnes de PTAC. Et la série GRK10, avec la cabine Relaxe munie d'une couchette, un moteur diesel de 6 cylindres, de 9,5 litres, de 180 chevaux, une transmission manuelle à 6 rapports, une suspension à ressorts multilames avec barres stabilisatrices, de freins à air, avec des phares intégrés dans le pare-chocs (Le pare-chocs est un élément de la carrosserie d'un véhicule automobile.), en configuration de 4x2 et 6x2, en porteur de 19 tonnes de PTAC, et en tracteur de 35 tonnes de PTRA. Et la série GCK, avec un moteur diesel Magic (MagiC est un système d'exploitation propriétaire multitâche pour ordinateurs Atari ST et compatibles. Il a été porté sur PC et Macintosh. Quelle que soit la plateforme matérielle, les applications natives...) à injection directe (L'injection directe est une technologie utilisée dans les moteurs à combustion interne. Elle consiste à diffuser le carburant directement dans la chambre de combustion plutôt qu'en amont dans la tubulure d'admission pour les...), d'origine MAN AG, de 5 cylindres, de 7,917 litres, de 150 et 162 chevaux à 2150 tours/minutes, et deux choix de transmissions de 5 et 13 rapports, de freins à air, en porteur de 16 tonnes de PTAC et en tracteur de 25 tonnes de PTRA.

En 1964, l'entreprise inaugure le T45, un camion à benne pour les mines, avec deux choix de moteurs diesel américains, un GM, de 16 cylindres, 2 temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), de 18,5 litres, de 635 chevaux, et un Cummins type VT1710C, de 12 cylindres, 4 temps, de 28 litres, de 640 chevaux, une transmission Allison semi-automatique à 6 rapports, de freins à air, en configuration de 4x2, et d'une charge utile de 45 tonnes et 84,5 tonnes de PTAC. C'est 107 camions T45, qui ont été construits et vendus, pour la France, le Congo, le Zambie et la Corée du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.). Toutefois ce dernier pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) refusa les moteurs et transmission américains, Berliet modifia donc ces composantes pour répondre aux exigences des Coréens. Aussi la firme ouvre une usine à Bourg-en-Bresse.

Ensuite Berliet développe un prototype expérimental le TX40, un dumper articulé, équipé d'un diabolo central qui peut pivoter de 180° degré (Le mot degré a plusieurs significations, il est notamment employé dans les domaines suivants :) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit...) du pivot de liaison et s'incline sur les côtés de 15° degré, avec une suspension hydropneumatique (Suspension hydropneumatique: type de suspension automobile, dérivé de la suspension oléopneumatique, mis au point par Citroën et équipant les véhicules des gammes hautes et moyenne-hautes du...) indépendante, un moteur diesel Cummins, monté transversalement à l'avant des roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.), de 8 cylindres, de 15,568 litres, de 430 chevaux à 2500 tours/minutes avec un turbocompresseur, une transmission automatiques, de freins hydrauliques, et en configuration de 4x4. Le moteur diesel actionne une génératrice, de Asea Brown Boveri (ABB), d'une puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) de 220 kilowatts, de 350 ampères, et de 625 volts, pour alimenter quatre moteurs roues électriques, le camion à une vitesse de pointe de 70 kilomètres/heure, gravite des pentes de 45° degré, et 40 tonnes de charge utile, pour un PTAC de 84 tonnes. Malgré ces qualités et son Prix de l'Art et de l'Industrie Automobile Française, remporté au Salon de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre...), ce véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) ne rentra jamais en production.

En 1965, Berliet produisit le camion à capot Stradair, avec un moteur diesel de 4 cylindres, de 5,88 litres, de 120 chevaux à 2600 tours/minutes, une transmission manuelle à 5 rapports, une suspension pneumatique à hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou...), de freins à air, un radiateur encastré, et d'une traction avant en option, en porteur de 8,85 tonnes de PTAC. Ensuite la firme ouvre une usine en Chine.

En 1966, l'entreprise introduit un camion à capot, le L62, pour les chantiers légers, avec un moteur diesel, de 6,3 litres, de 4 cylindres, de 120 chevaux, une transmission à 5 rapports, de freins à air, avec un équipement pour les pays chauds spécifique, un filtre (Un filtre est un système servant à séparer des éléments dans un flux.) à air renforcé et placé en hauteur, un radiateur surdimensionné, et en porteur de 13 tonnes de PTAC.

Citroën (Citroën est un constructeur automobile français fondé en 1919 par André Citroën.) achète Berliet

En 1967, la firme inaugure le GR10, avec un moteur diesel à injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) directe, de 6 cylindres, de 9,5 litres, de 155 chevaux, une transmission manuelle à 12 rapports, de freins à air, en porteur de 19 tonnes de PTAC. Aussi Berliet passe des accords commerciaux avec Citroën (alors propriété de Michelin) avant de se faire racheter par ce dernier et former la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la...) " Camions " de ce constructeur.

En 1969, Berliet produits deux modèles, le T60, avec deux choix de moteurs diesel, le MS1240, de 12 cylindres, de 29,6 litres, de 500 chevaux, et le Cummins VT1710C, de 12 cylindres, de 21 litres, de 635 chevaux, une transmission Allison semi-automatique à 6 rapports, de freins à air, en configuration de 4x2, et de 60 tonnes de charge utile et 102,5 tonnes de PTAC. L'URSS commanda 81 de ces camions à bennes pour l'exploitation des mines de cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur ses surfaces fraîches une teinte rosée à pêche. C'est un...), de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages. Le...), et de cobalt, dans la région de Gaï au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'Oural. Et le GR250, avec un moteur diesel à injection directe MD63540, de 6 cylindres, de 12 litres, de 250 chevaux, une transmission manuelle à 12 rapports, de freins à air, en porteur de 19 tonnes de PTAC, et en tracteur de 35 tonnes de PTRA.

En 1970, Berliet présenta le GX0, au Salon De Paris, équipé d'un moteur diesel GM, de 16 cylindres, de 18.588 litres, de 530 chevaux à 2100 tours/minutes, une transmission semi-automatique à 5 rapports, avec un système de blocage du différentiel interpont et sur toutes les roues, de freins à air, de pneus Michelin à basse pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) sans chambre à air (La chambre à air est un boyau en caoutchouc rempli d'air. Elle se situe entre le pneu et la jante. Elle est munie d'une valve permettant de la gonfler.), en configuration de 6x6, en porteur de 75 tonnes de PTAC, et en tracteur de 120 à 280 tonnes de PTRA, et uniquement un modèle fut construit. Ensuite c'est 4 usines qui furent ouvetres à Saint-Priest, à Andrézieux-Bouthéon, et un an plus tard à Chambéry et à l'Arbresle.

En 1972, Berliet produisit deux modèles de camions le TR280, avec la cabine avancée KB2400, un moteur diesel MDS d'injection directe avec un turbocompresseur, de 6 cylindres, de 12 litres, de 266 chevaux à 1800 tours/minutes, une transmission à 8 rapports, de freins à air, avec une ou deux couchettes et d'un 3ième siège central en option, en porteur de 19 tonnes de PTAC, et en tracteur de 35 à 38 tonnes de PTRA. Et le TR320, avec la cabine KB2400, un moteur diesel de 8 cylindres, de 15 litres, de 310 chevaux à 2300 tours/minutes, une transmission à 8 rapports, de freins à air, en configuration de 6x4, en porteur de 22,5 tonnes de PTAC et en tracteur de 38 tonnes de PTRA, et jusqu'à 120 tonnes pour le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de déplacements...) exceptionnel. Aussi Berliet ouvre une usine en Pologne.

La vente à Renault

En 1974, Berliet inaugure la série KB, avec le 880KB, un camion porteur à cabine avancée de type 2200 de 3 places, pour des livraisons locaux, avec un moteur diesel MD642030B, de 4 cylindres, de 5,88 litres, de 135 chevaux, une transmission BXSL à 5 rapports, de freins à air, et en option un système de blocage du différentiel est disponible, et 13 tonnes de PTAC. Et le 950KB, en configuration de 4x2, et en option une couchette, un système de blocage du différentiel, en porteur de 13,6 tonnes de PTAC, et en tracteur de 21 tonnes de PTRA. Et par la suite, l'entreprise Automobile Peugeot (Peugeot est une marque de constructeur automobile français fondée par Armand Peugeot de la famille Peugeot en 1896. Le siège est à Paris et les bureaux d'étude et de recherche à Vélizy, La Garenne-Colombes,...) ayant racheté Citroën, La Régie Renault demande en compensation à reprendre Berliet pour le fusionner avec Saviem (SAVIEM Société Anonyme de Véhicules Industriels et d'Equipement Mécaniques, est une société créée en 1955 par la fusion de la branche poids-lourds de Renault, d'Automobiles Industriels Latil et de Somua,...) et former ainsi le principal constructeur français de poids-lourds (l'autre étant Unic). Berliet compta alors un effectif de 24000 employés.

En 1977, Berliet présenta le camion TR350, avec un moteur diesel MIVS083530, équipé d'un turbocompresseur, en configuration de V8, de 14,96 litres, de 356 chevaux à 2000 tours/minutes, une transmission Fuller RTO12513 à 13 rapports, de freins à air, un système de blocage du différentiel interpont et à toutes les roues, en configuration de 6x4, en porteur de 26 tonnes de PTAC, et en tracteur de 38 tonnes de PTRA, et jusqu'à 180 tonnes pour le transport exceptionnel. Berliet développa un tracteur haut de gamme à partir de ce modèle et le nomma Centaure. Mais ce véhicule luxueux n'eu pas de suite chez Renault, puisque uniquement le modèle de base fut conservé et renommé R360.

En 1978, Berliet introduit trois modèles, le CBH280, un camion à capot pour le chantier, avec un moteur diesel, de 6 cylindres suralimenté, de 12 litres, de 260 et 283 chevaux, une transmission de 8 rapports, et en option une boîte à 18 vitesses, de freins à air, en configuration de 6x4 et 6x6, et 34 tonnes de charge de PTAC, mais limité à 26 tonnes sur la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.). Et le GRH235, avec une cabine Saviem à 3 places, et en option une couchette est disponible, un moteur diesel MIDS062030 avec un turbocompresseur, de 6 cylindres, de 8,82 litres, de 228 chevaux à 2400 tours/minutes, une transmission BM8 à 8 rapports, de freins à air, en configuration de 6x4, en porteur de 26 et 30 tonnes de PTAC. Et le GLR230, avec la cabine M4, un moteur diesel de 6 cylindres, et de 192 et 216 chevaux, deux choix de transmissions BDSL de 6 et 11 rapports, de freins à air, en configuration de 4x2 et 4x4, et en option un imposant filtre à air extérieur avec prise d'air haute, pour l'exportation en Afrique. En porteur de 19 tonnes de PTAC.

Au début des années 1980, les noms de Berliet et Saviem disparaissent définitivement des calandres des poids lourds. Ces deux marques ne forment désormais plus qu'une seule entité : Renault Véhicules Industriels (Renault Trucks conçoit, produit et commercialise des véhicules industriels et utilitaires. Héritier de plus d'un siècle d'excellence dans l'industrie française du camion, il fait partie du groupe AB Volvo, depuis 2001.) (RVI).

Les véhicules conçus par Berliet seront encore produits une quinzaine d'années pour certains, mais intégrés dans la gamme de Renault série R.

Épilogue

Berliet, constructeur implanté en région lyonnaise (La région lyonnaise n'est pas une subdivision administrative, ni historique (à ne pas confondre avec la province du Lyonnais) mais correspond à une réalité économique. La...) (notamment à Vénissieux) et à Bourg-en-Bresse, aura été un des constructeurs les plus marquants de l'histoire du poids lourd (Un poids lourd est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, affecté soit au transport de marchandises (camion, semi-remorque, train routier), soit au transport de personnes...) français, en étant à l'origine de nombreuses innovations : bus à plancher surbaissé (modèle PR100), nouvelles suspensions des poids lourds (avec le Stradair) ou encore conception avancée de ses cabines (avec la gamme RELAX).

Le sigle

Le sigle qui illustre cet article est le dernier réalisé. Il représente une locomotive stylisée. Sur un camion Berliet qui servit sur la Voie sacrée, exposé au Mémorial de Verdun on voit très bien l'ancien sigle qui représente clairement une locomotive. L'activité de constructeur de locomotives de Berliet est resté très marginale, avec tout au plus la production de quelques Locotracteurs.

Galerie de photos

Page générée en 0.569 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique