Réacteur pressurisé européen
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Le même réacteur sous une autre vue
Le même réacteur sous une autre vue

Le réacteur pressurisé européen (EPR, de l'anglais European Pressurized Reactor, rebaptisé aussi US-EPR pour Evolutionnary Power Reactor aux États-Unis) est un réacteur nucléaire (Un réacteur nucléaire est un dispositif dans lequel une réaction en chaîne est initiée, modérée et contrôlée par l'humain — ou par...) présenté par ses concepteurs comme étant de troisième génération[1]. Il est conçu et développé par EDF et Areva NP (Areva NP, précédemment Framatome ANP [1] (Advanced Nuclear Power, jusqu'au 1er mars 2006), est une entreprise de fourniture pour l'industrie nucléaire fondée en 2001, par...) (ex Framatome-ANP), société commune de Areva (Areva est un groupe industriel français spécialisé dans les métiers de l'énergie. Cette entreprise est présente au niveau international avec un réseau...) et Siemens AG (Siemens AG est un groupe allemand d'équipements électroniques et électrotechniques. Le groupe a une longue histoire, puisqu’il a été fondé en 1847 par Werner von Siemens. Le groupe,...), au cours des années 1990 et 2000. En 2005 débute en Finlande le premier chantier d'un réacteur (Un réacteur peut désigner :) de type EPR.

Les objectifs affichés de l'EPR sont d'améliorer la sûreté et la rentabilité économique par rapport à celles des précédents réacteurs à eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) pressurisée. Ce concept est destiné aux pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) disposant d'un réseau électrique (Un réseau électrique est un ensemble d'infrastructures permettant d'acheminer l'énergie électrique des centres de production vers les consommateurs d'électricité.) de forte capacité capable de distribuer une puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) électrique de l'ordre de 1 600 mégawatts. Le réacteur EPR est conçu pour utiliser de l'uranium (L'uranium est un élément chimique de symbole U et de numéro atomique 92. C'est un élément naturel assez fréquent : plus abondant que l'argent, autant que le molybdène ou...) enrichi à 5% et du combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de la...) nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) MOX (Le Combustible MOX (abréviation de mixed oxide) est un combustible nucléaire fabriqué à partir du plutonium et de l'uranium appauvri. Le terme MOX est l'abréviation de : "Mélange...) (avec l'objectif d'un cœur 100% MOX, alors que les réacteurs de ce type sont chargés avec environ 33% de MOX en 2006).

Caractéristiques techniques

Caractéristiques principales
Puissance thermique (La thermique est la science qui traite de la production d'énergie, de l'utilisation de l'énergie pour la production de chaleur ou de froid, et des transferts de chaleur suivant différents phénomènes physiques,...) 4250 à 4500 MW
Puissance électrique 1500 à 1600 MW
Rendement 36%
Nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de boucles primaires 4
Nombre d'assemblages
de combustible
241
Taux de combustion (La combustion est une réaction chimique exothermique d'oxydoréduction. Lorsque la combustion est vive, elle se traduit par une flamme voire une explosion.)
(du combustible)
> 60 GW·j/t
Durée de vie (La vie est le nom donné :) technique 60 ans

L'EPR est un réacteur à eau pressurisée (REP). Par rapport aux tranches REP actuellement en service en France, l'EPR dispose de plus de circuits de sûreté et d'une puissance accrue. Les opposants estiment que ce réacteur est de fait plus complexe et plus difficile à maîtriser. L'EPR est un réacteur à eau sous pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.), conçu pour répondre aux normes de sûreté édictées par les autorités de sûreté allemande et française au cours des années 1990. Techniquement, il s'appuie sur les concepts de type N4 (réacteur nucléaire français de 1450 MW) et KONVOI (allemand).

Les évolutions par rapport à la filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) précédente, demandées par les autorités de sûreté nucléaire (La sûreté nucléaire est un terme définissant l'ensemble des activités ayant trait au maintien de l'intégrité des mécanismes, process, outils ou instruments contenant de la matière...) (française et allemande) qui l'ont certifié, visent à limiter les risques d'accidents et notamment le risque de fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance...) du cœur du réacteur qui contient l'uranium enrichi, à réduire les doses de radiations susceptibles d'affecter le personnel, et à diminuer les émissions radioactives dans le milieu environnant. Selon ses concepteurs, la probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un évènement. En mathématiques, l'étude des...) d'accident serait réduite d'un facteur 10, le niveau d'exposition du personnel aux radiations, d'un facteur 2, et le niveau d'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) des rejets, d'un facteur 10, par rapport aux installations les plus récentes en service.

Sur le plan de la compétitivité, l'accroissement de puissance et un meilleur taux d'utilisation du combustible, de l'oxyde (Un oxyde est un composé de l'oxygène avec un élément moins électronégatif, c'est-à-dire tous sauf le fluor. Oxyde désigne également l'ion oxyde O2-.) d'uranium enrichi à 5 % d'235U, ou un oxyde mixte uranium-plutonium (MOX), devraient, selon les promoteurs de l'EPR, conduire à une diminution sensible du coût du kWh nucléaire.

La combustion plus complète de l'uranium conduirait aussi à réduire de 15 à 30 % la production de déchets radioactifs à vie longue, " sachant que ces progrès associés à l'augmentation des taux d'irradiation (En physique nucléaire, l'irradiation désigne l'action d'exposer (volontairement ou accidentellement) un organisme, une substance, d'un corps à un flux de rayonnements ionisants : rayons alpha, bêta, gamma,...) concerneront aussi pour une large partie le parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) actuel "[2].

Sur le plan technique, l'EPR se distingue notamment par son enceinte de confinement étanche composée de deux parois de béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par un liant.) de 1,3 m d'épaisseur et par un nouveau dispositif appelé " récupérateur de corium " destiné à recueillir la partie du cœur fondu qui traverserait la cuve, en situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le...) de fusion du cœur (accident exceptionnellement grave) ; autrement, dans cette situation, les matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) du cœur en fusion pourraient traverser le radier (En règle générale le radier est une base ou une plate-forme stable sur laquelle reposent d’autres éléments. L’architecture de...) (cf. le syndrome (Un syndrome est un ensemble de signes cliniques et de symptômes qu'un patient est susceptible de présenter lors de certaines maladies, ou bien...) chinois) et contaminer l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...). Ce système est par contre susceptible d'occasionner de violentes explosions de vapeur () à même de causer un accident grave (voir plus loin).

Le réacteur EPR possède plusieurs protections actives et passives contre les accidents nucléaires :

  • quatre systèmes de refroidissement d'urgence indépendants, chacun étant capable de refroidir le réacteur après son arrêt ;
  • un conteneur (Dans le domaine du transport, un container (de l'anglais), parfois francisé en conteneur, est un caisson métallique, en forme de...) de fuite radioactive autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit...) du réacteur ;
  • une enceinte de confinement en cas de fusion du cœur ;
  • des murs de deux épaisseurs.

EPR en construction ou en projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...)

Finlande

Projet d'EPR à Olkiluoto en Finlande
Projet d'EPR à Olkiluoto en Finlande
  • Olkiluoto 3 (Client: TVO, Mise en service prévue en 2010)
  • La construction d'un deuxième EPR, sur le site de Loviisa, serait à l'étude.

La Finlande a opté pour la construction d'un réacteur de la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) EPR sur le site d'Olkiluoto qui accueille déjà des réacteurs nucléaires.

Le chantier a débuté en 2005 pour une mise en service initialement prévue mi-2009. Suite à des problèmes sur le chantier (liés notamment à la mise en œuvre du béton et à la certification administrative du réacteur), la mise en service prévisionnelle est retardée jusqu'à début 2011 (soit une durée de construction prévisionnelle de 5 ans et demi). Selon un article de La Tribune du 10 novembre 2006, " en Finlande, il se murmure que le retard serait plutôt deux à trois ans[3] ". Par ailleurs, Areva annonce la constitution de provisions financières dans son bilan 2006 pour couvrir ce retard. Ces provisions sont évaluées entre 200 et 300 millions d'euros[4]. Selon " des sources concordantes de l'industrie nucléaire " citées par Capital.fr[5], le 20 octobre 2006, " Areva pourrait perdre “plus de un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent...) d'euros en Finlande” ". Dans ce même article, Anne Lauvergeon (Anne Lauvergeon (née le 2 août 1959 à Dijon en Côte-d'Or), est une dirigeante d'entreprises française, présidente du directoire...) affirme qu'en aucun cas " les pertes du contrat finlandais pourraient atteindre le milliard d'euros ". Malgré ces difficultés, Pertti Simola, Président de TVO (consortium client (Le mot client a plusieurs acceptations :) de l'EPR finlandais), affirme le 19 décembre 2006 que " c'est le meilleur réacteur au monde (Le mot monde peut désigner :) qui est en construction à Olkiluoto[6] ". L'agence de la sécurité des radiations (Säteilyturvakeskus) finlandais a quant à lui relevé 1500 dysfonctionnements et anomalies concernant la sécurité sur le chantier de l'EPR finlandais[réf. nécessaire]. TVO refuse de publier la liste de l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui...) de ces dysfonctionnements[réf. nécessaire].

France

  • Flamanville 3 (Conception : EDF, mise en service prévue en 2012). Le décret paru dans le Journal Officiel daté du 11 avril 2007 autorise la réalisation du réacteur EPR de Flamanville3.

EDF a prévu de construire un exemplaire de ce réacteur sur le site de la centrale de Flamanville (Manche). Le projet a été soumis au débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes pour le...) public au niveau national[7] dans des conditions controversées[8]. La centrale nucléaire de Flamanville (La centrale nucléaire de Flamanville est située sur la commune de Flamanville (Manche), sur la côte Ouest de la péninsule du Cotentin, au pied d'une falaise...) avait été prévue pour accueillir 4 tranches, il y a donc la possibilité de construire un nouveau réacteur avec des travaux de terrassement réduits. Le choix de la localisation en bord de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) permet de minimiser l'impact d'une éventuelle nouvelle canicule (La canicule est une période de très forte chaleur durant l'été. Même s'il n'existe pas de définition officielle, on considère...) qui mettrait en difficulté les réacteurs situés en bord de rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au...) comme ce fut le cas lors de la canicule de 2003. Annoncé à plusieurs reprises, un accord entre la société Italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la voile, et on tire dessus pour enrouler la voile.) Enel (Enel (Ente Nazionale per l'Energia Elettrica) est la société nationale italienne d'électricité, principal producteur d'énergie électrique du pays. Créée en 1962 lors de la nationalisation de l'ensemble...) et EDF reste encore à l'état de projet (cet accord envisage l'achat par ENEL de 25% de la production du réacteur EPR prévu à Flamanville et une option sur le quart de chacun des éventuels cinq réacteurs suivants.) Le président de Enel, Fulvio Conti, a déclaré que, par sa participation à l'EPR, Enel retrouverait les capacités nucléaires perdues après le référendum de 1987 en Italie[9]. Mais l'AFP rappelle que l'accord n'est toujours pas signé [10]

Le 11 avril 2007, EDF a été autorisé par décret à construire un réacteur EPR à Flamanville.[11] Il devrait être mis en service en 2012. Le réacteur sera dimensionné pour une puissance thermique de 4 500 MW destinée à la production d'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les...) (1 650 MW). Son coût est estimé à 3,4 milliards d'euros.

D'autre part, le quotidien belge Le Soir annonce le 15 février 2007 que le groupe Suez aurait l'intention de construire un réacteur nucléaire EPR sur le site de Tricastin pour une mise en service en 2015 et a déjà acquis des terrains à cet effet.

Chine

  • Un accord a été signé début 2007 pour la construction de deux EPR sur le site de Yang Jang.

En Chine, Areva a participé, en proposant l'EPR, à un appel d'offre pour la construction de quatre réacteurs de génération III. Cet appel d'offre a été remporté par l'AP1000, un projet du groupe Westinghouse, qui a accepté un transfert de technologie vers la Chine, ce que refusait Areva.[12] Début 2007, un autre accord avec la compagnie d'électricité chinoise CGNPC a abouti à la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) de deux tranches d'EPR à Areva[13], sans transfert technologique.

États-Unis

  • Le premier EPR américain devrait être construit sur le site de Calvert Cliffs.

Aux États-Unis, l'électricien (Électricien est le nom donné au métier qu'exercent les hommes de l'art en matière d'électricité. Il est issu du terme électricité, puisque ceux-ci ont en charge la réalisation, la...) Constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires, traçant ainsi une...) Energy et Areva se sont associés au sein du consortium UniStar Nuclear pour promouvoir l'EPR. Le nom du réacteur a été changé en US-EPR (US-Evolutionnary Power Reactor). Le dépôt de la demande de licence aux autorités de sûreté américaines est prévu pour fin 2006 et une première construction semble envisageable pour 2010-2011[14].

Autres

  • Le 25 mai 2007, EDF et Areva ont annoncé envisager la construction d'un ou plusieurs EPR au Royaume-Uni. Ils devraient pour cela engager prochainement une démarche de certification auprès des autorités britanniques[15].
  • Des réacteurs EPR pourraient également être construits en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) et au Canada.

Débat lié à l'EPR en France

Voir aussi débat sur l'énergie nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :).

Débat sur le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires...) de nouvelles capacités de production électro-nucléaire

En France, l'exploitant du parc nucléaire (EDF) anticipe un éventuel renouvèlement des centrales à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique,...) 2020, en remplacement des tranches qui arriveront en fin de vie. Les opposants à l'EPR affirment en revanche qu'il existe une surcapacité en France et que la construction de l'EPR de Flamanville ne serait donc pas nécessaire.

La Finlande a mis sur pied un projet de réacteur EPR. Étant donné qu'aucun réacteur n'a été construit récemment, il n'y a pas eu d'investissements d'Areva NP sur sa chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :) de fabrication de cuve autres que ceux nécessaires à la maintenance des réacteurs en exploitation (remplacement des couvercles de cuve par exemple).

Areva NP sous-traite la fabrication de la cuve à une entreprise japonaise, permettant par là-même à un concurrent d'accéder à ses technologies. Areva NP affirme que cette sous-traitance est due aux délais imposés par la Finlande pour la mise en service de l'EPR et aux délais de réalisation d'investissements productifs dans la chaîne de fabrication. En revanche, Areva NP prévoit de fabriquer la cuve de l'EPR français sur ses chaînes de production. Les opposants au nucléaire estiment que l'industrie nucléaire (L’industrie nucléaire comprend l'ensemble des procédés de transformation et des acteurs économiques qui utilisent les propriétés du noyau...) française n'est plus en 2006 en capacité de répondre à de telles commandes.

Les EPR sont conçus pour fonctionner avec du combustible MOX (Le Combustible MOX (abréviation de mixed oxide) est un combustible nucléaire fabriqué à partir du plutonium et de l'uranium appauvri. Le terme MOX est l'abréviation de : "Mélange d'OXydes". Le combustible MOX contient...) dans une plus grande proportion que les REP 900. Alors que le chargement (Le mot chargement peut désigner l'action de charger ou son résultat :) MOX est actuellement limité à un tiers du cœur dans les réacteurs français disposant de l'autorisation (20 REP 900), l'EPR est conçu pour charger 50 % (parité MOX), voire 100 % de combustible mixte.

Les promoteurs de l'EPR revendiquent une évolution bénéfique de la construction à court terme, tandis que ses opposants affirment que la décision de la construction est très contestable. Un débat public[16] a pris fin le 18 février 2006. Les opposants ont dénoncé le fait que ce débat ait été organisé après la décision par les parlementaires - le 13 juillet 2005, publication au Journal officiel du 14 juillet 2005 - de la construction de l'EPR dans le cadre de la loi d'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux (nord de la boussole) ;) sur l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.), ainsi que la période estivale (du 15 juin au 30 juillet 2006) de l'enquête publique[17] grâce à laquelle le préfet de la Manche délivrera un avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse destiné au Legüyi Hivatal, le service...) qui, avec celui de l'Autorité de sûreté nucléaire (L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), est une autorité administrative indépendante française (AAI) qui assure, au nom...), déterminera si le décret de création de l'EPR sera ou non pris[18]. AREVA a commandé le 18 mai des produits destinés à la construction[19].

Débat sur la sûreté

Diverses études, dont celle de l'Association internationale des médecins pour la prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se...) de la guerre nucléaire (IPPNW), intitulée " Les défauts techniques sur la sûreté du réacteur européen à eau pressurisée (EPR) "[20], estiment que ce système pourrait occasionner de puissantes explosions de vapeur, à même d'aboutir à la rupture de l'enceinte de confinement. Ce problème a été identifié par l'Autorité de sûreté française (ASN) [21]La quantité d’eau qui pourrait être présente dans le puits de cuve et dans la chambre d’étalement au moment de la percée de la cuve doit être limitée par conception. La possibilité d’une explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus...) de vapeur importante pendant le noyage du corium doit être évitée et les chargements résultant d’interactions eau-cœur fondu doivent être pris en compte dans la conception. ".

Une telle explosion nécessite cependant une fonte du cœur et la percée de la cuve du réacteur, qui est un des accidents les plus graves pour un réacteur à eau pressurisé. Un tel évènement ne s'est jamais produit sur l'ensemble de la flotte actuelle de REP (durant l'accident de Three Mile Island, il y a bien eu fonte partielle du cœur, mais la cuve a tenu). Areva, constructeur de l'EPR, affirme avoir mené des études probabilistes montrant que la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie...) de cet évènement est limitée à 10 − 6 / an (un accident de ce type tous les millions d'années de fonctionnement d'EPR)[22]. Cette fréquence est annoncée comme étant 10 fois plus importante chez les réacteurs actuellement en service.

L'enceinte de confinement du réacteur EPR a été dimensionnée pour résister aux dégâts provoqués par la chute d'un avion de chasse (Un avion de chasse (aussi appelé chasseur) est un avion militaire conçu pour attaquer les avions adverses, qu'il s'agisse par exemple de bombardiers afin de les empêcher d'atteindre...). Anne Lauvergeon, PDG d'Areva (constructeur de l'EPR), affirma le 10 juillet 2005 que le réacteur EPR est " conçu pour résister à tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.), y compris les chutes d’avions "[23].

Le Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) " Sortir du nucléaire " a rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des sources de lumière et vue...) public en 2003 un document (Dans son acception courante un document est généralement défini comme le support physique d'une information.) Confidentiel défense issu d'EDF. Ce document détaille la capacité de résistance de l'enceinte de l'EPR et conclut que " le cas de chargement proposé/retenu couvre une large gamme de types/masses/vitesses. Il couvre raisonnablement les chargements induits par des avions moyens/gros porteurs ". Pour les antinucléaires, la formulation (La formulation est une activité industrielle consistant à fabriquer des produits homogènes, stables et possédant des propriétés spécifiques, en...) " couverture raisonnable du risque " est l'aveu que le réacteur EPR ne résisterait pas à un crash réalisé avec un gros porteur.

John Large, un scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) britannique " bien connu du mouvement antinucléaire "[24], mandaté par Greenpeace, a étudié le document classé "confidentiel défense" émanant d'EDF ; en mai 2006, il déclare que " L'analyse d'EDF semble être technique et solide, mais quand on regarde en détail, elle ne tient pas ", et affirme que la quantité de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) embarquée dans un avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air, entraîné par un organe moteur (dans le cas d'un engin sans moteur, on parlera de...) commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) pourrait provoquer une explosion et que les locaux abritant le combustible pourraient ne pas résister au choc (Dès que deux entitées interagissent de manière violente, on dit qu'il y a choc, que ce soit de civilisation ou de particules de hautes énergies.) causé par la chute de l'appareil [25].

La classification secret défense des informations techniques fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné...) d'une polémique[26] ; Stéphane Lhomme, porte-parole du Réseau " Sortir du nucléaire ", a été placé en garde-à-vue le 16 mai 2006 par la Direction de surveillance du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par...) (DST), sur réquisition de la section antiterroriste du Parquet de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin...), pour possession d'un document classé " secret défense " sur la sécurité du réacteur EPR en cas de crash suicide (Le suicide (du latin suicidium, du verbe sui caedere « se massacrer soi-même ») est l’acte délibéré de mettre fin à sa propre vie. Dans...) avec un avion, ce qui a suscité diverses protestations. [27] Le lendemain, pour protester contre cette garde à vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.), diverses organisations (Réseau " Sortir du nucléaire " [28], Greenpeace, Les Amis de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...), etc.) ont publié sur leur site web (Un site Web est un ensemble de pages Web hyperliées entre elles et mises en ligne à une adresse Web. On dit aussi site Internet par métonymie, le World Wide Web reposant sur Internet.) une copie du document confidentiel défense.

Débat sur l'emploi

Selon EDF, le futur chantier de l'EPR comptera jusqu'à 2000 personnes en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de construction. L'effectif permanent sera d'environ 300 personnes [29].

Lors d'une opération de recrutement initiée par la filiale BTP Bouygues, un bus de l'emploi sillonne les villes du département de la Manche dans le but de recruter 400 personnes pour le futur chantier de l'EPR[30].

Une étude du cabinet d'experts " les 7 vents du Cotentin " commandée par le Réseau Sortir du Nucléaire montre que l'investissement de 3 milliards d'euros pour l'EPR suffirait à produire ou économiser près de 2 fois plus d'énergie grâce aux économies d'énergie et aux énergies renouvelables. Cette étude conclut qu'il existe des alternatives (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) à l'EPR, qui peuvent satisfaire les mêmes besoins énergétiques avec le même investissement que pour l'EPR, tout en créant plus de 10 000 emplois pérennes répartis sur l'ensemble du Grand Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).). [31]

Forme de l'opposition en France

En 2006, le mouvement antinucléaire (Le mouvement antinucléaire désigne l'ensemble des personnes et organisations (associations, syndicats, partis politiques) qui s'opposent de façon générale à l'utilisation de l'énergie nucléaire....) en France s'est opposé ( En mathématique, l'opposé d’un nombre est le nombre tel que, lorsqu’il est à ajouté à n donne zéro. En botanique, les organes d'une plante sont dits opposés lorsqu'ils sont insérés au même...) au développement de l'EPR. C'est ainsi qu'à l'initiative du Réseau Sortir du nucléaire plusieurs dizaines de milliers de manifestants (près de 30 000 personnes selon les organisateurs, 12 500 selon la police et plus de 20 000 selon les renseignements généraux locaux.[32][33]) se sont rassemblés le 15 avril 2006 à Flamanville. L'association Greenpeace France a lancé une campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est caractérisée par une...) intitulée " EDF, demain j'arrête ", qui vise à s'opposer au projet EPR en faisant pression sur EDF[34].

Des associations, personnalités, groupes, syndicats et partis politiques se sont opposés à la construction de tout nouveau réacteur nucléaire de type EPR (voir la liste des signataires de l'appel international contre l'EPR).

Au cours de la campagne pour l'élection présidentielle française de 2007, les candidats des Verts, de la Ligue communiste révolutionnaire, l'altermondialiste José Bové et Corinne Lepage (Cap 21) se sont prononcés contre sa construction, ceux du Front national et du Mouvement pour la France n'y sont pas opposés, le candidat de l'Union pour un mouvement populaire (UMP) est favorable à ce projet[35]. Les candidats du Parti socialiste et de l'UDF "ont déploré l'absence de véritable débat sur le projet et souhaité une remise à plat de la réflexion. Dans une lettre adressée au Collectif International Stop EPR le 12 mars 2007, Nicolas Hulot demande un moratoire suspensif sur le réacteur nucléaire EPR[36]. Quant au Parti communiste français, il est favorable au projet mais demande à ce qu'il y ait un débat et un référendum sur le nucléaire. Nicolas Sarkozy, candidat vainqueur, confirme quant à lui son intention de construire le réacteur de Flamanville.

Suite à la délivrance en août 2006 du permis de construire (Le permis de construire ou permis de construction est un document officiel qui autorise la construction ou la rénovation d'un bâtiment à usage d'habitation, industriel ou autre.) l'EPR à Flamanville, le réseau " Sortir du nucléaire " a déposé un recours en annulation contre ce permis de construire, qui est accusé de violer le code de l'urbanisme (L’urbanisme est à la fois un champ disciplinaire et un champ professionnel recouvrant l'étude du phénomène urbain, l'action d'urbanisation et l'organisation de la ville et de ses territoires. Les...) et la loi relative à la protection du littoral. Le réseau Sortir du nucléaire dénonce " un empressement " motivé par l'élection présidentielle de 2007 en France.

Le samedi 17 mars 2007, des manifestations réunissent dans 5 villes de France entre 20 000 personnes selon la police et 62 000 personnes selon les organisateurs du Collectif Stop EPR.

Le 11 avril 2007, de nombreuses organisations (Réseau Sortir du nucléaire, Greenpeace, France nature environnement, etc) et des partis politiques (Verts, PS, UDF, LCR) protestent contre la publication au Journal officiel du Décret autorisant la construction d'un EPR en France. Cette publication, 11 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...) avant l'élection présidentielle, est considérée comme un passage en force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force (vertu) »...) alors que différents candidats (Besancenot, Bové, Voynet) s'opposent à la construction de l'EPR et que d'autres (Bayrou, Royal) estiment qu'il faut réouvrir le débat.

Page générée en 0.342 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique