Exploration de la planète Mars
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le programme d'exploration de la planète Mars est une part substantielle des programmes d'exploration spatiales de l'URSS, poursuivie depuis par la Russie, des États-Unis, de l'Union européenne, et du Japon. Des douzaines de sondes orbitales et d'atterrisseurs ont eu Mars comme objectif depuis les années 1960, ayant pour but de recueillir des informations sur la " planète rouge " et de répondre aux questions sur son passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent. L'intuition du...), informations qui peuvent aussi se révéler importantes par rapport au devenir de notre planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en...).

L'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) de Mars est une exploration coûteuse et difficile. Jusqu'à présent environ les deux tiers[réf. nécessaire] des vaisseaux lancés en sa direction ont échoué d'une manière ou d'une autre, avant d'achever ou parfois même de commencer leur mission. Ce taux d'échec est en partie imputable à des erreurs techniques, mais suffisamment de missions ont été perdues sans raisons apparentes pour que les chercheurs[réf. nécessaire] parlent d'un " triangle des Bermudes " entre Mars et la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre...) ou d'un grand " monstre galactique " qui se nourrit de sondes martiennes.

Mars en question

Mars est une planète qui fascine les hommes depuis très longtemps. Les premières observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) astronomiques révélèrent un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle nœud (node)...) de " canaux " asséchés et de dépressions qui pouvaient laisser penser que de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) courante et des océans avaient existé sur Mars dans un lointain passé. L'existence des calottes polaires, du mont Olympus (la plus haute montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique, satellites comme la...) connue du système solaire) et de Valles Marineris (le plus grand système de canyons jamais observé) a renforcé l'intérêt pour l'étude et l'exploration de cette planète. Mars est une planète tellurique (Les planètes telluriques (du latin tellus, la terre, le sol), en opposition aux planètes gazeuses, sont des planètes de structure zonée en forme de sphères emboîtées semblable à celle de la Terre; c'est-à-dire qu'elles...) comme la Terre, qui s'est formée à peu près en même temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) qu'elle. Par contre, elle ne fait qu'un tiers de sa taille et sa surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure,...) est froide et désertique. Parmi les questions que se posent les scientifiques à propos de Mars on peut citer :

  1. En quoi la composition de Mars diffère de celle de la Terre et quelles évolutions différentes ont-elles subies ?
  2. En quoi les couches internes de Mars diffèrent de celles de la Terre ?
  3. Est-ce que la planète Mars est toujours géologiquement active ?
  4. De quelles ressources naturelles pourraient disposer de futurs explorateurs humains sur Mars ?
  5. Y avait-il sur Mars une atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) primitive dense ?
  6. Y a-t-il eu des océans ?
  7. Quelle a été l'évolution climatique au cours de l'histoire géologique de Mars et quelles en sont les raisons ?
  8. Le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui...) actuel de Mars est-il stable ?
  9. Est-ce qu'une évolution chimique a eu lieu sur Mars conduisant à l'élaboration de molécules organiques prébiotiques ?
  10. Est-ce que l'évolution chimique a abouti aux molécules réplicatives (vivantes) ?
  11. S'il y a de la vie (La vie est le nom donné :), est-ce qu'elle s'est répandue partout ?

Premiers lancements de sondes et d'orbiteurs

Pour comprendre l'histoire de l'exploration martienne il faut savoir que les périodes favorables (fenêtres de lancement) ont lieu environ tous les deux ans.

timbre soviétique de 1964 représentant la sonde Mars 1
timbre soviétique de 1964 représentant la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les mesures in situ (champs électriques et...) Mars 1 (La sonde soviétique Mars 1, lancée en novembre 1962, révèla l'existence d'une troisième ceinture de radiations autour de la Terre et se trouvant à 50 000 km d'altitude. Elle se perdit dans l'espace 3 mois avant d'atteindre son objectif et...)

Premières missions soviétiques

Deux premières sondes en direction de Mars ont été lancées en octobre 1960, appelés Mars 1960A et Mars 1960B, la mise en orbite terrestre (Une orbite terrestre est une orbite située autour de la Terre. La Lune, le seul satellite naturel de la Terre, est située sur une orbite terrestre. Les satellites artificiels sont placés en...) au départ fut un échec. En 1962, trois nouvelles tentatives échouèrent, les deux premières, Mars 1962A et Mars 1962B, restèrent en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) terrestre et les scientifiques soviétiques perdirent le contact avec la troisième, Mars 1, en cours de route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.). En 1964, la sonde Zond 4 fut un nouvel échec.

Premières missions américaines

La première image de Mars, prise par Mariner 4
La première image de Mars, prise par Mariner 4 (Mariner 4 est une sonde de 261 kg en forme de prisme octogonal, large de 1,34 m et haut de 0,45 m, munie de 4 panneaux solaires pouvant lui délivrer 700...)

En 1964 la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale responsable...) fit deux tentatives pour survoler Mars avec une sonde. Mariner 3 et Mariner 4 étaient deux sondes identiques prévues pour réaliser le premier survol de Mars. Mariner 3, lancé le 5 novembre 1964, ne put atteindre Mars car la coiffe de son lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) ne s'ouvrit pas correctement. (traduction à vérifier) Lancé 3 semaines plus tard, le 28 novembre 1964, Mariner 4 fut lancé avec succès et entama un voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est...) de 8 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) vers la " planète rouge ".

Mariner 4 passa au plus près de Mars le 14 juillet 1965 fournissant les premiers gros-plans d'une autre planète. Les images, après une longue transmission à partir d'un petit enregistreur, montrèrent des cratères d'impact de type lunaire (Pour les homonymes, voir Pierrot lunaire, une œuvre de musique vocale d'Arnold Schönberg.), certains semblant révéler du givre (Le givre est un dépôt de micro-gouttelettes d'eau surfondue (= en surfusion) sur une surface lorsque la température est sous le point de congélation (0 °C). En effet, l'eau peut rester...).

La NASA continua son programme Mariner (Le programme Mariner est une série de missions spatiales de la NASA ayant pour objectif d'envoyer des sondes spatiales afin d'étudier les trois planètes les plus proches de la Terre, Mars,...) avec deux nouvelles sondes, Mariner 6 (Mariner 6 est une sonde martienne lancée par les USA le 25/02/69 par une fusée Atlas-Centaur (plus puissante que l'Atlas-Agena) pesait 413 kg.) et Mariner 7 (Mariner 7 est la sœur jumelle de Mariner 6 et fut lancée le 27 mars 1969?. Elle parvint à destination le 5 août le même année et réussit à...), qui survolèrent Mars en 1969.

Durant la fenêtre de lancement (Une fenêtre de lancement, dans le domaine de l'astronautique, est l'intervalle de temps pendant lequel un lancement permettant de réaliser une mission...) suivante, la NASA subit la perte d'une de ses deux sondes prévues, Mariner 8, à cause d'une défaillance de son lanceur, une fusée (Fusée peut faire référence à :) Atlas Centaur. Cependant le lancement de Mariner 9 (Mariner 9 était une sonde orbitale de la NASA qui a aidé à l'exploration de Mars et faisait partie du programme Mariner. Mariner 9 a été lancée vers Mars le 30 mai 1971 et a atteint la planète le 14 novembre de...) le 30 mai 1971 fut un succès. Mariner 9 fut la première sonde spatiale (Une sonde spatiale est un vaisseau spatial non habité envoyé par l'homme pour étudier à plus ou moins grande distance les corps célestes se trouvant dans le système solaire (planète, lune,...) à se satelliser autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) d'une autre planète. Presque simultanément il fut suivi des sondes soviétiques Mars 2 (Mars 2 et 3 étaient des sondes identiques lancées par l'URSS vers Mars.) et Mars 3 (La sonde soviétique Mars 3, jumelle de Mars 2, larga le 2 décembre un module d'atterrissage qui arriva intact sur le sol martien près de Sirenum Fossae...). Les trois sondes en orbite martienne purent observer une énorme tempête (Une tempête est un phénomène météorologique violent à large échelle dite synoptique, avec un diamètre compris en général entre 200 à 1 000 km,...) de poussières. En attendant qu'elle se calme, les contrôleurs orientèrent les instruments de Mariner 9 en directions de Phobos. Les images transmises au cours de 349 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) en orbite représentèrent une avancée considérable par rapport aux missions précédentes. Elles étaient les premières à démontrer que de l'eau liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) avait dû s'écouler dans le passé à la surface de Mars.

Les premiers atterrisseurs

Programme soviétique Mars

timbre soviétique de 1972 montrant la sonde Mars 2
timbre soviétique de 1972 montrant la sonde Mars 2

En 1971 les scientifiques soviétiques, peu après l'échec du lancement de Cosmos 419, lancèrent Mars 2 et Mars 3 avec succès, dix ans après le premier Mars 1. Ces deux sondes emportaient chacune un atterrisseur (Un atterrisseur (lander en anglais) désigne en dans le domaine de l'astronautique un engin spatial embarqué dans un véhicule spatial destiné à se...). L'atterrisseur de Mars 2 pénétra dans l'atmosphère martienne sous un angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) d'incidence trop fort, ce qui causa sa perte. Le deuxième atterrisseur atteignit la surface mais ne fonctionna que 20 secondes.

En 1973, les Soviétiques envoyèrent pas moins de 4 sondes en direction de Mars, Mars 4 et Mars 5 (Mars 5 est une sonde soviétique d'exploration de la planète Mars qui a réussi à se placer sur une orbite équatoriale et elliptique (apogée 32 560 km et périgée 1 760 km). La sonde, en plus de données...) destinées à se satelliser et Mars 6 (Mars 6 est une sonde soviétique d'exploration de la planète Mars, lancée le 5 août 1973 et qui portait un atterrisseur qui fut largué le 12 mars 1974. Le module cessa de transmettre avant de toucher le sol martien, mais ses...) et Mars 7 emportant chacune un atterrisseur. Des quatre sondes, seul Mars 5 connut un succès et put transmettre 60 images avant de subir une avarie. L'atterrisseur de Mars 6 transmit des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) pendant la descente mais s'écrasa. Mars 4 et Mars 7 ratèrent toutes les deux la planète rouge (Planète rouge (Red Planet) est un film américain réalisé par Antony Hoffman, sorti en 2000.).

le visage de Mars
le visage de Mars

Programme américain Viking

En 1976 les sondes Viking 1 et Viking 2 furent satellisées autour de Mars et chacune largua un atterrisseur qui se posa en douceur. Ces deux missions fournirent les premières photos en couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) et une riche moisson scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et...). Une expérience biologique ne permit pas de mettre en évidence des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le...) de vie sur les lieux d'atterrissage (L’atterrissage désigne, au sens étymologique, le fait de rejoindre la terre ferme. Le terme recouvre cependant des notions différentes suivant qu'il est employé dans le domaine...).

En recherchant un lieu d'atterrissage adéquat pour le module de Viking 2, la sonde Viking 1 photographia, le 25 juillet 1976, une partie du relief (Le relief est la différence de hauteur entre deux points. Néanmoins, ce mot est souvent employé pour caractériser la forme de la surface de la Terre.) de Cydonia Mensae (Cydonia Mensae est un relief martien situé par 33° 35’ N, 13° 00’ W. Il s'agit d'un très bel exemple de pareidolie.) devenu célèbre sous le nom de " visage de Mars ".

Programme soviétique Phobos

Les Soviétiques lancèrent en 1988 les deux sondes du programme Phobos (Le programme Phobos était une mission spatiale inhabitée soviétique, constituée de deux sondes dédiées principalement à l'étude de la planète Mars et de ses deux lunes, Phobos et Déimos. Souffrant d'anomalies critiques, les...) pour étudier Mars et ses deux satellites Phobos et Déimos. Le contact fut perdu avec Phobos 1 en cours de route, et Phobos 2 tomba en panne alors qu'il était prêt à larguer deux atterrisseurs sur le satellite (Satellite peut faire référence à :) Phobos.

Mission Mars Observer (Mars Observer, lancé par la NASA le 25 septembre 1992, était une sonde dont la mission était d'étudier la planétologie et le climat de Mars.)

La NASA lança le 25 septembre 1992 la sonde Mars Observer qui devait se satelliser autour de Mars pour étudier sa géologie (La géologie, du grec ancien γη- (gê-, « terre ») et λογος (logos, « parole », « raison »), est...) et son climat. Le contact avec Mars Observer fut perdu le 21 août 1993, trois jours avant la date prévue pour l'insertion sur orbite martienne.

Mission Mars Global Surveyor (Mars Global Surveyor est une mission conjointe de la NASA et du Jet Propulsion Laboratory, destinée à cartographier la planète Mars. Elle est la première...)

vue d'artiste de la sonde Mars Global Surveyor
vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) de la sonde Mars Global Surveyor

Le 7 novembre 1996, la NASA a lancé la sonde Mars Global Surveyor qui se plaça en orbite martienne le 12 septembre 1997. C'est la première mission réussie depuis les sondes Viking vingt ans auparavant. Après un an et demi utilisé pour passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) d'une orbite elliptique à une orbite circulaire, la sonde commença son travail de cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la représentation de données sur...) en mars 1999. Elle a observé la planète rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) depuis une orbite basse (L'orbite terrestre basse (Low Earth orbit, LEO, en anglais) est un type d'orbite terrestre situé entre 350 et 1 400 kilomètres d'altitude. On considère généralement que l'orbite basse est comprise entre l'atmosphère et la ceinture de Van...), pratiquement polaire, durant une année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) martienne complète (l'équivalent de deux années terrestres). Mars Global Surveyor a terminé sa mission prévue depuis le 31 janvier 2001 et se trouve maintenant en phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) supplémentaire.

Cette mission a étudié l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une...) de la surface martienne, l'atmosphère et la structure interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée...) de la planète et nous a renvoyé plus de données sur Mars que toutes les autres missions réunies.

Parmi les découvertes importantes, Mars Global Surveyor a photographié des ravins et des écoulements de débris qui suggèrent qu'il puisse y avoir des sources d'eau liquide, comparables à un aquifère à la surface ou proche de la surface. Les formations similaires sur Terre sont formées par de l'eau courante mais sur Mars la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie...) est normalement trop froide et l'atmosphère trop ténue pour maintenir de l'eau à l'état liquide. Néanmoins, certains scientifiques supposent que sur Mars, de l'eau peut parfois jaillir du sous-sol, éroder des rigoles et des canaux et former des mares avant de geler ou de s'évaporer.

Les résultats du magnétomètre (Un magnétomètre est un appareil qui sert à mesurer l'aimantation d'un système. Il en existe différents types, basés sur des principes physiques différents. Les principaux sont:) montrent que le champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une intensité et d'une...) martien (Martien est un nom générique qui désigne plusieurs types de créatures imaginaires censées vivre sur mars. Selon la version la plus répandue, les martiens, également nommés...) n'est pas globalement généré par le noyau de la planète mais par des zones localisées dans la croûte. De nouvelles données de température et les gros-plans de Phobos montrent que la surface de ce satellite (Satellite peut faire référence à :) est composée de débris pulvérulents sur une épaisseur d'au moins un mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la...), résultat de millions d'années de bombardements météoritiques.

Le laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de l'acronyme...) altimétrique a permis aux scientifiques d'obtenir les premières images en trois dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son épaisseur, ou bien...) de la calotte de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) du pôle nord (Le pôle Nord géographique terrestre, ou simplement pôle Nord, est le point le plus septentrional de la planète Terre. Il est défini comme le point d’intersection de l'axe de rotation de la Terre avec la surface...) martien.

Mars 96 (Mars 96 est le nom d'une mission spatiale russe à destination de Mars qui a échoué en 1996.)

La sonde russe Mars 96 est lancée le 16 novembre, mais elle se désintégrera dans l'océan Pacifique (L'océan Pacifique, qui s'étend sur une surface de 180 000 000 km², est l'océan le plus vaste du globe terrestre. Il comprend entièrement l'Océanie et quelques autres îles et archipels...) suite a une défaillance de la fusée Proton (Le proton est une particule subatomique portant une charge électrique élémentaire positive.).

Mission Mars Pathfinder (La mission Mars Pathfinder fut lancée le 4 décembre 1996 par la NASA grâce à une fusée Delta II, un mois après l'orbiteur Mars Global Surveyor. Après un voyage interplanétaire de...)

Le vaisseau Mars Pathfinder fut lancé un mois après Mars Global Surveyor et déposa le 4 juillet 1997 sur le sol martien le petit robot (Un robot est un dispositif mécatronique (alliant mécanique, électronique et informatique) accomplissant automatiquement soit des tâches qui sont...) mobile télécommandé Sojourner qui explora les environs de son lieu d'atterrissage jusqu'à l'arrêt des transmissions le 27 septembre 1997, causé par une défaillance de l'atterrisseur.

Les échecs de 1998-1999

Une série d'échecs intervient en 1998 et 1999.

La mission Nozomi (Inauguré le 14 mars 1992, le Nozomi est la desserte la plus rapide de la ligne de Shinkansen Tokaido/Sanyo. Sur le tronçon Hiroshima-Hakata, le train peut atteindre les 300 km/h (186 mph), ce qui en fait une des dessertes commerciales...)

La sonde japonaise Nozomi lancée le 3 juillet 1998 est victime d'une série d'incidents, dont une panne de propulseurs qui a repoussé son rendez-vous avec Mars de 1999 à 2004. Le dysfonctionnement qui lui sera fatal est provoqué par une forte éruption solaire (Une éruption solaire est un événement primordial de l'activité du Soleil. Elle se produit à la surface de la photosphère et projette au travers de la chromosphère un jet de matière ionisée qui se perd dans la couronne à des...) qui mettra à mal ses circuits électriques. Nozomi était conçue pour faire l'étude de la haute atmosphère martienne et de ses interactions avec le vent solaire (Le vent solaire est un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil. Pour les étoiles autres que le...).

Nozomi était un orbiteur (Dans le domaine de l'astronautique, un orbiteur est un vaisseau satellisé autour d'une planète. Plus précisément, il est utilisé pour désigner :), et cette sonde n'avait pas subi de décontamination poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) puisque qu'elle n'avait pas été conçue pour atterrir. En raison de l'inquiétude de la communauté scientifique liée au risque d'un écrasement sur Mars qui pourrait provoquer une contamination, ce vaisseau a volontairement raté son objectif de 1000 km le 14 décembre 2003.

Mars Climate Orbiter (Mars Climate Orbiter (anciennement Mars Surveyor Orbiter) était l'une des deux sondes spatiales du programme Mars Surveyor, l'autre étant Mars Polar Lander (anciennement Mars Surveyor Lander). Ces deux projets devaient...)

La sonde Mars Climate Orbiter (Orbiter est un simulateur de vol spatial réaliste, diffusé sous forme de graticiel (mais non open source), pour le système d’exploitation Windows, créé par le Dr Martin Schweiger, professeur...) conçue pour analyser les variations du climat martien, le cycle du CO2, et des différents gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume...) atmosphériques. La sonde fut perdue le 23 septembre 1999 lors de son insertion en orbite martienne. Il fut démontré que certains instruments de guidage étaient programmés pour utiliser les mesures anglo-saxonnes alors que les autres utilisaient le système métrique.

Vue d'artiste de la Sonde Mars Polar Lander
Vue d'artiste de la Sonde Mars Polar Lander (La sonde Mars Polar Lander faisait partie intégrante du programme Mars Surveyor 98 de la NASA. Cette sonde, destinée à se poser sur sol martien, comprenait aussi un pénétrateur...)

Mars Polar Lander

La sonde Mars Polar Lander et le pénétrateur Deep Space2 faisaient partie de la même mission d'étude du climat martien que Mars Climate Observer. Ils furent lancés le 3 janvier 1999. La dernière communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) avec la sonde eu lieu le 3 décembre 1999 juste avant son entrée dans la haute atmosphère martienne. Il semble qu'un arrêt prématuré des moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]) ait provoqué un impact au sol trop brutal.

Les missions récentes

Mission Mars Odyssey (2001 Mars Odyssey est le nom donné à un vaisseau spatial de la NASA en orbite autour de la planète Mars. Cette sonde utilise des spectromètres et l'imagerie pour détecter...)

En 2001 la NASA renoue avec le succès avec la sonde Mars Odyssey lancée le 7 avril 2001 atteint Mars le 24 octobre 2001 et commence à cartographier la planète le 19 février 2002. Son spectromètre (Un spectromètre est un appareil de mesure permettant d'étudier de décomposer une quantité observée — un faisceau lumineux en spectroscopie, ou bien un mélange de...) gamma découvre la présence de grosses quantités d'eau gelée dans les trois premiers mètres de sol martien dans les régions situées à 60° de latitude (La latitude est une valeur angulaire, expression du positionnement nord-sud d'un point sur Terre (ou sur une autre planète), au nord ou au sud de l'équateur.) sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.).

Mission européenne Mars Express (Mars Express est le nom d'une mission spatiale de l'Agence spatiale européenne (ESA), qui a pour objectif l'étude de Mars.)

Le 2 juin 2003 la sonde européenne Mars Express (Express est un langage informatique servant à spécificier formellement des données. Il a fait l'objet d'une normalisation (ISO 10303-11).) est lancée du cosmodrome de Baïkonour. La mission prévoit un mise en orbite de Mars Express et le largage d'un atterrisseur Beagle 2 (Beagle 2 était un atterrisseur qui devait se poser sur la planète Mars le 25 décembre 2003. Il y a été porté à...) qui possède un perforateur et un petit spectromètre de masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) ainsi que d'autres appareillages sur un bras robotisé. Ces appareils n'auront pas l'occasion de fonctionner. Le 25 décembre 2003, après leur séparation (D'une manière générale, le mot séparation désigne une action consistant à séparer quelque chose ou son résultat. Plus particulièrement il est employé dans plusieurs domaines :) Mars Express se satellise en orbite martienne alors que Beagle (Le beagle ([bigl] ou [bigəl]) est une race de chien originaire d’Angleterre, de taille petite à moyenne. Son apparence est similaire à celle du beagle-harrier bien qu'il soit plus petit, avec...) 2 entre dans l'atmosphère. Il sera impossible de reprendre contact avec l'atterrisseur et Beagle 2 sera officiellement déclaré perdu mi-février 2004. Mars Express confirme la présence de glace et de neige (La neige est une forme de précipitation, constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons pouvant être ramifiés d'une infinité...) carbonique au pôle sud (Le pôle Sud est le point le plus au sud de la surface de la Terre, diamétralement opposé au pôle Nord. Il est situé sur le continent Antarctique.) martien et commence à fournir les images les plus détaillées jamais transmises du relief martien.

Mission américaine Mars Exploration Rover (Mars Exploration Rover (MER) est une mission spatiale initiée par les États-Unis et confiée à la NASA sur la planète Mars.)

La mission Mars Exploration Rover est composée de deux sondes jumelles (On désigne par le terme jumelles un dispositif optique binoculaire grossissant destiné à l'observation d'objets à distance, constitué de deux lunettes...) MER-A (Spirit) et MER-B (Opportunity) qui sont lancées respectivement les 10 juin et 7 juillet 2003. Le premier atterrisseur dépose le robot Spirit le 3 janvier 2004 dans le cratère Gusev (Le cratère Gusev est un cratère météoritique martien situé par 14° 35’ S, 175° 25’ E.) supposé avoir pu héberger un lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour...). La deuxième sonde dépose le robot Opportunity le 24 janvier 2004 dans la zone appelée Meridiani Planum (Meridiani Planum est une plaine de la planète Mars localisée par 00° 10’ N, 02° 30’ W. Son nom vient de sa position sur Mars. En effet le premier méridien passe par le cratère Airy-0 situé dans Meridiani Planum.) où des dépôts d'hématite peuvent signer la présence ancienne d'eau. Les missions des deux robots sont les mêmes : étudier les roches et le sol martien à la recherches de preuves de la présence d'eau dans ces zones.

Mission américaine Mars Reconnaissance Orbiter (Mars Reconnaissance Orbiter (acronyme : MRO) est une sonde spatiale américaine actuellement en orbite autour de Mars. Son lancement, initialement prévu par la NASA le 10 août 2005, a du être reporté à deux...)

Lancement par la NASA le 12 août 2005 de l'orbiteur Mars Reconnaissance Orbiter.

Les Missions programmées

Trois missions sont actuellement programmées dans un futur (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) rapproché :

  • Lancement par la NASA en août 2007, un atterrisseur Phoenix,
  • Lancement par un consortium international fin 2007, quatre atterrisseurs Mars Net Landers,
  • Lancement par la NASA fin 2009, un robot d'exploration avec un système d'atterrissage de précision Mars Science Laboratory (Le Mars Science Laboratory est un robot de la NASA qui doit être envoyé sur Mars en 2009.).

Autres missions en cours d'étude :

  • Programme Aurora (Le Programme Aurora de l'Agence spatiale européenne (ESA) est une série de missions spatiales ayant pour but l'étude du système solaire et en particulier de la planète Mars.) de l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) européenne :
    • Mission ExoMars (ExoMars est le nom d'une mission spatiale de l'Agence spatiale européenne prévue pour 2016 dans le cadre du programme Aurora. Elle consiste à envoyer sur la surface de Mars un...) lancement fin 2007 pour exploration en 2009.

Les Missions habitées

Il est clair qu'à travers ces missions automatiques, se préparent d'éventuelles missions habitées vers Mars. Le voyage de vaisseaux habités vers Mars pose cependant des problèmes logistiques importants du fait de la durée de l'aller-retour.

Le président des États-Unis, George W. Bush, dans un discours le 14 janvier 2004, a annoncé un retour des missions lunaires habitées à l'horizon (Conceptuellement, l’horizon est la limite de ce que l'on peut observer, du fait de sa propre position ou situation. Ce concept simple se décline en physique, philosophie, littérature, et bien d'autres domaines :) 2015 et a proposé à la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) spatiale de son pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas...) d'atteindre cet objectif mais sans fixer de dates précises. L'Agence spatiale européenne (L’Agence spatiale européenne (ASE) (en anglais European Space Agency : ESA) est une agence spatiale intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Elle est chargée de la coordination des projets spatiaux de 18...) (ESA) prévoit de son coté la possibilité de missions habitées vers Mars à l'horizon 2030.

Frise chronologique

Notes

Page générée en 0.290 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique