Panhard Dyna Z
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Panhard Dyna Z
Constructeur : Panhard
Dates de production 1954-1959
Production totale 28 651 exemplaires
Modèle précédent Dyna X
Modèle suivant PL17
Classe berline (La berline est une carrosserie automobile fermée par un toit rigide fixe, avec un pare-bise fixe, deux ou quatre portes latérales, et quatre fenêtres latérales.) et cabriolet (Le cabriolet a une carrosserie automobile ouverte et découvrable grâce à une capote ou un toit escamotable, avec un pare-brise fixe, et des portes sans encadrement...)
Moteur(s) flat twin
Transmission traction avant
Carrosserie(s) berline quatre portes

cabriolet deux portes

fourgonnette
Longueur (La longueur d’un objet est la distance entre ses deux extrémités les plus éloignées. Lorsque l’objet est filiforme ou en forme de lacet, sa longueur est celle de l’objet complètement...) 4580 / 4270 mm
Largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie...) 1668 / 1,720 mm
Hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) 1420 / 1430 / 1645 mm
Poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la Terre. Elle est...) 710 à 850 kg kg
Plate-forme commune -

La Panhard Dyna Z (La Panhard Dyna Z est une automobile produite par Panhard de 1954 à 1959.) est une automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de...) produite par Panhard (Panhard fut un constructeur français dont l'activité « automobile » a été arrêtée en 1967 après sa reprise par Citroën. Il reste aujourd'hui constructeur de...) de 1954 à 1959.

Apparition de la Dyna Z

Rappel historique

Dyna Panhard X86 - 1952
Dyna Panhard X86 (La famille x86 regroupe les microprocesseurs compatibles avec le jeu d'instructions de l'Intel 8086. Cette série est nommée IA-32 (pour Intel architecture 32 bits) par Intel pour ses...) - 1952

Poursuivant son développement dans l’après-guerre, Panhard songe à créer une remplaçante à la petite Dyna X ou VP2 présentée en 1946. Niveau performances, elle est encore à la hauteur, mais sa carrosserie (La carrosserie est l'enveloppe rigide d'une machine, destinée à protéger les organes situé à l'intérieur. La carrosserie d'un véhicule protège les personnes et les éléments mécaniques des intempéries. Elle tire son nom des...) très baroque et surchargée "à la Louis XV" due au styliste Louis Bionier a ses détracteurs. De plus, elle est peu spacieuse. Très moderne pour l'époque, elle possède une carrosserie aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec...), la traction avant, un refroidissement par air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des...) et une suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de particule. En géomorphologie, la suspension est un mode de transport des sédiments. Le fait de suspendre un objet ...) à quatre roues indépendantes.

Le prototype Dynavia

C'est ce que l'on pourrait appeler de nos jours un concept car. Il est présenté par Panhard en octobre 1948. Basé sur un châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) de Dyna X avec moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) 610 cm³ de 28 ch. Sa carrosserie en aluminium est très originale et présente des idées innovantes concernant l'éclairage avec projecteurs rectangulaires à déflecteurs ellipsoïdaux. Cela donne des "ailes de lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs...)" comme l'annonce Panhard. L'aérodynamique (L'aérodynamique est une branche de la dynamique des fluides qui porte sur la compréhension et l'analyse des écoulements d'air, ainsi qu'éventuellement sur leurs effets sur des éléments solides qu’ils environnent....) est très poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) avec un Cx qui descend à 0,279. Pour rappel, la Toyota Prius (La Toyota Prius est une automobile à motorisation hybride essence-électricité. Le premier modèle (type NHW10) fut proposé en 1997 au Japon seulement. Il fut suivi par une version techniquement...) extrêmement profilée présente un Cx de 0,26. Cette finesse aérodynamique permet au véhicule (Un véhicule est un engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre.) de dépasser les 130 km/h contre 100 à 105 pour la Dyna X d'origine. La consommation profite aussi de ce travail en descendant entre 3,5 et 5 l/100 km.

Il n'est pas un exercice de style gratuit. Ses recherches aérodynamiques serviront de base à l'étude de la remplaçante de la Dyna X.

Lancement du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) VLL

Ce sigle signifie " Voiture Large et Légère ". Le projet est lancé par Panhard en 1950 et son cahier des charges (Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d'un produit ou d'un service à réaliser. Outre les spécifications de base, il décrit ses modalités d'exécution. Il définit aussi les objectifs...) réunit des caractéristiques inconciliables. La VLL sera en effet légère, elle devra transporter en toute sécurité et avec le plus grand confort 6 personnes et leurs bagages. Elle doit tenir une moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient...) à 130 km/h avec le même moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une énergie...) que la Dyna X. Il est donc nécessaire de concevoir une structure particulièrement légère, habillée d'une carrosserie très aérodynamique, habitable et agréable à regarder.

Le lancement des nouvelles Dyna 54

Panhard est sûr de marquer un grand coup. Sa Dyna est probablement la voiture (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...) la plus moderne du marché. Elle est présentée à la presse le 17 juin 1953 au restaurant " Les Ambassadeurs " à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents...). Toute la presse est enthousiasmée par cette automobile si innovante à de nombreux niveaux. Les premiers mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pourtant la Dyna souffrira de nombreux défauts de finition, comme une étanchéité (L'étanchéité est le résultat de l'interdiction d'un passage. Ce terme général peut être compris dans de nombreux domaines.) toute relative.

Conception

Une structure révolutionnaire

Elle est basée sur une construction modulaire. La pièce maîtresse, c'est la plate-forme plate avec deux traverses tubulaires situées sous les sièges avant et arrière. Elle fait 1,88 m de long et 1,56 m de large. Des longerons relient ces traverses sur les côtés. Le train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des marchandises), et peut être tracté par...) avant avec le moteur et la transmission est solidaire d'une troisième traverse (Une traverse est un élément fondamental de la voie ferrée. C'est une pièce posée en travers de la voie, sous les rails, pour en maintenir l'écartement et l'inclinaison,...) tubulaire fixée en avant de la plate-forme. Un tube support de proue (La proue est le nom donné à la partie avant d'un bateau ; le terme est aujourd'hui délaissé en faveur d'étrave, qui reste plus technique.) entour le moteur. L'essieu (Dans un véhicule à roues, un essieu est un arbre placé transversalement sous la caisse et supportant par l'intermédiaire des fusées les roues situées à ses...) arrière est articulé à partir de la traverse arrière. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme...) est habillé d'une superstructure comportant la carrosserie et le fond du coffre. Cette carrosserie n'a aucun rôle porteur, juste un rôle protecteur.

Cette structure modulaire est nécessaire à cause de l'organisation (Une organisation est) de l'usine d'Ivry. Elle est en effet répartie sur plusieurs niveaux avec des ascenseurs. Les différents modules sont faciles à assembler en bout de chaîne (Le mot chaîne peut avoir plusieurs significations :). La carrosserie est produite chez le carrossier Chausson puis expédiées par camion (Le camion est un véhicule routier de plus de 3,5 tonnes, destiné à transporter des marchandises. Le camion se distingue du véhicule léger sur le plan technique (charge à...) à Ivry pour rejoindre avec la plateforme.

Pour obtenir cette légèreté tellement recherchée, Panhard réalise la structure en alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) d'aluminium : le Duralinox. Cet alliage comprend du cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur ses surfaces fraîches une teinte rosée à pêche. C'est un métal...) et du magnésium. Seul le tube support de proue en avant du moteur, la traverse avant, le train arrière et les roues sont en acier ; le centre de gravité (Le centre de gravité est le point d'application de la résultante des forces de gravité ou de pesanteur. Il est également le point d'intersection de...) se trouve fortement abaissé. Le poids se limite à 710 kg soit 30% de moins que ses rivales.

Carrosserie : l’efficacité avant tout

Pour le lancement Panhard présente une berline 4 portes aux rondeurs très originales. Le dessin de la carrosserie est l'œuvre de Louis Bionier auteur des CS/DS, Panoramic (PANORAMIC est un langage BASIC sous Windows permettant de manipuler des objets Windows (Button, Edit, Combo, Picture, Scene3D, Movie, Track_bar, Scroll_bar, ...) des sprites (dans l'objet...) et Dynamic d'avant-guerre, puis des baroques Dyna X. Il réalise une merveille d'aérodynamique aux formes douces et d'une logique (La logique (du grec logikê, dérivé de logos (λόγος), terme inventé par Xénocrate signifiant à la fois raison, langage, et raisonnement) est dans une...) parfaite. Le pare-brise (Un pare-brise est une vitre située à l'avant d'un véhicule qui permet de protéger les passagers du vent tout en assurant une bonne visibilité au conducteur.) est courbé tout comme la lunette arrière qui fut à l'époque une véritable prouesse de la part de Saint-Gobain (Saint-Gobain est une entreprise française qui produit, transforme et distribue des matériaux. Elle est présente dans 64 pays à travers le monde et elle emploie 191 500 personnes en 2009.). Les portières avant sont à ouverture inversée dite "suicide (Le suicide (du latin suicidium, du verbe sui caedere « se massacrer soi-même ») est l’acte délibéré de mettre fin à sa propre vie. Dans le domaine médical, on parle aussi d’autolyse...)", solution très contestée par de nombreux utilisateurs et journalistes. Le capot est constitué d'une pièce englobant les ailes avant et tout ce qui se trouve au-dessus du pare-chocs (Le pare-chocs est un élément de la carrosserie d'un véhicule automobile.) avant. La malle arrière arrondie descend jusqu'au pare-chocs arrière. Ses formes arrondies lui assurent un Cx de premier ordre avec 0,23 à 0,27 selon les mesures. Les boucliers en aluminium poli sont équipés d'élégants butoirs.

Le traitement de l'éclairage est original lui aussi. À l'avant, un antibrouillard unique prend place au milieu de l'enjoliveur de la prise d'air qui remplace la calandre, Il en résulte une moue étonnée qui lui donne un aspect immédiatement sympathique. À la base du pare-brise, sur les ailes, se trouvent les indicateurs de direction de forme très effilée. Les mêmes éléments se retrouvent à la base de la lunette arrière sur les flancs. À l’arrière, l'éclairage de plaque intègre aussi un feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.) de recul et deux rampes avec les feux de route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.). Des catadioptres complètent l'installation de part et d'autre de la plaque arrière.

Vie (La vie est le nom donné :) à bord : confort et sécurité

Deux banquettes recouvertes de simili accueillent les 6 passagers. Le conducteur retrouve toutes les informations nécessaires à la conduite sous ses yeux. L'instrumentation (Le mot instrumentation est employé dans plusieurs domaines :) est rassemblée sur la colonne de direction en un élégant ensemble en matières plastique. Tout cela est très innovant.

L'aménagement intérieur est conçu pour être le plus confortable possible et le plus sûr possible. Ainsi la planche de bord, repoussée loin des passagers, arbore des formes arrondies et rembourrées, les commandes saillantes sont abolies. Le levier de vitesse (On distingue :) est placé derrière le volant. La visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit l'heure. On peut mesurer la visibilité horizontale et verticale,...) est très bonne dans toutes les directions. Dans le même ordre d'idée, le pare-brise et la lunette arrière sont conçus pour s'éjecter en cas d'accident. Le plancher est intégralement plat et les arches de roues avant peu saillantes. De même le réservoir est situé entre les roues arrière, à l'abri des chocs.

À l’arrière, la roue (La roue est un organe ou pièce mécanique de forme circulaire tournant autour d'un axe passant par son centre.) de secours trouve sa place dans un compartiment séparé du coffre par un plancher. Ainsi il est possible de la sortir sans se salir et sans avoir à retirer les bagages. Le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) disponible pour les bagages est réellement impressionnant. Ce volume peut encore s'accroître en démontant la banquette arrière.

Dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur,...)

  • Longueur : 4,58 m
  • Largeur : 1,668 m
  • Hauteur : 1,42 m
  • Empattement : 2,57 m
  • Garde au sol : 0,16 m
  • Voies avant et arrière : 1,30 m
  • Capacité du coffre : 254 litres
  • Capacité du réservoir : 40 litres

Suspensions

  • Suspension avant : roues indépendantes deux ressorts à lames transversaux superposés, amortisseurs à bras Houdaille
  • Suspension arrière : roues indépendantes à 3 barres de torsion (La torsion est la déformation subie par un corps soumis à l'action de deux couples opposés agissant dans des plans parallèles.) par côté, brevet Panhard, amortisseurs à bras Houdaille.

Transmission

C’est une traction avant avec une boîte à 4 vitesses. Le levier se trouve au volant ; les second et troisième rapports sont synchronisés.

Moteurs

L'accessibilité mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission, pistons, ...), bref, de tout ce qui produit...) est exceptionnelle grâce à la compacité du bloc-moteur et grâce à la proue qui se relève entièrement.

Moteur S5 S5 RJH M5 M5 aérodyne (Un aérodyne, dans le domaine de l'aéronautique, est un terme générique désignant tout aéronef volant principalement grâce a des forces aérodynamiques. Les aérodynes...) M5T tigre (Le tigre (Panthera tigris) est un mammifère carnivore de la famille des félidés (Felidae) du genre Panthera. Aisément reconnaissable à sa fourrure rousse rayée de noir, il est le plus grand félin...)
Type Longitudinal Longitudinal Longitudinal Longitudinal Longitudinal
Cylindres 2 cylindres à plat 2 cylindres à plat 2 cylindres à plat 2 cylindres à plat 2 cylindres à plat
Refroidissement Air soufflé

par ventilateur

Air soufflé

par ventilateur

Air soufflé

par ventilateur

Air forcé

Par turbine (Une turbine est un dispositif rotatif destiné à utiliser la force d'un fluide (eau, vapeur, air, gaz de combustion), dont le couple est transmis au moyen d'un arbre.)

Air forcé

par turbine

Soupapes 4 soupapes

2 par cylindres

4 soupapes

2 par cylindres

4 soupapes

2 par cylindres

4 soupapes

2 par cylindres

4 soupapes

2 par cylindres

Rattrapage

des soupapes

Tube et barres

de torsion

Rattrapage de

jeu hydraulique (L'hydraulique désigne la branche de la physique qui étudie les liquides. En tant que telle, les champs d'investigation qu'elle propose regroupent plusieurs domaines :)

Rattrapage de

jeu hydraulique

Rattrapage de

jeu hydraulique

Rattrapage de

jeu hydraulique

Arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les arbres acquièrent une structure rigide composée...) à cames 1 arbre à came (Un arbre à cames est un dispositif mécanique permettant de transformer un mouvement rotatif en mouvement longitudinal et réciproquement.) central 1 arbre à came central 1 arbre à came central 1 arbre à came central 1 arbre à came central
Cylindrée (La cylindrée est le volume balayé par le déplacement d'une pièce mobile dans une chambre hermétiquement close pour un mouvement unitaire. Ce concept est utilisé pour les pompes et tous les moteurs utilisant un fluide.) 851 cm³ 851 cm³ 851 cm³ 851 cm³ 851 cm³
Alésage x course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) 85 mm × 75 mm 85 mm × 75 mm 85 mm × 75 mm 85 mm × 75 mm 85 mm × 75 mm
Rapport volumétrique 7,2 : 1 7,2 : 1 7,2 : 1 7,2 : 1 7,2-7,8 : 1
Puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) maxi 42 ch à 5300 tr/min 42 ch à 5300 tr/min 42 ch à 5300 tr/min 42 ch à 5300 tr/min 50 ch à 5300 tr/min
Couple maxi 6,5 mkg à 3500 tr/min 6,5 mkg à 3500 tr/min 6,5 mkg à 3500 tr/min 6,5 mkg à 3500 tr/min 6,8 mkg à 3600 tr/min
Vitesse maxi 130 km/h 130 km/h 130 km/h 130 km/h 145 km/h
Consommation 6 l/100 km 6 l/100 km 6 l/100 km 6 l/100 km 6 l/100 km

Évolution

Carrosserie

Très tôt dans son développement, il était prévu différentes carrosseries à la VLL. Les documents présentent une berline découvrable, un cabriolet, un coupé (Un coupé est une voiture fermée, à deux portes (parfois trois avec hayon ou quatre comme l'ont fait certains constructeurs américains) et possédant deux, quatre ou cinq...), un coach (Un coach (terme anglo-saxon) est un accompagnateur personnel ou d'équipe. Venu du sport (où l'on préfère souvent le terme d'Entraîneur), le mot coach est entré dans le monde de...), une fourgonnette à conduite avancée pouvant évoluer en familiale très généreuse. Tous ces projets tomberont à l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) les uns après les autres à cause des coûts de production trop élevés de la berline.

  • Néanmoins un projet de break (Break est un mot anglais faisant référence à la notion de rupture (to break peut signifier « casser » et « a break » peut signifier « une...) a été étudié par le carrossier Leffondré à la demande de Panhard. C'est un break deux portes doté d'un arrière peu élégant. Il est présenté en octobre 1955 au salon de l'utilitaire (Le mot utilitaire peut désigner :) à Paris. Ce dérivé n'apparaîtra pas en série.
Dyna Panhard cabriolet
Dyna Panhard cabriolet
  • À l’initiative du carrossier belge D'Ieteren, un cabriolet très élégant voit le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...). Il est présenté au salon de Bruxelles en 1956. Panhard reprendra à son compte la construction de ce cabriolet avec quelques modifications mineures dès le printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le début de l'année) est l'une des quatre saisons...) 1957. La construction modulaire permet l’adaptation en cabriolet sans modification spéciale du poids.
  • Enfin en 1958 sont présentés les dérivés utilitaires de la Dyna : la D65. Discrètement mentionnée en 1955, elle attendra trois ans pour devenir réalité. Il y aura un pick-up (Un pick-up (ou pickup), aussi appelé SUT (Sport Utility Truck), est une sorte de camionnette muni d'une benne ou d'un espace ouvert à l'arrière. Au Québec, c'est d'ailleurs le...), bâché ou non, une fourgonnette tôlé et un châssis-cabine à carrosser.

Structure

Par une bête erreur comptable, les Dyna ont un coût de production très élevé. Le coût de la caisse (Les caisses en bois servent à emballer des produits en plusieurs pièces, qui doivent être livrées ensembles.) en Duralinox ne tient pas compte de toutes les chutes de découpage de la carrosserie. Panhard se retrouve coincé : soit ils augmentent le prix des voitures qui ne seront plus compétitives, soit ils remplacent le Duralinox par de l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la...). C'est cette décision qui est préférée.

  • Au millésime 1956, la caisse est en acier et les ouvrants en Duralinox.
  • Aux millésimes suivant toute la carrosserie est en acier, aussi bien pour les berlines, cabriolets que pour les utilitaires.

Ce choix entraînera une sévère hausse du poids des berlines passant de 710 kg pour les Duralinox à 875 kg pour les tout acier. Les cabriolets pèsent 850 kg et les D65 font 790 kg. Les Dyna si vives de comportement rentrent dans le rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille....) et perdent leur caractère sportif. Elles retrouveront des performances de premier ordre avec l'arrivée du moteur Tigre en 1959 trois mois avant leur fin de carrière.

Gamme produite et commercialisée

  • Z1 : de décembre 1953 à mai 1956

Berline Luxe et berline Luxe Spécial
Ce sont les modèles du lancement. La Luxe ne sera quasiment jamais produite. Les dernières Z1 ont la carrosserie mixte Duralinox-acier.

  • Z5 : janvier 1956-juillet 1956

Berline Luxe
Cette version voit son moteur modifié pour que la consommation passe en dessous des 6 l /100 km. Sa vitesse de pointe passe de 130 à 115 km/h. C'est une berline proposée à un prix d'attaque avec un équipement très simplifié. Elle possède la caisse mixte, duralinox acier. L’antibrouillard avant est supprimé sur cette finition dépouillée. Les éléments d'éclairage arrière sont modifiés et remplacés par deux gros blocs optiques saillants, de part et d'autre de la malle.

  • Z6 : avril 1956-septembre 1956

Berline Luxe Spécial
C’est aussi une version mixte Duralinox-acier, et elle aussi voit son comportement routier dégradé par une répartition différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application...) des masses, surtout sur le train arrière. Les feux sont également modifiés.

  • Z11 : août 1956-juillet 1959

Berline Luxe et Taxi (Le taxi est un véhicule automobile terrestre privé, conduit par un chauffeur et destiné au transport payant de passagers et de leurs bagages, de porte à porte, contrairement aux transports en commun qui...)
Lancées au millésime 1957, elles ont la carrosserie tout acier. Les amortisseurs avant puis arrière seront remplacés par des éléments hydrauliques classiques, le comportement routier redevient digne des versions tout alu.

  • Z12 : août 1956-octobre 1958

Berline Luxe Spécial, Berline Grand Luxe, Berline Grand Standing
La finition Luxe spécial est remplacée à partir de 1957 par la Grand Luxe et la Grand Luxe option Grand Standing. Par rapport autre autres finitions, cette option ajoute quelques éléments d'aluminium, des pneus à flancs blancs, et d’autres raffinements. Dès le millésime 58, l’option Grand Standing Panhard dote la Dyna d'une élégante peinture bicolore (Le bicolore est un lépidoptère appartenant à la famille des Notodontidae.). La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) teinte est appliquée à la partie au-dessus de la ceinture de caisse et en bas des flancs dans une zone délimitée par une baguette d'aluminium. Au millésime 59 la seconde couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) n'habille que le toit (Le toit est la structure couvrant la partie supérieure d'un édifice, permettant principalement de protéger son intérieur contre les intempéries et l'humidité.) avec les montants et les bas de caisse.

  • Z15 : mars 1957-septembre 1959

Cabriolet Grand Standing
Il est lancé au millésime 1957. Sa présentation est plus raffinée que les berlines avec une sellerie mêlant simili et cuir véritable. La banquette avant est remplacée par deux sièges jointifs pouvant toujours accueillir trois personnes. C'est donc un cabriolet 4/5 places.

  • Z16 : juillet 1958-septembre 1959

Berline Grand Luxe et Berline Grand Standing
Les variantes à coupleur (Un coupleur est un organe destiné à assurer une liaison entre deux parties distinctes d'une machine. Cet équipement peut être mécanique,...) Jaeger ou moteur Tigre s'ajouteront de février 1959 à juillet 1959. Tout comme les berlines Grand Standing Tigre à roues plus petites 380×145 de mars 1959 à juillet 1959.

  • Z17 octobre 1958-avril 1960

Cabriolet Grand Standing
Les variantes à coupleur Jaeger ou moteur Tigre s'ajouteront de février 1959 à avril 1960 Tout comme les cabriolets Grand standing Tigre à roues plus petites 380x145 de mars 1959 à avril 1960

  • Z18 novembre 1958 à janvier 1959

Berline Luxe Spécial
C’est une berline hybride (En génétique, l'hybride est le croisement de deux individus de deux variétés, sous-espèces (croisement intraspécifique), espèces (croisement...) fabriquée pour écouler des pièces excédentaires du millésime 1958. Elle possède encore les roues de grand diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le diamètre est aussi la longueur de ce segment....). Elles sont basées sur des berlines Grand Luxe avec quelques raffinements de Grand Standing.

  • W2 : octobre 1958-août 1959

Camionnette (Une camionnette, ou fourgonnette, est un véhicule de transport automobile, circulant sur les routes et principalement destiné aux marchandises. On emploie aussi le terme de...) bâchée et pick-up

Moteurs

Né avec la Dyna X, le petit bicylindre sera régulièrement amélioré par l’ingénieur Delagarde pour maintenir un haut niveau de performance.

  • Au lancement la Dyna est équipée du moteur de typeS5, issu des versions les plus sportives de la Dyna X.
  • En 1955 ce moteur est profondément modifié. Le rappel de soupapes par barre de torsion est remplacé par un système à rattrapage de jeu hydraulique. Des bielles dites " Tour Eiffel " permettent de mieux répartir les efforts sur le vilebrequin ; cela donne naissances au moteur S5 RJH.
  • Quelques mois après, le vilebrequin est renforcé. Un nouveau carburateur (Le carburateur est un organe du moteur à combustion interne essence ou ethanol et aussi des chaudières à carburants liquides. Cet organe permet de préparer un mélange d'air (le comburant) et de carburant,...) est installé. Le moteur devient donc le M5.
  • En 1957, le refroidissement par air est totalement modifié, le ventilateur est remplacé par une turbine et un carénage enveloppe le moteur pour canaliser cet air. Il est baptisé M5 Aérodyne. Le silence de fonctionnement y gagne beaucoup.
  • En 1959, une dernière évolution du moteur sera réalisée. Le moteur monte plus haut et plus vite en régime. La puissance fait un bond de 42 à 50 chevaux. Ce nouveau moteur est baptisé Tigre. Avec cette mécanique, la Dyna retrouve le brio des versions Duralinox. Elle redevient une vraie sportive. La vitesse de pointe passe de 130 à 145 km/h.

Transmission

Au cours des millésimes, la boîte de vitesses (Une boîte de vitesse est le second maillon de la chaîne de transmission du couple d'un moteur au roues d'un véhicule. La boîte de vitesses propose plusieurs rapports entre la vitesse de rotation de l'arbre...) sera renforcée : pignons, synchros… Cette mise au point (Graphie) sera déterminante pour encaisser le surcroît de puissance du moteur Tigre en 1959. Le quatrième rapport sera à son tour synchronisé en mai 1956.

  • En septembre 1955, la Dyna peut se faire installer un embrayage (L'embrayage est un dispositif d'accouplement temporaire entre un arbre dit moteur et un autre dit récepteur. Du fait de sa transmission par adhérence, il offre une mise en charge progressive de...) électromagnétique Ferlec commercialisé par Ferodo. Cette option disparaîtra en octobre 1956.
  • En octobre 1957 Le coupleur Jaeger est proposé et permet de se passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) de la pédale d’embrayage. Très au point, cet embrayage automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation des systèmes dynamiques. Elle a...) sera peu répandu. Il ne sera jamais proposé avec le moteur Tigre.

La compétition

Les Dyna sont merveilleusement performantes dans les rallyes et courses de côtes. En 1958 la mécanique Panhard signe sa 850e victoire depuis 1949. Leur refroidissement à air, leur légèreté et leur tenue de route (La tenue de route est une expression mal définie, décrivant le comportement routier d'un véhicule (automobile ou motocyclette essentiellement).) sont des atouts déterminants.

Elles vont également s'illustrer dans les très populaires concours de consommation où l’aérodynamique, la légèreté et le petit moteur font merveille. Elle gagne le Mobil (Mobil a été une importante compagnie pétrolière américaine qui a fusionné en 1999 avec Exxon Co pour former le n°1 mondial du secteur ExxonMobil. Aujourd'hui encore...) Economy Run :

  • En 1956, première dans sa catégorie avec 5,237 l / 100 km.
  • En 1957, première au classement général avec 5,12 l / 100 km.
  • En 1958, première au classement général avec 4,589 l / 100 km.
  • En 1959, première au classement général avec 4,72 l / 100 km.

Elle remporte le Caltex Economy Test :

  • En 1959 première au classement général avec 4,837 l / 100 km.

Production globale

  • Z1 : 39 460
  • Z5 : 619
  • Z6 : 7 920
  • Z11 : 3 060
  • Z12 : 69 238
  • Z15 : 384
  • Z16 : 180 676
  • Z17 : 169
  • Z18 : 100 ?
  • W2 : 1 735

En juin 1959, la remplaçante de la Dyna Z est présentée à la presse. C’est la PL 17. En fait il s’agit d’un très habile restylage destiné à relancer les ventes de la voiture. Le cabriolet Z17 restera disponible jusqu’en avril 1960

Les rivales

Dans la catégorie des 5 CV, la Dyna se retrouve face à l'élégante Renault Dauphine (Ce véhicule fut conçu par Renault dans les années 1950 pour épauler la 4 CV.) de 1956, équipée d'un 850 cm³ de 30 ch SAE. Son aérodynamique n'est pas mauvaise et elle peut atteindre les 115 km/h. En revanche son habitabilité et son coffre sont nettement moins accueillants.

La Simca Aronde (La Simca Aronde était une voiture familiale fabriquée de 1951 à 1964 par le constructeur automobile français Simca. À la différence des précédents modèles de la marque, copiés sur des Fiat, l'Aronde est le premier à...) avec ses 7 CV est une dangereuse adversaire mais ses 985 kg pour 45 ch ne font pas le poids côté performances. Côté habitabilité et comportement, l’Aronde est même enfoncée. Elle a cependant d’autres atouts pour elle : une présentation attrayante et surtout un prix réduit.

Cote actuelle

Les prix des Dyna Z selon leur état : de l’épave au véhicule en état concours, cela donne les fourchettes de prix suivantes :

  • Dyna Z 1 berline (tout alu) 1954-1955 : 1 100 € à 5 200 €
  • Dyna Z 1 / Z 5 / Z 6 berline (coque acier) 1955-1956 : 900 € à 4 600 €
  • Dyna Z 11 / Z 12 / Z 16 berline (tout acier) 1957-1959 : 700 € à 4 200 €
  • Dyna Z 12 / Z 16 berline Grand Standing 1957-1959 : 800 € à 4 400 €
  • Dyna Z 16 berline Tigre 1959 : 900 € à 4 800 €
  • Dyna Z 15 / Z 17 cabriolet 1957-1960 : 5 200 € à 23 000 €
  • D 65 camionnette bâchée 1958-1959 : 500 € à 3 400 €

Source : http://www.autosinternational.fr/
La faible production des cabriolets Z15 et Z17 en fait des modèles très cotés. Par contre les autres modèles sont particulièrement abordables. Leurs performances sont encore d’actualité et leur bruit (Dans son sens courant, le mot de bruit se rapproche de la signification principale du mot son. C'est-à-dire vibration de l'air pouvant donner lieu à la création d'une sensation auditive.) inimitable les rend très attachantes. Comme à leur époque, elles ont leurs fans et leurs détracteurs. Elles sont le témoignage de l’ingéniosité de Panhard et de sa créativité. Leur réputation de fragilité (La fragilité est l'état d'une substance qui se fracture lorsqu'on lui impose des contraintes mécaniques ou qu'on lui fait subir des déformations brutales (c'est-à-dire sous forme de choc), sa fracture n'exige qu'une...) est due à la nécessité d'un entretien très rigoureux qui ne souffre pas la moindre approximation (Une approximation est une représentation grossière c'est-à-dire manquant de précision et d'exactitude, de quelque chose, mais encore assez significative pour être utile. Bien...). Il ne faut jamais oublier qu'une restauration dans les règles de l'art coûte largement plus que le prix de la cote la plus élevée. Parfois jusqu'à 4 ou 5 fois plus cher.

Bibliographie

  • Dominique Pagneux, Guide Panhard tous les modèles de 1945 à 1967, E/P/A, 1993
  • Bernard Vermeylen et Yann Le Lay, La Panhard Dyna Z de mon père, ETAI, 1998
  • Bernard Vermeylen, Panhard et Levassor, entre tradition et modernité, ETAI, 2005
Page générée en 0.324 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique