Programme Mariner
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Le programme Mariner est une série de missions spatiales de la NASA ayant pour objectif d'envoyer des sondes spatiales afin d'étudier les trois planètes les plus proches de la Terre, Mars, Vénus et Mercure. Programme ambitieux, il est à l'origine d'un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de premières dans le domaine de l'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) spatiale et de l'astronomique [1] :

  • Premier survol d'une planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne...) autre que la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...).
  • Premières images de Mars, Venus et Mercure.
  • Première mise en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) d'une planète autre que la Terre.
  • Premières sondes en orbite autour de Mars et Mercure.
  • Première manœuvre assistée par la gravitation (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.).
  • Première utilisation du principe de la voile solaire…

Sur les dix missions prévues, seulement sept furent des succès. Les trois autres furent perdues dans des incidents techniques peu après le décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.). Deux autres missions étaient prévues, Mariner 11 et 12, mais ces deux missions étaient si ambitieuses et demandaient tellement d'adaptations que la NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence gouvernementale...) décida de créer un sous-programme (En informatique, un sous-programme est un sous-ensemble du programme dans sa hiérarchie fonctionnelle. Un sous-programme doit pouvoir mémoriser l'adresse du code appelant pour permettre, à l'aide d'une...) spécifique : le programme Mariner Jupiter-Saturn. Ce dernier fut renommé Voyager par la suite, et les sondes Mariner 11 et 12 devinrent ainsi Voyager 1 (Voyager 1 est la première des deux sondes du programme Voyager lancées en 1977. Sa mission principale était d'étudier les planètes géantes Jupiter et Saturne. C'est la première sonde...) et 2 [2].

Vue d'ensemble des sondes du programme Mariner
Vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être...) des sondes du programme Mariner (Le programme Mariner est une série de missions spatiales de la NASA ayant pour objectif d'envoyer des sondes spatiales afin d'étudier les trois planètes les plus proches de la Terre, Mars, Vénus et Mercure. Programme...)

Principes de base du concept Mariner

Toutes les sondes Mariner sont basées sur un châssis (Un châssis est un cadre rigide ou mobile fait d'une matière résistante, destiné à entourer ou supporter quelque chose.) octogonal en magnésium, contenant l'électronique de bord, sur lequel est fixé l'équipement tel que les systèmes de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la...), les systèmes d'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par impression...) (appareils photos, caméras TV), la propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en...) et les sources d'énergies. Le châssis est lui-même conçut pour recevoir huit modules standardisés, un par face, permettant d'héberger les appareils scientifiques et les batteries.

L'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) est fournie par quatre panneaux solaires, sauf pour Mariner 10 (Mariner 10 était la dernière sonde spatiale du programme Mariner. Elle fut envoyée par la NASA le 3 novembre 1973, soit environ deux ans après la sonde Mariner 9, pour étudier les planètes Vénus et Mercure, ainsi...) et Mariner 1&2 qui n'en ont que deux. De plus, à l'exception des sondes Mariner 2 (Le 27 août 1962 la NASA plaça, grace à un lanceur Atlas-Agena B, la sonde Mariner 2 à destination de Vénus. Le moteur Agena (Alors beaucoup plus fiable que le Centaur initialement prévu) fut mis à feu pendant 3 minutes 15...) et 5, toutes sont équipées d'une caméra (Le terme caméra est issu du latin : chambre, pour chambre photographique. Il désigne un appareil de prise de vues animées, pour le cinéma, la télévision ou la vidéo.) TV.

La navigation (La navigation est la science et l'ensemble des techniques qui permettent de :) se fait selon 3 axes, alignés sur le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une étoile de type naine jaune, et composée...) et l'étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma comme le Soleil, qui est l'étoile la plus proche de la Terre.) Canopus (Canope peut faire référence à :) (Alpha Carinae). Cette dernière étant la deuxième étoile la plus brillante du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.), elle sert donc de repère fixe simple à retrouver.[3] On retrouve cette méthode de navigation dans la majorité du programme spatial américain.

Enfin, bien que les sondes Mariner fussent conçues à l'origine pour être lancées grâce à la fusée (Fusée peut faire référence à :) Atlas-Centaur, les retards accumulés sur la conception de cette dernière obligèrent les ingénieurs à utiliser la fusée Atlas-Agena, moins puissante, pour les cinq premières missions. Mariner 1&2 dut même être amputée d'une partie de ses équipements scientifiques déjà montés pour réduire son poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du...).[4]

Mariner 1 (Mariner 1 était la première sonde spatiale du programme Mariner. Elle fut envoyée par la NASA le 27 juillet 1962 par un lanceur Atlas-Agena B. La sonde fut détruite peu de temps...) & 2

Ces dernières diffèrent des autres sondes Mariner en plusieurs points. Elles sont en fait dérivées des sondes Ranger 1 et Ranger 2. Le Programme Ranger et le Programme Mariner sont très liés dans leurs architectures (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.), les premières sondes du Programme Ranger ayant servit de banc d'essai pour le concept Mariner. La réussite de la mission Mariner 2 permit de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) au stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.) suivant.

Techniquement, le châssis de la sonde (Une sonde spatiale est un vaisseau non habité envoyé par l'Homme pour explorer de plus près des objets du système solaire et, pour certaines, l'espace qui est au-delà. Cela couvre à la fois les...) est plus simple. C'est un hexagone (Un hexagone (du grec hexi = six et gonia = angle) est un polygone à six sommets et six côtés. Les angles internes d'un hexagone régulier sont tous de 120° et ses côtés sont de...), réduisant de fait le nombre de modules à six. De plus, il y a une structure sous le châssis, supportant l'antenne (En radioélectricité, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou de capter (récepteur) les ondes électromagnétiques.) haut gain, celle-ci se repliant sous la sonde pour le lancement, et les panneaux solaires. Les réservoirs de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) sont aussi montés à l'extérieur du châssis.

Évolutions du concept

Les premières sondes à utiliser une conception de type Mariner furent Voyager 1 et 2. Bien que sensées être Mariner 11 et 12, elles furent considérablement modifiées pour s'adapter aux objectifs du nouveau programme Voyager (Voyager 1 et 2 sont des sondes spatiales ayant réalisé depuis 1977 une moisson d'observations astronomiques qui ont plus d'une fois mis en question les théories...).

Plus tard, les orbiteurs du programme Viking (Le programme Viking était composé de deux missions distinctes de sondes spatiales de la NASA, Viking 1 et Viking 2. L'équipement des ces deux sondes étaient identiques.) utilisèrent une sonde de type Mariner 9 (Mariner 9 était une sonde orbitale de la NASA qui a aidé à l'exploration de Mars et faisait partie du programme Mariner. Mariner 9 a été lancée vers Mars le 30 mai 1971 et a atteint la planète le 14...) largement améliorée.[5] Les sondes Magellan[6] (étude de Venus) et Galileo (Galileo est le nom du futur système de positionnement par satellites européen, en test depuis 2004, qui commencera à être utilisable en 2010 et le sera pleinement en 2012.) (étude de Jupiter) ont aussi comme base certaines parties du concept Mariner.

Plus récemment, une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du...) génération de sondes de type Mariner, appelée Mariner Mark II, fut conçue, bien que le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande...) fut annulé pour raison budgétaire.[7] Néanmoins, cette seconde génération a malgré tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) servit comme base pour la sonde Cassini-Huygens (La mission Cassini-Huygens est une mission spatiale automatique réalisée en collaboration par le Jet Propulsion Laboratory (JPL), l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence...), ou comme inspiration pour New Horizons (New Horizons (« nouveaux horizons » en français) est une sonde spatiale de la NASA qui doit étudier Pluton et son satellite Charon en 2015. Elle doit ensuite survoler certains petits objets...).

Résultats scientifiques

Le programme Mariner a été extrêmement riche en résultats scientifiques. L'espace interplanétaire était alors très mal connu, et tout restait à découvrir. Premièrement, 3 planètes sont ainsi découvertes pour la première fois, les seules observations possibles étant alors faites par télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la luminosité...). Ensuite, de nombreuses dynamiques solaires sont étudiées, voir même découvertes. Tel que le vent solaire (Le vent solaire est un flux de plasma constitué essentiellement d'ions et d'électrons qui sont éjectés de la haute atmosphère du Soleil. Pour les étoiles autres que le Soleil, on parle généralement de...), dont le principe est utilisé pour la première fois par Mariner 10 pour ralentir sa course (Course : Ce mot a plusieurs sens, ayant tous un rapport avec le mouvement.) un peu trop rapide, ou l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...) du plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma quark-gluon est un plasma qui...) éjecté par le Soleil. Les connaissances sur le " vide " stellaire (Stellaria est un genre de plantes herbacées annuelles ou vivaces, les stellaires, de la famille des Caryophyllaceae. Il comprend près de 90...) firent aussi un bond en avant, grâce à de nombreuses expériences scientifiques embarquées.

De plus, pour la première fois, il était possible de voir d'autres planètes que la Terre. Ce qui permit de faire avancer les hypothèses sur notre propre planète, et sur la création du système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre...).

Mercure

Dernière planète étudiée par une sonde Mariner, Mercure posait de très nombreuses énigmes aux chercheurs. En effet, de part sa position si rapprochée du Soleil, il est presque impossible de l'observer correctement depuis la Terre, et aucune sonde n'avait encore été envoyée l'étudier.

Mariner 10 permit de mettre fin aux spéculations. La sonde y découvrit un champ magnétique (En physique, le champ magnétique (ou induction magnétique, ou densité de flux magnétique) est une grandeur caractérisée par la donnée d'une...), là où les chercheurs ne pensaient pas en trouver un. Une atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :), bien que légère, fut aussi détectée. Et près de 3 500 photos furent prises, d'une qualité exceptionnelle, permettant une étude géologique de la planète.

À ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...), aucune autre sonde n'est encore retournée étudier Mercure, bien que cela devrait changer en janvier 2008 avec la sonde Messenger (Le programme MESSENGER (en anglais : Mercury Surface, Space Environment, Geochemistry and Ranging) est une mission d'étude des caractéristiques...).

Vénus

Le programme Mariner apporta beaucoup en ce qui concerne Vénus. De nombreux instruments l'ont étudiée. De la cartographie (La cartographie désigne la réalisation et l'étude des cartes géographiques. Le principe majeur de la cartographie est la...) radar (Le radar est un système qui utilise les ondes radio pour détecter et déterminer la distance et/ou la vitesse d'objets tels que les avions, bateaux, ou encore la pluie....) aux mesures sur différentes longueurs d'ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.), en passant par les mesures de température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est...), ou encore la composition de son atmosphère. Beaucoup de découvertes ont été faites par les sondes Mariner, alors en pleine course contre le programme Venera (Le programme Venera (russe: ??????;) a été développé par l'URSS pour étudier Vénus. Comme ce fut le cas avec d'autres sondes spatiales soviétiques d'exploration interplanétaire, les dernières versions furent lancées par paires...) de l'URSS.

Mars

Planète mystérieuse jusqu'à la mission Mariner 4 (Mariner 4 est une sonde de 261 kg en forme de prisme octogonal, large de 1,34 m et haut de 0,45 m, munie de 4 panneaux solaires pouvant lui délivrer 700 watts.), c'est véritablement l'avancée la plus importante réalisée par le programme Mariner.

Avec les premières images de Mariner 4, c'est tout un pan de théories qui laisse place à des faits réels. Une vie (La vie est le nom donné :) martienne devient, au mieux, impossible. Et c'est tout un monde (Le mot monde peut désigner :) qui doit être étudié sur des bases totalement nouvelles. Les missions Mariner vont alors se succéder, et apporter à chaque fois leurs lots de résultats scientifiques.

Autres résultats

Missions

Les sondes Mariner sont au nombre de dix. Leur lancement a été réalisé entre le 27 juillet 1962 et le 3 novembre 1973. En tout, six missions furent effectuées :

Mariner 1

Mariner 1
Mariner 1
  • Mission : Survol de Venus
  • Types de senseurs : Émissions micro-onde (Les micro-ondes sont des ondes électromagnétiques de longueur d'onde intermédiaire entre l'infrarouge et les ondes de radiodiffusion. Le terme de micro-onde provient du fait que ces ondes ont une longueur d'onde plus courte celles de...) et infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des micro-ondes.), poussières cosmique, plasma solaire et radiations haute énergie, champs magnétiques.
  • Statut de la mission : Échec
  • État de la sonde : Détruite peu après son lancement.

Mariner 1, destinée à survoler Venus, est lancée le 22 juillet 1962. Mais une défaillance dans la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) de la fusée Atlas-Agena contraint l' Air Force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles « force...) Range Safety Officer (RSO) à ordonner sa destruction, un peu moins de 5 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur...) après son lancement.

Une légende veut qu'un simple point (Graphie) mis à la place d'une virgule dans un programme Fortran ait causé la défaillance. En fait, ce bug concernait le Programme Mercury (Le programme Mercury est le premier programme spatial américain à avoir réussi à envoyer un homme dans l'espace. Il a commencé en 1959 pour s'achever en 1963.)[8], et fut corrigé avant la moindre conséquence sérieuse.

C'est pourtant bien un simple caractère, qui a eu raison de la sonde[9]. Dans une spécification manuscrite, un tiret surmontait une variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une variable peut aussi...) pour signifier que la valeur associée devait être lissée dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Cette notation fut ignorée par le programmeur (En informatique, un développeur (ou programmeur) est un informaticien qui réalise du logiciel en créant des algorithmes et en les mettant en œuvre dans un langage de...) qui employa la valeur brute. Cela n'aurait pas prêté à conséquence si le capteur (Un capteur est un dispositif transformant l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable exemple : une tension...) d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et biogéographique qui explique la répartition de la vie sur terre.) du lanceur ( Lanceur, terme de l'astronautique Lanceur, terme du baseball ) n'était pas tombé en panne, et si le programme erroné au sol n'avait pas pris le relais, menant la fusée dans une trajectoire instable, puis incontrôlable.

Mariner 2

Mariner 2
Mariner 2
  • Mission : Survol de Venus
  • Types de senseurs : Émissions micro-onde et infrarouge, poussières cosmique, plasma solaire et radiations haute énergie, champs magnétiques.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Abandonnée. Piégée en orbite héliocentrique.

Mariner 2 était la doublure de Mariner 1, et fut rapidement corrigée, puis lancée avec succès le 27 août 1962. Au terme de 3 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) et demi de voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement...), elle survole Venus comme prévu, devenant ainsi la première sonde à survoler une planète autre que la Terre, et permit de faire les toutes premières observations de Venus.

Mariner 3

  • Mission : Survol de Mars
  • Types de senseurs : Caméra avec enregistreur digital (20 images), Émissions micro-onde et infrarouge, poussières cosmique, plasma solaire, radiations, champs magnétiques, occultation (Une occultation est un phénomène de recouvrement apparent d'un élément par un autre.) radio et mécanique céleste (La mécanique céleste est un terme qui désigne la description du mouvement d'objets astronomiques tels que les étoiles et planètes à...).
  • Statut de la mission : Échec
  • État de la sonde : Inopérante. Piégée en orbite héliocentrique.

Lors du lancement de Mariner 3, un défaut de conception fit que la coiffe surmontant la sonde ne se sépara pas de la sonde comme prévu. Les panneaux solaires ne pouvant se déployer, ni recevoir de lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge)....), la sonde tourna sur ses batteries jusqu'à épuisement. Elle est maintenant en orbite héliocentrique, toujours surmontée de sa coiffe.

Mariner 4

  • Mission : Survol de Mars
  • Types de senseurs : Caméra avec enregistreur digital (20 images), Émissions micro-onde et infrarouge, poussières cosmique, plasma solaire, radiations, champs magnétiques, occultation radio et mécanique (Dans le langage courant, la mécanique est le domaine des machines, moteurs, véhicules, organes (engrenages, poulies, courroies, vilebrequins, arbres de transmission,...) céleste.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Inconnu. Contact radio perdu après un bombardement de micrométéorites.

Après la perte de sa sœur jumelle, Mariner 4 fut corrigée puis lancée avec succès, en seulement trois semaines, le 28 novembre 1964.

Le 8 juillet 1965, la sonde survola Mars comme prévu et prit 22 clichés historiques, toutes premières images jamais réalisées de Mars. Ces images mirent fin à presque toutes les théories de l'époque en révélant une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet...) plus lunaire (Pour les homonymes, voir Pierrot lunaire, une œuvre de musique vocale d'Arnold Schönberg.) que terrestre, aucune étendue d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) et une faible atmosphère. Après le survol, qui dura 25 minutes, la sonde continua sa route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.), tout en transmettant des informations scientifiques sur son environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels,...).

Elle termina sa mission le 21 décembre 1967, après avoir subit un bombardement de micrométéorites qui la mit hors service.

Mariner 5

Mariner 5
Mariner 5
  • Mission : Survol de Venus
  • Types de senseurs : Photomètre (Un photomètre est un appareil servant à mesurer les grandeurs lumineuses en fonction de la courbe de sensibilité de l'œil (courbe photopique pour une réponse diurne et courbe...) à ultraviolets, poussières cosmique, plasma solaire, radiations, champs magnétiques, occultation radio et mécanique céleste.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Abandonnée. Piégée en orbite héliocentrique.

Mariner 5 était à l'origine une doublure pour Mariner 4. Mais après le succès éclatant de cette dernière, il fut décidé de profiter de cette sonde supplémentaire pour étudier Venus. Après quelques modifications pour l'adapter à ce nouvel environnement, elle fut lancée avec succès le 14 juin 1967.

Elle survola Venus comme prévu, et permit de récolter des informations bien plus précises que Mariner 2. L'occultation radio permit aussi de mieux comprendre les relevés de température et de pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) fait peu de temps avant par Venera 4 (Venera 4 est une sonde soviétique du Programme Venera lancée le 12 juin 1967. Un peu plus lourde que la série des Venera 2 et 3, ce fut le premier engin qui réussit une transmission de données pendant la descente en parachute.), ce qui permit de confirmer définitivement l'environnement extrême de Venus.

Mariner 6 (Mariner 6 est une sonde martienne lancée par les USA le 25/02/69 par une fusée Atlas-Centaur (plus puissante que l'Atlas-Agena) pesait 413 kg.)

Mariner 6
Mariner 6
  • Mission : Survol de Mars
  • Types de senseurs : Caméras grand et moyen angle (En géométrie, la notion générale d'angle se décline en plusieurs concepts apparentés.) avec enregistreur digital, spectromètre (Un spectromètre est un appareil de mesure permettant d'étudier de décomposer une quantité observée — un faisceau lumineux en spectroscopie, ou bien un mélange de molécules par exemple...) infrarouge, Radiomètre, spectromètre à ultraviolets, occultation radio et mécanique céleste.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Abandonnée. Piégée en orbite héliocentrique.

Mariner 6 était en fait une mission double, en étant accompagnée par sa jumelle Mariner 7 (Mariner 7 est la sœur jumelle de Mariner 6 et fut lancée le 27 mars 1969?. Elle parvint à destination le 5 août le même année et réussit à envoyer 126 vues de la surface de la planète Mars.). C'est la première fois qu'une mission double est tentée et réussie. Le but était de profiter des résultats de la première sonde pour diriger la seconde, quelques semaines plus tard. Et, au pire, d'avoir malgré tout des résultats en cas d'accident sur l'une des deux sondes.

Lancée le 24 février 1969, elle réussi à prendre 75 photos de Mars lors de son survol.

Mariner 7

Mariner 6
Mariner 6
  • Mission : Survol de Mars
  • Types de senseurs : Caméras grand et moyen angle avec enregistreur digital, spectromètre infrarouge, Radiomètre, spectromètre à ultraviolets, occultation radio et mécanique céleste.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Abandonnée. Piégée en orbite héliocentrique.

Mariner 7, lancée le 27 mars 1969, suivit de prêt sa partenaire de mission, Mariner 6, en ayant les mêmes objectifs que cette dernière.

Par contre, si sa partenaire fit un voyage sans incidents notables, Mariner 7 subit une avarie environ une semaine avant le survol de Mars. En effet, une de ses batteries explosa, déviant la sonde de sa trajectoire à cause d'une fuite de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de...), et coupant son antenne haut gain. Heureusement, cette dernière pût être remise en fonctionnement, et la trajectoire corrigée. La mission fut donc un succès, fournissant même plus de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) scientifiques que sa partenaire.

Mariner 8

Mariner 8
Mariner 8
  • Mission : Survol de Mars
  • Types de senseurs : Caméras grand et moyen angle avec enregistreur digital, spectromètre infrarouge, Radiomètre, spectromètre à ultraviolets, occultation radio et mécanique céleste.
  • Statut de la mission : Échec
  • État de la sonde : Détruite lors du lancement.

Après la réussite de la double mission vers Mars, la NASA décida de retenter l'expérience. Mariner 8 était la première, et devait être suivie de prêt par sa partenaire, Mariner 9.

Malheureusement, un problème technique sur sa fusée Atlas-Centaur fit qu'elle retomba dans l'atmosphère quelques minutes seulement après le décollage, le 9 mai 1971. Elle terminera sa chute dans l'océan Pacifique (L'océan Pacifique, qui s'étend sur une surface de 180 000 000 km², est l'océan le plus vaste du globe terrestre. Il comprend entièrement l'Océanie et quelques autres îles et archipels qui...).

Mariner 9

Mariner 9
Mariner 9
  • Mission : Survol de Mars
  • Types de senseurs : Caméras grand et moyen angle avec enregistreur digital, spectromètre infrarouge, Radiomètre, spectromètre à ultraviolets, occultation radio et mécanique céleste.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Arrêtée. En orbite autour de Mars jusqu'à sa rentrée dans l'atmosphère en 2022.

Bien que seule, Mariner 9 avait un plan de mission totalement indépendant de sa partenaire, et pût mener à bien sa propre mission. Après avoir été lancée avec succès le 30 mai 1971, et fini par atteindre Mars comme prévu.

Sa mission était de compléter les études et mesures réalisées par le couple de sondes précédent, tout en étant la première sonde à se mettre en orbite autour d'une planète autre que la Terre, permettant une étude longue et poussée (En aérodynamique, la poussée est la force exercée par le déplacement de l'air brassé par un moteur, dans le sens inverse de l'avancement.) de cette dernière.

Avec l'épuisement de ses réserves de carburant, il devint impossible de contrôler son altitude, et elle fut donc abandonnée sur une orbite qui la fera plonger dans l'atmosphère de Mars (L’atmosphère de Mars désigne la couche de gaz entourant la planète Mars. La pression au sol de l'atmosphère martienne varie entre...) vers 2022.

Mariner 10

Mariner 10
Mariner 10
  • Mission : Survol de Venus et Mercure
  • Types de senseurs : Deux caméras moyen angle avec enregistreur digital, radiomètre infrarouge, Plasma solaire, particules chargées, champs magnétiques, spectromètre à ultraviolets, occultation radio et mécanique céleste.
  • Statut de la mission : Succès
  • État de la sonde : Abandonnée. Piégée en orbite héliocentrique.

Mariner 10 est probablement la mission la plus riche du programme Mariner. Elle fut lancée avec succès le 3 novembre 1973.

Conçue à l'origine pour étudier uniquement Venus, les ingénieurs découvrirent que des ajustements minimes de sa trajectoire permettraient d'aller jusqu'à Mercure, en utilisant la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) de Venus comme fronde. La manœuvre fut exécutée, et Mariner 10 devînt la première sonde à avoir utilisée l'assistance gravitationnelle (L'assistance gravitationnelle, dans le domaine de l'astronautique, est l'utilisation de l'effet du champ gravitationnel d'un corps céleste sur le...) d'une planète pour modifier sa trajectoire. Le concept de la voile solaire (Une voile solaire ou photovoile est un dispositif de propulsion utilisant la pression de radiation émise par les étoiles pour se déplacer dans l'espace à...) fut aussi utilisé pour la première fois, pour compenser une panne matérielle.

Après le survol de Venus, la sonde se dirigea vers Mercure. Elle réussi à réaliser 3 passages, accumulant de nombreuses photos d'une qualité sans précédent, et permettant de comprendre certains mystères de Mercure. Mariner 10 devint ainsi la première sonde à observer Mercure.

Mariner 11 et 12

La NASA avait planifiée un sous-programme ambitieux au programme Mariner. Si ce dernier avait comme but l'étude de Mars et Venus, puis involontairement de Mercure, ce sous-programme devait étudier Jupiter et Saturne. Ce sous-programme spécifique fut nommé temporairement Mariner Jupiter-Saturn 1977 program.

De par la position éloignée des deux géantes gazeuses, et leur nature, de nombreuses questions techniques doivent trouver une réponse.

  • Comment obtenir une précision suffisante de la trajectoire ?
  • La ceinture d'astéroïde (Un astéroïde est un objet céleste dont les dimensions varient de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres et qui, à la...) est-elle dangereuse ?
  • Comment utiliser l'assistance gravitationnelle alors que de nombreuses lunes sont présentes autour des planètes ?
  • Des panneaux solaires seront-ils suffisants pour assurer l'énergie des sondes ?

Toutes ces questions trouvèrent une réponse, mais rapidement les adaptations et modifications nécessaires devinrent trop importantes, s'éloignant de plus en plus de la base du programme Mariner. La NASA fini alors par séparer complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique...) les deux programmes. Enfin, en 1977 le Mariner Jupiter-Saturn program fut renommé en Programme Voyager, jugé plus communicant.[10]

Page générée en 0.897 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique