Kamov Ka-50
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le Kamov Ka-50 est un hélicoptère (Un hélicoptère est un aéronef à voilure tournante dont le ou les rotors procurent à eux seuls la propulsion et la sustentation pendant toutes les phases du vol.) de combat russe. C'est actuellement le seul à être monoplace, doté de rotors contrarotatifs et d'un siège éjectable.

Conception

Le Kamov Ka-50 (Le Kamov Ka-50 est un hélicoptère de combat russe. C'est actuellement le seul à être monoplace, doté de rotors contrarotatifs et d'un siège éjectable.) a été conçu à partir de décembre 1977 sur une demande de l'Armée rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) qui souhaitait disposer d'un hélicoptère de combat capable en particulier de missions antichar. Il s'agissait de répondre au programme américain AAH qui aboutit à l'AH-64 Apache (L'hélicoptère d'attaque AH-64 Apache est actuellement construit par Boeing qui a absorbé la société McDonnell Douglas qui avait elle-même racheté la société Hughes en 1984. La société Hughes l'avait développé...) et de trouver un successeur à moyen terme au Mi-24. Les deux principaux hélicoptéristes soviétiques se lancèrent dans leurs projets respectifs, celui de Kamov (Kamov (en russe ?????) est une société par actions de droit russe Kamov JSC (Joint Stock Company) qui a pris la suite de l'ancien bureau d'études (OKB, en russe ?????? ??????????????? ????) fondé sous le régime...) étant appelé V-80 (V pour Vertoliet, hélicoptère). Alors que le Mi-28 Havoc semble être un croisement d'Apache et de Hind, le futur Ka-50 innove largement. Des innovations qui soulèvent la perplexité des Occidentaux contribuent à bloquer son exportation actuellement mais qui sont logiques selon la tactique d'emploi de l'hélicoptère dans l'Armée rouge.
En effet, en Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a...) les hélicoptères volent en rase-mottes ("dans le relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.)") pour se protéger, et engagent leurs cibles en restant à la plus grande distance possible. Le Soviétiques utilisent leurs hélicoptères comme des avions d'assaut : ils se déplacent en vol "tactique" horizontal (Horizontal est une orientation parallèle à l'horizon, et perpendiculaire à la verticale. Une ligne horizontale va « de la gauche vers la droite » ou vice versa.) à des altitudes plus élevées et foncent sur leur objectif en le mitraillant, jusqu'à le dépasser et faire demi-tour pour une nouvelle passe de tir. Le vol stationnaire est essentiellement utilisé pour les décollages et atterrissages. Ceci explique les nombreuses particularités du Ka-50 : monoplace, rotors contrarotatifs, canon presque fixe, siège éjectable pour le pilote...

La Ka-50 est le premier (et encore le seul) hélicoptère de combat monoplace. En effet selon la tactique soviétique le pilote a une charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour...) de travail plus limitée en ne devant pas éviter continuellement le relief, ce qui le laisse capable d'assumer seul le pilotage, la navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) et la mise en œuvre des armements. Pour ce faire, une automatisation poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) de l'avionique est nécessaire.

La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde...) caractéristique unique du Ka-50 est l'absence de rotor de queue et l'utilisation de rotors contrarotatifs, une spécialité de Kamov déjà employée sur ses appareils basés sur navires (Ka-25 Hormone et Ka-27 Helix). La suppression du rotor de queue a plusieurs avantages. D'abord c'est une vulnérabilité (En gestion des risques, la vulnérabilité d'une organisation ou d'une zone géographique est le point faible de cette organisation pouvant être défini par :) en moins : en Afghanistan, 30% des pertes d'hélicoptères ont été causées par destruction du rotor de queue ou de la transmission de celui-ci. Les Moudjahiddins afghans avaient en effet pour tactique de se mettre à l'abri pendant la passe de tir et de tirer sur l'hélicoptère lorsqu'il les avait dépassés. Cet avantage est donc surtout important si l'hélicoptère est utilisé selon la tactique soviétique. Ensuite, le Ka-50 est très puissant (10 à 12% de l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) des moteurs est habituellement consommée par le rotor de queue) et très compact, ce qui le rend moins détectable, permet de lourdement blinder la cellule et lui donne une grande manoeuvrabilité. Les désavantages du système sont la taille de la tête du rotor, plus vulnérable aux tirs, sa complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en...) et les risques en cas de manœuvres violentes de faire se croiser les surfaces balayées par les deux rotors, avec des conséquences fatales. A deux reprises en Afghanistan, des Mi-24 ont vu, lors de manœuvres violentes, leurs rotors se désaxer et même toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal, essentiel pour la survie et le développement des êtres vivants,...) leur poutre de queue (La poutre de queue est la partie d'un hélicoptère à l'extrémité de laquelle est disposé le rotor anti-couple.), mais la robustesse de l'hélicoptère leur a permis de rentrer à la base. Un tel désalignement des rotors serait en revanche fatal au Ka-50.
35% de la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) du Ka-50 sont en composites de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.), qui ne produisent pas d'éclats lors d'impacts contrairement aux métaux. Le poste de pilotage est équipé de vitres pare-balles de 55 mm d'épaisseur et d'un blindage en acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de l’acier) et de la construction mécanique.) et aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la masse totale.) résistant à des obus de 20 et 23 mm tirés à moins de 100 m de distance. D'autres blindages protègent les réservoirs (auto-obturants) et le circuit de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.), les moteurs, les commandes, l'APU, l'hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :), les réserves de munitions et les autres systèmes vitaux. Soit au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme....), environ 350 kg de blindages. La tête de rotor est également renforcée : elle reste opérationnelle même avec 2 impacts directs de mitrailleuse lourde. Les pales du rotor principal (Le rotor principal est l'élément composé de plusieurs pales qui par sa rotation permet la sustentation, le pilotage et la propulsion d'un hélicoptère.), construites en matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) synthétiques, résistent également à plusieurs impacts directs. Les moteurs sont installés séparément de chaque côté de l'appareil et équipés de réducteurs d'IR, et l'appareil peut voler sur un seul moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]). La transmission peut fonctionner pendant 30 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le...) sans huile (L'huile est un terme générique désignant des matières grasses qui sont à l'état liquide à température ambiante et qui ne se mélangent pas à l'eau, mais,...). Le train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et...) d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine maritime ou aéronautique.) tricycle (Le tricycle est un cycle à trois roues.) rétractable et le fuselage (Le fuselage désigne l'enveloppe d'un avion qui reçoit généralement la charge transportée, ainsi que l'équipage. Le fuselage d'un...) sont prévus pour résister au crash.

Enfin, le Ka-50 est aussi le seul hélicoptère équipé d'un siège éjectable ou plutôt d'un système d'extraction de siège, le Zvezda K-37-800 spécialement conçu pour l'appareil. Présenté comme opérationnel à toutes altitudes, mais en réalité il est efficace à partir de 100 m ; par ailleurs à basse altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la...) le pilote risque de ne pas avoir le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de tirer la commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.). Pour permettre l'éjection, des boulons explosifs libèrent les pales avant l'extraction du pilote. (Le danger représenté par les pales partant à toute vitesse (On distingue :) est alors à prendre en considération, surtout si le Kamov vole en formation). La partie supérieure du cockpit (L'habitacle (mais aussi cabine de pilotage, poste de pilotage, cellule ou encore cockpit) d'un avion désigne l'espace réservé au pilote, son copilote et au mécanicien. Il contient toutes les...) s'ouvre et une fusée (Fusée peut faire référence à :) part en premier et tire par des câbles d'une trentaine de mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) de long la partie supérieure du siège du pilote. Le siège contient un kit de survie NAZ-7M, une balise radio activée automatiquement durant l'éjection et un canot pneumatique (Un canot pneumatique est un canot en caoutchouc souvent employé comme engin de sauvetage.). Il semble que pour les plusieurs Ka-50 perdus, leurs pilotes ne se soient pas éjectés. Il faut dire que ce système est prévu pour la moyenne-haute altitude ; en vol tactique dans le relief le pilote doit plutôt compter sur les protections anticrash ; telle est du moins la doctrine occidentale.

Le Ka-50 peut être facilement transporté dans un avion-cargo Iliouchine Il-76 Candid (L'appareil Iliouchine 76 est un avion de transport militaire quadriréacteur conçu en Union soviétique à partir de 1967. Sa désignation OTAN est Candid tandis que la version ravitaillement en vol est nommée IL-78 Midas (il existe par ailleurs...). La maintenance de l'appareil est facilitée par la présence de larges portes d'accès sur le fuselage qui permettent aux mécaniciens d'entretenir l'avionique, de ravitailler en carburant et de monter l'armemement au niveau du sol. Tous les sytèmes peuvent fonctionner pendant 12 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...) sans équipement de maintenance. Le Ka-50 est équipé d'une APU de démarrage AI-9V, d'un groupe de secours pour l'énergie électrique (Un apport d'énergie électrique à un système électrotechnique est nécessaire pour qu'il effectue un travail : déplacer une charge, fournir de la lumière, calculer. Ce travail est proportionnel à la...) et hydraulique, de systèmes antigel sur les entrées d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines...), les rotors, les sondes d'incidence et de lacet, et d'un dégivrage de la verrière par pulvérisation (Le terme de pulvérisation a été introduit en 1975 par J. M. Steele dans sa thèse de doctorat, à l'université Stanford.) de liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.).

A partir de 1982, trois prototypes V-80 ont été construits :

  • n° 010, produit au bureau d'études Kamov et équipé de moteurs TV3-117V ; premier décollage-atterrissage en restant stationnaire à Lyoubertsky le 17 juin 1982 et premier vol (Le premier vol ou vol inaugural d'un avion est la première occasion pour celui-ci de prendre les airs par ses propres moyens. C'est l'équivalent en...) le 23 ou 27 (selon les sources) juillet de la même année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.). Perdu dans un crash le 3 avril 1985, les deux rotors s'étant croisés lors d'une manœuvre trop violente à basse altitude ; ses essais ont été repris par le n° 012.
  • n° 011 équipé des moteurs TV3-117VMA, du système TV à bas niveau de lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) Merkury, du canon, du système de visée K-041 et d'une maquette du système Chkval. Premier vol le 16 août 1983.
Les prototypes nos 010 et 011 avaient de fausses vitres peintes sur le fuselage pour faire croire à la présence de cockpits arrière.
  • n° 012 construit en 1985 équipé du système Merkury ; tests comparatifs contre le Mi-28 terminés en août 1986.

Deux appareils de présérie améliorés appelés V-80Sh-1 ont été construits à Arseniev. Ils étaient tous les deux équipés de lance-leurres thermiques et radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou...) UV-26 :

  • n° 014 construit en 1989 et peint camouflage expérimental sable-vert-terre. Modifié en 1999 pour tester l'avionique du Ka-50N.
  • n° 015 construit en 1990 : premier à porter le camouflage russe de série, puis un camouflage noir. Système d'éjection K-37-800 et maquette dun système TV bas niveau de lumière (BNL) en tourelle articulée.

Les premières informations à l'Ouest (L’ouest est un point cardinal, opposé à l'est. C'est la direction vers laquelle se couche le Soleil à l'équinoxe, le...) sur le Hokum (nom de code OTAN) date du milieu de 1984, mais la première photographie n'a été publiée qu'en 1989 dans le US Department of Defense's Soviet Military Power. Après les tests comparatifs avec le Mil Mi-28 (Le Mil Mi-28 Havoc est un hélicoptère russe d'attaque antiblindé.) Havoc, le Ka-50 a été commandé en production en décembre 1987. Par la suite, trois autres appareils ont été utilisés pour d'autres développements :

  • n° 018 : 1er appareil au standard de série, premier vol le 22 mai 1991 à Arsenyev ; peint en camouflage expérimental 3 tons de bruns, puis en camouflage sable-vert de l'armée russe. Modifié en 1997 pour tester la configuration Ka-50Sh.
  • n° 020 présenté au salon de Farnborough en septembre 1992, sous le surnom (pour l'exportation) de Werewolf (loup-garou).
  • n° 021 surnommé BlackShark avec un camouflage noir identique au n° 015 ; le nom de BlackShark (requin noir) a remplacé Werewolf en 1996.

Les tests du Ka-50 ont commencé au milieu de l'année 1991 et les appareils de tests ont été livré au 4ème centre d'entraînement de l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un aéronef dans un but particulier. Ces diverses activités peuvent être classées...) de l'armée de Torjok en août 1993. Entré en service en Russie l'année suivante. (Pour la suite, voir la partie plus bas sur la Russie.)

Versions

Versions monoplaces Hokum-A

  • Ka-50 : version de base. Avionique très automatisée pour réduire la charge de travail du pilote seul. La détection et le ciblage des cibles sont attribués à d'autres appareils (Ka-52). Système de détection (Un système de détection est un système permettant à l'utilisateur d'observer un événement automatiquement par le biais d'un appareil électronique ou mécanique. On peut distinguer plusieurs types...) et poursuite TV diurne I-25IV Shkval-V dans le nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur des...), télémètre-désignateur à laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme...). Prévision d'ajout de tourelle FLIR et d'intensificateurs de lumière pour la nuit, car le Ka-50 n'a pas de capacités nocturnes.
  • Ka-50Sh ou Ka-50N (N pour Nochnoy, nocturne) : version de combat nocturne devant être à l'origine équipé des systèmes TpSPO-V et TV bas niveau de lumière Merkury testés sur les Ka-50. Le premier appareil appelé Ka-50N est le prototype n° 018 révélé en avril 1997. Il est équipé d'une tourelle optronique (Dans le terme optronique se trouvent rassemblées deux dénominations scientifiques historiquement différentes :) UOMZ (Ouralskyi Optiko-Mekhanicheskyi Zavod) Samshit-50, comprenant un FLIR Thomson-CSF Victor, au-dessus du système Chkval, et un radar Phazotron NIIR Arbalet FH-01 monté sur le mât (Le mât est un espar vertical (mis à part le beaupré) servant à soutenir les voiles sur un bateau à voiles. De manière générale, c'est un pylône vertical.) rotor. Second écran (Un moniteur est un périphérique de sortie usuel d'un ordinateur. C'est l'écran où s'affichent les informations saisies ou demandées par l'utilisateur et générées ou restituées par l'ordinateur, sous forme...) TV dans le cockpit et projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution,...) de remplacer la carte en papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles...) déroulante PA-4-3 par un système digital. Premier vol rapporté le 4 mars 1997 ou le 5 mai 1997 (selon sources).
En août 1997, nouvelles modifications avec déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement...) de la tourelle Samshit-50 sous le nez avec le Shkval au-dessus, et suppression du radar Arbalet.
Au milieu de l'année 1998, l'écran cathodique IT-23 est remplacé par le TV-109, le HUD d'origine est remplacé par un affichage (L' affichage désigne l'application d'une surface de papier script dans un lieu public(et non du foyer)sur un support destiné à son émission, externe ou...) de casque Marconi. Présentation d'un nouveau cockpit en septembre 1998, avec 2 écrans à cristaux liquides (Un cristal liquide est un état de la matière qui combine des propriétés d'un liquide conventionnel et celles d'un solide cristallisé. On exprime son état par le terme de mésophase.) Rousskaya Avionika de 8 x 6" (203 x 152 mm) et d'un écran cathodique central pour l'affichage des senseurs. L'avionique d'origine occidentale est présentée comme intérim en attendant des équivalents russes.

Voir cette page pour voir des photos : (lien)

En 1999, le prototype n°014 est présenté avec une tourelle optronique gyrostabilisée Ouralskyi (UOMZ) GOES-320 sur le haut du nez à la place du système Chkval, en plus de la tourelle Samshit-50 en-dessous. Photo page : (lien)

Ka-52 Alligator (Les alligators sont un genre de reptiles crocodiliens de la famille des alligatoridés. Ils diffèrent des crocodiles par une tête plus large, courte, au museau arrondi. De même que, lorsqu'ils referment...) Hokum-B

Version biplace au combat tout-temps et diurne/nocturne. Ka-52 aurait un rôle de détecteur (Un détecteur est un dispositif technique (instrument, substance, matière) qui change d'état en présence de l'élément ou de la situation pour...) et désignateur de cibles en groupes chasseurs-tueurs, les unités de combat devant être à la fois des Ka-50 et des Ka-52. 85% de la structure reste inchangée par rapport au Ka-50. Un seul prototype, premier vol le 25 juin 1997.

Ka-50-2

La désignation Ka-50-2 a été utilisée pour trois variantes différentes :

  • Le nom de Ka-50-2 a été utilisé d'abord pour désigner la version biplace côte-à-côte, renommée Ka-52 Alligator depuis. Ceci explique entre autres que le Ka-52 porte l'inscription Ka-50-2 sur la queue.
  • La seconde variante appelée Ka-50-2 est un biplace en tandem. La raison du retour de Kamov sur ses choix successifs pour les monoplaces puis biplaces en tandem s'explique par le fait que ce Ka-50-2 est destiné à l'exportation, pour les clients qui demandent des hélicoptère biplaces en tandem pour les utiliser selon les tactiques occidentales. L'avant est complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité...) refait avec deux sièges dotés du système d'extraction K-37, les ailes sont allongées et sont équipées de 6 points d'emport d'armement, les moteurs sont des TV3-117VMA-02.
  • Le Ka-50-2 Erdo?an est la troisième variante ; en fait c'est une amélioration du Ka-50-2 précédent développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales à la courbe.) avec IAI (Israel Aircraft Industries) proposée au concours lancé par la Turquie (Erdo?an veut dire guerrier-né en turc ; à noter que c'est aussi le nom de Recep Tayyip Erdo?an, président du conseil turc depuis mars 2003). L'avionique est entièrement fabriquée par IAI (notamment une tourelle optronique à l'avant sous le nez, bien que le tireur soit en place arrière) et est compatible avec les armements occidentaux (missiles israéliens ND-T et peut-être Hellfire II américain en plus des Vikhr russes). La tourelle canon est la GIAT-Industries 621 avec un canon monotube de 20 mm ; le canon se remonte à l'atterrissage et est descendu en vol, lui permettant de tirer sur 360° (il peut quand même tirer vers l'avant lorsqu'il est remonté). Le processus d'évaluation est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des...) par l'expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données quantitatives permettant de l'affiner....) en vol du n° 061 Alligator (le Ka-52 ?) par dix pilotes turcs à Antalya (en Turquie) au début de l'année 1999.
Le premier vol du Ka-50-2 a été annoncé en avril 1999 mais aucune photo ne montre l'appareil en vol. Par contre il existe des photos d'une maquette à l'échelle un.
Le Erdo?an a été donné pour favori pendant un temps devant l'AH-1 Cobra (Le AH-1 Cobra, aussi appelé HueyCobra, Cobra, SeaCobra, Super Cobra, Whiskey Cobra, Zulu Cobra, Viper ou Snake en fonction du modèle, est un hélicoptère d'attaque conçu par Bell Helicopter Textron. Avant qu'il ne...) Z et l'A129 Mangusta, après que l'AH-64 Apache et le Tigre (Le tigre (Panthera tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés (Felidae) du genre Panthera. Aisément reconnaissable à sa fourrure...) aient été éliminés en mars 2000. Il a néanmoins perdu cette compétition face à l'AH-1Z, ayant seulement été en seconde place derrière le Cobra (Le nom Cobra (/kɔbʁa/) désigne plusieurs espèces de serpent venimeux, notamment du genre Naja ou encore plus communément, une espèce des...).

Spécifications

Données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) techniques

Ka-50 BlackShark Ka-52 Alligator Ka-50-2 Erdo?an
Diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment. Pour...) du rotor 14,50 m - -
Surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) du disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet — discus en latin.) de chaque rotor 165,13 m² - -
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en...) totale (rotors tournants) 16,00 m - -
Longueur du fuselage 15 m - -
Longueur fuselage hors senseurs de nez 14,20 m - -
Envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) 7,34 m - -
Largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite...) de chaque ailette 3,16 m - -
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) totale 4,93 m - -
Masse à vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.) 7800 kg - -
Masse normale 9800 kg 10 400 kg 9800 kg
Masse maximale au décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) 10 800 kg 12 500 kg 11 300 kg

Performances

Ka-50 BlackShark Ka-52 Alligator Ka-50-2 Erdo?an
Moteurs deux Klimov TV3-117VMA deux Klimov TV3-117VMA-02
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) 2 x 2190 cv 2 x ?
Vitesse de croisière (La vitesse de croisière d'un aéronef est la vitesse correspondant au régime des moteurs prévu pour la partie courante d'un vol, c'est-à-dire sans...) 275 km/h - -
Vitesse maximale 310 km/h 300 km/h -
Vitesse maximale en piqué 350 km/h - -
Vitesse ascensionnelle (à 2500 m) 10 m/s - -
Facteur de charge maximal +3 g - -
Plafond (Par extension, un plafond représente le maximum de quelque chose :) opérationnel 5500 m - -
Plafond maximal en vol stationnaire 4200 m - -
Autonomie sur réservoirs internes 450 km - -
Autonomie avec réservoirs supplémentaires 1200 km - -

Armement

  • Canon :
    • Ka-50 et Ka-52 : un canon 2A42 de 30 mm monotube du côté droit de l'appareil. L'arme est dérivée (La dérivée d'une fonction est le moyen de déterminer combien cette fonction varie quand la quantité dont elle dépend, son argument, change. Plus précisément, une...) du canon utilisé sur le véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) de combat d'infanterie BMP-2 (Le BMP-2 est une évolution du BMP-1. Depuis longtemps, les Soviétiques voulaient changer leurs BMP-1 qui avait connu de gros problèmes de vulnérabilité...). Son débattement commandé hydrauliquement est limité entre -37° et +3,5° en site et -2,5° et +9° en azimut ; cette faiblesse est compensée par la maniabilité (La maniabilité désigne la plus ou moins bonne aptitude d'un véhicule terrestre, naval ou aérien à réagir aux sollicitations de son conducteur ou pilote pour effectuer les manœuvres...) du Ka-50 et un système automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation...) qui commande l'appareil en lacet (navigation) pour compenser les écarts. Le pilote peut sélectionner le type d'obus (le canon est approvisionné par deux caisses de munitions situées au centre du fuselage : celle à l'avant contient 240 obus perforants, et celle de derrière 230 obus explosifs à fragmentation) et la cadence de tir (cadence basse de 350 c/m et cadence haute de 550-600 c/m, en rafales de 10 ou 20 obus). Les obus ont une vitesse initiale de 980 m/s et une portée de 4000 m.
    • Ka-50-2 Erdo?an : tourelle GIAT 621 (voir la description de la version)
  • armement externe : deux points d'emport type BD3-UV sous chaque ailette, inclinables vers le bas de 10 degrés pour faciliter les tirs air-sol, permettant l'emport d'une charge totale maximale d'environ 2300 kg. Sur chaque point (Graphie) d'emport peuvent être fixés :
    • Missiles antichars : un montage UPP-800 inclinable de 10° vers le bas, contenant une grappe de six missiles 9A4172 Vikhr (AT-12), mais une seule grappe peut être fixée par aile, soir un total de douze missiles. Le 9A4172 est un missile (Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :) supersonique (Supersonique signifie « supérieur à la vitesse du son ».) à guidage laser à double capacité antichar et antihélicoptère. Différents types de détonateurs sont utilisables (le pilote sélectionne le bon en vol).
    • quatre paniers à roquettes B8V20A de vingt roquettes de S-8 de 80 mm chacun ou quatre paniers B-13L de cinq roquettes S-13 de 122 mm chacun. La configuration courante des Ka-50 et Ka-52 est de douze missiles Vikhr sur les points externes et de deux paniers B8V20A sur les points internes.
    • missiles air-sol (permettant l'engagement à distance de sécurité) : Kh-25 (AS-10 Karen ou AS-12 Kegler) et Kh-29 (AS-14 Kedge)
    • nacelles canon UPK-23-250 contenant un canon de 23 mm approvisionné à 250 obus
    • un missile air-air d'autodéfense Igla-V (SA-16 Gimlet) peut être fixé sous chaque point d'emport ; le R-72 (AA-11 Archer) peut également être transporté.
    • bombes FAB-500 de 500 kg or ou des bombes à dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les différentes fréquences...)
    • un réservoir de carburant de 500 litres peut être fixé sous chaque point d'emport.

Ventes

Russie

Les deux premiers Ka-50 ont été officiellement livrés le 28 août 1995 ; deux autres ont suivi en 1996 (ces appareils portent les numéros 20 à 23 (l'appareil de présérie n° 021 a été renommé 024 pour éviter les confusions). Dix autres ont été prévus dans le budget (Un budget est un document comptable prévisionnel distinguant les recettes et les dépenses.) de 1997 et six en 1998, dont trois devaient être livrés avant 1999. La première série a été terminée en juin 1999.
Au total 13 Ka-50 auraient été livrés, mais l'armée russe a mis presque 8 ans à les payer. Un des appareils a été perdu le 17 juin 1998, semble-t-il à cause d'un problème survenu au rotor.
Les commandes ont été annulées en septembre 1998, et Poutine a annoncé début 2002 la reprise de la compétition avec le Mil Mi-28 en prévision de la construction en série du vainqueur à partir de 2010, ce qui est probablement très optimiste.

Autres

  • Corée du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) : serait intéressée par le Ka-50 et le Ka-50N, mais aucune vente connue.
  • États-Unis : selon certaines rumeurs, les forces d'"Agressors" (ou OPFOR) disposeraient de 2 à 6 appareils pour l'entraînement des pilotes au combat antihélicoptère
  • Slovaquie : 6 Ka-50 ont été commandés en 1997
  • Macédoine : une émission de la télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont...) publique macédonienne le 25 juin 2001 annonçait que Ka-50 achetés à la Russie étaient opérationnels, mais cette information est probablement erronée.
  • Turquie : participation du Ka-50-2 Erdo?an à l'appel d'offres turc pour l'achat d'une centaine d'hélicoptères de combat. Le Ka-50-2 semble avoir été pendant un temps préféré à l'AH-1Z Cobra et à l'A129 Mangusta (l'AH-64 Apache et le Tigre avaient été éliminés en mars 2000) ; le Ka-50 a finalement perdu face à l'AH-1Z.
  • Vénézuéla : Chavez s'est dit intéressé par l'achat d'une dizaine de Ka-50.
Page générée en 0.516 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique