Cyclisme urbain
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Un vélo pour femme de la fin du XIXe siècle
Un vélo pour femme de la fin du XIXe siècle

Le cyclisme urbain constitue la branche du cyclisme dévolue au transport urbain.

Il s'agit donc de tout ce qui est relatif aux déplacements à vélo sur de petites et moyennes distances (quelques kilomètres) en milieu quasi-exclusivement urbain (dans la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par...) et sa proche banlieue), c'est-à-dire en partageant la voirie (La voirie désigne à la fois :) avec les autres modes de déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant...) motorisés ou non. Sur une distance entre un et sept kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) le vélo est le mode de transport (Un mode de transport, ou moyen de transport, ou système de transport, est une forme particulière de transport qui se distingue principalement par le véhicule utilisé,...) le plus rapide. Au-delà de cette practicité, le cyclisme urbain (Le cyclisme urbain constitue la branche du cyclisme dévolue au transport urbain.) vise à limiter la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut...) et à diminuer l'engorgement croissant des villes par l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) massif (Le mot massif peut être employé comme :) de l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en conséquence. C'est un des...). Il participe de l'Écomobilité (L'écomobilité est l'étude puis la mise en place, en milieu urbain, des modes de transports les moins polluants.).

Le cycliste en ville

La promotion du cyclisme urbain commence à entrer dans le discours politique, comme réponse à :

  • la pollution et à l'engorgement croissant des villes par l'usage massif de l'automobile ;
  • la demande par la population d'une meilleure qualité environnementale (La qualité environnementale est un concept transversal qui regroupe pour des choix de société concrets (urbanisme, logement, moyens de transport, énergie,...).

Bien entendu, le cyclisme urbain ne saurait répondre à toutes les attentes, il doit donc trouver un équilibre avec le développement des transports en commun et la réduction de la place accordée à l'automobile.

La problématique du cycliste urbain est multiple :

  • trouver des itinéraires directs et sûrs ;
  • voir et être vu, surtout de nuit ;
  • parer aux aléas météorologiques et techniques.

En revanche, la pratique du vélo comme mode de transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) au quotidien amène un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'avantages pour le cycliste comme pour la collectivité :

  • économies financières sur le poste de dépenses déplacements ;
  • stabilité des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de déplacement
  • gain de temps en heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y...) de pointe : plusieurs tests ont montré de manière reproductible que dans un centre-ville (Le centre-ville est le cœur de la ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. C'est le lieu des manifestations...) encombré, le vélo est en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous identiques sans changer la...) le plus rapide de porte à porte pour des distances de 1 à 5 km.
  • optimisation de l'espace public consommé par personne transportée (durant le déplacement et lors du stationnement) et donc réduction de la congestion ( La congestion est l'augmentation subite de la quantité de sang contenue dans les vaisseaux d'un organe ou d'une partie d'organe. La congestion d'un réseau informatique est la condition dans...) du trafic routier (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) et de la demande en espaces de stationnement ;
  • diminution du risque de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) cardio-vasculaire (au-delà d'une pratique d'environ un quart d'heure par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure...) à une allure modérée) et donc amélioration de la santé publique (La santé publique peut être définie de diverses manières. On peut en effet la présenter comme « l'étude, d'une part, des déterminants physiques, psychosociaux et socioculturels de la...).
  • réduction de la pollution de l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) et de la pollution sonore engendrées par le trafic automobile.

Par opposition au cyclisme sportif, le cyclisme urbain ne recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) pas la performance pure mais l'efficacité au quotidien.

Équipement

Vélo pliable
Vélo pliable

Le vélo de ville est un engin simple, souvent robuste pour être capable de supporter des charges (courses, enfants) avec un porte-bagages (Un porte-bagages est une structure permettant de transporter des objets avec un véhicule.), voire des sacoches ou des paniers.

Il peut être équipé de garde-boue pour éviter les projections d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) sur les vêtements du cycliste. Ce dernier peut aussi utilement se munir de vêtements imperméables (cape, poncho, pantalon de pluie) pour se protéger de la pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore météorologique qui fait partie du cycle de...), même si souvent se mettre à l'abri d'une averse quelques minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) peut suffire.

Le vélo doit comporter obligatoirement un éclairage (phare et catadioptre (Le catadioptre ou plus précisément un système optique catadioptrique est un dispositif rétro-réfléchissant, généralement placé sur un véhicule ou sur un obstacle afin de les rendre discernables dans l'obscurité, par réflexion des...) avant blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle...), phare et catadioptre arrière rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), réflecteurs visibles latéralement, et réflecteurs de pédales) ainsi qu'une sonnette (Une sonnette est de façon générale, un petit timbre, ou clochette, manipulée à la main, ou au bout d'une ficelle, pour donner un avertissement.). Des accessoires comme un gilet ou des brassards fluorescents et/ou réfléchissants sont facultatifs mais appréciables surtout pour les trajets de nuit, sans toutefois pouvoir remplacer le système d'éclairage. Un autre accessoire utile est l'écarteur de danger, muni d'un catadioptre.

En outre, le cycliste peut se munir d'un casque, qui peut lui éviter des traumatismes crâniens en cas de chute. Toutefois, on notera que contrairement au cas de la pratique sportive ou tout-terrain, le risque n'est pas plus élevé pour un cycliste urbain que pour un piéton (Un piéton est une personne se déplaçant à pied, en marchant ou en courant, par opposition à celui qui utilise un véhicule : il...), d'après les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) récentes de la Sécurité routière.

Le vélo peut aussi éventuellement comporter des vitesses, de plus en plus souvent intégrées au moyeu sur les vélos haut de gamme pour plus de confort (on peut changer de vitesse (On distingue :) même à l'arrêt) et de simplicité (aucun risque de faire dérailler la chaîne). Le risque de crevaison peut être réduit par l'utilisation de pneus renforcés ou de bandes anti-crevaison qui se placent entre la chambre à air (La chambre à air est un boyau en caoutchouc rempli d'air. Elle se situe entre le pneu et la jante. Elle est munie d'une valve permettant de la gonfler.) et le pneu, le cycliste prévoyant prenant soin d'emporter sur lui une bombe anti-crevaison ou un kit de réparation (Rustines, ...) pour de petites réparations d'urgence.

La vélomobile résistante, protégée, équipée est une alternative, permettant aussi l'interurbain, des trajets un peu plus longs.

Comportement

Le cycliste doit respecter le code de la route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) au même titre que les automobilistes, la bicyclette (Une bicyclette, aussi appelée un vélo en langage courant, est un véhicule terrestre composé de deux roues alignées — d'où elle tire son nom. La force motrice est fournie par son...) étant considérée comme un véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) à part entière. De plus, il se doit d'être particulièrement attentif aux piétons. Il doit donc s'arrêter aux feux rouges, ne pas refuser le passage aux piétons, ne pas circuler sur les trottoirs (à l'exception des enfants de moins de huit ans, qui peuvent circuler au pas sur le trottoir). Le non-respect de ces prescriptions est en France une infraction. Le cycliste verbalisé est soumis aux mêmes amendes qu'un automobiliste, mais il n'est pas légal de retirer de points de permis pour une infraction commise à vélo (circulaire de 1992, confirmée par un arrêt du Conseil d'État en 1995). Cependant arguant du fait que le code de la route n'est pas pensé pour les cyclistes mais pour les véhicules motorisés de nombreuses associations préconisent un "code de la rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un réseau de...)" qui engloberait les droits et devoirs des piétons, cyclistes etc.

De nombreux cyclistes en ville commettent des infractions, par ignorance de leur statut, par convenance personnelle, par ignorance de la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par...) de la loi ou parfois même par souci de sécurité. Car la rue est encore trop souvent pensée pour une circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) automobile, ce qui mène à aménager des espaces accidentogènes pour les cyclistes. Cependant, leur perception de leur vulnérabilité (En gestion des risques, la vulnérabilité d'une organisation ou d'une zone géographique est le point faible de cette organisation pouvant...) les amène rarement à se mettre en danger délibérément. Et globalement, sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait...) des accidents de la circulation enregistrés par la Sécurité routière, ils ne sont pas plus souvent fautifs que les autres usagers de la route. Un bilan de 1999 indique même que dans 4 accidents mortels sur 5, le cycliste n'était pas en infraction. La vision différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide de la trace, dans l'anneau...) qu'ont les cycliste de la circulation leur permet une utilisation différente de certains règles.[réf. nécessaire]

Par ailleurs, lorsque l'offre de stationnement (Le stationnement tout comme l’arrêt d’un véhicule consiste en une immobilisation de ce dernier.) sur la voirie est insuffisante ou inexistante, il est parfois possible de parquer son vélo dans un parking souterrain (le plus souvent payant). Le stationnement sauvage, même s'il reste à proscrire, est souvent un pis-aller pour les cyclistes.

Assurances et accidents

Il est possible de souscrire une police d'assurance pour être couvert en cas d'accident corporel (collision entre cyclistes, collision (Une collision est un choc direct entre deux objets. Un tel impact transmet une partie de l'énergie et de l'impulsion de l'un des corps au second.) avec un piéton). En cas d'accident (matériel ou corporel) avec un véhicule motorisé, en France, c'est automatiquement l'assurance du véhicule motorisé qui prend le dossier en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un...), en vertu de la loi dite Badinter de 1985. Il est de plus recommandé de remplir un constat amiable pour fournir un maximum de détails sur l'accident aux assurances. Enfin, noter qu' en-dehors des compétitions sportives, il est illégal de réduire les indemnités accordées à un cycliste victime d'un accident corporel pour le seul motif qu'il ne porte pas de casque, conformement à un principe de droit constitutionnel, et à deux jurisprudences (Conseil d'État en 1990, et Cour Administrative d'Appel de Bordeaux en 2003).

Cyclisme hivernal

Bien que marginal (Marginal (sous-titrée Anthologie de l'imaginaire) est une collection des éditions OPTA, vouée aux anthologies thématiques de science-fiction.), le cyclisme hivernal est en croissance. Les derniers chiffres de Vélo Québec (2005) montrent que 50 000 mordus le pratiquent 12 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) par an et que 200 000 le pratiquent occasionnellement durant les mois d'hiver (L'hiver est une des quatre saisons des zones tempérées.).

Outils pour le cyclisme urbain

Pour faciliter les déplacements à vélo et augmenter le transfert modal (Le transfert modal désigne la modification des parts de marché des différents modes de transport entre elles. Elle est le plus couramment utilisée dans le sens de la promotion des alternatives à l'automobile,...) de l'automobile vers la bicyclette, un certain nombre de mesures et d'outils peuvent être pris par les collectivités locales, les copropriétés, les entreprises du secteur public et privé.

Ces mesures sont de plusieurs ordres :

  • augmenter l'offre en itinéraires et améliorer la qualité de ceux-ci par des aménagements cyclables spécifiques (pour mieux partager la voirie entre le vélo et les autres modes de déplacement) ;
  • améliorer l'offre en stationnement ;
  • fournir des outils de lutte contre le vol ;
  • sensibiliser le public aux avantages de l'utilisation du vélo comme mode de déplacement quotidien, vélo qui peut même être un des véhicules des transports en commun.

L'offre en stationnement

Petit parking à vélo protégé, à Delft, aux Pays-Bas
Petit parking à vélo protégé, à Delft, aux Pays-Bas
Parcs à vélo à Cambridge (États-Unis)
Parcs à vélo à Cambridge (États-Unis)

Elle passe par la multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) des parcs à vélos appelés aussi "parcrois" (par-kings pour petites reines) et des points d'attache réservés aux bicyclettes. Ces points de stationnement vélo peuvent être surveillés ou non, payants ou non.

Ils sont généralement localisés aux endroits de fort achalandage, aux points de correspondance (La correspondance est un échange de courrier généralement prolongé sur une longue période. Le terme désigne des échanges de courrier personnels plutôt qu'administratifs.) entre plusieurs modes de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par...) (gare ferroviaire ou routière, stations de métro (Un métro, apocope du terme métropolitain lui-même abréviation de chemin de fer métropolitain, est un chemin de fer urbain souterrain le plus souvent, sur viaduc quelquefois, au sol rarement.), de tramway (Le tramway (ou tram) est une forme de transport en commun urbain ou interurbain circulant sur des voies ferrées équipées de rails plats (alors que ceux des trains sont légèrement inclinés vers l'intérieur de...) ou de bus, parkings automobiles...). De plus, le stationnement sur les lieux d'habitation et de travail encourage l'usage du vélo. Il est utile que l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un...) les prévoit avant la construction, qu'ils soient sûrs et d'accès aisé.

La lutte contre le vol

Un dispositif antivol pour vélo
Un dispositif antivol pour vélo

Le vol de vélos est un des grands fléaux qui freinent le développement de ce mode de transport. En effet, il décourage les cyclistes réguliers de se rééquiper, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en retenant les personnes qui voudraient investir dans un vélo pour se mettre à ce mode de déplacement. En France, une enquête de l'IFRESI- CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) [1] a montré que 20 à 25% des cyclistes renoncent à racheter un vélo après un vol, et la majorité des autres se contente d'acheter un vélo d'occasion, bon marché, d'autant plus que le marché de l'occasion est alimenté en partie... par le vol. Cette enquête estime à plus de 400 000 le nombre de vélos volés chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) en France (données de 1999 à 2001).

Plusieurs mesures complémentaires peuvent contribuer à réduire ce phénomène :

  • sensibiliser les cyclistes à propos du choix [2] et de l'utilisation de leurs antivols (antivols en U, techniques d'attache prenant en compte le cadre et les roues (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) du vélo plus un point fixe (En mathématiques, pour une application f d’un ensemble E dans lui-même, un élément x de E est un point fixe de f si f(x) = x.) de mobilier urbain (Le mobilier urbain est, selon une expression contemporaine, une notion englobant tous les objets qui sont installés dans l’espace public d’une ville pour répondre aux...) ou de parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du...) à vélos) ;
  • promotion de dispositifs technologiques de localisation à distance des vélos volés ;
  • marquage des vélos (numéro gravé sur le cadre) et fichage des vélos volés ;
  • améliorer l'offre de stationnement dans les immeubles ;
  • améliorer l'offre de stationnement en voirie avec des arceaux ou de mini-garages à vélos (consignes à vélo).

Certains pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) européens appliquent de telles mesures avec succès, comme le Danemark ou certaines régions d'Allemagne par exemple pour le marquage et le fichage. Depuis la mi-2004, la France a également mis en place un système de marquage permettant de ficher les vélos volés, en partenariat avec les associations de cyclistes urbains. Ce dispositif, dans les pays où le recul a permis de faire des mesures, a conduit à faire passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) le taux de restitution des vélos retrouvés après un vol à plus de 40 %. Par comparaison, ce taux de restitution était de 2 à 3 % en France avant 2004, mais le marquage commence à donner des résultats. Ce service, créé par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUBicy, association à but non lucratif) est opérationnel dans 47 villes en novembre 2006.

Le Royaume-Uni a de son côté mis en place un système de localisation à distance sur des vélos banalisés spécialement conçus pour les forces de l'ordre. Ces vélos sont laissés dans des endroits fréquentés, avec des antivols médiocres. Lorsqu'ils sont volés, une procédure de filature des voleurs est déclenchée, conduisant à leur arrestation et parfois au démantèlement de filières.

Sensibilisation du public

Deux axes sont exploités par les institutions pour encourager le public à réfléchir sur la manière de se déplacer en ville, voire à tester le vélo en tant que mode de transport.

Le premier axe est la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...), qui porte sur :

  • le rappel des avantages en termes de santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), d'efficacité à utiliser le vélo ;
  • la mise à disposition de plans des itinéraires cyclables ;
  • les campagnes de prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se dégrade, ou qu'un accident, une épidémie...) des risques, bien que celles-ci soient souvent perçues par les associations cyclistes comme risquant de faire plutôt peur aux futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) cyclistes potentiels. Et surtout, les risques d'accident corporel, rapportés au nombre de déplacements, ne sont en moyenne pas plus élevés à vélo qu' à pied, d'après les bilans annuels récents de la Sécurité Routière.

Le second axe consiste à mettre en place, en partenariat ou non avec des acteurs du secteur privé (entreprises, associations) des actions de prêt ou de location de vélos. Diverses expériences ont été menées en France par exemple, avec un succès mitigé. En particulier, la mise à disposition de vélos gratuits, entièrement subventionnés par de la publicité (Bien que le terme (Werbung en allemand, Publicity et Advertising en anglais) désignât d'abord le mot qui aux yeux d'Habermas qualifie la Modernité et la...), n'a pas eu l'effet escompté, notamment en raison d'un très fort taux de vol, remettant en cause le modèle économique choisi par l'exploitant. En revanche, la location de vélos (vélo'v à Lyon ou Ch'ti Vélo à Lille par exemple), semble bien fonctionner. Lorsqu'elle est associée à une tarification combinée avec celle des transports en commun, elle semble remporter un franc succès (à l'exemple de Toulouse). Le déploiement des Vélib' (système Cyclocity (Cyclocity est un système, en partie breveté, de vélos partagés offrant un service de location de vélos en libre-service conçu et développé par JCDecaux. Cyclocity est aussi le nom de la filiale de...) de JCDecaux) à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de...) dont le lancement doit avoir lieu le 15 juillet 2007 donnera sans doute un formidable coup de pouce à l'image du vélo comme mode de déplacement urbain.

La difficulté de l'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :) du cyclisme urbain en France provient en bonne partie de la politique des déplacements urbains après la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle...) Guerre mondiale. La politique du tout voiture des années 1960 et ce mot célèbre de Georges Pompidou : " il faut adapter les villes aux automobiles " ont été un frein (Un frein est un système permettant de ralentir, voire d'immobiliser, les pièces en mouvement d'une machine ou un véhicule en cours de déplacement.) important au développement du vélo urbain. Pendant longtemps, le vélo, ressenti comme un transport archaïque était omis volontairement dans les schémas de déplacements urbains où l'on est soit à pied, soit en voiture, soit en transport en commun, mais jamais en deux roues.

Un autre frein du développement du vélo urbain en tant que transport efficace demeure sans doute l'opinion populaire : " le vélo n'est pas un transport, c'est un sport ". Le cyclisme, dopé par la médiatisation importante du Tour de France, a établi dans l'opinion une image de sportivité, d'effort et de fatigue de la pratique du vélo. Le cyclisme s'est construit une image qui ne reflète pas la réalité du vélo urbain. Des campagnes de promotions du vélo-transport plutôt que du vélo-sport pourraient aider mais la tradition du vélo-sport est fortement ancrée en France.

Associations d'usagers

Différentes associations de cyclistes urbains se sont constituées un peu partout, afin de promouvoir et de développer cette pratique.

Elles agissent généralement comme relais entre les cyclistes et les collectivités locales, et mènent ou impulsent des actions de communication vers le grand public. Elles peuvent aussi mener des actions de terrain comme des ramassages scolaires à vélo, des écoles de conduite, des ateliers de maintenance ou de marquage des vélos. Elles peuvent également avoir une action de lobbying auprès des institutions pour encourager des politiques volontaristes ou contrer des mesures qu'elles jugent contre-productives, comme la mise en place d'une obligation de port du casque par exemple.

Page générée en 0.362 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique