Ornithologie - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Frégate superbe (Fregata magnificens)
"Étude de tête d'oiseau" (1867) - les premiers pas vers l'ornithologie... (peinture de William Bouguereau - XIXe siècle)

L'ornithologie (du grec ancien ορνις [ornis], « oiseau » et λόγος [logos], « connaissance ») est la branche de la zoologie (La zoologie (des termes grecs ζoον, zoon, animal, et λόγος, logos, le discours) est la science qui étudie les animaux. Regroupant plusieurs disciplines et utilisant de nombreuses...) qui a pour objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est...) l'étude des oiseaux.

Il s'agit d'une des rares sciences encore pratiquées par une large majorité d'amateurs. En effet, l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête...) des oiseaux et la collecte d'informations relève toujours d'une technique simple et ne demande guère de matériel. Les ornithologues officiels sont d'ailleurs très peu nombreux dans la majorité des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme...) et s'appuient donc sur des réseaux d'observateurs amateurs, qui sont parfois très étoffés (2 millions de Britanniques adhèrent à la Royal Society for the Protection of Birds).

Les adeptes non-professionnels se nomment souvent « ornithos » en France (calque de l'anglais « birdwatcher » ou « birder »).

Histoire


Histoire des sciences
Chronologie
Chronologie des sciences (La mise au point d’une frise chronologique en histoire des sciences se heurte à deux écueils :)
Chronologie de l'astronomie (L’astronomie est la science de l’observation des astres, cherchant à expliquer leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et...)
Sciences de l'Antiquité
Sciences au Moyen Âge
XVe s. - XVIe s.
XVIIe s. - XVIIIe s.
XIXe s. - XXe s.
Thématiques
Sciences chinoises
Sciences grecques (Les sciences grecques sont tout à la fois un ensemble de questionnements, de méthodes et de résultats à l'origine de la pensée mathématique et scientifique, qui se...)
Sciences indiennes
Sciences islamiques
Histoire...
de l'astronomie
des mathématiques (Les mathématiques constituent un domaine de connaissances abstraites construites à l'aide de raisonnements logiques sur des concepts tels que les nombres, les figures, les structures et les...)
de la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des...)
de la médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à...)
de la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...)
de l'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la...)
de la zoologie & botanique (La botanique est la science consacrée à l'étude des végétaux (du grec βοτάνιϰή;...)
de l'écologie
des sciences du langage
Voir aussi
Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir...)
Histoire des sciences (discipline)
Philosophie des sciences
Épistémologie
Sociologie des sciences (La sociologie des sciences vise à comprendre les logiques d'ordre sociologique à l'oeuvre dans la production des connaissances scientifiques. Elle porte ainsi une attention particulière aux institutions scientifiques, au travail concret...)
Histoire des techniques
Méta
Projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...)

Début de l'ornithologie

Pétroglyphe (Un pétroglyphe est un dessin symbolique gravé sur de la pierre (surface rocheuse à l'état naturel). Le terme provient des mots latins petros pour pierre et grecs glyphein pour gravure. Un 'pétroglyphe' n'est donc pas un pictogramme - qui...) de cigogne de la « Tajo de las Figuras » près de Cadix

Les oiseaux intéressent les hommes depuis très longtemps, les peintures d'oiseaux des hommes de l'âge de pierre en sont peut-être le plus vieux témoignage. Ils étaient une importante source de nourriture pour les humains puisqu'on a découvert des os de plus de 80 espèces d'oiseaux comme restes de leur repas. Les cultures humaines de toutes les parties du monde (Le mot monde peut désigner :) disposent de vocabulaires riches concernant leur vie (La vie est le nom donné :) et bon nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de noms d'oiseau (Un oiseau (ou classe des Aves) est un animal tétrapode appartenant à l'embranchement des vertébrés. S'il existe près de 10 000 espèces...) sont clairement issues d'onomatopées, comme coucou. Les connaissances traditionnelles orales continuent à être d'importantes et de pertinentes sources d'information quant à la protection de ces espèces, l'ethnoornithologie les étudie.

Leur chasse exige une connaissance approfondie de leurs habitudes, la fauconnerie encore davantage. Celle-ci est pratiquée depuis au moins le VIIIe siècle av. J.-C. en Mésopotamie. Les connaissances circulent, l'aviculture de la poule (Poule est un nom vernaculaire ambigu en français. Une « poule » est une femelle de plusieurs espèces de galliformes, en particulier la poule domestique. Chez les...) domestique, originaire de Nouvelle-Guinée (La Nouvelle-Guinée est une île de l'Océanie proche l'ouest de l'océan Pacifique.) au VI millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.) av. J.-C., s'étend et apparait en Occident (L'Occident, ou monde occidental, est une zone géographique qui désignait initialement l'Europe. L'extension de l'espace considéré a varié...) qu'au VIIe siècle av. J.-C.. Connue depuis 35 siècles en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...), la fauconnerie n'est pratiquée en Occident qu'à partir du VIIe siècle, suite aux croisades. De nombreux ouvrages y sont consacrés. Les connaissances progressent mais restent pragmatiques et non conceptuelles. Aussi l'incubation (L'incubation est la période pendant laquelle les ovules sont couvés, de manière à les maintenir au chaud et à permettre le développement de l'embryon.) artificielle de volaille (Une volaille est un oiseau domestique, appartenant généralement aux gallinacés ou aux palmipèdes, élevé pour sa chair ou ses œufs, soit en basse-cour traditionnelle, soit en...) est pratiquée en Égypte depuis le IVe siècle av. J.-C. mais les phénomènes migratoires, qui sont sources d'interrogation depuis au moins la même période, sont mal compris puisque les auteurs d'ouvrage sur la question ont écrit jusqu'au XIXe siècle que les oiseaux concernés hibernaient ou se transformaient. Ces auteurs ne faisaient là que reprendre des idées fausses publiées par Aristote (Aristote (en grec ancien Ἀριστοτέλης / Aristotélês) est un philosophe grec né à Stagire (actuelle...). Les artistes de Chine, Japon, Perse et Inde ont, dès l'Antiquité, illustré avec beaucoup de précision certains oiseaux et ces illustrations sont comparables à celle du XVIIIe siècle européen.

Les migrations sont sujets d'étonnements et objets de nombreuses spéculations tant scientifiques que religieuses. Certains documents antiques traitant des répartitions intéressent directement les ornithologues comme les textes de Xénophon qui comptabilisent les autruches en Assyrie qui aujourd'hui ne vivent plus qu'en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface...). Les Veda daté du I millénaire av. J.-C. environ, décrivent les mœurs d'un coucou local, l'Eudynamys scolopacea.

L'organisation (Une organisation est) de ces connaissances a rapidement été nécessaire : elle s'est concrétisé par la création d'inventaires, où les espèces était décrites les unes après les autres. La plus ancienne connue est celle d'Aristote, mais plus d'une centaine d'autres ou été produites comme celle de Frédéric II du Saint-Empire qui classait les espèces suivant les habitats et la nourriture.

Codex de De Vinci

Le vol a aussi fasciné, et les oiseaux sont étudiées pour leur façon de voler, par exemple par Léonard de Vinci.

L'ornithologie scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.)

Comparaison d'anatomie (L'anatomie (provenant du nom grec ἀνατομία anatomia, provenant du verbe ἀνατέμνειν anatemnein, se...) par Pierre Belon avant la naissance de l'Anatomie comparée

Les savants allemands et français du XVe siècle vont produire des textes novateurs qui vont faire naître l'ornithologie. Guillaume (Guillaume est un prénom masculin d'origine germanique. Le nom vient de Wille, volonté et Helm, heaume, casque, protection.) Rondelet décrit ses observations en Méditerranée, William Turner publie le premier livre consacré uniquement aux oiseaux et sous une forme moderne, Conrad Gessner reprend méthodiquement les connaissances sur les oiseaux connus. Pierre Belon produit un ouvrage novateur par les nouvelles espèces décrites et par l'originalité de ses observations notamment anatomiques, mais ne tire aucune conclusion sur les similarités entre ces les squelettes aviaires et humain. Belon commet également des erreurs remarquables comme de placer les chauves-souris parmi les oiseaux mais cet ouvrage est éclipsé de son temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) par celui de Gessner. L'ouvrage de William Turner sort à Cologne en 1544 et décrit précisément les espèces oiseaux cités par Aristote et Pline l'Ancien. Vers 1555, Gessner publie le troisième volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) de 779 pages de Historiae animalium consacrée aux oiseaux. Belon écrit son Histoire de la nature des oyseaux, avec leurs descriptions et naïfs portraicts retirez du naturel en 1555. Ulisse Aldrovandi, réalise une encyclopédie naturaliste (Le mot naturaliste fait référence au domaine des sciences naturelles. L'adjectif qualifie une personne ou un groupe (association, société savante.. )) en 14 volumes, dont 3 consacrés aux oiseaux, le premier consacré aux oiseaux terrestres utilisés dans l'alimentation humaine, le second aux oiseaux chanteurs et le troisième au oiseaux aquatiques. Il publie au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple :...) plus de 2000 pages entre 1599 à 1603.

Au XVIIe siècle, les œuvres changent de tons. Écrites en langue locale, les observations sont plus précises et tiennent davantage compte de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) des oiseaux. Ces œuvres ne se contentent plus d'étudier les spécimens de collections. La The Natural (Natural est un langage de programmation semi-compilé, édité par la société allemande Software AG.) History and Antiquities of Selborne de Gilbert White en est bon exemple : c'est le premier ouvrage où des noms différents sont attribuées à des espèces ayant la même apparence, notamment parmi les Warblers (soit grosso modo les pouillots). Francis Willughby et John Ray conçoivent le premier grand système de classification scientifique pour les oiseaux : ils se fondent sur la morphologie et la fonction plutôt que sur la forme ou le comportement. Le Ornithologiae libri tres de Willughby est publié en 1676 puis complétée par Ray ; il est considéré comme marquant le début de l'ornithologie. De nouveaux termes, forgés sur des racines latines, vont être créés et passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) dans le langage populaire comme palmipède, échassier. D'autre part, la nature des études va changer avec l'apparition des armes à feu (Le feu est la production d'une flamme par une réaction chimique exothermique d'oxydation appelée combustion.), la création du concept d'Histoire naturelle (La démarche d'observation et de description systématique de la nature commence dès l'Antiquité avec Théophraste, Antigonios de Karystos et Pline...) et la constitution de collection de taxidermie ou d'œufs aux services des scientifiques. À partir du milieu du XVIIIe siècle, les collections deviennent cabinet de curiosités (Un cabinet de curiosités était un lieu où étaient entreposés et exposés des objets collectionnés, avec un certain goût pour l'hétéroclisme et l'inédit. On y...) puis muséums et la taxonomie devient une des spécialités de ceux-ci. La classification proposée par Carl von Linné (Carl Linnæus, puis Carl von Linné après son anoblissement, né le 23 mai 1707 à Råshult et mort le 10 janvier 1778 à Uppsala, est un naturaliste suédois qui a jeté les bases du...) dans sa sixième édition de Systema Naturæ en 1748 est fondée sur la forme du bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des jeunes, la chasse d'une proie, la...) et des points de références des pattes. Il classe les oiseaux dans six grands ensembles Accipitres, les Picae, les Anseres, les Échassiers, les Gallinae, les Passeres pour répondre, harmonieusement, aux six ensembles qu'il utilise pour classer les mammifères. En 1750, Jacob Theodor Klein dans son Historiae avium prodromos reprend ce système mais bouscule considérablement la classification. Il détaille dans son second livre Stemmata avium publié en 1759 précisément la forme des pattes de la tête et de la langue de oiseaux. La version finale de Linné sera publié en 1758. De nombreux ouvrages décrivant les espèces vivant dans des zones précises apparaissent comme ceux de Thomas Pennant et John William Lewin pour la Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la...), John Latham (La Société Latham est une société de construction aéronautique créée en 1916 à Caudebec-en-Caux, en bordure de la Seine. Elle construit des hydravions au profit de la Marine nationale. Cette activité se...) pour les espèces rencontrée par James Cook lors de son second voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est...), Mark Catesby au sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) des États-Unis, François Levaillant avec l'aide de Coenraad Jacob Temminck qui collecte pour lui des oiseaux en Afrique publie son Histoire naturelle des oiseaux d'Afrique en six volumes, Joseph Franz Jacquin pour l'Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de...) centrale. À la fin de ce siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une...), Mathurin Jacques Brisson et Buffon en France publie des ouvrages importants. En 1770, dans son Histoire naturelle des Oiseaux Buffon adhère aux thèses migrationnistes et entraîne ainsi l'opinion de ses contemporains même si certaines réticences demeurent. Brisson publie un ouvrage en 6 volumes en 1760 tandis que neuf des volumes de Histoire naturelle générale et particulière de Buffon sont consacrées aux oiseaux. Louis Jean Pierre Vieillot passe dix ans à étudier les oiseaux d'Amérique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) et a écrit l'Histoire Naturelle des oiseaux de l'Amérique septentrionale entre 1807 et 1808. Vieillot est pionnier dans la classification des milieux et des habitudes de vie. Petit à petit, la classification va se perfectionner grâce notamment aux travaux sur l'embryologie ou l'anatomie comparée comme ceux de Félix Vicq d'Azyr (1748-1794) et Étienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844).

L'ornithologie et l'évolution

La British Ornithologists' Union se créé en 1858 et fonde en 1859 la revue The Ibis. Les préoccupations des ornithologues britanniques étaient l'explication de la répartition géographique des oiseaux, ce qui sous-entend leur phylogénie et leur origine (le premier fossile (Un fossile (dérivé du substantif du verbe latin fodere : fossile, littéralement « qui est fouillé ») est le reste (coquille, os, dent, graine, feuilles...)...) d'Archaeopteryx (Les archæoptéryx ou archéoptéryx (Archaeopteryx) forment un genre d'animaux disparus, considérés comme les oiseaux les plus anciens...) a été découvert en 1861). En effet les variations dans les formes et les habitudes suivant les régions leurs apparaissaient, au vu de la diversité exceptionnelle des collectes sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) de l'Empire britannique, mystérieuses. Les travaux de William Swainson suivit par le système de Quinarian sont proposées. Mais le problème ne sera résolu d'une part qu'avec les propositions d'Alfred Russel Wallace (Alfred Russel Wallace (8 janvier 1823 - 7 novembre 1913) est un naturaliste, géographe, explorateur, anthropologue et biologiste britannique. Il est le...), influencé par les travaux de Philip Lutley Sclater sur les cartes géographiques de répartition des oiseaux, lorsqu'il posera les bases de la biogéographie (La biogéographie est une branche de la géographie physique et de l'écologie qui étudie la vie à la surface du globe par des analyses descriptives et explicatives de la répartition des êtres vivants, et plus particulièrement des communautés...) moderne en 1876 avec son The Geographical Distribution of Animals et celles de Charles Darwin (Charles Robert Darwin (12 février 1809 – 19 avril 1882) est un naturaliste anglais dont les travaux sur l'évolution des espèces vivantes...) concernant l'évolution et la sélection naturelle (En biologie, la sélection naturelle est l'un des mécanismes qui guident l'évolution des espèces. Ce mécanisme est particulièrement important du fait qu'il explique l'adaptation des espèces aux...). C'est d'ailleurs en étudiant les espèces de pinson vivant au Îles Galápagos que Darwin explique le principe de spéciation. À cette époque est également introduite la notion de sous-espèce et le nom triominal.

De nombreuses espèces d'oiseau commencent à disparaître comme le Grand pingouin (Pingouin ([pɛ̃.gwɛ̃]) est un nom vernaculaire porté en français par deux espèces d’oiseau de la famille des alcidés, dont la seule espèce encore vivante s’appelle le petit...) ou le Cormoran (Les Phalacrocoracidae sont une famille d'oiseaux aquatiques constituée de 3 genres et de 36 espèces vivantes. Cette famille est celle des oiseaux de mer connus sous le nom de cormorans. Il s'agit...) à lunette, le Canard (Les canards sont des oiseaux aquatiques au bec caractéristique, domestiqués ou non. Le terme « canard » est un terme générique qui désigne des espèces qui ne...) du Labrador dès 1875. Les premières lois sur la protection des oiseaux (La protection des oiseaux est un champ de la biologie de la conservation qui traite des espèces d'oiseaux menacées. Des déclins des populations, voir d'extinction, ont...) et la réglementation de la chasse apparaissent. Les ornithologues participent à l'émergence de l'écologie.

La classification la plus communément admise après les années 1890 est celle de Sharpe, publiée dans le Catalogue of the Birds in the British Museum, qui proposait les ordres des palmipèdes, échassiers, gallinacés, colombins ou pigeons, grimpeurs, passereaux, rapaces, coureurs.

Le baguage a été proposé par en 1899 par Hans Christian Cornelius Mortensen sur l'étourneau sansonnet. La première campagne (La campagne, aussi appelée milieu rural désigne l'ensemble des espaces cultivés habités, elle s'oppose aux concepts de ville,...) de baguage rigoureuse a été menée par Johannes Thienemann en Prusse orientale en 1903.

Une des systématiques la plus importante de la fin du XXe siècle est celle élaborée par James Lee Peters. La classification de Howard et Moore en dérive. Dans la vision traditionnelle de l'évolution des oiseaux modernes (Neornithes), on place à la base de l'arbre (Un arbre est une plante terrestre capable de se développer par elle-même en hauteur, en général au delà de sept mètres. Les arbres...) phylogénétique, après les ratites et tinamous, les groupes d'oiseaux marins tels les manchots, les grèbes, les plongeons et pélicans, etc.

L'ornithologie et la génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.)

Vers la fin des années 1970 et durant toute la décennie (Une décennie est égale à dix ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année.) suivante, Charles Gald Sibley et Jon Edward Ahlquist mènent des études fondées sur des méthodes d'hybridation de l'ADN, ce qui modifie profondément les connaissances sur la phylogénie des oiseaux. La nouvelle classification a montré que les canards et les gallinacés étaient les parents les plus proches des ratites (qui intègrent les tinamous) formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et inversement. Chaque...) les paléognathes. Les Galloanserae constituent une lignée ancienne chez les Néognathes. Les groupes d'oiseaux marins traditionnellement considérés comme archaïques sont maintenant placés dans l'ordre des Ciconiiformes élargi, qui comprend aussi les rapaces diurnes (Accipitridae, Sagittariidae (Aves) et Falconidae) et les limicoles (Scolopacidae, Charadriidae, Laridae, etc.). Dans cette nouvelle taxinomie (La taxinomie (ou taxonomie) est la science qui a pour objet de décrire les organismes vivants et de les regrouper en entités appelées taxons afin de les identifier puis les nommer,...) Sibley-Ahlquist du vivant, dite classification phylogénétique (La classification phylogénétique est un système de classification des êtres vivants qui a pour objectif de rendre compte des...), les oiseaux font partie des archosauriens qui comprennent un grand nombre de fossiles appelés dinosaures. Cette systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des...) est dans l'ensemble acceptée en Amérique tandis que les réticences sont plus importantes en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...). Ces dernières années, d'importants réaménagements de cette classification ont été effectués.

Les recherches pour comprendre la position relative de chaque groupe d'oiseaux continuent et d'autres domaines que la génétique sont explorés. Un chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont diversifiés...) russe a démontré que la structure de la coquille des œufs pourrait être utile dans la détermination des relations entre oiseaux.

Page générée en 0.255 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique