Rue Bialik - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Rue Bialik
Rue Bialik
Situation
Pays Israël Israël
Ville Tel Aviv
Morphologie
Type rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un réseau de voies...)

La rue Bialik (en hébreu: רחוב ביאליק - Rehov Bialik) est une rue dans le centre historique (Le centre historique est l'espace urbain le plus ancien dans une commune.) de Tel Aviv qui regroupe un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) important de petits immeubles de style Bauhaus (Le Bauhaus est un institut des arts et des métiers fondé en 1919 à Weimar (Allemagne) par Walter Gropius, et qui par extension désigne un courant artistique concernant,...) des années 1930-1940.

Description

La rue Bialik débute rue Allenby et se termine par la place Bialik, à l'intersection avec les rues Idelson et Rabenu Tam.

Cette petite rue, longue d'environ trois cents mètres, a su garder une uniformité dans le style de ses immeubles. La très grande majorité des bâtiments, entièrement rénovés pour le centenaire de la naissance de Tel Aviv sont de style international des années 1930-1940, dérivé du style allemand Bauhaus, dont le leitmotiv était : "la forme suit la fonction". Il est caractérisé par des lignes claires, des angles droits et une décoration minimale, consistant principalement en des balcons saillants et occasionnellement des rebords avec arêtes pour produire une ombre (Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement partiellement opaque) entre une source de lumière et la surface sur laquelle se réfléchit cette...) affilée sur les murs inondés par le fort soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...) méditerranéen.

La rue Bialik doit son nom au poète Haïm Nahman Bialik, l'un des plus grands poètes de langue hébraïque, qui vécut dans une des maisons de la rue, transformée maintenant en "musée Bialik". En 1924, lors d'une cérémonie officielle, en présence du poète lui-même, la rue est officiellement baptisée par les autorités. Centre de la vie (La vie est le nom donné :) intellectuelle et artistique dans les années 1930, beaucoup d'artistes, de professeurs et de docteurs y habitaient. Aujourd'hui, la rue, qui a gardé un charme (Les charmes constituent un genre d'arbres et d'arbustes de la famille des Bétulacées (sous-famille des Coryloïdées) des régions tempérées de...) un peu rétro, fait l'admiration des nombreux touristes attirés par ses quatre musées, le musée du peintre Rubin, le musée du poète Bialik, et les deux musées récemment inaugurés, le musée du Bauhaus et le musée de l'Histoire de Tel Aviv - Jaffa.

Place Bialik

Située à la fin de la rue Bialik, cette place est bordée du coté sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) par la maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) Bialik et par la maison Shlomo Yafe, du coté est par le Centre de musique Felicja Blumental et vers le nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) par l'ancien bâtiment de la mairie de Tel Aviv.

Dans les années 1920, un jardin occupe le centre de la place. Celui-ci sera rapidement réduit en taille afin de faciliter le trafic hypo et automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est...). En 1971, la municipalité décide de transformer l'ancien hôtel (Un hôtel est un établissement offrant un service d’hébergement payant, généralement pour de courtes périodes. Dans sa définition de...) de ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m...) en un musée historique et en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de réaménager son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...).

La sculpture (La sculpture existe depuis le paléolithique(il y a 25000 ans à peu près) et la petite figurine de Lespugue, sur ivoire de mammouth, est un très bel exemple de sculpture (taille directe par pression ou bien...) de Gutman:4 000 ans d'histoire

Pour la place Bialik, elle fait appel au sculpteur et peintre Nahum Gutman (1898-1980), artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) israélien né à Teleneşti, Moldavie, à l'époque partie de l'Empire russe, et dont les parents se sont installés à Odessa en 1903, avant d'émigrer en Israël en 1905. Celui-ci conçoit une sculpture composée de douze panneaux de mosaïque, située tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter,...) d'un petit bassin (En anatomie humaine, le pelvis (pelvis minor) ou petit bassin (du latin pelvis -is, f: bassin, chaudron) désigne le cadre osseux, sensiblement...) et racontant les 4 000 ans d'histoire de Tel Aviv et de Jaffa:

  1. La légende grecque d'Andromède sauvée du monstre par Persée à Jaffa.
  2. En -1482, Tsahouti, le commandant de l'armée, envoie Thoutmôsis III, pour prendre Jaffa par ruse.
  3. La forteresse de Tel Qasile, près de la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au fleuve qui se jette, lui, selon cette terminologie, dans la...) Yarkon, avec le port et une caravane à l'époque des rois de Juda.
  4. La bataille entre Richard Cœur de Lion (Le lion (Panthera leo) est un mammifère carnivore de la famille des félidés du genre Panthera (félins). Il est surnommé « le roi des animaux » car sa...) et Saladin en 1191-1192.
  5. En 1799, Bonaparte visitant ses soldats malades de la peste (La peste (du latin pestis, maladie contagieuse) est une maladie à multiples facettes qui est mortelle pour l'Homme. Elle est causée par le bacille Yersinia pestis, découvert par Alexandre Yersin de...) au monastère (Le monastère (du grec monos, seul), est un ensemble de bâtiments où habite une communauté de moines et moniales. On parle également d'abbaye ou de prieuré. Ce...) arménien.
  6. Chabbat dans la cour juive: au début du XIXe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut...), commencement de l'émigration en provenance d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la...) du Nord. La mosaïque représente Yehuda Margoza, rabbin de Jaffa, ainsi qu'Aharon Chellouche et les familles Matalon et Moyal.
  7. Sir Moïse et lady Judith Montefiore visitant ses plantations d'agrumes en 1855, en compagnie du consul général britannique à Jaffa Haïm Amazleg.
  8. Theodor Herzl à l'hôtel Kamenitz de Jaffa en 1898, dans le but de rencontrer l'empereur Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) II.
  9. Neve Tzedek, un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) de semaine. En 1887, Neve Tzedek est le premier quartier de Tel Aviv.
  10. Le port de Jaffa à la fin du XIXe siècle.
  11. Tel Aviv au début des années 1930. Le poète Bialik se promène, tandis que d'autres artistes, Nathan Alterman, Abraham Shlonsky et Eliezer Steinman, sont attablés dans un café.
  12. 14 mai 1948, Déclaration d'indépendance de l'État d'Israël. David Ben Gourion s'adresse (Les adresses forment une notion importante en communication, elles permettent à une entité de s'adresser à une autre parmi un ensemble d'entités. Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, chaque adresse doit correspondre à une unique...) à la foule.
Détails de la sculpture de Gutman
Détails de la sculpture de Gutman

Au centre du bassin, trois grandes dalles de mosaïque: la première décrit de façon colorée l'arrivée et le déchargement des cèdres du Liban au port de Jaffa et leur transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de...) à Jérusalem pour l'édification du Temple. La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde...) représente le prophète Jonas (JOnAS est un serveur d'application open-source (licence LGPL) multi-systèmes d'exploitation, et multi bases de données, permettant de bâtir aisément des services applicatifs...) prenant un bateau (Un bateau est une construction humaine capable de flotter sur l'eau et de s'y déplacer, dirigé ou non par ses occupants. Il répond aux besoins du transport maritime ou...) à Jaffa pour Tarsis, dans le but de fuir Dieu. La troisième représente des scènes de Tel Aviv à ses débuts.

Ces créations originales de Gutman, sont réalisées sous sa supervision dans un atelier de mosaïques de Ravenne en Italie. L'œuvre qui porte le nom de Quatre mille ans d'histoire, est inaugurée le 18 janvier 1976.

Le choix de Gutman fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) d'éloges de la part de la classe politique et des artistes. Le maire (Le maire représente l'autorité municipale. Dans de nombreux cas, il est le détenteur du pouvoir exécutif au niveau d'une ville ou communal en France et au Québec. Dans un gouvernement à gérance municipale comme...) de Tel Aviv de l'époque, Shlomo Lahat écrit à ce propos:

« Dans l'histoire de l'art, il existe de nombreux artistes qui s'identifient presque totalement avec leur lieu de naissance ou leur lieu de résidence (Le nom de résidence est donné à un ensemble de voies souvent qui forment une boucle ayant la particularité de desservir des mêmes logements appelées également résidence. Ce terme vient du verbe latin residere qui...). Mais il me semble qu'il n'y a aucun autre cas d'un artiste qui ait grandi ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être...) avec sa ville elle-même, comme Nahum Gutman et Tel Aviv. Il n'y a pas d'autre artiste au monde (Le mot monde peut désigner :), apparemment, qui ait eu le privilège d'être en relation avec une ville, depuis ses premières habitations construites sur le sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm.) doré nu, jusqu'à son développement en une ville de plusieurs centaines, puis plusieurs milliers de résidents. »

Une nouvelle restauration et transformation de l'ancien hôtel de ville de Tel Aviv-Jaffa est prévue pour commémorer les cent ans de la Ville Blanche. En 2007, la municipalité considérant que les plaques de mosaïque cachent en partie la vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) de la façade de l'ancien hôtel de ville, décide de retirer la sculpture de Gutman et de la remonter dans un autre lieu. A la place sera installé un bassin biologique, similaire à celui qui se trouvait avant la sculpture, avec des poissons (Les Poissons sont une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 12 mars au 18 avril. Dans l'ordre du zodiaque, elle se situe entre le Verseau à l'ouest et le Bélier à l'est. Bien qu’assez grande, elle...) rouges, des lis et une fontaine. Devant la fronde des habitants du quartier, la ville nomme un comité d'artistes et d'architectes qui suggère de descendre légèrement les dalles de mosaïque afin de permettre une vue complète du bâtiment. Mais la municipalité refuse leur proposition. Pour beaucoup, c'est une aberration:

« La rue Bialik accueille certaines des constructions architecturales les plus intéressantes et les mieux préservées de la ville, et est vue par beaucoup comme un musée à ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) ouvert présentant les divers styles de construction spécifiques à Tel Aviv. Aussi, quelle est la logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans...) de retirer une pièce d'art qui raconte l'histoire de la ville, et qui est elle-même une pièce de l'histoire de la ville, d'une rue historique qui doit accueillir un musée de l'histoire de la ville? »
La nouvelle place Bialik en 2009, après retrait de la sculpture de Gutman. A gauche, l'ancien hôtel de ville. Au fond au centre, le Centre Felicja Blumental

L'enlèvement de la sculpture se fait en janvier 2008, contre l'avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse destiné au Legüyi...) de nombreux résidents et de la famille du sculpteur. Celle-ci doit être remontée sur le parvis (Un parvis est l'espace ouvert devant le portail ouest d'une église. Le terme vient de « paradis », car lorsque l'on montait les marches d'une...) d'un nouvel immeuble de bureaux, l'Afrique-Israël, situé boulevard (Au sens premier, un boulevard est une voie de communication reposant sur d'anciens remparts, puisque le mot vient du néerlandais bolwerc signifiant rempart. Il permet donc de contourner une ville de l'extérieur (comme le fait une ceinture...) Rothschild, une fois celui-ci terminé. Entre temps, la sculpture est mise en réserve par la ville.

En juin 2009, le journal Haaretz provoque un petit scandale en retrouvant la sculpture déposée dans un parking des bennes à ordure:

« Après avoir cherché obstinément, j'ai trouvé ces magnifiques objets d'art déposés comme des ordures, dans le parking des camions (Le camion est un véhicule automobile à roues destiné à transporter des marchandises. Le routier (routière) ou camionneur (camionneuse) a pour profession la conduite d'un camion.) poubelle du département de la propreté de la ville, situé au coin des boulevards Derekh Hashalom et Hahaskala, et reposant contre un vulgaire mur (Un mur est une structure solide qui sépare ou délimite deux espaces.) de briques. »

Le lendemain, Eran Avrahami, directeur adjoint de la planification (La planification est la programmation d'actions et d'opérations à mener) doit s'expliquer dans Haaretz:

« C'est la société italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la voile, et on tire dessus pour enrouler la...) qui a créé la mosaïque qui s'est occupée de son transport jusqu'au parking et qui la remontera et la restaura à son nouvel emplacement. La mosaïque est gardée 24 heures (L'heure est une unité de mesure  :) sur 24. J'ai choisi cet emplacement parmi plusieurs qui m'ont été proposés.  »

Ancien hôtel de ville – Musée historique de Tel Aviv

L'hôtel de ville à la fin des années 1920

Situé en bordure nord de la place Bialik, avec pour adresse, 27 rue Bialik, l'ancien hôtel de ville de Tel Aviv- Jaffa, maintenant rénové et devenu le Musée historique de Tel Aviv, clôt la perspective de la rue Bialik, vue de la rue Allenby.

En 1925, Isidor et Phillip Sekura, dirigeants de la Banque américano-palestinienne, font construire un hôtel par l'architecte (L'architecte est le professionnel du bâtiment dont la fonction est de concevoir et de diriger la réalisation d'une œuvre d'architecture pour le compte d'un propriétaire qui peut être un particulier, une...) Moshe Tzerner. Ce bâtiment sera par la suite connu sous le nom de Maison Sekura. A la même période, la municipalité de Tel Aviv qui se trouve à l'étroit dans la Maison de la communauté, une petite structure située avenue (Une avenue est une grande voie urbaine. Elle est en principe plantée d'arbres, et conduit à un monument.) Rothschild, en dessous du château (Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les...) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), est à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) d'un nouveau bâtiment pour ses bureaux.

La municipalité décide de louer la Maison Sekura pour en faire l'hôtel de ville de Tel Aviv- Jaffa et en 1928 acquiert le bâtiment. Les services administratifs de la ville vont occuper ce bâtiment pendant quarante ans, jusqu'à la construction en 1965 de l'hôtel de ville actuel, situé place Rabin, anciennement place des rois d'Israël.

Le déménagement (Un déménagement est une action qui consiste à ôter tout ou partie des biens mobiliers contenus dans un local pour les transporter vers un autre. Il peut concerner un logement, des bureaux, un local commercial, une usine,...) ne s'achève qu'en 1968. Le bâtiment est alors aménagé en Musée de l'histoire de Tel Aviv et rouvre ses portes en 1971. Après une vingtaine d'années, le bâtiment commence à se détériorer et le musée doit fermer. Les locaux sont alors utilisés pour stocker les archives de la ville. En 2002, les archives sont transférées au Musée de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande...) d'Israël à Ramat Aviv et le bâtiment passe sous l'autorité du Département de la construction pour l'amélioration de la ville avec en prévision les cérémonies du centenaire de la ville.

Quand en 2003, l'UNESCO classe la Ville blanche de Tel Aviv comme faisant partie du patrimoine mondial, le quartier Bialik en sa totalité est inclus dans la déclaration. La municipalité décide de procéder à la restauration de l'ancien hôtel de ville sous la direction des architectes Meira Kowalsky et Zvi Efrat, directeur du département architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) à l'École Bezalel, et de l'architecte d'intérieur Dan Hasson. Le nouveau Musée historique de Tel Aviv ouvre ses portes en fin 2009, à l'occasion du centenaire de la ville.

L'ancien hôtel de ville rénové. On aperçoit à l'arrière du bâtiment ancien, la Boîte noire

Le musée comprend deux parties. La première, située dans la Maison Sekura d'origine, comprend différentes pièces, restituant un Tel Aviv d'avant guerre. Sous la supervision du Dr. Doron Luria, le bureau du premier maire de Tel Aviv, Meïr Dizengoff (1861-1936), a été reconstitué en son intégralité, y compris les peintures murales qu'il avait spécialement fait peindre. La seconde partie, logée dans un bâtiment nommé la Boîte noire, accolé à l'arrière de la Maison Sekura, de forme cubique et de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) gris anthracite, présente des collections permanentes et temporaires, un centre d'information virtuel sur le passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...) de la ville, une bibliothèque et plusieurs salles d'activités.

Le but de ce nouveau musée est double selon sa directrice et conservatrice en chef, Ayelet Bitan-Shlonsky:

« Nous avons deux objectifs pour ce lieu: un musée de façon à se familiariser avec Tel Aviv, son histoire et ses activités, où chaque enfant ou adulte pourra prendre connaissance de l'histoire et de l'esprit de la ville; et sa deuxième fonction d'être une maison communale. Mon intention est de créer une plateforme de participation des citoyens aux questions urbaines. Il est important pour nous, en tant que municipalité, d'être à l'écoute (Sur un voilier, une écoute est un cordage servant à régler l'angle de la voile par rapport à l'axe longitudinal du voilier et en conséquence l'angle d'incidence du vent...) des idées, des désirs et des pensées des résidents sur ce qui concerne le développement de Tel Aviv.  »

En ce qui concerne le bâtiment ajouté, celui-ci a été critiqué en raison de son architecture contemporaine, accolé à un bâtiment éclectique. Kowalsky assure sa défense:

« Je ne pense pas que nous ayons fait quelque chose d'extrême. Voila (Voila est un portail web multi-services lancé en juillet 1998 par France Télécom. Il est fondé sur un moteur de recherche francophone sur Internet. Depuis février 2007, Voila est devenu un...) un bâtiment historique qui dans le passé n'était orienté que vers la place Bialik, et nous avons voulu le prendre et lui donner une nouvelle présence et une nouvelle perspective sur la ville. Le monolithe (Un monolithe est un élément fait d'un seul bloc de pierre de grande dimension. Son nom vient du grec ancien λιθος -lire lithos-(la pierre).) noir est une proclamation emblématique adapté à la ville d'aujourd'hui. »

.

Le centre de Musique Felicja Blumental

Centre de musique Felicja Blumental

Sur le coté nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) de la place Bialik, est situé le Centre de musique Felicja Blumental, un bâtiment de trois étages sur rez-de-chaussée, en crépi orange:

«  La peinture orange de la façade du bâtiment, dont on aurait pu penser qu'elle perturberait la tranquillité de la place, est l'élément qui en association avec la couleur bleue du ciel et la couleur verte des arbres crée une harmonie qui inspire la paix et la sérénité à la place. »

Sur le site, la famille Shenkar, de riches industriels, ont fait bâtir, en 1931, une maison résidentielle de trois étages. Ils en feront don à la ville de Tel Aviv pour être utilisée comme centre culturel (Un centre culturel est une institution et un lieu qui propose notamment une programmation de spectacles, des expositions, des conférences, mais aussi de...). Trop vétuste, elle est démolie en 1994. La ville confie alors à l'architecte Nili Portugali la construction d'un nouveau Centre de Musique qui prendra le nom de la célèbre pianiste Felicja Blumental, née à Varsovie (Pologne) le 28 décembre 1908, et décédée à Tel Aviv le 28 décembre 1991.

Nili Portugali est une architecte, née le 15 mars 1948 à Haïfa, diplômée de l'Architectural Association School of Architecture (A.A) de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les Romains, la ville est aujourd'hui...) en 1973, ayant complété ses études de 1979 à 1981 à l'Université de Californie (L'université de Californie est une université américaine, fondée en 1868, dont le siège se trouve à Berkeley (Californie), comprenant dix campus...) à Berkeley (USA), et participé aux travaux de recherche du professeur Christopher Alexander au Centre pour la structure environnementale à Berkeley. Elle enseigne à Haïfa, à la Faculté d'architecture et de planification urbaine du Technion, la plus ancienne université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) technique d'Israël.

Nili Portugali a non seulement réalisé le bâtiment, mais a conçu chaque détail de l'intérieur, de la couleur de la moquette (La moquette ou tapis mur à mur (qc) était à l'origine une etoffe à trame et chaîne en fil mais veloutée de laine. En 1650 on la nommait "moucade" mot d'origine inconnue qui a évolué...) jusqu'à la forme des sièges du petit auditorium de 130 places à la sonorité acoustique (L’acoustique est une branche de la physique dont l’objet est l’étude des sons et des ondes mécaniques. Elle fait appel aux...) exceptionnelle.

Le problème majeur pour l'architecte a été d'incorporer dans un tissu d'habitations historiques un bâtiment moderne. Portugali explique ses choix basés sur la holistique (Le holisme (du grec ολoς (holos) : entier) est un système de pensée pour lequel les caractéristiques d'un être ou d'ensemble ne peuvent être connues que lorsqu'on le considère et...):

« Le nouveau Centre de musique construit place Bialik en 1997, est situé sur le site d'une maison résidentielle de trois étages, construite en 1931 et détruite en 1994. Ma mission a été de concevoir un nouveau bâtiment intégrant une partie reconstruite de la façade de l'ancien.

Ma conception est qu'une fois que vous démolissez un bâtiment et que vous reconstruisez juste un seul élément isolé de celui-ci, il devient un fragment sans signification, car il ne fait alors plus partie d'un tout, et en conséquence ne sert plus le but initial de préserver l'ancien. C'est pourquoi j'ai essayé de traiter la partie reconstruite comme un élément environnemental qui doit être naturellement intégré avec le nouveau bâtiment conçu pour former une entité cohérente fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent...) et visuelle.

L'intention était de concevoir un nouveau centre qui soit une partie intégrante de la place. »

Le bâtiment est inauguré en 1996 et est dédié à la pianiste Felicja Blumental. Il incorpore le Centre de musique et sa bibliothèque musicale. La bibliothèque a été fondée en 1951 sous le nom de AMLI (Americans for a Music Library in Israel) et comprend une importante collection de musique classique, de musique israélienne, yiddish et religieuse, de cantillations et de des chansons, formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque voyelle se caractérise...) un ensemble de plus de 18 000 enregistrements, de plus de 5 000 CD et 130 cassettes vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et non de type photochimique. Le mot...), ainsi qu'environ 85 000 livres sur la musique et une collection d'instruments de musique.

Parmi les documents les plus importants, la bibliothèque héberge les archives du violoniste Bronisław Huberman, des compositeurs Menashe Ravina et Yitzchak Edel, du compositeur et violoncelliste Joachim Stutschewsky, ainsi que de la pianiste Felicja Blumental. La collection a été enrichie par les donations faites par le luthier Moshe Weinstein et par la professeur Edith Gerson-Kiwi.

Page générée en 0.185 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique