Histoire de l'aérostation
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

L'aérostation est la technologie qui permet le vol au sein de l'atmosphère terrestre en utilisant des engins plus légers que l'air. L'histoire de l'aérostation commence véritablement à la fin du XVIIIe siècle d'abord avec les ballons gonflés à l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) chaud, puis à l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.). Elle conduit au développement des dirigeables qui, un temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), concurrenceront le transport aérien (Le transport aérien est le secteur économique qui regroupe toutes les activités de transport en avion ou en hélicoptère.) par avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...) et se termine tragiquement avec l'accident du Hindenburg en 1937. L'aérostation (L'aérostation est l'étude, la construction et la manœuvre des aérostats.) est, au début du XXIe siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois...), essentiellement une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) de sport et de loisir. Les ballons restent utilisés à des fins scientifiques, météorologie (La météorologie a pour objet l'étude des phénomènes atmosphériques tels que les nuages, les précipitations ou le vent dans le but de comprendre comment ils se forment et évoluent en fonction des...) en particulier. Des projets de dirigeables renaissent périodiquement pour le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal ..). Par assimilation, des actions de...) de charges encombrantes et pondéreuses. Elle a été récemment démocratisée grâce aux retours des grands ballons captifs notamment à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les...) et Disneyland Resort Paris Aerophile SA (Aerophile SA, constructeur aéronautique agréé JAR 21 (Joint Aviation Regulations), est devenu depuis 1993, le spécialiste mondial du ballon captif à gaz grâce à ses deux produits phares :...)

Voir l'article : Histoire de l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent être...) pour les plus lourds que l'air.

Les premiers essais

La première expérience enregistrée de vol d'un ballon rempli d'air chaud pourrait être celle effectuée en présence du roi Jean V du Portugal le 8 août 1709 par un prêtre portugais, Bartolomeu de Gusmão. Le ballon construit en papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles...) aurait atteint une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) de 4 mètres.

Les frères Etienne et Joseph Montgolfier font leurs premiers essais avec un ballon de papier rempli d'air chaud en 1782 et de nombreuses anecdotes non documentées rendent compte de ces vols. Le premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en aéronautique du voyage inaugural pour un bateau.) d'une montgolfière aurait eu lieu à Annonay, près de Lyon, le 25 avril 1783 et elle aurait atteint une hauteur d'environ 300 mètres. La première démonstration (En mathématiques, une démonstration permet d'établir une proposition à partir de propositions initiales, ou précédemment démontrées à partir de propositions...) publique aura lieu le 4 juin 1783 en présence des États particuliers du Vivarais et la montgolfière dépasse 1800 mètres de hauteur. Ce vol leur ouvre les portes de la cour de Versailles où ils réalisent, le 19 septembre 1783, en présence du roi Louis XVI, un vol dans un ballon de 13 mètres de diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment. Pour indiquer...). Les premiers passagers sont un coq (Le coq est le représentant mâle adulte, principalement de plusieurs espèces presque exclusivement de galliformes, en partіculier le coq domestique. Sa femelle est la poule. Certaines espèces portent ce qualificatif...), un canard (Les canards sont des oiseaux aquatiques au bec caractéristique, domestiqués ou non. Le terme « canard » est un terme générique qui désigne des...) et un mouton (Le mouton (Ovis aries) est un mammifère domestique herbivore de la famille des bovidés, de la sous-famille des Caprinés et du genre Ovis. L'homme élève le mouton pour sa...) qui parcourront plus de 3 km à une hauteur de 550 mètres ouvrant ainsi la voie aux vols habités...

Le 27 août 1783, le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de...) Jacques Charles (Jacques Alexandre César Charles, né à Beaugency (bords de Loire) le 12 novembre 1746 et mort à Paris le 7 avril 1823, est un physicien, chimiste et inventeur français....) avec l'aide des frères Robert, lâche le premier ballon à gaz (Le ballon à gaz (ou aussi charlière) est un moyen de transport aérien, un aéronef plus "léger que l'air" aussi appelé aérostat. Contrairement à la...) rempli d'hydrogène à Paris, devant l'École militaire. Le ballon, inhabité, se pose à Gonesse, 25 km plus loin.

Les premiers vols - les ballons libres

Le début réel de l'aérostation est marqué par le succès des frères Montgolfier (On entend par frères Montgolfier, Joseph-Michel Montgolfier (° 26 août 1740 - † 26 juin 1810) appelé souvent Joseph, et Jacques-Étienne Montgolfier (° 6 janvier...), le 21 novembre 1783, du vol de leur montgolfière où avaient pris place Jean-François Pilâtre de Rozier (Jean-François Pilâtre de Rozier, né à Metz le 30 mars 1754 et mort à Wimille (actuellement Wimereux près de Boulogne-sur-Mer) le 15 juin 1785 dans le premier...) et le Marquis d'Arlandes.

Le 1er décembre 1783, dix jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) après, Jacques Charles et Marie-Noël Robert volèrent au-dessus des jardins des Tuileries (Les Tuileries étaient naguère un quartier de Paris, situé entre le palais du Louvre, la rue de Rivoli, la place de la Concorde et la Seine. Il doit son nom au fait que son emplacement était occupé auparavant par des...) à Paris avec un ballon à gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un...), rempli à l'hydrogène.

Le 19 janvier 1784, envol à Lyon du Flesselles, une énorme montgolfière de plus de 20 000 m³, pilotée par Jean-François Pilâtre de Rozier avec à son bord Joseph Montgolfier.

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1784 verra, d'ailleurs, un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'essais d'envol de montgolfière dont de nombreux réussis. Cela en France, mais également en Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000 habitants (en 2006), qui représentent...) et en Italie.

Le 2 mars 1784, la foule rassemblée sur le Champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de Mars à Paris assiste à l'ascension d'un aérostat (Un aérostat est un aéronef « plus léger que l'air », dont la sustentation est assuré par la poussée d'Archimède, contrairement à un aérodyne.) gonflé à l'hydrogène et piloté par Jean-Pierre Blanchard (Jean-Pierre Blanchard, ou Jean-Pierre François Blanchard, né aux Andelys (Eure) le 17 juillet 1753 et mort à Paris le 7 mars 1809, est un autodidacte français qui s’illustra dans la conquête des airs en ballon.). Le ballon, muni d'une hélice (Hélice est issu d'un mot grec helix signifiant « spirale ». Un objet en forme d'hélice est dit hélicoïdal.) actionnée à la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le...) et poussé par le vent (Le vent est le mouvement d’une atmosphère, masse de gaz située à la surface d'une planète. Les vents les plus violents connus...), franchit la Seine et revient pour se poser rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents quartiers, s'inscrivant de ce fait dans un...) de Sèvres.

À partir de ce moment, toute une série de vols vont se produire en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...), en France, bien sûr, mais également en Italie et en Angleterre.

Le 4 juin 1784, vol de la première femme, Élisabeth Thible (Élisabeth Thible, ou Tible, française, née à Lyon est l'une des premières femmes aéronautes de l'histoire, et la première à avoir effectué un vol en ballon à gaz.), avec M. Fleurant dans l'aérostat Le Gustave (baptisé ainsi en l'honneur du roi de Suède Gustave III, présent ce jour-là).

Le 23 juin 1784, triple record du monde (Le mot monde peut désigner :), de Jean-François Pilâtre de Rozier et du chimiste (Un chimiste est un scientifique qui étudie la chimie, c'est-à-dire la science de la matière à l'échelle moléculaire ou atomique...) Louis Joseph Proust à bord de la montgolfière La Marie-Antoinette conçue par Étienne Montgolfier : distance 52 km, vitesse (On distingue :) 60 km/h et altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie...) 3 000 m environ.

Le 7 janvier 1785, Jean-Pierre Blanchard et John Jeffries accomplissent pour la première fois la traversée de la Manche dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine....) Angleterre-France dans un ballon gonflé à l'hydrogène.

Le 15 juin 1785, Jean-François Pilâtre de Rozier, qui tentait également de traverser la Manche mais dans le sens inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y =...), c'est-à-dire contre les vents dominants, se tue avec Pierre Romain à bord d'un ballon mixte, montgolfière et ballon à gaz.

Ce drame qui est d'ailleurs le premier accident aérien (Un accident aérien est un événement lié à l'utilisation d'un aéronef et qui entraîne la mort d'une ou plusieurs...), va mettre un frein (Un frein est un système permettant de ralentir, voire d'immobiliser, les pièces en mouvement d'une machine ou un véhicule en cours de déplacement.) aux divers envols de ballon à air chaud. Il va falloir attendre la révolution française, où André-Jacques Garnerin (André-Jacques Garnerin, né à Paris le 31 janvier 1769 et mort à Paris le 18 août 1823, est l'inventeur du parachute.) sera nommé " Aérostatier des Fêtes Publiques " pour que les ascensions reprennent.

Les ballons dans l'armée

Ballon à gaz de Coutelle, Blocus de Mayence, 1795.
Ballon à gaz de Coutelle, Blocus de Mayence, 1795.

Le comité de Salut Public décide même le 24 novembre 1793, la construction d'un ballon à gaz capable d'emporter deux observateurs à des fins militaires. Jean-Marie Coutelle, physicien, est le responsable, il a pour adjoint un autre physicien, Nicolas-Jacques Conté. Le ballon, L'entreprenant, est prêt le 29 mars 1794, et un essai en captif est effectué, à 682 mètres au dessus de la Seine, Coutelle armé d'une lunette peut faire des observations à grande distance. Le 2 avril, la première compagnie d'aérostiers est créée, Coutelle en est le chef. Ils partent pour rejoindre l'armée de Sambre-et-Meuse qui se bat à Maubeuge. Le 2 juin a lieu la première ascension d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude...) sous le feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) de l'artillerie autrichienne. Ils vont ensuite se déplacer jusque devant Charleroi avec le ballon gonflé pour faire des observations le 24 et le 25. Le 26, les Autrichiens capitulent à Charleroi. L'ennemi est désorienté et démoralisé de voir toutes ses actions à découvert.

Une deuxième compagnie est créée, ainsi qu'une école à Meudon et neuf ballons sont construits. La première compagnie est capturée à Wurtzbourg, le 3 septembre 1796 suite à la retraite de l'armée française. Les ballons captifs sont difficiles à déplacer, les fours en brique pour produire l'hydrogène sont long à construire, le gonflage durait de deux à trois jours, autant de facteurs défavorables.

Ils sont pourtant embarqués pour la campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La...) d'Égypte mais les deux navires où est tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le matériel coulent. De retour en France, Bonaparte démantèle les compagnies d'aérostiers et ferme l'école.

Les ballons au secours de Paris

Les ballons à gaz vont pourtant reprendre du service lors du siège de Paris par les Allemands en 1870. Nadar (Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar, est né le 6 avril 1820 à Paris et meurt le 21 mars 1910 dans la même ville. Il fut un caricaturiste, aérostier et photographe français.), qui a déjà auparavant réalisé la première photographie aérienne (La photographie aérienne est un domaine très vaste tant sur le plan de la variété des documents que des techniques employées.) en ballon, créé une " compagnie d'aérostiers " qui a pour charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) de rompre le siège et de permettre d'envoyer du courrier à l'extérieur. Des personnalités politiques vont pouvoir aussi " s'échapper " comme Léon Gambetta. En un peu moins de 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), 66 ballons vont transporter 11 tonnes de courrier. Cinq seulement seront pris par les Allemands, chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) faible si on tient compte que la direction du voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et...) n'était pas complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à...) contrôlée et qu'il fallait compter avec les caprices des vents.

En souvenir de ces exploits, d'importants concours de ballons furent organisés lors des Jeux Olympiques d'été de 1900 à Paris.

L'avènement des dirigeables

L'aérodrome de la Porte Maillot à Neuilly-sur-Seine, avant 1903
L'aérodrome (Un aérodrome est une surface (sur terre ou sur l'eau) destinée à être utilisée (en totalité ou en partie) pour l'arrivée, le départ des...) de la Porte Maillot à Neuilly-sur-Seine, avant 1903

Le ballon libre est trop tributaire du vent pour ses déplacements. Très tôt, le général Jean-Baptiste-Marie Meusnier conçoit un ballon de forme ellipsoïdale, muni d'un gouvernail (Le gouvernail est une partie mobile d'un bateau, ou d'un avion.), mais à l'époque aucun moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) n'existe. Les inventeurs en sont réduits à essayer des systèmes à base de rames qui s'avèrent complètement inefficace.

La première réalisation effective est due à Henri Giffard qui utilise une petite machine à vapeur (La machine à vapeur est une invention,dont les évolutions les plus significatives datent du XVIIIe siècle. C'est un moteur thermique à combustion externe, il transforme l'énergie...) pour actionner l'hélice ; il décolle de Paris le 25 septembre 1852, et atterrit à Trappes après un trajet de 27 km. Mais le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est égale à...) des moteurs empêche une utilisation plus facile.

Le même Henri Giffard crée en 1878 aux Tuileries à Paris, le premier grand ballon captif et permet à 36 000 passagers de voir Paris en Ballon.

Le 9 août 1884, Charles Renard (Charles Renard, né à Damblain (Vosges) le 23 décembre 1847 et mort à Meudon le 5 avril 1905, est un ingénieur et inventeur français, aérostier...) et Arthur Krebs font revenir leur dirigeable La France à leur point (Graphie) de départ, un petit voyage de huit kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) entre Meudon et Villacoublay. Il est propulsé par un moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce...) électrique pesant 44 kg au cheval (Le cheval (Equus ferus caballus ou equus caballus) est un grand mammifère herbivore et ongulé appartenant à l'une des sept espèces de la famille des équidés. Il a évolué au...) et alimenté par piles. Il faudra attendre une vingtaine d'années et les exploits de Santos-Dumont pour rééditer la performance.

Mais, c'est l'invention du moteur à explosion (Le moteur à explosion est un type de moteur à combustion interne, il est principalement utilisé pour la propulsion des véhicules de transport (avion à hélice, automobile, moto, camion,...) qui va permettre au dirigeable de faire des progrès fulgurants. Progrès qui l'amèneront avec les Zeppelin (Un zeppelin désigne un aérostat de type dirigeable rigide, de fabrication allemande, mais est souvent utilisé dans la langue populaire pour désigner n’importe quel ballon dirigeable. C'est le comte allemand...) à pouvoir traverser l'océan Atlantique (L'océan Atlantique est l'un des cinq océans de la Terre. Sa superficie de 106 000 000 km² en fait le deuxième par la taille derrière l'océan Pacifique. Il s'est formé par l'éloignement de plaques...), ou encore à Roald Amundsen et Umberto Nobile de survoler le pôle Nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est défini comme le point d’intersection de l'axe de rotation...). Malheureusement ce sont ces même moteurs qui vont permettre à l'aviation de supplanter l'aérostation.

L'aérostation moderne

Les accidents tragiques avant la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle plan. La...) Guerre mondiale de grands dirigeables gonflés à l'hydrogène vont mettre un terme à cette épopée, et définitivement ruiner l'utilisation commerciale du ballon comme moyen de transport.

Restaient les utilisations sportives et scientifiques.

Le 28 mai 1931, le professeur Auguste Piccard (Auguste Piccard (Bâle, 28 janvier 1884 - Chexbres, 24 mars 1962) est un physicien suisse découvreur entre autre, de l'Uranium-237.) et son assistant Paul Kipfel battent un record d'altitude : ils montent à 16 000 mètres, dans la stratosphère (La stratosphère est la seconde couche de l'atmosphère terrestre, se situant au-dessus de la troposphère et sous la mésosphère. Les températures...), grâce à l'utilisation d'une cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un grand...) pressurisée. L'objectif était l'étude du rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) cosmique.

La première traversée de l'Atlantique dans un ballon à gaz, non dirigeable, est effectuée en 1978. Et c'est seulement en 1999 que Bertrand Piccard (Bertrand Piccard, né le 1er mars 1958 à Lausanne, est un psychiatre et aéronaute suisse, connu pour avoir réussi, avec le...) et Brian Jones font le tour du monde sans escale (Une escale est un arrêt marqué par un véhicule de transport durant un trajet au long cours. Dans sa dimension technique, elle a généralement un...), en parcourant 46 759 km en un peu plus de 19 jours. Ils étaient partis de Suisse et attérirent en Égypte à 500 km du Caire.

La société Aerophile SA détient le record du plus grand nombre de passagers élévés grâce au principe de plus léger que l'air avec 1 280 000 passagers depuis 1993.

  • Icône du portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Page générée en 0.335 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique