Métro de Toulouse
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
La station de métro Basso-Cambo, terminus de la ligne A et pôle multimodal.
La station de métro Basso-Cambo, terminus de la ligne A et pôle multimodal.

Le métro de l'agglomération toulousaine est exploité par Tisséo Réseau Urbain, une régie publique sous l'autorité du Syndicat Mixte des Transports (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) en Commun de Toulouse.

Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit...)

Le métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol rarement.) toulousain est actuellement composé de deux lignes. La ligne A, orientée Sud-Ouest/Nord-Est a été mise en service le 26 juin 1993. Elle relie Basso-Cambo à Balma-Gramont. Initialement, la ligne A n'allait que jusqu'à la station Jolimont, où elle a fait terminus pendant ses dix premières années.

Elle constitue la colonne vertébrale (La colonne vertébrale, ou rachis, est un empilement d'os articulés appelés vertèbres. Elle est le support du dos des vertébrés, notamment des...) du réseau Tisséo, avec 45% des validations. En effet, toutes les autres lignes sont des lignes de bus, généralement sans site propre (La définition du site propre est donnée par le Code de l'urbanisme ; c'est une "emprise affectée exclusivement à l'exploitation de lignes de transport".) (et même si c'est le cas, avec une amplitude (Dans cette simple équation d’onde :) horaire ne dépassant pas les 6h-21h) ce qui est peu attractif.

La ligne B est orientée Nord-Sud et entièrement souterraine. Sa mise en service commerciale a eu lieu le 30 juin 2007.

Technique

Les lignes A et B utilisent un métro guidé automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a pour fondements théoriques...) (sans conducteur) de petit gabarit (2m de large) : le VAL, fabriqué de nos jours par Siemens Transportation Systems. Actuellement, deux types de matériel roulant sont en circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.), le VAL 206 (Le VAL 206 est la première génération de VAL, un métro en conduite automatique intégrale. Il est équipé de roues pneumatiques ce qui facilite son...) et le VAL 208 (Le VAL 208 est un modèle du métro VAL (Véhicule Automatique Léger) conçu par Matra et construit par Siemens Transportation Systems .), ce dernier étant d'une génération plus récente. Sur la ligne A, on trouve 29 rames de VAL 206 et 14 rames de VAL 208. A la mise en service de la ligne B, le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du...) s'étend à 99 rames : 35 nouvelles rames pour la ligne B et 21 en plus pour la ligne A[1].

Chaque rame est composée de deux voitures (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...) qui pourront être couplées par paires. Les bordures de quai sont isolées des voies par des portes palières synchronisées sur les portes des rames. Pour cette raison, chaque quai doit être rigoureusement droit. Chaque rame peut accueillir jusqu'à 150 à 200 personnes.

Les rames circulent sur pneus, disposent d'une traction électrique et sont alimentées par un troisième rail (Le troisième rail est une technique d'alimentation en énergie électrique d'un système de transport ferroviaire, utilisé en particulier dans les réseaux de métro ou de trains de banlieue.) en courant continu (Le courant continu est un courant électrique indépendant du temps ou, par extension, un courant périodique dont la composante continue...) de 750 V. Le guidage s'effectue par des rail (Un rail (ou lisse en québécois) est une barre d’acier profilée. Deux files parallèles de rails mis bout à bout forment une voie ferrée. Ils reposent alors généralement sur des traverses pour...) latéraux comme sur les rames sur pneus parisiennes. Elles peuvent gravir des pentes allant jusqu'à 7%, atteindre une vitesse (On distingue :) de pointe d'environ 60 km/h, et circuler sur la ligne avec une fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le...) maximale d'une minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) et cinq secondes. Un Poste Central de Contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.), situé au garage atelier de Basso-Cambo, régule (Les régules sont des alliages d'étain ou de plomb et d'antimoine.) et assure la sécurité du réseau, en intervenant à distance sur les rames en cas d'incident ou de panne.

Une annonce sonore du nom de la station abordée a lieu avant l'arrêt de la rame au quai, mais également juste après le départ de la station précédente. À l'intérieur des VAL 208, le nom de la station suivante et les correspondances bus possibles défilent sur un panneau à diodes.

L'art et le métro

Lorsque le choix fut fait de construire une première ligne de métro, il fut décidé que chaque station serait ornée d'une œuvre d'art permanente, en plus de confier la conception de chaque station à un architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut...) ou à un groupement d'architectes différent. Les stations de la ligne A offrent donc toutes un visage différent, bien que répondant à une même charte générale : murs couverts de céramique (Premier « art du feu » à apparaître (avant la métallurgie et le travail du verre), la céramique désigne l’ensemble des objets...) blanche, faux plafonds gris, bouches recouvertes de granit rose

Le même principe est appliqué à la construction de la ligne B. Avec la mise en service de la ligne B, le métro toulousain comportera 39 œuvres d'art dans les 38 stations du réseau.

Ligne A (VAL)

La ligne A à été mise en service en juin 1993.

Historique

Alors que la décision de principe de la construction d'un nouveau TCSP avait été prise en 1980 par le SMTC, il était attendu que le mode tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont...) fut choisi, vu que Marcel Cavaillé, secrétaire d'état aux transports ayant lancé un concours sur la mise en place des tramways en France, était maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au...) adjoint de Toulouse.

Lorsque le débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions...) sur la sélection du mode a été lancé, un vif débat s'est établi ; la majorité municipale étant favorable à un Val et l'opposition à un tramway. Les élus sont allés voir eux mêmes le Stadtbahn de Hanovre (en) puis le Val de Lille. Peut-être est-ce la campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est caractérisée par une faible...) de "sensibilisation" de Matra qui a été efficace, ou l'annonce quelques jours avant d'une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation privée ou publique dans le cadre d'un projet. Les bénéficiaires...) de 500 milions de francs de l'Etat, mais le 9 juillet 1985 le SMTC décide d'une courte avance lors d'un vote à égalité (le président Guy Hersant ayant une voix prépondérante) de choisir le Val.

Les travaux de construction commencèrent en 1989, après un peu plus de trois ans pour la réalisation de l'avant-projet sommaire, d'une concertation et de l'enquête publique. La DUP est signée le 27 octobre 1988 et la ligne ouvre 5 ans plus tard. Une profonde restructuration du réseau de bus est effectuée en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.).

En 1997, est décidé l'extension de la ligne A (ainsi que la construction de la ligne B) par l'ajout de trois nouvelles station. Les travaux commencent en 2001 et l'inauguration est faite fin 2003.

Service actuel

Plan de la ligne A du métro
Plan de la ligne A du métro

Actuellement, la ligne A comporte 18 stations réparties sur un parcours de 12,5 km. Avant 2003 elle s'arrêtait à Jolimont. Maintenant, elle s'étend à partir du centre commercial (Un centre commercial ou centre d'achat (parfois désigné par l'anglicisme shopping centre, notamment en Belgique) est un bâtiment qui comprend, sous un même toit, un ensemble de commerces de détail logés...) de Balma Gramont à travers Toulouse en passant par des points nodaux tels la gare (Une gare est d'ordinaire un lieu d'arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction :) SNCF (La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité :) Toulouse Matabiau, le Capitole, l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) du Mirail (Le Mirail est un ensemble composé de trois quartiers de Toulouse : du nord au sud, Mirail-Université, La Reynerie et Bellefontaine. Ils forment le quartier...), etc. Elle se termine par un garage-atelier après la station Basso-Cambo[2]. Ce dernier assure le stockage, l'entretien et les essais des rames pour l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) du réseau. Le PCC se trouve sur le même site que ce garage-atelier.

La ligne A fonctionne tous les jours de 5h15 à 0h00 (0h42 le vendredi et le samedi). Les rames se succèdent à une fréquence d'une minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte...) trente en heure (L'heure est une unité de mesure  :) de pointe et de six minutes en heures creuses.

Services et projets

Des parkings relais se trouvent à proximité de cinq stations de la ligne A. Ces parkings sont gratuits pour les utilisateurs des transports en commun (sortie sous présentation du ticket) et sont ouverts de 4h45 à 0h15 (ou 1h15 les vendredi et samedi)[3]. Ces parkings permettent aux banlieusards de profiter du métro, celui ci n'ayant pas pu aller très loin en périphérie (Le mot périphérie vient du grec peripheria qui signifie circonférence. Plus généralement la périphérie désigne une limite éloignée d'un objet ou d'une chose.).

Détail de ces parkings :

  • Balma-Gramont (1200 places),
  • Argoulets (460 places),
  • Jolimont (350 places),
  • Arènes (780 places),
  • Basso-Cambo (690 places), doit près de 3500 places au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas...).

Les parkings de Balma-Gramont et des Argoulets sont en cours d'agrandissement (sur chacun, construction d'un parking en silo de 400 places sur sur une partie de leur surface) afin de contrer leur saturation. Les travaux ont commencé en mai 2007 de vont en pratique augmenter la capacité de cex deux parkings de 200 places environ à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres domaines :) novembre 2007 [4],[5].

Pour des raisons politiques (maintien de la dette zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des nombres en notation...) de la ville), les travaux de préparation de quais longs n'ont pas été fait sur quatre des 18 stations de la ligne A. Ces quais longs (52m) sont nécessaires afin d'exploiter la ligne avec des rames de quatre voitures au lieu de deux (les VAL marchent uniquement par assemblages de paires de voitures), afin de doubler la capacité de la ligne. En effet, treize ans après son ouverture la ligne A est saturée, l'"heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure...)" de pointe dure de plus en plus longtemps, et les ouvertures de la ligne B (2007), de la ligne E (2009) et de différentes lignes de bus en site propre entre temps amèneront des flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un...) supplémentaires de voyageurs vers la ligne A. Actuellement, avec 170.000 validations par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...), la ligne est presque saturée. L'ouverture de la ligne B amènera 30% de voyageurs supplémentaires...

En 2005, et après avoir été retardés à de nombreuses reprise, des travaux ont été décidés pour mettre à niveau la longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme...) des quais dans toutes les stations, mais ils ne seront pas terminés avant 2012 au plus tôt.

Ligne A du métro toulousain
Balma-Gramont · Argoulets · Roseraie · Jolimont · Marengo-SNCF · Jean-Jaurès · Capitole · Esquirol · Saint-Cyprien - République · Patte-d’Oie ·
Arènes · Fontaine-Lestang · Mermoz · Bagatelle · Mirail-Université · Reynerie · Bellefontaine · Mirail-Basso-Cambo

Ligne B (VAL)

Plan de la ligne B du métro
Plan de la ligne B du métro
Les premières rames roulent actuellement, dans le cadre de la procédure de marche à blanc
Les premières rames roulent actuellement, dans le cadre de la procédure de marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les jambes, en position debout et en ayant toujours...) à blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec un spectre lumineux continu, d'où l'image que l'on en donne...)

Elle comporte dans un premier temps 20 stations réparties sur un parcours de 15 km. Sa mise en service a eu lieu le 30 juin 2007. Des parkings-relais ont été installés au niveau des stations Borderouge, et Ramonville. De nouvelles gares de bus ont été crées aux stations Borderouge, Université Paul Sabatier et Ramonville. Le croisement de cette nouvelle ligne avec la ligne A se fait sur la station Jean-Jaures. C'est l'unique point (Graphie) d'échange de voyageur entre les deux lignes.

Le garage-atelier de la ligne B se trouve au terminus Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) de la ligne, après la station Borderouge, en limite du périphérique. Mais la ligne B ne possède pas son propre PCC, la circulation des rames est gérée depuis le PCC de la ligne A, installé au garage-atelier de Basso-Cambo.

En ce qui concerne les stations de la ligne B, tous les quais ont été construits à 52 mètres avant la mise en exploitation, mais tous n'ont pas été aménagés. Cela n'obligera que de légers travaux quand la décision d'exploiter la ligne avec des rames doubles sera prise.

L'ouverture de la ligne B coincide avec la fin d'un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) importants de travaux d'embellissement de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent...), en particulier aux abords des stations nouvellement créées, mais aussi en certain points du centre, comme pour la ligne A. Le réseau de bus a également été restructuré afin de déplacer les terminus actuels sur les nouvelles stations et ainsi libérer le centre ville pour le rendre plus piéton (Un piéton est une personne se déplaçant à pied, en marchant ou en courant, par opposition à celui qui utilise un véhicule : il s'agit donc d'un mode de transport dit «...). Par exemple, les voies bus de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un...) "Alsace-Loraine" (plein centre) ont été supprimées au profit d'un élargissement conséquent des trottoirs actuels. Les lignes de bus traversant le centre ont donc un trajet passant par les boulevards.

En janvier 2006, le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a également annoncé qu'il souhaitait une décision rapide sur une extension sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de la Ligne B. Cette extension comprendrait 5 km de ligne en viaduc (Un viaduc est un ouvrage d'art routier ou ferroviaire qui franchit une vallée, une rivière, un bras de mer ou tout autre obstacle et qui présente une hauteur ou une longueur, parfois les deux, plus grande que...), avec franchissement du Canal du Midi et de l'autoroute (Une autoroute est une route réservée à la circulation des véhicules motorisés rapides (automobiles, motos, poids lourds) et dont le tracé permet de circuler avec une sécurité optimale. Dans certains pays, mais pas en France, l'appellation...) A61, quatre stations et aurait pour terminus Labège - Innopole. Le coût de construction est alors estimé à 330 millions d'euros pour une ouverture en 2013.

D'autres études vont commencer également pour prolonger cette même ligne au nord jusqu'à L'Union (banlieue Nord-Est) en métro aérien également sur environ 4 à 5 km.

Vers 2015, si ces deux extensions sont réalisées, la ligne B fera alors à peu près 25 km de L'Union à Labège. L'objectif avoué (Au Moyen Âge, l'avoué était un laïc dirigeant les vassaux d'une institution ecclésiastique, généralement une abbaye ; son rôle était similaire à celui du vidame.) est de faire sortir le métro de Toulouse (Le métro de l'agglomération toulousaine est exploité par Tisséo Réseau Urbain, une régie publique sous l'autorité du Syndicat Mixte des Transports en Commun de Toulouse.) intra-muros (Le terme intra-muros ou intra muros est emprunté au latin et définissait à l'origine l'intérieur d'une ville fortifiée, encerclée par des murs. Le terme un peu...) pour qu'il irrigue également une partie de la première couronne de banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement distinct.). Cela était impossible initialement vu le coût de construction d'une ligne de métro d'une telle longueur.

Ligne B du métro toulousain
Borderouge · Trois-Cocus · La Vache · Barrière-de-Paris · Minimes - Claude-Nougaro · Canal-du-Midi · Compans-Caffarelli ·
Jeanne-d’Arc · Jean-Jaurès · François-Verdier · Carmes · Palais-de-Justice · Saint-Michel - Marcel-Langer · Empalot ·
Saint-Agne - SNCF · Saouzelong · Rangueil · Faculté-de-Pharmacie · Université Paul-Sabatier · Ramonville

Les projets sur le long terme (à l'horizon 2013)

Plan du prolongement de la ligne B vers Labège-Innopole
Plan du prolongement de la ligne B vers Labège-Innopole

Le prolongement de la ligne B. Il est prévu, d'après Tisseo, pour être mis en service en 2013. Ce prolongement permettra de desservir le technopôle Sud-Est (Le sud-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux sud et est. Le sud-est est opposé au nord-ouest.) de l'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est définie comme une ville-centre (au...). L'extension comptera 5 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.) de ligne nouvelle, quasi totalement en viaduc et comportera quatre nouvelles stations. Le nouveau terminus se situera à la gare de Labège-Innopole (déplacée pour l'occasion), en connexion avec le réseau SNCF. Le financement n'est pas bouclé.

Un prolongement au nord vers L'Union est également à l'étude.

Historique

  • 1980 : Vote par le Conseil Municipal du principe de la création d'une ligne de métro sur un axe sud-ouest/nord-est.
  • 1984 : Le SMTC confirme le principe d'un TCSP sur cet axe, au moins enterré pour le passage au centre ville.
  • 1985 : Le SMTC adopte le principe du VAL (9 juillet).
  • 1986 : Fin des études techniques de la ligne A définissant son tracé définitif.
  • 1987 : Le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...) est déclaré d'utilité publique par le préfet (27 octobre).
  • 1989 : Début des travaux de la ligne A.
  • 1993 : inauguration de la ligne A.
  • 1997 : Début des études préliminaires pour l'extension de la ligne A et pour la construction de la ligne B.
  • 2001 : Début des travaux d'extension de la ligne A et de construction de la ligne B.
  • 2003 : Ouverture à l'exploitation de la ligne A complète en décembre.
  • 2007 : Ouverture de la ligne B à l'exploitation (30 juin).

Prévisions :

  • 2013 : extension sud de la ligne B vers Labège Innopôle (correspondance à la gare SNCF Innopôle).
  • 2015 : extension nord de la ligne B vers L'Union

Complément

Articles dans Wikipédia (Wikipédia (prononcé /wi.ki.pe.dja/) est une encyclopédie, multilingue, universelle, librement diffusable, disponible sur le Web et...)

  • Toulouse
  • Transports en commun de Toulouse
  • Liste des stations de métro de Toulouse

Liens externes

Source

  • Hugues Beilin, Un métro pour le Grand Toulouse, Editions Privat, Toulouse, 1993.

Notes

  1. Source : Capitole Infos de juillet/août/septembre 2006
  2. Google Maps (Google Maps est un service gratuit de carte géographique et de plan en ligne. Le service a été créé par Google. Lancé en 2004 aux États-Unis et au Canada et en 2005 en...)
  3. Source : site de tisséo
  4. Source : 20 minutes
  5. Source : toulouse.fr
Page générée en 0.319 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique