Nortel
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.
Forme juridique : Société cotée en bourse:
  • à Toronto TSX : NT
  • à New York NYSE Euronext : NT
Création : Montreal, Quebec, Canada (1895)
Slogan : "Business made simple"
Siège social : 195 The West Mall
Toronto (Ontario M9C 5K1)
(petit drapeau) Canada
Personnes-clés : Mike Zafirovski (lien), PDG depuis novembre 2005
Secteurs d’activité : TIC, filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) des équipements de télécommunications
Produits : Equipements et logiciels pour réseaux publics et privés: réseaux locaux, métropolitains et étendus, réseaux haut débit (Le terme de haut débit (ou large bande par traduction littérale de l'expression anglosaxonne broadband) fait référence à des capacités d'accès à internet supérieures...) optiques et sans fil, sécurité et réseaux VPN, centres de contact, téléphonie (La téléphonie est un système de télécommunication qui a pour but la transmission de son et en particulier la transmission de la parole.) et communications unifiées, solutions de convergence (Le terme de convergence est utilisé dans de nombreux domaines :) fixe-mobile, télévision (La télévision est la transmission, par câble ou par ondes radioélectriques, d'images ou de scènes animées et généralement sonorisées qui sont reproduites sur un poste récepteur appelé téléviseur (ou, par...) sur IP et applications multimédias. Prestations de services réseaux connexes
Filiales : Nortel (Nortel TSX : NT NYSE Euronext : NT (aussi appelée The Northern Electric and Manufacturing Company, Northern Electric, Northern Telecom et Nortel Networks dans le...) est une entreprise présente dans plus de 150 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous...), avec de nombreuses filiales et/ou co-entreprises.
Effectif : Environ 33 760 employés réguliers à temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) plein au 31/12/2006 [1];
Chiffre (Un chiffre est un symbole utilisé pour représenter les nombres.) d’affaires : 11,42 Mds $US (en 2006, selon les principes comptables généralement reconnus aux Etats-Unis dits "GAAP")
Site Web : www.nortel.fr, www.nortel.com
Concurrents
Alcatel-Lucent, Avaya, Cisco Systems (Cisco Systems, Inc. est une entreprise informatique américaine qui vendait, à l’origine, uniquement du matériel réseau (routeur et commutateur ethernet).), Ericsson, Huawei, Motorola (www.motorola.com/fr), NEC, Nokia (Nokia est une entreprise de télécommunications finlandaise. Elle est le plus grand constructeur mondial de téléphones mobiles (devant Motorola et Samsung en 2005, avec près de 32,6% de parts du marché).), Siemens, et d'autres (liste plus complète ici)

Nortel TSX : NT NYSE Euronext : NT (aussi appelée The Northern Electric and Manufacturing Company, Northern Electric, Northern Telecom (En France, voir http://www.arcep.fr/index.php?id=interactivenumeros sur le site de l'ARCEP (http://www.arcep.fr).) et Nortel Networks dans le passé) est une société canadienne spécialisée dans la conception et la fabrication d'infrastructures de réseaux de télécommunications. Ses produits concernent à la fois l'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.), le sans fil, les réseaux locaux et les réseaux étendus.

Nortel est l'abréviation de NORthern TELecom (que l'on peut traduire par " les Télécoms du Nord ").

La société aujourd'hui

Son métier, ses clients

Nortel est une entreprise qui opère dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) (TIC). Au sein de ce secteur, Nortel fait partie de la filière des fournisseurs d'équipements, également appelés équipementiers ou constructeurs.

Les clients de Nortel sont des opérateurs de réseaux fixes, de réseaux mobiles et des opérateurs multiservices sur accès haut débit (Un débit permet de mesurer le flux d'une quantité relative à une unité de temps au travers d'une surface quelconque.). Les clients de la société incluent également des entreprises de tous types, des PME aux plus grandes entreprises.

Nortel assure la livraison des équipements de réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est...) et des logiciels qui permettent à ses clients opérateurs d'offrir des services de télécommunications au public (particuliers et entreprises) et à ses clients entreprises de satisfaire leurs propres besoins de communications professionnelles et d'affaires.

Nortel exerce ce métier dans plus de 150 pays. Créée en 1895, la société possède une longue expérience dans le développement d'architectures matérielles et logicielles sûres et performantes, capables de supporter un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) élevé d'utilisateurs (dans certains cas plusieurs millions) et d'éléments de réseau (dans certains cas plusieurs milliers). La société possède l'expertise et les moyens humains nécessaires pour délivrer des solutions complètes, intégrées de bout en bout. On trouve parmi ses clients certains des plus grands opérateurs de réseaux au niveau mondial, notamment Bell (Bell Aircraft Corporation est un constructeur aéronautique américain fondé le 10 juillet 1935. Après avoir construit des avions de combat durant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi le premier avion à avoir franchi le mur...) Canada[2], TELUS[2], SaskTel[2], Verizon[3], Sprint (SPRINT est une méthode d'analyse de risque, créée en 1995 par Information Security Forum.)[4], BT[5], Cable & Wireless[6], France Telecom[7], Itissalat Al-Maghrib (Maroc Telecom)[8], Réseau ferré de France[9], Bouygues Telecom[10], Completel (Completel est un opérateur de télécommunications français dédié aux entreprises et aux organismes publics. Completel fournit maintenant aussi des...)[11] ou Neuf Cegetel (Neuf Cegetel est un groupe français de télécommunications présidé par Jacques Veyrat. Il opère sous les marques de Neuf,Cegetel,Aol et Club Internet.)[12]. Les clients entreprises couvrent de multiples secteurs incluant les services financiers, la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), l'éducation, le commerce et les administrations gouvernementales. Au niveau mondial, près de 9 entreprises classées "Fortune 500" sur 10 utilisent les produits de Nortel et la base installée voix entreprise represente plus de 50 millions d'utilisateurs[13].

Ses principaux concurrents

La filière des équipementiers comprend de très nombreux acteurs et de tous types. Certains sont à vocation généraliste, d'autres développent une expertise dans certaines technologies uniquement. Certains ont une envergure (L'envergure est la distance entre les extrémités des ailes. Le terme est valable pour définir un oiseau, un chiroptère, un avion (ou planeur).) mondiale, d'autres concentrent leurs efforts sur certaines zones géographiques uniquement.

La liste ci-dessous[14] donne les principaux concurrents de NORTEL à l'échelle mondiale.

  • Sur le marché des solutions pour les entreprises, Cisco Systems est le principal concurrent de Nortel pour ce qui est des solutions de réseaux de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), alors qu’Avaya est le principal concurrent pour les solutions de téléphonie. Les autres concurrents sont Siemens, Alcatel-Lucent et NEC. Nortel est également en concurrence avec de plus petites sociétés spécialisées comme Juniper, 3Com (3Com est un fabricant d'équipements réseau, la société a été créée en 1979 par Robert Metcalfe. Ce sigle signifie "Computers, Communication et...), Extreme Networks et Enterasys.
  • Sur le marché des réseaux d'opérateurs, les principaux concurrents de Nortel sont Ericsson, Alcatel-Lucent, Motorola, Samsung, Nokia, Siemens, Huawei, ZTE, NEC et Cisco Systems.

Tendances de fond du marché sur lequel évolue la société

Comme celui de l'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.), le marché des télécommunications est un marché à intensité capitalistique élevée, d'investissements lourds en recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) & développement sur le long terme. Il est caractérisé par une alternance de cycles d'expansion rapide des investissements des sociétés clientes suivis par des cycles de stagnation-récession. La durée d'un cycle est variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. ...), mais dure en général plusieurs années.

Le marché des équipements télécoms est actuellement soumis à une pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) concurrentielle très forte et il est en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter...) d'accomplir une profonde mutation:

  • Consolidation de grands clients opérateurs
  • Apparition de nouveaux concurrents asiatiques
  • Convergence de l'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...) et des télécommunication (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le...), qui permet aux géants de l'informatique comme IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques.) et Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a atteint 44,28 milliards de dollars en 2006 et emploie 76...) d'entrer sur certains marchés.

On assiste à une phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) de regroupements, à la disparition d'entreprises petites ou fragiles ou à leur rachat par des entreprises plus importantes.

Les produits proposés par la société

Les produits proposés par NORTEL incluent d'une part la fourniture de solutions technologiques innovantes (matériels et logiciels) recouvrant les réseaux locaux, métropolitains et étendus, les réseaux haut débit optiques et sans fil, la sécurité et les réseaux VPN, les centres de contact, la téléphonie sur IP et les communications unifiées, les solutions de convergence fixe-mobile, de télévision sur IP et d'applications multimédias.

Les produits proposés par Nortel incluent d'autre part des prestations de services réseaux autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) des solutions technologiques ci-dessus, comme le conseil, la conception, la construction, le déploiement, l’exploitation (options d'externalisation), la maintenance et l'évolution du réseau.

Quatre unités d'affaires ont pour mission de prendre en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour...) les activités d’exploitation relatives à ces lignes de produits:

  • " Enterprise Solutions (ES) " (Solutions d’entreprise)
  • " Carrier Networks (CN) " (Réseaux d'opérateurs)
  • " Metropolitan Ethernet (Ethernet est un protocole de réseau local à commutation de paquets. Bien qu'il implémente la couche physique (PHY) et la sous-couche Media...) networks (MEN) " (Réseaux Ethernet Métropolitains)
  • " Global Services (GS) " (Prestations de services réseaux)

Une filiale séparée "Solutions Nortel pour les administrations" regroupe toutes les activités d'exploitation sensibles liées aux technologies et aux prestations de services destinées aux institutions publiques (ministères et grandes administrations gouvernementales, secteur de la défense) sur le territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est utilisé par d'autres sciences...) américain et ailleurs dans le monde (Le mot monde peut désigner :).

Solutions d’entreprise

Président de la ligne de produits: Steve Slattery, sa bio (lien)

Cette unité d'affaires a en charge les solutions destinées aux entreprises de tous types, des PME aux grandes entreprises multi-nationales.

Le porte-feuille de produits comprend notamment:

  • les solutions de réseau de transmission de données (LAN, WAN, WLAN etc.);
  • la sécurité et les réseaux VPN,
  • les solutions de téléphonie fondées sur la commutation de circuits (La commutation de circuits est un des modes d'établissement pour une liaison de télécommunication. C'est le moyen historique le plus ancien utilisé dans les...) et de paquets,
  • les centres de contact,
  • les solutions de communications unifiées et de travail collaboratif (Le travail est souvent naturellement collectif et collaboratif, c'est-à-dire qu'il fait interagir plusieurs acteurs pour la réalisation de tâches qui visent à atteindre un but commun. La notion de travail...) multimédia (Le mot multimédia est apparu vers la fin des années 1980, lorsque les CD-ROM se sont développés. Il désignait alors les applications qui, grâce à la mémoire du CD et aux capacités de l'ordinateur,...).

Réseaux d'opérateurs

Président de la ligne de produits: Richard Lowe, sa bio (lien)

Cette unité d'affaires a en charge les solutions destinées aux fournisseurs de services de télécommunications et multimedia, qu'ils soient cablo-opérateurs, opérateurs fixes, opérateurs mobiles, en phase de transition ou d'intégration.

Le porte-feuille de produits comprend notamment:

  • Infrastructure pour les radiocommunications mobiles
    • 2G/GSM: Nortel fournit des solutions pour l'évolution coeur de réseau et accès GSM, ainsi que les technologies GPRS et EDGE. Nortel est l'un des leaders mondiaux dans la fourniture d'équipements GSM-R (Le GSM-R est un standard international de communication mobile pour les chemins de fer.), évolution du GSM qui prend en compte les exigences en terme de fiabilité (Un système est fiable lorsque la probabilité de remplir sa mission sur une durée donnée correspond à celle spécifiée dans le cahier des charges.) et de qualité de service (La qualité de service (QdS) ou Quality of service (QoS) est la capacité à véhiculer dans de bonnes conditions un type de trafic donné, en...), ainsi que les spécificités d’usages propres aux besoins des entreprises d’exploitation des chemins de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie...). Nortel a été choisi pour déployer des réseaux GSM-R sur trois continents et dans dix pays, y compris les déploiements nationaux pour les trois plus importants opérateurs ferroviaires en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...) - RFF (Réseau ferré de France (RFF) est un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) français créé en 1997. Il est chargé de l'entretien, du développement, de la cohérence...) en France[15], Network Rail (Network Rail est une société privée britannique qui est propriétaire du réseau ferroviaire des ex-British Railways (le réseau national britannique) dont elle assure la gestion et l'entretien. Ce réseau comprend les voies, la...) en Grande-Bretagne (La Grande-Bretagne (en anglais Great Britain) est une île bordant la côte nord-ouest de l'Europe continentale. Elle représente la majorité du territoire du Royaume-Uni....)[16] et Deutsche Bahn en Allemagne[17]. Nortel a également été choisi récemment par la société Algérienne SNTF ( SNTF peut désigner la Société nationale des transports ferroviaires qui gère le trafique ferroviaire en Algérie. SNTF peut désigner le Syndicat national des téléphériques de France qui est la chambre...) (Société nationale des transports ferroviaires) pour le premier contrat GSM-R sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme désigne une vaste étendue continue de terre à la...) Africain[18] et par TP Ferro (El Hierro, également connue sous le nom d'île de Fer ou Ferro, est la plus petite et la plus occidentales des îles Canaries. Elle est connue en Espagne pour les lézards géants qui y vivent.) Concesionaria SA pour la ligne Perpignan-Figueres (La ligne Perpignan-Figueres est une ligne ferroviaire à grande vitesse internationale en cours de construction dont la mise en service est prévue au début de l'année 2009. Elle permettra...) à grande vitesse (On distingue :) entre l'Espagne et la France.
    • 3GPP2/CDMA2000: Avec 26,5% de part de marché[19] en 2006, Nortel est l'un des leaders mondiaux dans la fourniture d'équipements CDMA. Au 28 décembre 2006 [20], Nortel a fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus communément Fourni, sont un...) des équipements EV-DO (Evolution-Data Optimized) à 21 des 37 réseaux commerciaux des principaux opérateurs mondiaux, notamment Verizon Wireless et Sprint, aux Etats-Unis, Bell Mobility et TELUS, au Canada. Nortel a été le premier à mettre sur le marché la technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) EV-DO en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan Atlantique....) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) avec Embratel (Brésil), en Amérique centrale avec Telefónica (Telefonica, S.A. est la plus grande entreprise espagnole de télécommunications. Elle est présente en Europe et en Amérique du Sud, et compte 44 millions de lignes fixes dont 19 millions...) Guatemala, et la technologie EV-DO à 450 MHz en Europe de l'est avec Telefónica O2 Czech Republic.
    • 3GPP/UMTS: Nortel s'est désengagé du marché de l'accès UMTS (UTRAN). Cette activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.), qui n'avait ni la taille, ni la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) nécessaire pour être profitable, a été cédée à Alcatel-Lucent en janvier 2007 (voir chapitre correspondant). Nortel continue cependant à développer et supporter les solutions coeur de réseau UMTS, qui reposent très largement sur des technologies transversales utilisées pour d'autres produits comme le CDMA ou les réseaux fixes voix sur IP. Nortel a ré-aligné ses investissements en R&D de façon à se concentrer sur les technologies mobiles à large bande 4G (voir plus bas). Par ce choix stratégique, Nortel entend délivrer à ses clients opérateurs des solutions capables de fournir l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui...) des services attendus par les utilisateurs, téléphonie sur IP, vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à l'électronique et...) mobile, commerce électronique (Le commerce électronique (e-commerce, en anglais) désigne l'échange de biens et de services entre deux entités sur les réseaux informatiques, notamment...), accès à internet (L'accès à Internet a beaucoup varié depuis sa création dans les années 1970. Un fournisseur d'accès à Internet permet cet,...) en haut débit, pour un coût nettement inférieur aux technologies 3G traditionnelles. Les débits, la capacité, et la couverture offerts sont, selon la société, deux à trois fois supérieurs aux solutions actuelles.
    • 4G/WiBro/WIMAX: Nortel est l'un des leaders de l'industrie dans la technologie mobile 4G à large bande. Depuis ces huit dernières années, la société a développé son expertise dans le domaine des réseaux maillés radio (mesh) Wi-Fi (Le wifi ou wi-fi (prononcé /wifi/) est une technologie de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau interne et, depuis, devenue un moyen d'accès à haut débit à Internet. Il est...) et des technologies d'accélération (L'accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse ; en physique, plus précisément en cinématique,...) des performances comme le MIMO ou l'OFDM, pour lesquelles elle détient de nombreux brevets technologiques clés[21]. Les efforts et les progrès de Nortel en recherche et développement lui ont permis de devenir l'un des principaux contributeurs au développement des normes IEEE, WiMAX (WiMAX (acronyme pour Worldwide Interoperability for Microwave Access) est une famille de normes, certaines encore en chantier, définissant les connexions à haut-débit par voie hertzienne....) Forum, 3GPP et 3GPP2. Dans le cadre de la co-entreprise avec LG (LG-NORTEL), la société a développé des produits basés sur le standard coréen TTA WiBro adapté pour des déploiements dans certains pays en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou 29,4 % des terres émergées) et le plus...)[22][23]. En avril 2006, la société a annoncé la mise sur le marché de ses propres produits basés sur la technologie WIMAX mobile MIMO. Les produits seront disponibles dans les bandes de fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi lorsqu'on emploie le mot...) allant du 1,5 Ghz au 3,5Ghz, et pourront être commercialisés dans le monde entier. En mai 2007, Nortel et Toshiba ont annoncé une entente visant le développement en commun de stations de base pour les réseaux WiMAX, qui seront proposées au Japon et à l'étranger[24][25]. Les solutions WIMAX IEEE 802 (IEEE 802 est un comité de l'IEEE qui décrit une famille de normes relatives aux réseaux locaux (LAN) et métropolitains (MAN) basés sur la...).16d et 802.16e de Nortel sont en cours d'expérimentation (L'expérimentation est une méthode scientifique qui consiste à tester par des expériences répétées la validité d'une hypothèse et à obtenir des données...) et/ou de déploiement dans un certain nombre de réseaux à travers le monde, notamment avec Chunghwa Telecom et l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Nationale de Taiwan[26], Quad-Cities Online[27] et Mobile Satellite (Satellite peut faire référence à :) Ventures aux Etats-Unis[28], Golden Telecom en Russie[29], Craig Wireless en Grèce[30], NEW Energie en Allemagne[31], Austar en Australie (L’Australie (officiellement Commonwealth d’Australie) est un pays de l’hémisphère Sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de l’île-continent...), Wind (WIND est un satellite de la NASA lancé le 1er novembre 1994 depuis la base de Cape Canaveral par un lanceur Delta II. De forme cylindrique de 2,4 mètres de diamètre pour 1,8...) Telecom en République Dominicaine[32], Telefónica Móviles au Méxique[33] et le cablo-opérateur TVA au Brésil[34], ainsi qu'avec le Ministère Japonais des Affaires Intérieures et des Communications[35].
  • Infrastructure pour la téléphonie, les communications unifiées et la convergence des réseaux
    • Nortel est historiquement très présent chez les opérateurs de réseaux fixes et mobiles en tant que fournisseur de centraux téléphoniques numériques (gamme DMS), avec plus de 220 millions de ports installés dans 73 pays.
    • Depuis 1997, la société a fait évoluer ses systèmes (programme "Succession") et s'est s'imposé sur le marché en pleine expansion des équipements de téléphonie sur IP. En 2006 avec une part de marché de 17%[36], et depuis plusieurs années[37], l'équipementier (Un équipementier, dans le domaine de l'astronautique, est une firme industrielle fabriquant des équipements.) canadien détient le rang ( Mathématiques En algèbre linéaire, le rang d'une famille de vecteurs est la dimension du sous-espace vectoriel engendré par cette famille. Le...) de numéro un (Numéro Un est une référence à un modèle de personnages fictifs de la série télévisée Battlestar Galactica, interprété par Dean...) mondial dans la téléphonie sur IP pour opérateurs.
    • La société propose une variété de produits NGN, notamment commutateurs logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroupées sous forme de...), passerelles media, serveurs pour le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de bordure des réseaux, serveurs d’applications pour les services de travail collaboratif. Tous les serveurs de communication de Nortel proposent le multimédia IP et le contrôle de session standardisé SIP. Ils sont conçus pour faciliter la transition vers l'IMS.
    • La solution IMS de NORTEL est basée sur la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre. Ce terme...) ouverte AdvancedTCA. Elle est testée par des opérateurs majeurs sur les marchés du fixe, du câble et du mobile, avec un certain nombre de services, dont : Messagerie Instantanée (La messagerie instantanée ou le clavardage (qc), également désignée par l’anglicisme « chat » (« bavardage »),...), Présence, téléphonie sur IP, vidéoconférence, partage de vidéo, PoC (Push-to-Talk over Cellular), partage de fichiers, collaboration, IPTV (La Télévision IP (en anglais : Internet Protocol Television (IPTV)) est la dénomination la plus commune pour les systèmes de distribution par souscription de signaux télévision et/ou vidéo en utilisant des connexions à haut débit...), VCC (Voice Call Continuity), vidéosurveillance (La vidéosurveillance consiste à placer des caméras de surveillance dans un lieu public ou privé pour visualiser en un endroit centralisé tous les flux de personnes au sein d'un lieu ouvert au public et prévenir vols, agressions et...), messagerie unifiée et jeux interactifs à plusieurs.
    • Nortel investit également dans des technologies émergentes comme les architectures orientées services (SOA) en travaillant directement avec des fournisseurs d'infrastructure (SOA), tels que Microsoft et IBM, ce qui permet d’accueillir au sein d’un écosystème élargi des développeurs tiers afin de tester de nouvelles applications convergentes et de créer des centres d’innovation communs.
    • Dans le cadre de l'alliance ICA entre Nortel et Microsoft annoncée en 2006, une solution de communications unifiées, regroupant la téléphonie, la messagerie instantanée, l'e-mail, la vidéoconférence, est développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe...) conjointement par les deux sociétés sur le marché des entreprises. Cette solution est également déclinée sur le marché des opérateurs afin de leur permettre de proposer ces mêmes services à leurs clients PME en mode Centrex / ASP. Le logiciel HMC (Hosted Messaging and Collaboration) de Microsoft est couplé au commutateur logiciel de Nortel, ce qui permet aux opérateurs d'héberger Exchange, Sharepoint (Windows SharePoint est un moteur de création de sites Web qui permet le partage des informations et le travail en équipe sur des documents), et Office Live Communications Server pour leurs clients.

Réseaux Ethernet Métropolitains

Président de la ligne de produits: Philippe Morin, sa bio (lien)

Cette unité d'affaires a en charge les solutions de réseaux optiques ainsi que la portion des solutions de réseau de données et de sécurité destinée aux opérateurs, qui faisait auparavant partie du secteur solutions d’entreprise et réseaux de commutation par paquets.

Le porte-feuille de produits comprend notamment:

  • Des solutions multiservice SONET (SONET est un modèle de norme de transmission optique. C'est un protocole de couche 1 du modèle OSI.) et SDH qui associent la vitesse, le faible coût et la simplicité d’Ethernet avec la portée et la robustesse des technologies optiques. Elles permettent d'assurer une transition graduelle vers les nouvelles applications IP, de fournir des services de connectique Ethernet et d'assurer le transport (Le transport, du latin trans, au-delà, et portare, porter, est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre.) efficace du trafic TDM.
  • Des solutions WDM avec des fonctions "eDCO" (electronic Dynamically Compensating Optics) et "eROADM" (multiplexeur optique d'insertion-extraction reconfigurable) qui permettent aux opérateurs de ré-aiguiller dynamiquement à distance les longueurs d’ondes sur différents types de fibre optique (Une fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété de conduire la lumière et sert dans les transmissions terrestres et océaniques de données. Elle offre...).
  • Des systèmes pour la continuité (En mathématiques, la continuité est une propriété topologique d'une fonction. En première approche, une fonction est continue si, à...) de services (BCS "Business Continuity System") qui simplifient et consolident les applications d’interconnexion et d’informatique des sites distants en s’appuyant sur la technologie "wide area file services" (WAFS), avec des fonctions telles que la mise en cache du stockage, l’optimisation des protocoles fichiers sur IP (SC-IP), la compression matérielle en temps réel, la gestion de la bande passante (La bande passante (angl. bandwidth) est un intervalle de fréquences pour lesquelles la réponse d'un appareil est supérieure à un minimum. Elle est généralement confondue avec la largeur de bande...) en fonction de l’heure de la journée, l’intelligence orientée fichiers (file-aware intelligence). Cette technologie permet de réduire les coûts informatiques et de gestion des fichiers ainsi que la complexité (La complexité est une notion utilisée en philosophie, épistémologie (par exemple par Anthony Wilden ou Edgar Morin), en physique, en biologie (par exemple par Henri Atlan), en sociologie,...) inhérente à l’administration de data centers et de sucursales distribuées géographiquement.
  • Des commutateurs multiservice qui permettent aux opérateurs et aux entreprises de réduire leurs coûts de réseau grâce en consolidant diverses technologies telles que l'ATM, le relais de trame (Le mot trame peut désigner :), IP et la voix sur une seule plate-forme.
  • Des solutions Ethernet pour les opérateurs. On distingue sur ce marché d'une part des solutions Ethernet sur MPLS, et d'autre part des solutions de commutation Ethernet pour opérateurs, notamment basées sur la nouvelle technologie PBT/PBB-TE, qui permet aux opérateurs de réduire la complexité d'exploitation et de réaliser de 40 et 80% d'économies sur le coût de transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de...) par rapport à un scénario d'architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.) entièrement basé sur MPLS. En s'appuyant sur la technologie PBT/PBB-TE, en cours de normalisation à l'IEEE 802.1Qay, Nortel a pris une direction différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie...) de celle de ses principaux concurrents. Les solutions PBT/PBB-TE de Nortel sont en cours d'expérimentation et/ou de déploiement dans un certain nombre de réseaux à travers le monde, notamment dans le réseau de Shanghaï Telecom, filiale de l'opérateur (Le mot opérateur est employé dans les domaines :) China Telecom (China Telecom est la principale entreprise chinoise de télécommunications,détenue à 70,89% par l'état et cotée en bourse. En 2005, son chiffre d'affaires atteint 165,5 Milliards RMB.)[38]. En Janvier 2007, l'opérateur britannique BT a apporté son vote de confiance dans la technologie PBT/PBB-TE en annonçant qu'il avait retenu la solution de Nortel pour assurer le transport de services à large bande au sein de son réseau de nouvelle génération appelé "21st Century Network" (21CN).[39][40]

Prestations de services réseaux

Président de la ligne de produits: Dietmar Wendt, sa bio (lien)

Cette unité d'affaires a en charge de délivrer des prestations de services aux entreprises et aux opérateurs (lien) par exemple l'assistance en amont et pendant le déploiement (analyse des besoins, conseil, conception, intégration…), l'externalisation de la maintenance préventive et corrective, l'externalisation de la gestion technique de réseaux multi-technologies et multi-fournisseurs, des services dans le domaine de la sécurité (certification de conformité, gestion) et le développement de nouvelles architectures applicatives type services web.

Solutions Nortel pour les administrations

Directeur général: Chuck Saffell, sa bio (lien)

En 2005, Nortel a fait l'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) de la société PEC Solutions, Inc. maintenant connue sous le nom de Nortel Government Solutions Incorporated, ou NGS, spécialisée dans les services informatique & télécoms à destination des administrations fédérales, collectivités locales et états sur le territoire américain. Nortel a regroupé au sein de cette filiale séparée, en propriété exclusive, toutes les activités d'exploitation sensibles liées aux technologies et aux prestations de services destinées aux institutions publiques (ministères et grandes administrations gouvernementales, secteur de la défense) sur le territoire américain et ailleurs dans le monde.

Présence internationale

Nortel exerce ses activités commerciales, opérationnelles ou de recherche dans plus de 150 pays, en direct, via des filiales ou des sociétés partenaires.

Selon son rapport d'activités annuel (lien), au 31/12/2006, Nortel emploie environ 33 760 employés réguliers à temps plein, dont:

  • 7 080 au Canada;
  • 12 950 aux États-Unis;
  • 5 950 dans la zone Europe Moyen Orient (L'orient correspond au point cardinal est, et s'oppose à l'occident (l'ouest).) Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population...);
  • 7 780 dans d’autres pays.

Présidents de zones géographiques ou des filiales les plus importantes:

  • Dion Joannou: Président, Amérique du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.), sa bio (lien)
  • Darryl Edwards: Président, Europe, Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), sa bio (lien)
  • Michael Pangia: Président, Asie, sa bio (lien)
  • Peter MacKinnon: Chairman, LG-Nortel JV General Manager, Nortel WiMAX and Wireless Mesh, sa bio (lien)
  • Martha Bejar: Président, Caraïbes, Amérique latine et Stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) des marchés émergents, sa bio (lien)

Equipe de direction mondiale

Afin de ramener la société sur la voie de la santé financière et du leadership en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe de l'espace et...) d’innovations, l'équipe de direction mondiale ((lien)) a été profondément renouvelée dans la période récente. Elle est constituée d'une combinaison (Une combinaison peut être :) d’employés de longue date de Nortel ayant fait leurs preuves et de nouveaux venus d’IBM, de General Electric (General Electric est un conglomérat américain fondé en 1892 par la fusion d'une partie de Thomson-Houston Electric Company et de...), de Broadcom (Broadcom Corporation (appelée plus couramment Broadcom, NASDAQ : BRCM) est une entreprise américaine de l'industrie de...), de Motorola, de Juniper, de Bell Canada et d’autres entreprises.

Au 30/4/2007, l'équipe de direction mondiale comprend notamment:

  • Mike S. Zafirovski: Président et directeur général, sa bio (lien)
  • William J. Donovan: Vice-président principal, Business Transformation Office, sa bio (lien)
  • George Riedel: Directeur de la stratégie, sa bio (lien)
  • John J. Roese: Directeur technologie, sa bio (lien)
  • Lauren P. Flaherty: Directrice marketing (Le marketing (on utilise aussi parfois — dans 7% des cas, d'après les chiffres donnés par Google — le néologisme français mercatique) est une discipline qui...), sa bio (lien)
  • Joel Hackney: Vice-président principal, Opérations internationales et Qualité, sa bio (lien)
  • Dennis Carey: Premier vice-président, Opérations d'entreprise, sa bio (lien)
  • Bob Bartzokas: Responsable en chef de la conformité, sa bio (lien)
  • David Drinkwater: Directeur des affaires juridiques, sa bio (lien)

Histoire de la société

L'origine de la société est liée à l'invention du téléphone (Le téléphone est un système de communication, initialement conçu pour transmettre la voix humaine.) (1895) et au développement des premiers réseaux téléphoniques

L’histoire de la société prend son origine au Canada il y a plus d’un siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être...) après l’invention du téléphone par Alexander Graham Bell. Celui-ci dépose son brevet mais ne parvient pas à trouver d'investisseurs prêts à acheter ses droits. Avec quelques associés, il constitue la Bell Telephone Company, ancêtre de la compagnie AT&T, pour déployer et exploiter un réseau téléphonique aux Etats-Unis. De même, il constitue la " Bell Telephone Company of Canada ", filiale de la compagnie américaine et ancêtre de l'opérateur télécoms actuel Bell Canada.

1874 – Alexander Graham Bell expose le principe du téléphone à son père, Alexander Melville Bell, à Brantford en Ontario ;

1877 – le bureau canadien des brevets octroie un brevet d'invention pour le téléphone à Alexander Graham Bell ; l'inventeur cède 75% des droits canadiens du brevet à son père Melville qui met sur pied la première entreprise de téléphonie canadienne ;

1879 – Comme Melville Bell veut se départir de son entreprise naissante et qu’aucune compagnie canadienne n’est intéressée par l’entreprise, Melville Bell vend son entreprise et les droits canadiens reliés au brevet d'invention du téléphone au National Bell Telephone de Boston ;

1880 – Charles Fleetford Sise prend la direction de ce qui était alors une très petite entreprise et, comme il a de grandes visées pour l’expansion de la téléphonie, il fonde La Compagnie de Téléphone Bell du Canada pour exploiter ses activités téléphoniques qu’il veut étendre à travers tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) le Canada ; c’est Charles Fleetford Sise que l’on considère comme le fondateur (Le Fondateur (titre original : Founding Father) est une nouvelle de science-fiction d'Isaac Asimov, parue en février 1965, et publiée...) de la compagnie car sous sa gouverne (Une gouverne est une surface mobile agissant dans l'air ou dans l'eau servant à piloter un mobile selon un de ses trois axes :) le nombre de clients est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le...) de 2 000 en 1880 à 237 000 en 1914 ;

1882 – La compagnie met sur pied une équipe de taille modeste chargée de la fabrication de téléphones entre autres; nommé Mechanical Department, cette équipe deviendra The Northern Electric and Manufacturing Company en 1895, puis sera renommée Northern Electric, Northern Telecom, Nortel Networks et finalement Nortel ;

1885 – Devient la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la...) "Northern Electric and Manufacturing"

1895 – Devient une entreprise indépendante "Northern Electric and Manufacturing"

1913 – Accords réciproques (prise de participation et échanges de brevets) entre Northern Electric et Western Electric. Filiale de Bell Telephone Company, Western Electric est alors le principal constructeur de matériel téléphonique dans le monde.

1932 – Les centraux de Northern Electric sont mis en service dans le réseau téléphonique interurbain trans-canadien, couvrant Toronto, Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture,...), Québec, Hamilton et Windsor.

Années 1950&60: La société continue de se développer et acquiert l'indépendance technologique

Sous la pression des autorités de régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se rattache au plan scientifique à l'automatique.) Américaines, AT&T doit se séparer de sa branche de fabrication d’équipements Western Electric. L'accès aux brevets et aux technologies de Western Electric devient plus difficile. Northern Electric investit dans la recherche industrielle pour développer ses propres produits et réduire sa dépendance vis à vis de technologies sous licence.

1957 – Northern Electric créée un laboratoire pour développer ses propres produits. La société développe notamment un commutateur électromécanique (L'électromécanique est l'association des technologies de l'électricité et de la mécanique.) qui permet d'établir des appels interurbains en mode automatique (L'automatique fait partie des sciences de l'ingénieur. Cette discipline traite de la modélisation, de l'analyse, de la commande et, de la régulation...) à partir de postes à touches; Ce système devient le produit à succès de la société jusqu'à l'arrivée des technologies temporelles numériques dans les années 1970.

1958 – Northern Electric met en oeuvre le Trans-Canada Skyway, système de transmission micro-ondes le plus étendu au monde.

1962 – Northern Electric devient une filiale en propriété exclusive de l'opérateur "Bell Telephone Company of Canada" après que celui-ci ait acheté les dernières parts de Western Electric

1966 – Northern Electric publie le premier rapport de recherches qui examine la possibilité d'utiliser la fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) pour transporter de l'information.

Années 1970: Nortel profite de la numérisation (La numérisation est le procédé permettant la construction d'une représentation discrète d'un objet du monde réel.) des réseaux pour prendre pied aux USA

1970 – Les laboratoires Bell-Northern Research ("BNR"), propriété commune de Bell Canada et de Northern Electric, constituent le plus important organisme de recherche et développement indépendant au Canada. La vision stratégique de BNR et de Northern Electric est de créer et de mettre sur le marché une plateforme de réseau entièrement numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition à une information dite...), comme alternative (Alternatives (titre original : Destiny Three Times) est un roman de Fritz Leiber publié en 1945.) plus économique aux systèmes de commutation électromécaniques analogiques employés jusque là. C'est l'initiative "Digital World".

1971 – Northern Electric établit une filiale aux Etats-Unis "Northern Telecom Inc" où elle tisse des liens avec les IOC ("Independent Operating Companies"), opérateurs qui exploitent des réseaux principalement en zones rurales et peu denses aux Etats-Unis. Ces sociétés, petites mais très nombreuses, entrent dans un cycle d'investissement où elles doivent acquérir de nouveaux équipements de commutation. Northern Electric va développer pour elles un commutateur de petite taille entièrement numérique particulièrement bien adapté à leurs besoins (le DMS-10).

1976 – Northern Electric devient Northern Telecom. Aboutissement de l'initiative "Digital World" avec le lancement commercial (Un commercial (une commerciale) est une personne dont le métier est lié à la vente.) du DMS (Digital Multiplexing System), une gamme complète de commutateurs voix électroniques à programme de contrôle capables de répondre à différents besoins. Le DMS était une révolution à cette époque, car il était le premier commutateur entièrement numérique, capable de remplacer avantageusement les commutateurs électro-mécaniques mis au point (Graphie) par les ingénieurs d'AT&T plusieurs décennies auparavant. Northern Telecom possède alors une avance de deux ou trois ans sur ces principaux concurrents. Le Canada se situe au premier rang de la numérisation des réseaux, grande tendance qui va se généraliser partout à travers le monde tout au long des années 1980 et 1990.

1982 – Démantèlement du Bell System sous la pression des autorités de régulation Américaines. Réorganisation des compagnies régionales de téléphone (Regional Bell Operating Companies RBOC), indépendantes les unes des autres et indépendantes d'AT&T. Près de 90% du marché américain est ouvert à la concurrence. Northern Telecom profite ce cette opportunité réglementaire et de son avance technologique (numérisation des réseaux) pour devenir l'un des deux plus importants fournisseurs d'équipements de télécommunications, en contrôlant près de 45% du marché de la commutation publique dans ce pays[41].

1980-1990: Nortel continue de s'internationaliser (Europe, Asie) et se développe dans le mobile, la data (ATM, IP) et l'optique

Northern Telecom poursuit son expansion internationale en Europe et en Asie, en accompagnant les états dans leurs programmes de modernisation des réseaux (accroissement de la télé-densité, numérisation, nouveaux services) et/ou d’ouverture progressive des marchés télécoms à la concurrence.

La société se donne les moyens de se développer sur les marchés les plus porteurs des télécoms - les radiocommunications mobiles et les transmissions de données à large bande - avec la création de laboratoires spécialisés aux Etats-Unis et en France. Des filiales et/ou des alliances avec des groupes locaux puissants sont créées dans les principaux pays.

La vision stratégique de Northern Telecom est aussi de lancer de nouveaux systèmes basés sur la technologie de fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) optique qui est plus rapide et plus économique que les câbles en cuivre (Le cuivre est un élément chimique de symbole Cu et de numéro atomique 29. Le cuivre pur est plutôt mou, malléable, et présente sur ses surfaces...). C'est l'initiative “Fiber World”.

1983 – Premiers commutateurs numériques DMS déployés en République Populaire de Chine

1984 – Ouverture du siège européen au Royaume Uni, premier pays en Europe à ouvrir son marché télécoms à la concurrence

1988 – Northern Telecom investit en France sur le marché des communications d’entreprise. Ouverture d’un laboratoire et d’une usine ultramoderne, autour de la gamme de PABX Meridian. Leader mondial dans le secteur des autocommutateurs numériques, Northern Telecom va notamment équiper en France : Canal+, Vittel, Michelin, la BNP, le GAN, Interflora, L'Oréal et Euro Disney. [42]. Mais c'est surtout en se rapprochant du groupe Lagardère que Northern Telecom va se développer en France, notamment dans les réseaux mobiles, à partir de 1992.

1992 – Northern Telecom souhaite se renforcer sur le marché du mobile aux normes GSM/DCS/PCS, qui est très porteur. Il se trouve que l’industriel français Jean-Luc Lagardère, présent dans une dizaine de métiers (espace, défense, télécoms, transport, automobile…), est engagé dans une restructuration stratégique de son groupe sur fond de concentration des industries aérospatiales (rapprochement Matra - Aérospatiale (L'aérospatiale (nom commun féminin singulier) est une discipline scientifique qui rassemble les techniques de l'aéronautique (déplacement dans l'atmosphère, utilisant des avions ou des hélicoptère...), rapprochement avec la société allemande DASA (DASA est l'un des acronymes éphémères des sociétés qui succédèrent au groupe allemand MBB après sa reprise par le groupe Daimler / Mercedes-Benz et avant la fusion qui mena à la création de EADS.), fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes...) Matra - Hachette[43]). L’homme d’affaires cherche un partenaire d’envergure mondiale pour sa filiale télécommunications Matra Communication. Celle-ci est en France le numéro 2 derrière Alcatel (Alcatel est un ancien équipementier en télécommunications (c'est-à-dire qu'il conçoit et fabrique des équipements de télécommunications.) qui a fusionné avec Lucent Technologies pour devenir Alcatel-Lucent.), mais est à l'échelle mondiale un acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision, à la radio, ou même dans des...) très modeste en voie de marginalisation avancée (22e rang). Par ailleurs, sa profitabilité n'est pas excellente[44][45][46][47]. Northern Telecom prend une participation de 20% dans Matra Communication. L'accord prévoit aussi la création de deux co-entreprises détenues à 50/50, l'une dans les réseaux publics et l'autre, Nortel Matra Cellular, dans les radiocommunications publiques à la norme GSM.[48][49][50][51][52] [53]

1993 – L'annonce de mauvais résultats financiers[54][55] pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) Paul Stern, PDG de Nortel à la personnalité controversée, à démissionner. Il est remplacé par Jean Monty, ancien patron de l'opérateur téléphonique Bell Canada.[56]. Celui-ci restaure la confiance des grands clients en Amérique du Nord et la profitabilité du groupe. Il se désengage d’activités jugées non stratégiques, notamment l'activité câbles sous-marins (STC Submarine Systems) est cédée à Alcatel Câble (groupe Alcatel-Alsthom)[57]

1993 – Northern Telecom accroît sa présence en Chine et déploie le premier réseau de transmissions de données dans ce pays[58][59]

1994 – L'opérateur mobile britannique Mercury choisit Nortel Matra Cellular en tant que deuxième fournisseur pour son réseau GSM One-2-One. Cette opération est le plus gros contrat GSM décroché depuis la formation de la co-entreprise hors du marché français où elle a par ailleurs été choisie par France Télécom (France Télécom est la principale entreprise française de télécommunications et la 71e entreprise mondiale. Elle emploie près de 181 000 personnes, dont environ 80 000 à l'étranger, et...) comme second fournisseur GSM dans les régions Sud, Centre et Normandie[60]. Des contrats GSM sont signés à Taïwan (Taïwan ou Taiwan (en sinogrammes traditionnels 臺灣 et plus souvent en sinogrammes traditionnels 台灣 ; en sinogrammes simplifiés 台湾 ; en pinyin Táiwān) est...)[61], en Australie, en Autriche, en Chine, en Tunisie, ainsi qu'aux Etats-Unis.

1994 – Nortel annonce qu’il va monter en puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) dans Matra Communication en faisant passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) sa participation de 20% à 50%.[62] Bouygues Télécom (Bouygues Telecom est un opérateur de télécommunication, filiale du groupe Bouygues et représente le troisième opérateur de téléphonie mobile en France derrière Orange et SFR avec 8,9 millions de clients au...) vient de décrocher la licence pour le troisième réseau mobile à la norme GSM[63][64]. Malgré les tentatives de pression politiques exercées par des concurrents[65], Nortel Matra Cellular est finalement choisi comme principal partenaire de Bouygues pour la construction du troisième réseau.[66][67]

1995 – Centenaire de la société, qui choisit de s’appeler “Nortel” afin de mieux marquer son évolution du métier historique de la téléphonie vers celui des réseaux multiservices basés sur la commutation de paquets (La commutation de paquets, ou plus généralement la commutation d'étiquettes est une des techniques de commutation. Les grandes techniques de commutation correspond à la commutation :) et le protocole Internet (L'Internet Protocol, généralement abrégé IP, est un protocole de communication de réseau informatique par commutation de paquets. IP est le protocole d'Internet. IP est un protocole de niveau 3 du modèle OSI et du modèle TCP/IP permettant un...)

1995 – Création de co-entreprises dans différents pays européens. Après Lagardère en France, Nortel noue (Une noue est la jonction des deux versants d'une toiture, cette jonction formant un angle rentrant. Elle assure l'étanchéité de la jonction.) des alliances similaires avec le groupe industriel allemand DASA (Daimler Mercedes-Benz (Mercedes-Benz est une marque allemande d'automobiles, de tracteurs et de camions indépendante fondée en 1881.), avant la création de EADS) en Allemagne[68] et avec Olivetti (Sixtel) en Italie.[69][70]

1997 – En collaboration avec le britannique NORWEB, filiale de la compagnie électrique United Utilities, Nortel présente une technologie basée sur les courants porteurs en ligne (CPL) qui permet aux abonnés d’accéder à l’Internet via le réseau électrique (Un réseau électrique est un ensemble d'infrastructures permettant d'acheminer l'énergie électrique des centres de production vers les consommateurs...).

1998 – Nortel occupe au niveau mondial une position dominante sur le marché de la commutation WAN pour les réseau à très large bande (gamme PASSPORT). La France représente le plus gros marché européen avec plusieurs centaines d'exemplaires vendus. TRANSPAC (Transpac a été une filiale de l'opérateur français France Télécom, dans le domaine de l'intégration de systèmes réseaux pour les entreprises. Cette filiale avait pour but de gérer le réseau X.25 de France Télécom dans...) (filiale de France Telecom) est l'un des principaux clients de NORTEL.

1998 – Matra Nortel Communications (MNC), filiale détenue à 50-50%, réunit désormais en une seule société les activités réseaux d'entreprises et radiocommunications professionnelles de Matra Communication (Lagardère) avec les activités réseaux d’entreprises et d’opérateurs de Nortel. Elle réalise un Chiffre d’Affaires annuel de 5,7 milliards de Francs (868 millions d’Euros). Une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité de mesure du temps. La seconde d'arc...) société, Nortel Matra Cellular (NMC), contrôlée par MNC (34%) et par Nortel (66 %), est responsable des activités mobiles en France et à l’international. [71]

1995: Le monde des télécoms entre en ébullition (L’ébullition est la formation de bulles lors d’un changement violent d’un corps de l’état liquide vers l’état vapeur. Ce...), sur fond de libéralisation des marchés et de rupture technologique

L'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) 1995 marque le point de départ approximatif de la bulle technologique, phénomène de spéculation financière. La frénésie des investisseurs lors de l'introduction en Bourse de Netscape cette année là est telle que le cours de l'action de la jeune société passe en un jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) de 28 à 75 $[72]. Pendant environ cinq ans, les gains promis par les sociétés du secteur des TIC vont aiguiser l'appétit (L'appétit est le désir de manger. L'appétit existe dans les formes de vies les plus évoluées pour réguler la quantité...) des investisseurs, grands et petits, ce qui se traduira par des volumes importants d’émissions d’actions, d’emprunts et de crédits bancaires. Durant cette période, les valeurs boursières des entreprises du secteur augmentent dans des proportions excessives, sans rapport avec leur chiffre d’affaires.

A cette même époque, la majorité des pays de l’OCDE ont adapté leur cadre réglementaire afin d'ouvrir leur marché des télécommunications à la concurrence[73]. En Europe et partout dans le monde, de nouvelles sociétés exploitantes disposent de liquidités importantes pour déployer de vastes infrastructures alternatives à haut débit, notamment à base de fibres optiques (les fameuses "autoroutes de l'information"). Les grands opérateurs nationaux s'internationalisent, acquièrent des sociétés plus petites, forment des alliances ou participent à des "méga fusions" (Global One, BT-MCI, rachat de MCI par Worldcom (WorldCom est une entreprise de télécommunication américaine.)...). C'est le début d'un cycle d'investissements bien réels et massifs dans les réseaux.

Avec la croissance rapide de l’Internet, une part non négligeable des achats des opérateurs et des entreprises se font dans l'optique et l'IP, ce qui pousse les équipementiers à étendre leurs activités au-delà de leurs métiers traditionnels respectifs via des fusions/acquisitions. De Lucent à Nortel, en passant par Alcatel ou Cisco, les grandes multinationales des télécoms se livrent une guerre au couteau (Un couteau est un outil tranchant comportant une lame et un manche.) à coups de milliards de dollars payés par échange d'actions pour prendre le contrôle de jeunes sociétés ayant les savoir faire technologiques requis. Le prix des acquisitions flambe.

1997 – John ROTH succède à Jean Monty à la tête de Nortel.

1997 – NORTEL fait une offre d'achat de 586 millions de dollars canadiens sur la totalité du capital de BROADBAND NETWORKS, société canadienne créée en 1994 et spécialisée dans les technologies d’accès radio large bande[74].

1998 – NORTEL acquiert APTIS COMMUNICATIONS Inc. jeune entreprise du Massachusetts qui possède une technologie d’accès et de réseaux privés virtuels (VPN) destinée aux opérateurs et aux fournisseurs de services Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide...). [75]

1998 – BAY NETWORKS, numéro 3 mondial des équipements de réseau et data, est à vendre [76]. La concurrence est vive parmi les candidats repreneurs. C'est finalement NORTEL qui propose la meilleure offre et l'acquiert pour 6.9 milliards de dollars[77][78][79][80]. L’intégration des produits des deux sociétés permet de créer une gamme complète de produits pour les réseaux LAN, IP et routage (En informatique, le terme routage désigne le mécanisme par lequel les données d'un équipement expéditeur sont acheminées jusqu'à leur destinataire en examinant les informations situées au niveau 3 du...). Elle apporte à NORTEL une clientèle data et des canaux de distribution sur le marché entreprises. La société s'appelle désormais NORTEL NETWORKS. L'ébullition du marché prend de l'ampleur avec des rumeurs d'acquisitions d'ampleur encore plus grande en préparation.

1998 – Nortel Networks achète CAMBRIAN SYSTEMS, société canadienne de technologie Internet, pour 300 millions de dollars.[81]

1999 – Vogue de "l’entreprise sans usine". NORTEL commence à rétrocéder à cinq compagnies une partie de ses activités de fabrication électroniques et de réparation jusque-là effectuées dans ses usines, afin de se recentrer sur la recherche-développement et les services[82]. Cisco a abondamment utilisé cette méthode.[83] Sur la periode 1999-2006, Nortel,[84][85][86] Alcatel (voir article sur Pierre Beretti à ce sujet), Lucent et la plupart des autres équipementiers annoncent des plans d’externalisation similaires, souvent au profit de sous-traitants qui délocalisent ensuite leur production dans des pays à plus faible coût.[87][88][89][90]

1999 – NORTEL fait une offre publique d'échange sur la société CLARIFY, deuxième fournisseur mondial de logiciels pour la gestion de la relation client (Le mot client a plusieurs acceptations :), d'une valeur de 2,1 milliards de dollars[91].

1999 – NORTEL acquiert, pour 3,25 milliards de dollars US, une jeune société américaine, Qtera, spécialisée dans les technologies de transmission sur fibres optiques[92].

2000 – NORTEL acquiert, pour 7,8 milliards de dollars, Alteon WebSystems, une entreprise de premier plan spécialisée dans la commutation de réseau WEB de niveau 2, 3, 4 et 7[93]

Les concurrents de Nortel ne sont pas en reste. En 1996, selon le "Livre vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain possède un...)" de la Commission Européenne[94], plus de 15% de la valeur totale des fusions et acquisitions mondiale (1000 milliards de US$) sont concentrés dans le secteur des TIC. Cisco Systems prend pied sur les marchés de la transmission optique et de la téléphonie, jusque-là les spécialités de Lucent, Alcatel, Nortel et Siemens AG (Siemens AG est un groupe allemand d'équipements électroniques et électrotechniques. Le groupe a une longue histoire, puisqu’il a été fondé en 1847 par...). Pour cela, il a acheté plus d'une quarantaine (La quarantaine (venant de l'italien : quaranta giorni, qui signifie 40 jours, ou bien du français : quarantaine de jours) est le fait de mettre à l'écart des...) de sociétés (StratumOne, Geotel, TransMedia Communications, Calista, webline...) pour 20 milliards de dollars, dont 6,9 milliards pour Cerent. Ascend Communications a rachèté Cascade Communications pour 20 milliards de francs en 1997[95], Stratus pour 5 milliards de Francs en 1998[96], avant de se faire racheter lui même par Lucent (le record absolu) pour 20 milliards de dollars en 1999[97]. Ce dernier a racheté également Kenan Systems pour 1,48 milliard (Un milliard (1 000 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf...) de dollars[98] et au total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas...) près d'une trentaine de sociétés. Alcatel a racheté DSC pour 26 milliards de francs[99] et Packet Engines pour 315 millions de dollars en 1998[100], puis Xylan pour 2 milliards de dollars et Assured Access Technology pour 350 millions de dollars l'année suivante[101], et enfin en 2000 il a acheté l'un des derniers grands indépendants du secteur, Newbridge, pour 7 milliards de dollars[102].

Les conséquences de ces investissements exubérants ne deviendront vraiment visibles qu'à partir de mars 2000, lorsque le marché des capitaux va s'assécher.

2000: L'effondrement de la bulle technologique laisse place à une période de mutation de l'industrie. Nortel s'empêtre dans des irrégularités comptables

Les résultats financiers sont catastrophiques. Pour éviter la panique chez ses actionnaires, elle a maquillé ses états financiers, mais la vérité a éclaté plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) après.

Voici une chronologie partielle de l'histoire du scandale financier de Nortel :

  • de 1999 à octobre 2002 : Nortel achète de nombreuses entreprises surtout des jeunes pousses et adopte une comptabilité innovante.
  • En août 2002, son président John Roth fait valoir des droits de souscription très généreux, alors que le cours en Bourse représente plus de douze années de bénéfices et que l'action constitue 37 % du TSX, l'indice phare de la Bourse de Toronto. Pendant cette période, la valeur de l'action est divisée par 100 et est accompagnée de nombreux licenciements. Roth quitte l'entreprise.
  • Juillet 2002 : Frank Dunn, PDG de Nortel et comptable en chef auparavant, déclare que l’entreprise sera rentable dès juin 2003.
  • Avril 2003 : Nortel annonce des profits dans son premier rapport trimestriel.
  • Décembre 2003 : Nortel doit revoir et modifier ses résultats financier de 2000, ainsi que les deux premiers trimestres de 2003.
  • Avril 2004 : Nortel congédie le contrôleur Michael Gollogly, le vice-président responsable des finances Doug Beatty, ainsi que le PDG Frank Dunn. Elle revoit à nouveau ses deux premiers trimestres de 2003, pour dévoiler des pertes.
  • Janvier 2005 : Nortel annonce que douze employés exécutifs rembourseront leurs bonis et que cinq directeurs prendront leur retraite.
  • Avril 2006 : Elle annonce des pertes de 2,6 milliards CAD pour l'année 2005 [103].

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis d'Amérique a fait enquête et une multitude de recours légaux sont en suspens.

Le 28 juin 2006, Nortel annonce la suppression de 1 900 postes existants et la création de 800 postes au Mexique et en Turquie. Elle modifie aussi de façon radicale le régime de retraite des employés. [104]

Désengagement du marché de l'accès UMTS

Nortel a été l’un des principaux fournisseurs d'équipements accès UMTS de grands clients comme Vodafone, Deutsche Telekom (La Deutsche Telekom AG (DTAG) est la plus grande société allemande de télécommunications. Elle était précédemment une filiale du monopole d'État...), Orange[105][106], ou encore Telefonica[107], et le fournisseur d'équipements UMTS quasi-exclusif de Bouygues Télécom en France[108]. Mais, depuis janvier 2007, Nortel s'est désengagé du marché de l'accès UMTS qui n'avait ni la taille, ni la dynamique nécessaire pour être profitable.

NORTEL courait le risque d'être rapidement marginalisé dans l'accès UMTS à l'échelle mondiale. Selon l'IDATE[109], Nortel avec ses 5% de part de marché était quatrième devant Alcatel (4% de part de marché), mais faisait figure d'outsider face aux leaders Ericsson (38%), Nec/Siemens AG (26%) et Nokia (15%). L'arrivée annoncée de nouveaux concurrents asiatiques laissait augurer une augmentation de la pression concurencielle existante déjà très forte.

Les opérateurs ont tardé à déployé leur réseau 3G/UMTS en raison de son coût et de la mauvaise conjoncture économique. Pour les fournisseurs comme Nortel, l'accès UMTS réclamait de lourds investissements en R&D, et au final la perspective de générer des revenus suffisants pour rentabiser l'activité s'éloignait. Par ailleurs, avec l'évolution rapide des technologies, plusieurs opérateurs majeurs[110] ont manifesté leur intention de sauter l'étape UMTS et ont commencé à déployer des réseaux basés sur des technologies mobiles 4G concurrentes plus performantes et moins coûteuses (WiBro, WiMax). Contraint au réalisme, et pour des raisons stratégiques, Nortel a jugé qu'il était préférable de se désengager d'activités qui ne sont pas suffisamment profitables pour concentrer ses efforts sur la technologie 4G.

Alcatel-Lucent a repris des actifs et des passifs relatifs à l'activité accès radio UMTS. La finalisation de la vente a été annoncée[111] le 2 janvier 2007.

La cession inclut le portefeuille de produits Accès UMTS de Nortel, composé du contrôleur de réseau de radiocommunication (RNC), des produits Node B, des solutions OAM, des services connexes et des actifs qui y sont attachés. L'activité coeur de réseau UMTS, ainsi que les autres activités mobiles de NORTEL, ne sont pas concernées par la transaction. Dans le cadre de son activité en communication mobile, Nortel entend continuer à développer et supporter les solutions pour l'évolution coeur de réseau et Accès GSM, ainsi que les technologies GSM-R, GPRS et EDGE sans oublier les coeur et Accès CDMA et coeur UMTS.

Une majorité importante des employés de l'activité Accès UMTS de Nortel a été transférée chez Alcatel-Lucent, dont environ[112] 960 en France, 356 au Canada, 161 en Chine et 212 dans les autres pays.

Cette transaction a permis à NORTEL de se retirer d'un secteur dans lequel il n'y a pas de réelle opportunité de leadership, pour pouvoir cibler ses investissements afin d'être le leader dans les marchés clés (notamment les technologies mobiles de prochaine génération) tout en subvenant aux besoins de ses clients accès UMTS.

Page générée en 0.810 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique