Bathyscaphe
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Bathyscaphe Trieste
Bathyscaphe Trieste

Les bathyscaphes sont des engins sous-marins d'exploration abyssale.

En service de 1948 à 1982, ils ont été les seuls engins capables d'atteindre les plus grandes profondeurs (-10 916 mètres, dans la fosse des Mariannes (La fosse des Mariannes est la fosse sous-marine la plus profonde actuellement connue, et l'endroit le plus profond de la croûte terrestre. Elle est située dans la partie nord-ouest de l'océan...), en 23 janvier 1960). Inventé par le professeur Auguste Piccard (Auguste Piccard (Bâle, 28 janvier 1884 - Chexbres, 24 mars 1962) est un physicien suisse découvreur entre autre, de l'Uranium-237.), un bathyscaphe (Les bathyscaphes sont des engins sous-marins d'exploration abyssale.) est constitué d'une lourde cabine (Sur un bateau, une cabine désigne une pièce d'habitation pour une ou plusieurs personnes. Une cabine peut prendre plusieurs aspects : sur un grand navire, elle...) sphérique en acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de l’acier) et de la construction...), pouvant accueillir deux ou trois passagers, suspendue à un flotteur rempli d'essence légère qui compense le poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...) de l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) selon le principe d'Archimède. Le bathyscaphe descend par gravitation (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) et remonte en lâchant du lest.
En raison de leur taille et de leur poids, les bathyscaphes ne pouvaient être embarqués et devaient être remorqués par leur navire (Un navire est un bateau destiné à la navigation maritime, c'est-à-dire prévu pour naviguer au-delà de la limite où cessent de s'appliquer les...) d'accompagnement. Ils ont été remplacés par des submersibles plus petits et plus maniables (sphère en titane (Le titane est un élément chimique métallique de symbole Ti et de numéro atomique 22.) et flotteur en composite).

Le mot bathyscaphe, inventé par le professeur Piccard en 1946, vient du grec bathos (profond) et de skaphê (barque). Antérieurement, le professeur Piccard a utilisé le mot thalassosphère pour nommer son invention.

Records

23 janvier 1960, 13h06 : le bathyscaphe USS Trieste atteint la profondeur record de 37 800 pieds (11 521 mètres), valeur des indicateurs internes. Cette valeur a plus tard été corrigée et ramenée à environ 35 800 pieds (10 912 mètres) (dans la fosse des Mariannes).

Fonctionnement

Contrairement au sous-marin (Un sous-marin est un navire capable de se déplacer dans les trois dimensions, sous la surface de l'eau ; il se distingue ainsi des autres bateaux et navires qui se déplacent dans deux dimensions et...), conçu pour se déplacer sur le plan horizontal (Horizontal est une orientation parallèle à l'horizon, et perpendiculaire à la verticale. Une ligne horizontale va « de la gauche vers la droite » ou vice versa.) et pour équilibrer en plongée son poids avec la poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de...) d'Archiméde, le bathyscaphe est pratiquement dépourvu de propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force...) (il n'est doté que d'un propulseur de manœuvre) et descend en immersion, étant " plus lourd que l'eau ".

Par ailleurs :

  • l'habitacle sphérique est réduit au minimum pour diminuer le poids tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en résistant aux très fortes pressions,
  • la flottabilité (Dans un liquide, les corps sont soumis à la poussée d'Archimède. Les corps ont une flottabilité différente selon leur masse volumique.) en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu...) est assurée par un liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) de densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la masse volumique d'un corps pris comme référence. Le corps de référence est l'eau...) inférieure à l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) (de l'essence) dans les ballasts (rempli d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) dans un sous-marin).

Pour descendre, le bathyscaphe remplace l'essence de ses ballasts par de l'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.), ce qui a pour effet d'augmenter le poids de l'engin qui devient supérieur à la poussée d'Archimède. Pour remonter, il lâche un lest composé de grenaille de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous...). Le poids diminue et devient inférieur à la poussée d'Archimède.

Image:Bathyscaphe animation.gif
  • Le bathyscaphe flotte et se prépare à la plongée.
  • Le bathyscaphe augmente son poids en remplaçant le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) des ballasts par de l'eau de mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.). Il descend car la poussée d'Archimède est inférieure au poids.
  • Le bathyscaphe est posé sur le fond. La poussée d'Archimède est égale ou légèrement inférieure au poids.
  • Le bathyscaphe lâche du lest et remonte. La poussée d'Archimède est supérieure au poids.

L'habitacle est une sphère (En mathématiques, et plus précisément en géométrie euclidienne, une sphère est une surface constituée de tous les points situés à une même distance d'un point appelé...) en acier d'un diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment....) intérieur d'environ deux mètres. Pour assurer la résistance aux pressions abyssales, son épaisseur varie de neuf à quinze centimètres. À l'intérieur, l'équipage vit à la pression atmosphérique (La pression atmosphérique est la pression de l'air en un point quelconque d'une atmosphère.) normale.

Illustration : Sphère du Trieste fabriquée en Italie par " Terni ". On peut remarquer le hublot et, tout autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...), les douze sorties pour les câbles électriques et les tuyaux hydrauliques; en haut à gauche, l'extrémité inférieure d'un silo à grenaille avec sa commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) électromagnétique

Le flotteur, construit en acier et en aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec 1,5 % de la...), contient une essence plus légère que l'eau. Pour éviter son écrasement durant la plongée, le flotteur est ouvert dans sa partie basse pour équiliber les pressions interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant...) et externe. De ce fait, la stucture est relativement légère. L'essence a été choisie parce qu'économique et liquide, alors que les gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper...) sont trop compressibles pour une plongée très profonde.

Les différents bathyscaphes

Bathyscaphe Années de service Constructeur Utilisateur Profondeur accessible Déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant...)
FNRS 2 1948 FNRS (Belgique) Auguste Piccard (Suisse) 4000 m 40 tonnes
FNRS 3 1954-1961 FNRS (Belgique)
Marine nationale (France)
Marine nationale (France) 4000 m 90 tonnes
Trieste 1954-1963 Auguste Piccard (Italie, Suisse) Auguste Piccard (Suisse)
Navy (USA)
sphère Terni : 4000 m
sphère Krupp : 11000 m
125 tonnes
150 tonnes
Archimède 1961-1974 Marine nationale (France) Marine nationale (France) 11000 m 200 tonnes
Trieste II 1964-1983 Navy (USA) Navy (USA) première version : 4000 m
troisième version : 6000 m
? tonnes
300 tonnes

Le FNRS 2

Après une interruption due à la Seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc est une mesure d'angle...) Guerre mondiale, le professeur suisse Auguste Piccard de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de Bruxelles reprend ses travaux sur un engin d'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) abyssale. En 1948, il conçoit son premier bathyscaphe et le baptise FNRS 2 en reconnaissance au " Fonds national pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) scientifique " belge qui l'a toujours soutenu. Les fonds, suffisants pour un premier submersible, ne permettent pas la construction d'un bathyscaphe élaboré. Le FNRS 2 n'a pas de puits d'accès pour l'équipage depuis la surface, et le flotteur, réduit à la fonction d'enveloppe à essence, n'a pas la structure pour un remorquage.

La sphère a été coulée puis tournée aux aciéries " Henricot " (Belgique) en deux hémisphères. Elle pèse 11 tonnes et résiste à une immersion de 4 000 mètres. Son diamètre intérieur est de 2,10 mètres. Son épaisseur est de 9 centimètres portée à 15 centimètres près des deux hublots. Ces derniers sont tronconiques et fabriqués en Polyméthacrylate de méthyle. Le flotteur est constitué de sept réservoirs totalisant 30 mètres cubes d'essence protégés par une carène en tôle de fer d'un millimètre d'épaisseur. Le bathyscaphe est assemblé à Anvers (Belgique) par la " Mercantile Marine Engineering Cie ".

Sans avoir été testé, le FNRS 2 embarque pour Dakar (Sénégal) où la Marine nationale française prête son concours, puis il est dirigé vers les îles du Cap-Vert (Le Cap-Vert, officiellement la République du Cap-Vert, est un pays insulaire de l'océan Atlantique au large de l'Afrique. Colonie portugaise à partir...) où vont être réalisés les essais. Une première plongée à 25 mètres va rapidement montrer les limites des choix qui ont été faits. Les premiers passagers (Auguste Piccard et Théodore Monod) sont enfermés dans la sphère alors que le bathyscaphe est encore à bord de son bâtiment support. Le FNRS 2 est mis à flot puis commence la longue et délicate manœuvre du remplissage des réservoirs à essence. Après une plongée effective d'un quart d'heure (L'heure est une unité de mesure  :), il faut exécuter les manœuvres inverses. Les passagers ne sont libérés qu'au bout de douze heures. Le second essai, réalisé quelques jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...) plus tard sans passager, envoie le submersible à 1 380 mètres de profondeur en automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques....). Au retour, la mer qui a changé ne permet pas les manœuvres d'embarquement. C'est avec un flotteur définitivement avarié que le bathyscaphe a été remorqué et termine cette campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville, d'agglomération ou de milieu urbain. La campagne est...) d'essais.

Le FNRS 2 a démontré la validité du bathyscaphe, et aussi la nécessité de construire un submersible qui doit être remorqué. Néanmoins, n'ayant pas eu de record humain, l'opinion publique est assez partagée. Le concept du bathyscaphe ne devra sa survie qu'à la détermination du professeur Piccard et à l'intérêt que lui porte quelques officiers de la Marine nationale française.

Le FNRS 3

Pendant les mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) qui suivent les plongées du FNRS 2, l'avenir du bathyscaphe est incertain. Le flotteur est détruit, la sphère est entreposée à Toulon (France). En 1950, une convention est signée entre le Fond pour la recherche scientifique (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) belge (FNRS), propriétaire de la sphère, et la Marine nationale française. Le FNRS finance un nouveau bathyscaphe qui est construit par la Marine nationale. Le submersible est baptisé FNRS 3. Après trois plongées profondes, il appartiendra à la Marine nationale. Le professeur Piccard est nommé conseiller technique mais ne dirige plus le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une...). Les conditions de travail devenant de plus en plus difficiles entre la Marine nationale et Auguste Piccard, ce dernier quitte le projet.

La sphère utilisée par le FNRS 3 est celle du FNRS 2. Le flotteur est réalisé par l'arsenal de Toulon. Sa silhouette rappelle celle d'un sous-marin classique. La longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de...) est de 16 mètres et la largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En...) est de 3,35 mètres. Il est constitué de treize réservoirs dont deux d'équilibrage et un de largage, totalisant près de 80 mètres cube (En géométrie euclidienne, un cube est un prisme dont toutes les faces sont carrées. Les cubes figurent parmi les solides les plus remarquables de l'espace. C'est un des cinq solides de Platon, le seul ayant...) d'essence. Il possède une baignoire où débouche le puits d'accès à la sphère, et il est équipé d'ailerons stabilisateurs disposés de part et d'autre de la cabine.

En été 1953, Georges Houot (pilote) et Pierre Willm (ingénieur) commencent les essais du FNRS 3 en Méditerranée. Ils atteignent rapidement 2 100 mètres. Avec cette série de plongée, le FNRS 3 est officiellement transféré à la France le 24 septembre 1953. Début 1954 commence une campagne au large de Dakar (Sénégal) qui culmine avec une plongée à 4 050 mètres le 15 février, ce qui constitue un record et la plongée la plus profonde du FNRS 3. Dans les années qui suivent, de nombreux scientifiques travaillent à bord du bathyscaphe. Le FNRS 3 est désarmé en 1960 après avoir effectué 93 plongées profondes.

Le FNRS 3 a permis aux scientifiques de descendre pour étudier à grande profondeur à une époque où la recherche se faisait essentiellement depuis la surface. Avec ce submersible, la Marine nationale française a acquis la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) lui permettant de construire un bathyscaphe qui n'aura plus de limite abyssale. Ce sera l'Archimède.

Le Trieste

Le professeur Piccard travaille sur le projet FNRS 3 lorsqu' en 1952, il reçoit d'industriels italiens la proposition de construire un autre bathyscaphe. L'incompréhension grandissante qui s'était installée entre la Marine nationale française et le professeur, le décide à accepter. Auguste Piccard dirige la construction d'un nouveau submersible qui est baptisé Trieste en l'honneur de la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages)...) italienne (Italienne est le nom communément utilisé pour le cordage servant a manœuvrer un enrouleur. Il s'enroule sur un tambour quand on déroule la voile, et on tire dessus pour enrouler la voile.) qui accueille le projet. Ce bathyscaphe est financé par l'Italie et la Suisse.

La sphère, de forme identique à celle du FNRS 2, est forgée aux aciéries de la " Società per l'Industria e l'Elettricità " à Terni (Italie). Le flotteur en acier doux est construit par les " Cantieri Riuniti dell (Dell est une entreprise américaine, actuellement deuxième plus grand constructeur d'ordinateurs au monde derrière Hewlett-Packard. Son siège est basé à Round Rock dans...)' Adriaco " à Trieste. Il est de forme cylindrique avec des étraves aux extrémités. Sa longueur est de 15,10 mètres et son diamètre est de 3,50 mètres. Ses treize réservoirs dont un de largage peuvent contenir 110 mètres cube d'essence. Les étraves servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) de caissons à air pour améliorer la flottabilité en surface. La coque extérieure a 5 millimètres d'épaisseur et les séparations intérieures sont en tôle ondulée de 3 millimètres. Son poids est de 15 tonnes. Le flotteur est traversé par une cheminée (Une cheminée (lat. caminus) est un conduit vertical aménagé dans un bâtiment, (un véhicule), pour évacuer les gaz et fumées toxiques d'un...) d'accès à la sphère qui débouche sur un kiosque (Au départ pavillon de jardin très ouvert d'inspiration orientale, à usage festif (belvédère, musique, fêtes, etc.), le terme s'est figé au...) cubique. Il est équipé d'une dérive et de quilles internes. L'ensemble du bathyscaphe est assemblé par la " Navalmeccanica " à Castellammare di Stabia (Italie).

Les premiers essais sont réalisés avec l'aide de la Marine nationale italienne durant l'été 1953. Une première plongée profonde emmène Auguste Piccard et son fils Jacques à 1 080 mètres. Quelques jours plus tard, le 30 septembre 1953, le Trieste atteint 3 050 mètres au large de l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné l'adjectif...) de Ponza. C'est la dernière plongée du professeur qui désormais laissera le pilotage du bathyscaphe à son fils. Pendant les années 1954 et 1955, les Piccard améliorent le sumersible mais faute de moyen, aucune plongée profonde ne sera effectuée. En 1956, des fonds suisses et l'aide de la Marine nationale italienne permettent de reprendre les plongées profondes. C'est à cette époque que la Marine nationale étasunienne commence à s'intéresser au Trieste. Une convention est signée avec l'ONR (Office of Naval (Naval est une municipalité de la province de Biliran sur l'île de Biliran aux Philippines.) Research, USA) pour une exploitation commune du bathyscaphe pour la saison (La saison est une période de l'année qui observe une relative constance du climat et de la température. D'une durée d'environ trois mois (voir le tableau Solstice et Équinoxe ci-dessous), la saison joue un...) 1957. À l'issue de cette fructueuse campagne, un nouvel accord est signé en 1958. Le Trieste est transféré à la Marine étasunienne et Jacques Piccard (Jacques Piccard (né le 28 juillet 1922 à Bruxelles) est un océanographe suisse.) conserve un contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) sur les plongées. Chargé sur un cargo, le bathyscaphe gagne San Diego en Californie. En 1959, le Trieste effectue quelques plongées mais surtout est modifié en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'une plongée dans la fosse des Mariannes.

L'objectif étant d'atteindre 11 000 mètres de profondeur, l'élément essentiel à changer est la cabine Terni. Une nouvelle sphère est fabriquée par Krupp. Ne pouvant tourner deux hémisphères, la firme allemande forge la sphère en trois pièces : un anneau et deux calottes. Elle pèse 13 tonnes. Son épaisseur est de 12 centimètres renforcée à 18 centimètres autour des hublots. Le diamètre intérieur est de 1,94 mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme...). Son aménagement est réalisé par les "Ateliers de Constructions Mécaniques" de Vevey (Suisse). Pour compenser le poids de la nouvelle cabine et du lest supplémentaire, le flotteur est allongé à 17,60 mètres, ce qui porte le volume d'essence à près de 130 mètres cube.

Jacques Piccard (de face) et Don Walsh (en bas) à bord du Trieste.
Jacques Piccard (de face) et Don Walsh (en bas) à bord du Trieste.
Le Trieste au-dessus de la fosse des Mariannes
Le Trieste au-dessus de la fosse des Mariannes

Plongée historique du 23 janvier 1960 : Fosse des Mariannes, -10 916 mètres.

En octobre 1959, le bathyscaphe Trieste équipé de sa nouvelle sphère, est transporté par cargo sur la base navale de Guam proche de la fosse des Mariannes. Les essais le conduisent à des profondeurs records de 5 530 et 7 025 mètres. Malgré le déplacement d'une des calottes, le Trieste réparé est jugé apte à plonger. Remorqué pendant quatre jours jusqu'au site de Challenger Deep, une dépression de sept kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) sur deux qui est connu pour être probablement l'endroit le plus profond du globe, le Trieste est rapidement préparé par Jacques Piccard et le lieutenant Don Walsh. Le 23 janvier 1960 à 8 heures 23, le bathyscaphe quitte la surface, hésite sur les thermoclines à faible profondeur puis descend à la vitesse (On distingue :) de un mètre par seconde. Les courants, donc la dérive, sont inconnus. Par sécurité, la vitesse est réduite à 60 centimètres par seconde à huit mille mètres, puis à 30 centimètres par seconde sous neuf mille mètres. À 13 heures 06, le Trieste se pose sur le fond de la fosse des Mariannes. La pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) est de 1 156 atmosphères; le calcul donne une profondeur de 10 916 mètres à plus ou moins cinquante mètres. Un poisson (Dans la classification classique, les poissons sont des animaux vertébrés aquatiques à branchies, pourvus de nageoires et dont le corps est le plus souvent couvert d'écailles. On les trouve abondamment aussi bien en...) passe devant le hublot. Cela confirme qu'une vie (La vie est le nom donné :) évoluée existe au plus profond des océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.). Jacques Piccard et Don Walsh, les deux hommes les plus profonds du monde (Le mot monde peut désigner :), observent et réalisent le programme d'expériences prévues. Une demi-heure plus tard, en larguant de la grenaille, l'équipage amorce la remontée. La vitesse augmente progressivement pour atteindre 1,5 mètre par seconde. À 16 heures 56, le Trieste est de retour à la surface.

Après ces records de plongées, le Trieste est rééquipé de la sphère Terni, le condamnant à ne plus dépasser 4 000 mètres. Il participe à la recherche du sous-marin nucléaire (Un sous-marin nucléaire peut être soit :) américain USS Thresher (SSN-593) coulé dans l'Atlantique nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), puis est désarmé en septembre 1963 pour laisser la place au Trieste II.

L'Archimède

Le Trieste II

Lieux d'exposition

Bathyscaphe Musée Ville Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la...)  
FNRS 2 Ce bathyscaphe n'existe plus.  
FNRS 3 Tour Royale Toulon France  
Trieste Naval Historical Center Washington, DC USA avec la sphère Krupp
Archimède Cité (La cité (latin civitas) est un mot désignant, dans l’Antiquité avant la création des États, un groupe d’hommes sédentarisés libres (pouvant avoir des esclaves), constituant une...) de la Mer Cherbourg-Octeville France  
Trieste II Naval Ship Yard (Le yard (symbole: yd) est une unité de longueur du système d'unités de quelques pays dont, surtout, le Royaume-Uni (système d'unité impérial) et les États-Unis d'Amérique.)
Naval Undersea Museum
Keyport, État de Washington
Keyport
USA
USA
1re version avec la sphère Terni
2e version

Chronologie

  • Vers 1905 : Auguste Piccard, jeune étudiant suisse, a l'idée d'une invention qu'il ne nomme pas encore bathyscaphe.
  • Fin des années 1930 : Auguste Piccard, devenu professeur à la Faculté des Sciences de Bruxelles (Belgique), commence ses travaux sur un engin d'exploration à grande profondeur.
  • Après une interruption dûe à la Seconde Guerre mondiale, le Pr Piccard reprend ses travaux avec un financement du FNRS (Fond National pour la Recherche Scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.), Belgique).
  • 19 octobre 1948 : Première plongée d'un bathyscaphe. Le FNRS 2 descend à 25 m pour essai avec Auguste Piccard et Théodore Monod à son bord au large de l'île de Boa Vesta (Cap-Vert).
  • 3 novembre 1948 : Le FNRS 2 descend en automatique et sans équipage à la profondeur de 1 380 m au large de l'île de Fogo (Cap Vert). La preuve est faite de la viabilité du bathyscaphe. Au retour, le flotteur est définitivement avarié lors du remorquage.
  • 9 octobre 1950 : Une convention est signée entre le FNRS (Belgique) et la Marine nationale (France) pour la construction d'un nouveau bathyscaphe avec la sphère du FNRS 2. La convention précise que le nouvel engin portera le nom de FNRS 3 et appartiendra à la Marine Nationale après trois plongées.
  • Début 1952 : Auguste Piccard reçoit d'industriels italiens la proposition de fabriquer un autre bathyscaphe. La rupture qui couvait avec la Marine Nationale française est consommée. Le Trieste sera Italo-Suisse.
  • 2 juin 1953 : Mise à l'eau du FNRS 3.
  • 1 août 1953 : Mise à l'eau du Trieste.
  • 6 août 1953 : Première plongée profonde du FNRS 3. Georges Houot et Pierre Willm atteignent 750 m.
  • 26 août 1953 : Première plongée profonde du Trieste. Auguste et Jacques Piccard atteignent 1 080 m au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) de l'île de Capri (Capri est une île de la baie de Naples située en face de la péninsule de Sorrento en Italie.) (Italie).
  • 24 septembre 1953 : La Belgique transfère le FNRS 3 à la France.
  • 30 septembre 1953 : Plongée du Trieste à 3 150 m au large de l'île de Ponza (Italie). C'est la dernière plongée du professeur Auguste Piccard à bord de son invention.
  • 27 janvier 1954 : Plongée la plus profonde en automatique et sans équipage du FNRS 3 à 4 100 mètres.
  • 15 février 1954 : Plongée la plus profonde avec équipage du FNRS 3 à 4 050 m (Houot et Willm).
  • Février 1957 : Signature entre Auguste Piccard et l'ONR (Office of Naval Research, USA) d'une convention en vue de collaborer à l'exploitation du Trieste.
  • Début 1958 : Le Trieste est cédé à la marine des USA, Jacques Piccard reste collaborateur.
  • 9 novembre 1959 : Première plongée du Trieste modifié en vue d'atteindre 11 000 m. La sphère fabriquée par Terni (Italie) est remplacée par la sphère fabriquée par Krupp (Allemagne). Le flotteur a sa capacité augmentée.
  • 21 janvier 1960 : Dernière plongée du FNRS 3. Celui-ci a effectué 93 plongées en sept ans de service. Il sera remplacé par l'Archimède.
  • 23 janvier 1960 : Plongée du Trieste à 10 916 m dans la fosse des Mariannes (Challenger Deep). Jacques Piccard et Don Walsh sont toujours les seuls êtres humains à être descendus au point (Graphie) le plus profond de notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre hydrostatique,...). À la remontée, la sphère Krupp va travailler et devenir inutilisable. Le Trieste retrouvera la sphère Terni.
  • 28 juillet 1961 : Mise à l'eau de l'Archimède.
  • 24 octobre 1961 : Première plongée profonde de l'Archimède. (Houot et Willm à 600 m).
  • 25 juillet 1962 : L'Archimède atteint la profondeur de 9 545 m dans la fosse des Kouriles. C'est sa plongée la plus profonde. L'équipage est composé de O'Byrne (pilote), Delauze et du Pr Sasaki (Japon).
  • 1 septembre 1963 : Dernière plongée du Trieste.
  • 13 février 1964 : Première plongée du Trieste II (première version).
  • 14 août 1964 : Plongée la plus profonde du Trieste II. Il atteint 2 240 m durant la recherche d'un sous-marin nucléaire (Le terme d'énergie nucléaire recouvre deux sens selon le contexte :) américain, le USS Thresher (SSN-593), dans l' Atlantique nord.
  • 31 mars 1967 : Dernière plongée du Trieste II (première version).
  • 4 avril 1968 : Première plongée du Trieste II (DSV 1).
  • 22 juillet 1970 : Dernière plongée de l'Archimède. Celui-ci a effectué 139 plongées en neuf ans.
  • 23 juin 1973 : Plongée la plus profonde du Trieste II (DSV 1) à 6 060 m à Cayman Trench.
  • 27 août 1979 : Plongée la plus longue des Trieste avec une durée de 24 heures et 44 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de...).
  • 7 octobre 1983 : Dernière plongée du Trieste II (DSV 1).

Notes

  • Le mot bathyscaphe est employé par certains dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du...) de sous-marin d'exploration profonde même si ce dernier ne fait plus appel à la technologie conçue par le Pr Piccard.
  • Le FNRS ou FNRS 1 n'est pas un bathyscaphe. C'est le nom du ballon stratosphérique avec lequel le professeur Piccard battit les records d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie...) en 1931 et 1932. Le premier bathyscaphe, fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation du pistil. La paroi de l'ovaire forme le...) de sa deuxième collaboration avec le FNRS, porte le numéro 2.
Page générée en 0.017 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique