Banlieue
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

La banlieue est la zone périphérique urbanisée autour d'une grande ville.

Ce mot a évolué. Il est aussi utilisé par la presse parisienne pour désigner les francais d'origine étrangére en échec. Quand dans la presse on parle du "problème des banlieues" on parle du problème d'intégration d'une catégorie de personnes d'origine étrangére dans la société française (qui peuvent vivrent aussi dans de grandes villes comme Paris).

Généralités

Attesté dès le 13e siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...), le mot banlieue (La banlieue désigne communément l'espace urbanisé d'une ville qui est situé dans la continuité du bâti de sa ville-centre et qui en est administrativement...) a pour racine celui de ban, terme féodal signifiant le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences humaines. Dans le dictionnaire de...) sous la juridiction d'un seigneur, là où ses décisions étaient l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) de proclamations. S'appliquant à une ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux...), le terme de banlieue se mit à désigner l'étendue de pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...), d'une lieue (La lieue (de latin leuca, emprunté au gaulois) est une unité de longueur anciennement utilisée en Europe et en Amérique latine.) ou de plusieurs lieues – et la lieue variait d'une région à l'autre – soumise au pouvoir de commandement d'un seigneur, et, de plus en plus souvent d'une municipalité. Il faut récuser l'étymologie aujourd'hui courante et séduisante, mais fautive : banlieue et bannissement sont deux notions différentes. Le bannissement est un autre dérivé du mot ban – songeons aussi à des expressions comme "être au ban de", ou "être en rupture de ban" –, et non pas du tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) du mot banlieue. Le bannissement était bien une mesure de portée générale ; ainsi on peut lire dans le Dictionnaire universel d'Antoine Furetière (t. 1, 1690) : "Il a été banni de la ville et de sa banlieue, c'est-à-dire des environs."

Le terme " banlieusard " est apparu vers 1890 à l'occasion d'une polémique de nature politique entre élus de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du...) et élus de banlieue, les premiers accusant les seconds d'être des ruraux, attardés et réactionnaires, des "banlieusards". Le terme a rapidement perdu beaucoup de sa charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.) péjorative pour venir désigner les actifs – ouvriers et surtout employés – résidant en banlieue et venant travailler tous les jours à Paris par les chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages....), les bateaux ou les tramways. Ce qu'on est convenu d'appeler les "migrations alternantes" ou les "mouvements pendulaires" sont déjà importantes à Paris avant 1914. " Banlieusard  " a gardé ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine....) jusqu'à nos jours.

C'est à la suite d'une longue évolution, qui commence au début du 19e siècle, que le mot banlieue lui-même en est venu, employé au singulier ou au pluriel, à désigner les quartiers populaires de la périphérie (Le mot périphérie vient du grec peripheria qui signifie circonférence. Plus généralement la périphérie désigne une limite...) des grandes villes, tout particulièrement les ensembles bâtis après 1950 – les 'grands ensembles" , les "cités" – et réputés concentrer aujourd'hui une population de nationalité ou, par les parents, d'origine étrangère, plus spécialement d'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population de...) du nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) ou, plus récemment, d'Afrique noire. Le mot sert de désignation commode, dans la presse et dans le langage courant, pour la population dite "immigrée" dont l'intégration au reste de la population est difficile, que ce soit en raison du chômage de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la masse grave). Ces...) apparu à la fin des années 1980 ou aux discriminations diverses dont elle est en général l'objet, liées précisément à ses origines et, surtout, à son statut social. Divers synonymes, issus d'ailleurs du langage administratif, sont récemment apparus, comme "quartiers sensibles", ou même "les quartiers" tout court.

Il n'empêche que les territoires qui correspondent à ce que sont, historiquement, géographiquement et administrativement, les banlieues des grandes villes françaises, sont d'une diversité, à la fois dans l'origine et le statut social de leurs habitants, infiniment plus grande que ce que l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) du mot implique. Les "cités" elles-mêmes ne se résument pas aux images que le mot banlieue a peu à peu forgées dans les consciences. Ainsi l'opposition souvent faite entre banlieues françaises, réputées populaires et terres d'exclusion, et les banlieues anglo-saxonnes, réputées pavillonnaires et peuplées par les classes moyennes ou riches, est largement fausse. À Paris, la banlieue qui s'est d'abord développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la...), dans la première moitié du 19e siècle, est la banlieue bourgeoise (Maisons-Laffitte, Le Vésinet…), et c'est pour la desservir que le chemin de fer (Le chemin de fer est un système de transport guidé servant au transport de personnes et de marchandises. Il se compose d'une infrastructure spécialisée, de...) est apparu (ligne de Paris à Saint-Germain-en-Laye) ; le pavillonnaire a joué un rôle considérable dans la construction et le peuplement de nombreuses zones suburbaines à partir de la fin du 19e siècle, et, dans l'entre-deux-guerres, le phénomène des "lotissements" en banlieue a même représenté la principale offre de logement, populaire ou bourgeois. Le développement dit "péri-urbain", aujourd'hui, est dans la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à des variations...) de ces mouvements. Des remarques allant dans le même sens pourraient être faites à propos d'autres villes françaises.

On pourrait donc avancer l'hypothèse d'une histoire et d'une évolution parallèles du phénomène de la banlieue urbaine en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...) et en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan...) du Nord, mais les connaissances actuelles, trop disparates et trop spécialisées, rendent difficile une telle approche, qui va contre les clichés. Le phénomène ne saurait en tout cas se comprendre sans une analyse – soit au cas par cas soit dans une optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) d'étude comparée – de l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut...) de l'agglomération (Une agglomération est un ensemble urbain qui repose sur la continuité du bâti. L'agglomération correspond à la ville sur le plan physique. Une agglomération est définie comme une...) dont la banlieue est toujours partie prenante : évolution du peuplement des centre-villes, développement des moyens de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...), rôle des politiques publiques (voir l'article en anglais "Urban renewal"), etc. Il convient aussi de toujours être clair et précis sur la définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions...) administrative ou coutumière, qui d'ailleurs peut varier dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), de la banlieue dont on parle, de façon à éviter le flou qui préside à beaucoup de discours où l'on mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de...) faubourgs, périphérie et banlieue(s).

En Allemagne

Avec la haute densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le...), on peut trouver des régions où beaucoup de villes se touchent entre elles sans créer un véritable centre. C'est le cas de la Ruhr.

En France

En France, les communes ne se sont pas agrandies en fonction de leur agglomération. D'autres villes se sont créées en touchant la ville centrale. Le premier cas fut Paris avec les villes voisines qui se sont touchées petit à petit. Les Banlieues françaises ont souvent une conotation pejorative, et sont regulierement associées à des quartiers pauvres, populaires où vit une population issue de l'immigration (L'immigration désigne aujourd'hui l'entrée, dans un pays, de personnes étrangères qui y viennent pour y séjourner. Le mot immigration vient...). Il faut retablir la verité. La banlieue designe ce qui est autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) de la ville, celà comprend aussi bien des quartiers pavillonnaires que des quartiers populaires. Rappelons par exemple que Neuilly sur seine appartient à la banlieue au même titre que La Courneuve. On peut découper la region parisienne en plusieurs zones. Dans le nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) sont concentrés beaucoup de "cités", vestiges d'anciennes zones ouvrieres et industrielles. C'est le cas de la Seine Saint Denis et du Val de Marne. A l'ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le couchant (ou ponant).), la population est generalement plus aisée avec la presence du centre des affaires de La Defense. La banlieu sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.), est moins homogène. Près de Paris, il y a beaucoup de quartiers apauvris (Bagneux, Vanves, La butte rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.), Malakoff, Cachan Fresnes, Massy...) entrecoupés de zones residentielles (Verrière le buisson, Anthony, Sceaux...) Mais plus on s'éloigne et plus on peut découper la banlieue sud en deux zones. D'un côté il y a les bords de Seine où se regroupent des populations ouvrières, c'est là où on observe les grandes cités de l'essonne (Evry, Courcouronnes, Grigny, Corbeil Essonne, Viry Chatillon, Fleury Merogis...) et de l'autre côté, des zones pavillonaires où se regroupent des populations aisées (vallée de la Bièvre et de la Chevreuse).

Voir l'article de fond : Émeutes de 2005 dans les banlieues françaises
  • Banlieue (France)
  • Le Journal de Dominique le film de Cyril Mennegun pour un autre regard.

En Italie

Les communes des grandes villes tel que Rome, ont la banlieue qui s'englobe dans la commune. Ainsi il y a encore des campagnes à la périphérie de la commune de Rome.

Aux États-Unis

Les États-Unis utilisent le terme de metropolitan area (" aire métropolitaine "), dont la définition a varié au cours des derniers recensements, mais qui englobe une agglomération et les zones périphériques qui lui sont liées du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) professionnel et commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.).

Les petites communautés (suburbs) entourant de grandes villes peuvent être les villes incorporées, avec leurs propres gouvernements, ou elles peuvent être non-enregistrées, avec l'autorité gouvernementale donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) au comté. Une communauté incorporée est souvent appelé un ville, tandis qu'une communauté non enregistrée s'appelle un township (ce qui est très différent de leur homonyme en Afrique du Sud) ou un village.

Dans la culture (La Culture est une civilisation pan-galactique inventée par Iain M. Banks au travers de ses romans et nouvelles de science-fiction. Décrite avec beaucoup de précision et de...) américaine, les banlieues ayez une connotation plus positive qu'ils ont en France. Ils sont souvent regardés en tant qu'étant les endroits souhaitables à vivre pour ceux dans les classes moyennes et riches ; les villes centrales contiennent fréquemment les classes pauvres.

Dans les PED(Pays en voie de développement)

Les banlieues pauvres

Exode rural et Explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus la...) urbaine

Dans l'ensemble des PED, les villes connaissent une attractivité croissante. En effet, le chômage, la pauvreté dans les campagnes et l'apparente disponibilité (La disponibilité d'un équipement ou d'un système est une mesure de performance qu'on obtient en divisant la durée durant laquelle ledit équipement ou système est opérationnel par...) du travail incitent les paysans et leur famille à migrer vers les villes. Pour exemple, l'Afrique a vu sa population tripler entre 1950 et 1995 alors que celle des villes a été multiplié par neuf. Elle compta aujourd'hui 25 villes millionnaires il pourrait même atteindre la soixantaine en 2020. Les logements en centre ville étant trop cher pour ces nouveaux arrivants, ces derniers se sont installés dans les banlieues et ont donc fait grossir les périphéries. Un des exemples le plus flagrant est la ville du Caire où les migrants sont arrivés plus nombreux que ce que la ville le prévoyait puisque ils ont été obligés de s'installer à des endroits où l'aménagement n'était pas planifié. De plus l'Accroissement naturel étant élevé dans les PED, l'augmentation de la population des villes se fait sentir davantage. Les 14 villes qui connaissent les croissances démographiques les plus importantes au monde (Le mot monde peut désigner :) se situent dans les PED.

Les conséquences de ces déplacements de populations

Les logements attendus ne sont malheureusement pas disponibles dans la majorité des cas et les migrants sont donc obligés de se loger de façon précaire. On aboutit ainsi à la création de Bidonvilles appelés également Favela (Une favela désigne actuellement les bidonvilles brésiliens (quartiers pauvres). Il s'agit de quartiers situés sur des terrains occupés illégalement, le plus souvent...) en Amérique du Sud. Ces terrains sont généralement occupés illégalement, et sont très insalubres: ils sont dépourvus de toutes infrastructures (électricité, eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) courante, évacuation d'eau usée, transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.), éducation, santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.)...) et se trouvent souvent sur des sols marécageux, pentus ou inutilisables pour l'agriculture. La concentration humaine élevée et le manque de l'hygiène (L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections et l'apparition de maladies infectieuses. Elle se base essentiellement sur trois actions :) la plus élémentaire laisse craindre des épidémies futures dévastatrices.

La résorption des bidonvilles a consisté à repousser encore plus loin du centre ville les familles et groupes habitants de ces bidonvilles. En dispersant ainsi les personnes, les réseaux d'aide et de survie, fondés sur les relations entre les gens, se trouvent cassés. Il est donc encore plus difficile pour ces habitants de sortir de cette situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général...).

En Afrique du Sud, il existe également des Townships. Ils se distinguent des bidonvilles car ils sont construits en durs et ont une existence légale. Leur construction sont souvent planifiées par les architectes de la ségrégation raciale (très grande en Afrique du Sud malgré la fin de l'apartheid. Les townships d'Afrique du Sud regroupent les habitants de couleurs, principalement les Noirs et peuvent compter jusqu'à près de deux millions d'habitants comme à Soweto.

De plus certaines banlieues sont les théâtres de guerres et de violences entre les différentes ethnies qui rendent la vie (La vie est le nom donné :) des habitants encore plus difficile. Dans les Favelas la pauvreté peut même amener la formation de gangs qui luttent pour le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la ville. Le chômage y est très élevé et il reste difficile voire impossible de se sortir de cette situation sans rémunération. La majorité des emplois se trouve dans le centre ville qui est éloigné et dont l'accès est rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et des sources de lumière...) difficile par l'absence de transports. de plus le manque d'éducation des habitants ne les favorise pas dans la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le cadre...) d'un emploi. Ils sont donc souvent obligés de faire travailler leurs enfants ou même de les vendre

Ainsi nous arrivons à un cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est...) vicieux : les migrants sont obligés de s'installer dans les bidonvilles ; comme ils sont dans les bidonvilles, ils n'ont pas de travail ; comme ils n'ont pas de travail, ils n'ont pas d'argent ; comme ils n'ont pas d'argent (L’argent ou argent métal est un élément chimique de symbole Ag — du latin Argentum — et de numéro atomique 47.) il ne peuvent pas payer d'études à leurs enfants qui eux non plus ne pourront donc pas trouver de travail. D'après les estimations de l'ONU, la terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) compte plus d'un milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999 999) et...) de personnes vivants dans les bidonvilles et en comptera 1,4 milliard en 2020 soit autant que de chinois. Ce nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) augmente très vite puisque 27 millions de personnes rejoignent les bidonvilles chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Même si ces chiffres couvrent l'ensemble de la planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour...), il concernent essentiellement les PED.

Des banlieues riches apparaissent

Depuis quelques années apparaissent des banlieues aisées dans les PED. En effet, des Familles fortunées souhaitent s'écarter du centre ville pour éviter la pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) sans pour autant se rapprocher des zone plus pauvres. Ces quartiers amènent donc une ségrégation sociale : les minorités aisées restent entre eux et ignorent totalement les autres couches plus pauvres. Certains quartiers résidentiels ressemblent étrangement aux quartiers des classes moyennes américaines :les suburbs . En effet on y trouvent un grand nombre de maisons identiques ayant une architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) occidentale et de quoi pratiquer les loisirs des occidentaux. Certains millionnaires choisissent même de vivre dans de véritables ghettos. Cet isolement volontaire à pour but de défendre leurs richesses car l'insécurité de ces pays oblige les personnes ayant plus d'argent que la moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...) à se protéger. Cependant, ils profitent de cet isolement pour bénéficier des aménagements de luxe et de l'espace des banlieues. Pour obtenir cette place disponible, les pauvres sont chassés encore plus loin de la ville et ainsi cette poignée de riches hommes d'affaires peut construire des villas sur de très grandes surfaces. Par exemple, à Ouagadougou une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois...) de 1000 hectares fut entièrement dédié à un quartier ne comprenant que des grandes villas et de beaux hôtels. Pour se protéger davantage des vols et des contacts avec le reste de la population, des systèmes défensifs sont mis en place : des murs élevés, des barbelés, des alarmes et une intervention en cas d'intrusion. L'administration des villes préfère donc utiliser beaucoup d'espace pour quelques riches ayants de l'influence nationales ou internationales que pour une majorité de pauvres.

Les banlieues Industrielles

Il est très difficile de généralisé la situation des banlieues industrielles des PED car il existe une très grande variabilité entre ces différents pays et entre les villes au sein d'un même état. En effet, on peut remarquer que le brésil fait parti des 10 plus grands pays industrielles dans le domaine de l'automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de...), de l'armement et de l'électronique alors que l'industrie de Afrique noire est très en retard et peu diversifiée

Cependant, les PED essaient dans la majorité des cas d'inciter les industries des pays développés (Les pays développés à économie de marché (PDEM) sont des pays dont la majorité de la population accède à tous ses besoins vitaux ainsi qu'à un certain confort...) à délocaliser en proposant des tarifications douanières avantageuses, des investissement privilégiés, une politique fiscale avantageuse, des ouvriers plus qualifiés qu'auparavant et un développement des infrastructures. On peut également remarquer que l'industrie asiatique, surtout chinoise et indienne, est plutôt dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :). En effet, elle profite de bas prix de la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un organe destiné à saisir et manipuler des...) d'œuvre non qualifiée. Les conditions de travail n'y sont pas facile : par exemple les ouvriers chinois de l'usine Mc Donald’s travaillaient jusque 11 h/jour et 6j/semaine en plus des 70 heures (L'heure est une unité de mesure  :) supplémentaires par mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour un salaire inférieur à 75 dollars.

Ces ouvriers font parties des couches sociales les plus défavorisées et vivent donc généralement dans les banlieues pauvres décrites précédemment De plus on remarque que l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) industrielle peut avoir des répercutions directes sur la population : pollution, manque d'eau...Par exemple, les 52 usines Coca-Cola et les 38 Pepsi-Cola présentes en Inde pompent 1 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un million un...) et 1,5 million de litres d’eau par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....). Ensuite, le pompage (Le pompage est un phénomène aérodynamique qui intervient dans un compresseur. Il s'agit d'une instabilité aérodynamique qui donne naissance à des ondes longitudinales. Une inversion du sens...) des nappes pratiqué par ces usines empêche les pauvres de se fournir en eau potable (Une eau potable est une eau devant satisfaire à un certain nombre de caractéristiques la rendant propre à la consommation humaine.) et des déchets toxiques sont rejetés. Cela menace l’environnement et la santé des populations les plus fragiles donc encore celle des banlieues pauvres.

Sociologie et histoire de la banlieue : indications bibliographiques

  • Collectif, Au marge de la ville, au cœur de la société : ces quartiers dont on parle, L'Aube, 1997 (publication coordonnée par Anne Querrien) : compte rendu d'un programme de recherche mené sur sept sites en procédure Développement Social des Quartiers ou en convention de quartier du Xe Plan, et fondé sur deux types d'approches : d'une part, l'analyse de données objectives sur les conditions de vie ; d'autre part, l'étude des représentations collectives et des perceptions individuelles.
  • Liane Mozère et al., Intelligence des banlieues, L'Aube, 1999 : diverses contributions pour analyser les pratiques habitantes en se démarquant des approches habituelles qui mettent en avant les conflits, les dysfonctionnements, voire l'anomie supposés régner sans partage dans les quartiers dits, selon les cas, défavorisés, " sensibles " ou " difficiles ".
  • David Lepoutre, Cœur de banlieue : Codes, rites et langages, Odile Jacob, 2001.
  • Jacques Donzelot, L'esprit de la ville : Une politique face à la crise des banlieues, Seuil, 2006.
  • Loïc Wacquant, Parias urbains: Ghetto, banlieues, État, La Découverte, 2006.
  • Sylvie Tissot, " L'État et les quartiers" , Le Seuil, 2007.

Sur l'histoire des banlieues françaises :

  • Michel Bochaca, La banlieue de Bordeaux. Formation d'une juridiction municipale suburbaine (vers 1250- vers 1550), Paris, L'harmattan, 1997.
  • Jean Bastié, La croissance de la banlieue parisienne, Paris, Presses universitaires de France, 1964, 624 p.
  • John M. Merriman, Aux marges de la ville. Faubourgs et banlieues en France 1815-1870, Paris, Seuil, 1994, 399 p.
  • Jean-Paul Brunet, Saint-Denis, la ville rouge : socialisme et communisme en banlieue ouvrière, 1890-1939, Paris, Hachette, 1980, 462 p.
  • Alain Faure dir., Les premiers banlieusards. Aux origines des banlieues de Paris (1860-1914), Paris, Créaphis, 1991, 283 p.
  • Annie Fourcaut dir., Un siècle de banlieue parisienne (1859-1964). Guide de recherche, Paris, 1992, l'Harmattan, 317 p. (rééd. 1996)
  • Annie Fourcaut, La banlieue en morceaux. La crise des lotissements défectueux en France dans l'entre-deux-guerres, Grâne, Créaphis, 2000, 339 p.
  • Sur l'histoire du mot banlieue et de ses usages en France : Alain Faure, "Un faubourg, des banlieues ou la déclinaison du rejet", in Jean-Charles Depaule dir., Les mots de la stigmatisation urbaine, Editions Unesco / Maison (Une maison est un bâtiment de taille moyenne destiné à l'habitation d'une famille, voire de plusieurs, sans être considérée comme un immeuble collectif.) des sciences de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...), 2006, p. 8-39. Téléchargement (En informatique, le téléchargement (en anglais download) est l’opération de transmission d’informations — programmes, données, images, sons, vidéos — d’un ordinateur...) libre à partir de la page accessible par le lien (lien)
Page générée en 0.321 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique